Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Cisjordanie’

L’armée israélienne se dote d’un nouveau chef d’état-major

Posted by jeunempl sur février 13, 2011

Le Monde

Le général Benny Gantz a été désigné nouveau chef d’état-major de l’armée israélienne, dimanche 13 février, par le gouvernement de Benyamin Nétanyahou, après une longue période de controverse et d’incertitude. « Le général Gantz est un excellent officier et un commandant expérimenté. Sa nomination va permettre d’assurer la stabilité au sein de l’armée, qui est toujours très importante mais qui l’est d’autant plus au moment où la région connaît de violentes secousses »,affirme le communiqué du premier ministre.

Le général Gantz arrive à la tête de la plus puissante armée de la région alors que la donne stratégique est bouleversée suite à la chute du président égyptien Hosni Moubarak, chassé vendredi par la rue après trois décennies de règne.

La nomination du général Gantz s’est faite dans la précipitation et la confusion. Arrivé au poste de chef d’état-major adjoint, il avait annoncé l’an dernier qu’il quittait l’armée lorsque le ministre de la défense Ehoud Barak lui avait préféré Yoav Galant, un autre général, pour devenir patron de l’armée. Mais au dernier moment, la promotion de Yoav Galant, soupçonné d’avoir occupé illégalement un terrain domanial autour de sa villa, a été annulée par une commission de contrôle.

Agé de 52 ans, le général Gantz s’est engagé en 1994 dans les parachutistes, devenant commandant en 1989 de l’unité d’élite Shaldag de l’armée de l’air, puis commandant en 1994 de la région Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Argentine reconnaît la Palestine dans ses frontières pré-1967

Posted by jeunempl sur décembre 7, 2010

L’Express – Helen Popper & Eric Faye

La présidente argentine de centre-gauche, Cristina Fernandez, a informé le président palestinien Mahmoud Abbas de sa décision dans une lettre, a précisé le ministère argentin des Affaires étrangères.

« Le gouvernement argentin pense, de concert avec ses partenaires du Mercosur que sont le Brésil et l’Uruguay, que le moment est venu de reconnaître la Palestine en tant qu’Etat libre et indépendant », a déclaré à la presse le ministre argentin des Affaires étrangères, Hector Timerman, à Buenos Aires.

Le ministère souligne que la reconnaissance par Buenos Aires s’inscrit dans le cadre des efforts de l’Argentine pour défendre « le droit du peuple palestinien à bâtir un Etat indépendant, ainsi que le droit d’Israël à vivre en paix avec ses voisins, dans des frontières sûres, reconnues par la communauté internationale ».

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a adressé fin novembre une lettre à l’Autorité palestinienne, reconnaissant l’Etat de Palestine dans ses frontières d’avant la guerre des six jours.

Selon le gouvernement argentin, plus de 100 pays ont reconnu l’Etat de Palestinien dans les frontières qui étaient les siennes avant qu’Israël ne prenne le contrôle de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des Palestiniens seraient menacés d’expulsion massive

Posted by dodzi sur avril 12, 2010

Le Figaro

Par Thomas Vampouille

Une ONG israélienne de défense des droits de l’Homme s’inquiète de l’entrée en vigueur de nouvelles règles de séjour qui permettraient de renvoyer des dizaines de milliers de Palestiniens vivant illégalement de Cisjordanie.

C’est le Centre Hamoked, une ONG israélienne de défense des droits de l’Homme, qui a donné l’alerte, reprise par le quotidien israélien Haaretz. Un décret militaire israélien visant à empêcher les infiltrations en Cisjordanie, qui doit entrer en vigueur mardi, rendrait illégale la présence sur ce territoire de dizaines de milliers de Palestiniens.

L’ordre concerne les Palestiniens détenteurs d’une carte d’identité avec une adresse dans la bande de Gaza, ou qui sont nés dans ce territoire, ainsi que leurs descendants. Egalement visés selon le journal, les Palestiniens nés en Cisjordanie qui ont pour diverses raisons perdu leur statut de résident, à la suite par exemple d’un séjour à l’étranger. Enfin les épouses étrangères de Palestiniens tomberaient aussi sous le coup du décret. Outre l’expulsion, la nouvelle réglementation les rend passibles de peines pouvant aller jusqu’à sept ans de prison et d’une amende de 7.500 shekels (1.500 euros).

Jugés en tant qu’«infiltrés»

Malgré le blocus imposé par Israël, de nombreux Palestiniens de Gaza vivent en Cisjordanie sans permis. Jusqu’à présent, les tribunaux civils israéliens empêchaient en général leur expulsion de Cisjordanie. Mais le décret, signé le 13 octobre 2009 par le commandant israélien des forces de Cisjordanie et qui doit entrer en vigueur mardi, change la donne. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une soldate accusée d’avoir espionné l’armée

Posted by dodzi sur avril 9, 2010

L’Orient le Jour

Anat Kamm affirme avoir agi pour des motifs idéologiques. Elle a volé quelque 2 000 documents classés « top secret » et les a fait parvenir au journaliste Uri Blau du quotidien « Haaretz ».

Une Israélienne a été accusée « d’espionnage aggravé » susceptible de porter atteinte à la sécurité de l’État, ont indiqué hier la radio publique et la radio de l’armée israélienne. Ces médias ont indiqué rendre publique cette information après la levée de la censure de cette affaire par un tribunal de Tel-Aviv.

Anat Kamm, une soldate, a profité durant son service militaire obligatoire entre 2005 et 2007 de ses fonctions de secrétaire du général Yaïr Naveh, alors commandant de la région militaire centre – qui couvre la Cisjordanie – pour voler quelque 2 000 documents classés « top secret », selon ces mêmes sources. Ces documents concernaient notamment du matériel, des armements et des méthodes opérationnelles de l’armée. Anat Kamm, qui a travaillé après son service militaire pour le site d’informations israélien Walla, a transmis la plupart de ces documents au journaliste Uri Blau du quotidien Haaretz. Ce dernier a alors publié une série d’articles relatifs aux méthodes de l’armée.

La censure israélienne a dans un premier temps autorisé la publication des articles avant d’interdire celle d’autres documents dont un relatif à l’opération lancée fin décembre 2008 (jusqu’à janvier 2009) par l’armée contre la bande de Gaza, a indiqué la radio de l’armée. L’un des articles publiés indiquait notamment comment les militaires avaient reçu pour directive de mener des assassinats ciblés contre des activistes palestiniens du Jihad islamique alors qu’il était possible de les arrêter, en contradiction avec un arrêt de la Cour suprême. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mordechai Vanunu demande le retrait de sa candidature au Prix Nobel de la Paix

Posted by dodzi sur mars 16, 2010

Info-Palestine/CounterPunch

Par Rannie Amiri

L’opposant israélien qui a fait 18 ans de prison dans les geôles israéliennes pour avoir dénoncé l’activité nucléaire clandestine de son pays, refuse d’être Nobelizable, en expliquant qu’il n’est pas question qu’on lui décerne un prix accordé au criminel de guerre Shimon Peres.

« Pas question, vient de déclarer Vanunu, d’être mis sur le même plan qu’un homme qui a joué un rôle ignoble dans l’introduction d’armes nucléaires au Moyen-Orient, dans le massacre de Qana et dans les crimes de guerre perpétrés à Gaza, comme de la brutale occupation israélienne de Jérusalem-Est et de la Cisjordanie. »

« Vanunu nous a écrit cette année et l’an passé des lettres dans lesquelles il indiquait explicitement qu’il ne voulait pas être candidat au Prix Nobel de la Paix. La raison qu’il a donnée était que Shimon Peres avait reçu ce prix, qu’il attribuait à Peres la paternité de la bombe atomique israélienne, et qu’il ne souhaitait être associé à Peres en aucune manière » , rapporte Geir Lundestad, Directeur de l’Institut Nobel de Norvège et Secrétaire du Comité Nobel, 24 février 2010.

Rannie AMIRI*, souligne dans Counterpunch :

Pour la première fois dans l’histoire du Comité Nobel de Norvège, a été présentée – par l’impétrant lui-même – une requête préalable de retrait de candidature. Il a été révélé la semaine dernière que, dans une lettre au Comité, Mordechai Vanunu avait demandé que sa candidature fût retirée. Le fait est suffisamment inhabituel en soi pour que Geir Lundestad reconnaisse le fait même qu’une candidature avait été reçue, et qui plus est, pour qu’il révèle la requête de Vanunu.

Mais pour Vanunu – un homme à qui le Nobel de la Paix devrait avoir été décerné voilà longtemps – la démarché était en pleine cohérence avec la dignité, l’intégrité et le caractère sans compromission de quelqu’un à qui le monde est grandement redevable.

Mordechai Vanunu a travaillé comme technicien sur le site nucléaire de Dimona ; dans le désert du Néguev, de 1976 à 1985. Dans une interview de 1986 au Sunday Times, il a révélé courageusement, pour la première fois, l’activité nucléaire clandestine de son pays. Une semaine avant la publication de l’interview, une ruse d’un agent du Mossad l’a amené de Londres à Rome, où il a été appréhendé et expédié vers Israël. Sous des procédures secrètes, Vanunu a été jugé pour trahison, prestement déclaré coupable et condamné à 18 ans d’emprisonnement. Il en a passé plus de onze en isolement. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Cour européenne de Justice dessine les frontières d’Israël

Posted by jeunempl sur mars 7, 2010

Par Me Gilles Devers – Libnanews

Israël, c’est 1967. La Cour de Justice de l’Union Européenne a rendu hier un très important arrêt : les produits issus des territoires occupés de Palestine ne peuvent être exportés que par les Palestiniens. Au départ, une affaire de droit douanier, et à l’arrivée,  la frontière de 1967 comme limite de la souveraineté de l’Etat d’Israël consacrée par une cour internationale. C’est la politique, et non le droit, qui mène le monde, mais cette décision de justice est destinée à marquer.

Le processus de Barcelone

Tout part du processus de Barcelone, de 1995 : l’Union européenne décide de s’ouvrir aux pays du pourtour de la Méditerranée. Un objectif, faciliter les échanges, et un moyen, la levée des droits de douanes. Dans ce cadre ont été signé des accords avec l’Algérie, Chypre, l’Égypte, Israël, la Jordanie, le Liban, Malte, le Maroc, la Syrie, Tunisie, la Turquie et Autorité palestinienne. L’accord avec Israël est entré en vigueur le 1er juin 2000. Tout va bien.

Le débat est apparu non pas sur la validité juridique de l’accord, mais sur les pratiques qu’il induisait,  par des exportations sous certificat israélien de produits issus des territoires occupés de Palestine, et donc palestiniens. Il s’en est suivi une série de mises au point de la part des instances européennes, qui par un dernier avis (n° 2005/C 20/02) exigent à compter du 1er février 2005 sur tous les certificats de circulation « le nom de la ville, du village ou de la zone industrielle où a eu lieu la production conférant le statut d’origine ». Impeccable ? Imparable ? Non, car le texte s’en remet à l’entreprise exportatrice et aux autorités israéliennes pour établir ce certificat… C’est tout problème de l’affaire Brita.

L’affaire Brita

Brita est une société allemande qui importe des gazéificateurs d’eau fabriqués par un fournisseur israélien, Soda-Club, société dont le site de production est implanté à Mishor Adumin, en Cisjordanie, à l’est de Jérusalem. Démarche banale : Brita demande aux autorités douanières allemandes de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des produits originaires de Cisjordanie ne peuvent bénéficier du régime douanier préférentiel de l’accord CE-Israël

Posted by dodzi sur février 27, 2010

Cour de justice de l’Union européenne (l’article en PDF est disponible sur ce lien, et le document législatif est disponible ici)

L’affirmation des autorités israéliennes selon laquelle des produits fabriqués en territoires occupés bénéficient du traitement préférentiel accordé aux marchandises israéliennes ne lie pas les autorités douanières de l’Union.

La Communauté européenne a successivement conclu deux accords d’association euro-méditerranéens, le premier avec Israël (accord CE-Israël1) et le second avec l’Organisation de libération de la Palestine (accord CE-OLP2), cette dernière agissant pour l’Autorité palestinienne de la Cisjordanie et de la bande de Gaza. Ces accords prévoient notamment que les produits industriels originaires d’Israël et des territoires palestiniens peuvent être importés dans l’Union européenne en exemption des droits de douane et que les autorités compétentes des parties coopèrent en vue de déterminer l’origine exacte des produits bénéficiant du régime préférentiel.

Brita est une société allemande qui importe des gazéificateurs d’eau ainsi que des accessoires et des sirops, fabriqués par un fournisseur israélien, Soda-Club, dont le site de production est implanté à Mishor Adumin, en Cisjordanie, à l’est de Jérusalem.

Brita a voulu importer en Allemagne des marchandises fournies par Soda-Club. La société a communiqué aux autorités douanières allemandes que les marchandises étaient originaires d’Israël et a donc souhaité bénéficier du régime préférentiel de l’accord CE-Israël. Soupçonnant que les produits étaient originaires des territoires occupés, les autorités allemandes ont demandé aux autorités douanières israéliennes de confirmer que ceux-ci n’avaient pas été fabriqués dans ces territoires.

Alors que les autorités israéliennes ont confirmé que les marchandises en question étaient originaires d’une zone sous leur responsabilité, elles n’ont toutefois pas répondu à la question de savoir si elles avaient été fabriquées en territoires occupés. Pour cette raison, les autorités allemandes ont finalement refusé d’accorder à Brita le bénéfice du régime préférentiel, au motif qu’il ne pouvait pas être vérifié avec certitude que les marchandises importées relevaient du champ d’application de l’accord CE-Israël.

Brita a attaqué en justice cette décision et le Finanzgericht Hamburg (tribunal des finances de Hambourg, Allemagne) demande à la Cour de justice si les marchandises fabriquées en territoires palestiniens occupés, dont l’origine israélienne est confirmée par les autorités israéliennes, peuvent bénéficier du régime préférentiel instauré par l’accord CE-Israël.

Dans son arrêt de ce jour, la Cour constate que chacun des deux accords d’association a un champ d’application territorial propre : l’accord CE-Israël s’applique au territoire de l’État d’Israël tandis que l’accord CE-OLP s’applique au territoire de la Cisjordanie et de la bande de Gaza. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Banque mondiale : les lacunes du haut débit ont un impact négatif sur la compétitivité

Posted by dodzi sur février 1, 2010

L’Orient le Jour

Un rapport de la Banque mondiale a fait état du retard affiché par le Liban dans tous les domaines des services d’accès Internet, notamment en ce qui concerne le haut débit, retard qui, à long terme, pourrait handicaper la croissance économique du pays.

Les services Internet haut débit (Broadband) actuellement disponibles au Liban ne seraient pas assez performants, sont trop chers et leur taux de pénétration bas en comparaison aux autres pays de la région Moyen-Orient-Afrique du Nord (MENA), selon un rapport de la Banque mondiale (BM). Le rapport a ajouté que ces facteurs influaient négativement sur la compétitivité du secteur privé régionalement et internationalement, surtout au niveau des services. Le rapport, repris par le bulletin économique hebdomadaire de la Byblos Bank, le Lebanon This Week, a en effet souligné qu’en raison de la médiocrité de la performance locale du haut débit, les entreprises préféraient souvent aller s’implanter dans d’autres pays à l’étranger proposant une meilleure qualité de connection pour des coûts de communication moindre.

La BM a également constaté que le manque de compétition dans le marché du haut débit au Liban avait limité la croissance de la connectivité internationale, ou bande passante, tout en maintenant des prix élevés. En effet, le prix fixé par le ministère des Télécommunications pour un mégabit par seconde (Mbps) est de 1,350 dollar par mois – contre 223 dollars par mois pour une capacité similaire de connexion entre Istanbul et Londres, et 537 dollars pour la connexion Francfort-Istanbul. Toujours selon ce rapport, le Liban aurait la capacité de bande passante la plus basse de la région MENA, en termes absolus et per capita. La BM a de ce fait prévenu le Liban que le manque d’accès au haut débit et aux services d’accès Internet handicapera probablement la productivité et la compétitivité locales face au reste de la région – avec un possible impact négatif au long terme sur le développement économique du Liban. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Gideon Levy : « J’essaye de raconter au peuple israélien…

Posted by dodzi sur janvier 20, 2010

Article11.info/Altermonde-sans-frontières

Par Lémi

Il force le respect, Gideon Levy. 25 ans qu’il s’échine à dénoncer de sa plume les exactions israéliennes en Palestine et à remettre en cause une meurtrière stratégie de l’engrenage sans jamais baisser les bras. Jeudi dernier et alors qu’un recueil de ses articles vient d’être publié à La Fabrique, le journaliste israélien donnait une conférence à Paris. On y était : compte-rendu.

Je suis un « bon garçon » typique de Tel Aviv, un produit banal du système éducatif israélien. Je ne viens pas d’une famille engagée et j’ai fait mon service militaire quand j’ai eu l’âge. J’ai même fait pire que ça : j’ai travaillé pour Shimon Perès pendant quatre ans… Pendant tout ce temps, on m’a dit que les Arabes étaient mauvais et cherchaient à nous détruire, qu’Israël était David et faisait face au Goliath Arabe. J’ai écouté Golda Meir quand elle disait qu’après la Shoah, les Israéliens pouvaient tout se permettre. J’aurais dû rester dans cet état d’esprit, normalement. Mais voilà, je suis allé dans les territoires palestiniens, j’y ai rencontré des gens, et j’ai évolué du tout au tout. Depuis 25 ans j’essaye de raconter au peuple israélien une histoire qu’il ne veut pas entendre.

L’homme qui parle ce soir [1] et décrit ainsi son parcours s’appelle Gideon Levy. Israélien, il est journaliste à Haaretz, unique grand quotidien du pays à laisser s’exprimer des voix discordantes sur la question palestinienne. Le dernier sanctuaire d’une presse qui a abdiqué toute velléité de discours critique pour servir la soupe au gouvernement et à Tsahal. Il y tient une chronique hebdomadaire intitulée « Twilight Zone » (Zone d’ombre). Par ses papiers aussi limpides que glaçants, il tente de sortir la population israélienne de son apathie et de son indifférence au sort des territoires occupés. Avec sa consœur Amira Haas, il fait partie des rares Justes à ne pas baisser les bras devant l’horreur, à tenter de stopper cette machine de guerre qui toujours se relance. Tâche ingrate : « Ce supplice de Sisyphe que nous nous étions imposé pendant des années – couvrir l’occupation israélienne pour le lecteur israélien qui ne veut rien savoir, rien voir, rien entendre. », écrit-il. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Mitchell attendu mardi au Liban dans le cadre d’une tournée régionale

Posted by dodzi sur janvier 19, 2010

Iloubnan.info

L’envoyé spécial américain pour le Proche-Orient George Mitchell est attendu mardi soir au Liban, où il doit débuter une tournée régionale qui le mènera ensuite en Israël, en Cisjordanie et en Syrie.

Selon un responsable du ministère libanais des Affaires étrangères, M. Mitchell doit notamment rencontrer à Beyrouth le président Michel Sleimane, le Premier ministre Saad Hariri et le chef de la diplomatie, Ali Chami. Il doit quitter le pays mercredi.

La dernière visite de M. Mitchell au Liban remonte à juin. Ce nouveau séjour a été critiqué lundi par un député du Hezbollah chiite, mouvement considéré par Washington comme une « organisation terroriste ».

La visite de l’émissaire américain « ne sert pas les intérêts du Liban », a estimé à la radio ce député, Hassan Fadlallah.

En Israël et en Cisjordanie, George Mitchell évoquera ensuite le blocage actuel du processus de paix israélo-palestinien.

Pour reprendre les pourparlers, interrompus fin 2008 lors de l’offensive israélienne contre la bande de Gaza, les Palestiniens réclament d’Israël qu’il proclame un gel total de ses activités de colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, ce que l’Etat hébreu refuse.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :