Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘cinema’

Un film libanais au Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles

Posted by jeunempl sur novembre 27, 2013

MPLBelgique.org

Cinemamed 2013 - bannièreLe Festival Cinéma Méditerranéen, c’est plus de 70 films (fictions, documentaires, courts métrages) issus des pays de la Méditerranée. Mais c’est également des concerts et soirées épicées ainsi qu’un marché aux couleurs et saveurs de cette région.

Cette 13e édition aura lieu du 5 au 12 décembre, et 1 film libanais sera programmé : « Derrière moi les oliviers » de la réalisatrice Pascale Abou Jamra.

À cette occasion, le Mouvement Pour le Liban invite la communauté libanaise à porter une attention particulière à la promotion de la culture libanaise dans l’espace méditerranéen et en Belgique en particulier, en participant à cet évènement majeur. Cette année encore, le festival se tiendra au Centre Culturel « Le Botanique » : 236, rue Royale – 1210 Bruxelles.

Le programme complet du festival et toutes les informations concernant l’événement se retrouvent sur le site officiel de l’évènement : www.cinemamed.be

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral, Nos articles, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

“The Lebanese rocket society” : quand le Liban rêvait d’espace

Posted by jeunempl sur mai 1, 2013

Télérama – Mathilde Blottière (image © DR)

© DR

© DR

Un documentaire rend hommage aux scientifiques qui, dans le Liban des années 60, ont conçu des fusées spatiales. Rencontre avec les beyrouthins Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, réalisateurs.

C’est l’histoire d’un petit pays qui, à l’orée des glorieuses sixties, a voulu conquérir les étoiles. Qui le sait ? Avant d’être systématiquement associé à la guerre, le Liban a lancé des fusées dans l’espace. Redécouvert par Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, le projet, baptisé « The lebanese rocket society », a duré sept ans. Entre 1960 et 1967, sur fond de panarabisme et de course à l’espace entre les Etats-Unis et l’URSS, un professeur de mathématiques et ses étudiants zélés ont mis sur pied un véritable programme aéro-spatial. De cette aventure méconnue, le duo d’artistes libanais a fait un documentaire ovni, à la croisée de leurs activités de cinéastes et de plasticiens, sur le pouvoir de l’art, de la science et du rêve. Ils nous racontent la curieuse genèse de ce film où se télescopent passé, présent et avenir.

Retour aux sources : la pré-histoire

Au début était le hasard. En 2000, la sœur de Joana travaille sur un CD-Rom retraçant l’histoire du Liban. Au cours de ses recherches, elle a vent de la Lebanese rocket society. De leurs côtés, les cinéastes trouvent un timbre poste libanais à l’effigie d’une fusée en route vers la lune. Intrigués, ils décident d’entreprendre des recherches… « On a d’abord interrogé notre entourage, raconte Joana. Personne n’avait jamais entendu parler de ce projet. Les gens riaient, nous conseillant de ne pas perdre notre temps avec cette histoire aux airs de canular. Plus ils riaient plus on avait envie de persévérer…»

Des airs de canular, mais un projet scientifique sérieux

Dès 2001, le couple commence à prendre des notes, attentif au moindre indice. A ce stade, il ne sait presque rien, si ce n’est le nom de l’endroit où tout a commencé : l’université arménienne Haigazian, à Beyrouth. Une fois sur place, il plonge dans les archives et remonte quelques pépites : des images de fusées dans un fascicule, deux ou trois photos jaunies. Assez pour avoir la certitude qu’il ne s’agit pas d’une «blague », mais bien d’un projet scientifiquement sérieux. « Nous apprenons que, malgré l’intérêt de l’armée, ce programme s’est toujours voué à la recherche et à la paix. A nos yeux, c’est Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

19e Festival du Cinéma européen à Beyrouth: coup d’envoi le 29 novembre

Posted by jeunempl sur novembre 27, 2012

iloubnan.info

La 19e édition du Festival du Cinéma européen se tiendra du 29 novembre au 9 décembre dans les deux salles du Cinéma Metropolis Empire Sofil (Achrafieh), a annoncé la chef de la Délégation de l’Union européenne au Liban, l’Ambassadeur Angelina Eichhorst, au cours d’une conférence de presse lundi 26 novembre.

Le Festival du Cinéma européen est organisé par la Délégation de l’Union européenne au Liban, en collaboration avec les Ambassades et Instituts culturels des Etats membres de l’Union européenne, sous le parrainage de S.E. M. le Ministre de la Culture Gaby Layoun et avec la contribution de la chaine LBCI.

Le Festival du Cinéma européen à Beyrouth aura lieu dans deux salles du cinéma Metropolis Empire Sofil  à Achrafieh, a précisé Mme Eichhorst. Le film chypriote Small Crime du réalisateur Christos Georgiouera sera projeté en ouverture le jeudi 29 novembre.

Le programme complet du festival est disponible sur le site de la Délégation de l’Union européenne au Liban. Il comprend :

• 36 longs métrages récents provenant des Etats membres de l’Union européenne, ce qui permettra au public de voir des films primés lors des grands festivals internationaux ainsi que des premiers ou deuxièmes films de jeunes réalisateurs prometteurs.

• 1 long métrage de la Suisse et de la Serbie, pays invités du Festival cette année.

• 1 court métrage libanais récent de la réalisatrice libanaise Odette Makhlouf.

• 19 courts métrages réalisés par les étudiants de dix écoles libanaises d’audiovisuel.

Parmi les longs métrages, le Festival du Cinéma européen proposera trois films pour enfants. Le Festival invitera des enfants issus de milieux défavorisés à assister aux projections.

Afin d’encourager les jeunes talents, le Festival décernera, pour la douzième année consécutive, deux prix récompensant des courts métrages des écoles libanaises. Le Festival offrira à chacun des gagnants la possibilité d’assister à l’un de deux grands festivals internationaux de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pari gagné pour le FIFI 2012 !

Posted by jeunempl sur novembre 13, 2012

CineNews.be

Un vent nouveau a soufflé sur la 39ème édition du FIFI : une nouvelle équipe menée par le président Henri Roanne-Rosenblatt, le secrétaire général Jack Mener et le directeur Salvatore Leocata ainsi que des nouveaux lieux : Flagey, Bozar, Vendôme, Daarkom et Espace Magh. Pendant 5 jours, le FIFI a changé de lieu de projection pour aller à la rencontre d’un autre public.

C’est à Flagey que le FIFI a ouvert ses portes pour une soirée exceptionnelle en présence de la grande chanteuse classique arabe Jahida Wehbe. Durant cette soirée, le spot « Un geste pour la surdité » réalisé par le Centre Multimédia et soutenu par les Frères Dardenne a été diffusé et applaudi dans le langage des signes par toute la salle. Le Lifetime Achievement in Film Award, prix décerné chaque année à des personnalités qui ont joué un rôle majeur dans l’histoire du cinéma belge ou étranger, a été remis au producteur belge Patrick Quinet et à l’ancien président Marcel Croës et à l’ancien directeur Robert Malengreau.

A l’honneur lors de cette soirée également, le cinéma libanais avec une présentation de la production libanaise actuelle par Maya de Freige, présidente de la Fondation Liban Cinéma et de Joanna Azzi, Chargée d’affaires de l’Ambassade du Liban. Le film Blind Intersections de Lara Saba présenté en avant-première européenne et en présence de la réalisatrice et de la productrice Nibal Akarji a fait l’ouverture du FIFI.

Rencontres professionnelles et séances spéciales

Depuis 39 ans, le FIFI met en valeur la production et la cinématographie des pays en développement, en accueillant les réalisateurs et producteurs de ces pays ou en organisant des rencontres et des tables rondes. Dans le cadre du Liban comme pays-vedette, le FIFI a organisé une table ronde sur le thème : « Vers des coproductions entre le Liban et la Belgique » en collaboration avec Lire le reste de cette entrée »

Posted in Belgique, Culture & Société, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« Ossit sawani » de Lara Saba gagne le prix du meilleur acteur au Festival international du film indépendant à Bruxelles

Posted by jeunempl sur novembre 12, 2012

iloubnan.info

Le film libanais Ossit sawani de Lara Saba a remporté le prix du Meilleur acteur au Festival international du film indépendant (Fifi) qui a été clôturé Samedi soir à Bruxelles (Belgique). Le prix a été décerné au tout jeune Aala’e Hammoud, qui faisait sa première expérience en tant qu’acteur.

Dans Ossit Sawani, Aala’e Hammoud joue le rôle de Marwan, un enfant de 12 ans victime d’exploitation sexuelle, et qui vit auprès d’une mère alcoolique. Il fuit alors sa maison pour mettre fin aux mauvais traitements émotionnels et physiques qu’il subit. Mais il devient alors la proie de la drogue.Marwan est l’un des trois protagonistes de l’histoire de ce film. Les personnages vivent à Beyrouth, et appartiennent à des milieux sociaux différents. Ils ne se rencontreront jamais, mais leurs sorts et leurs destins s’entrelacent autour d’un même évènement qui aboutit à un changement radical dans la vie de chacun d’entre eux.

Pour la réalisatrice Lara Saba, fière de cette récompense, le jeune Aala’e Hammoud mérite bien ce prix. «Plusieurs enfants ont participé au casting pour le rôle de Marwan. Mais nous avons découvert Aala’e à Bourj Hammoud, ou il travaillait dans un magasin de narguilés à livrer les commandes ».

Elle ajoute: «Je l’ai approché car il avait les traits que je recherchais. Encore enfant, il y avait en lui cet aperçu de souffrance sachant qu’il avait dû quitter l’école quelques mois plus tôt. Ses traits donnent une dimension réaliste au Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

FIFI: Liban d’essai

Posted by jeunempl sur novembre 7, 2012

Nicolas Giner (stagiaire) – LeVif.be

Le Festival du Film Indépendant démarrait hier soir à Flagey. Un gala d’ouverture en demi-teinte, un public acquis à sa cause, mais trop dissipé. Cette année le FIFI met le cinéma libanais à l’honneur. Essai transformé ?

Pour sa 39e édition, le Festival du Film Indépendant fait peau neuve. Nouvelle direction, nouveaux objectifs et nouveaux lieux. Cette année, et pour la première fois, le cinéma libanais est mis à l’honneur. Fortement marqué par des guerres incessantes, celui-ci s’est longtemps limité à panser ses plaies. « Les réalisateurs de l’époque entretenaient la mémoire d’une société qui aspirait à la refouler », écrit Nadia Belkacem, directrice artistique du FIFI 2012.

Aujourd’hui, le cinéma libanais aspire à plus de liberté. Liberté dans le choix de ses sujets, trop longtemps asphyxiée par les nombreuses guerres et par la difficulté de financement. Aucune aide gouvernementale n’est disponible. Les réalisateurs doivent démarcher auprès d’investisseurs privés et des fonds internationaux. Ce qui donne un cinéma plein d’idées et d’envie, en manque de moyens et qui ne Lire le reste de cette entrée »

Posted in Belgique, Culture & Société, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A la découverte d’un autre cinéma au FIFI (festival international du film indépendant)

Posted by jeunempl sur octobre 29, 2012

FIFI

Le MPL Belgique vous donne l’occasion de remporter des places pour 3 films libanais projetés durant le FIFI. Pour participer, il suffit de liker notre page facebook et d’envoyer vos coordonnées à info@mplbelgique.org.

Pour la 39ème année, le FIFI revient à Bruxelles du 6 au 10 novembre 2012 pour proposer aux amoureux du cinéma des films inédits d’ici et des quatre coins du monde. Rendez-vous incontournable du cinéma belge et international, le FIFI présente une compétition nationale et internationale qui met en avant un cinéma riche mais souvent méconnu. Le gala d’ouverture au lieu le mardi 6 novembre 2012 à 19h30 avec le film Blind intersections de Lara Saba (Liban) au Flagey.

Le Liban à l’honneur

Chaque année, la création cinématographique d’un pays est mise en avant pour dévoiler son univers artistique. Cette année c’est le Liban qui sera mis à l’honneur, l’occasion pour le public de découvrir le cinéma et la culture de ce pays aux multiples facettes.

Un Festival à taille humaine

Lieu d’échanges unique, le FIFI reste un festival à taille humaine qui permet la  rencontre entre cinéastes, producteurs, distributeurs, auteurs, médias et public en toute convivialité.

Un voyage à travers les cinémas du monde

Tous les films sélectionnés méritent d’être vus, bien sûr. Mais au-delà des films de notre pays vedette, le Liban, qui ouvrira cette édition avec le film Blind intersections de Lara Saba, ne manquez surtout pas le voyage fort en émotions que nous vous avons planifié vers  la Turquie avec Night of Silence de Reis Celik, un huis clos dans une chambre nuptiale au suspense garanti. Ou vers l’Egypte  avec Winter of Discontent de Ibrahim El Batout qui vous plongera au cœur Lire le reste de cette entrée »

Posted in Activités MPL, Belgique, Culture & Société, Géneral, Nos articles, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le 12ème Festival Cinéma Méditerranéen – Le rendez-vous le plus pimenté de Bruxelles aura lieu du 9 au 17 novembre 2012!

Posted by jeunempl sur octobre 22, 2012

Cinemamed.be

Toutes les infos concernant les accréditations pour le festival, les demandes d’interviews et les visuels sont disponibles sur la page presse du site internet

Le 12ème Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles, le Med pour les intimes, investira le Botanique du 9 au 17 novembre. Cette année marque une première collaboration avec Bozar Cinema. Deux séances seront ainsi organisées au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles dont la grande soirée d’ouverture en présence de la comédienne Lubna Azabal.

Le jury qui devra départager les films en compétition sera présidé par le comédien Serge Riaboukine. Dans cette tâche, il sera accompagné de la réalisatrice Dima El-Horr, les réalisateurs Philippe Faucon et Faouzi Bensaidi, le comédien italien Stefano Cassetti ainsi que les comédiens belges, Christelle Cornil et Fabrizio Rongione.

Le Med, c’est aussi près de 10 jours de fête et d’échanges dans la multiculturalité et la bonne humeur! Le festival est un rendez-vous cinéma qui fera (re)découvrir le meilleur de la production cinématographique actuelle des pays du sud dans une ambiance festive et chaleureuse.

Près de 70 films en provenance du bassin méditerranéen seront présentés dans 3 salles de projection du festival (l’Orangerie, la Rotonde et la Salle de Cinéma):

  • Les films en compétition internationale : ces longs métrages de fiction représentatifs de la production des pays méditerranéens sont en lice pour l’attribution du Grand Prix et du Prix Spécial. Ils nous feront voyager du Palerme des années 70 aux plaines du Maroc, en passant par la France, l’Algérie, Israël ou encore la Croatie pour ne citer qu’eux. Un prix Cineuropa sera également remis cette année par un jury spécial.
  • La section Panorama propose une sélection de longs métrages de fiction réalisés au cours des deux dernières années. Une sélection éclectique et variée, à l’image d’une région riche de sa diversité. Ce sera également l’occasion de voir ou revoir certains films méditerranéens de qualité sortis trop brièvement ces derniers mois sur les écrans bruxellois.
  • Une section MeDoc, avec un éventail de films documentaires abordant avec conviction les différents aspects sociaux et culturels des pays méditerranéens. Certains de ceux-ci seront suivis de débats, témoignages ou rencontres avec les réalisateurs.
  • Une section Coup de Cœur du Court avec le meilleur des courts métrages méditerranéens récents dont la plupart ont été primés dans des festivals internationaux.
  • Cinema Italia: le cinéma italien nous a fait et nous fera encore longtemps rêver. Vu l’ampleur de la production italienne, le festival a décidé de donner un coup de projecteur sur ce pays afin de mettre en valeur la créativité et la vitalité du cinéma italien d’aujourd’hui.
  • Le reflet de la méditerranée dans le cinéma belge,c’est Med in Belgium ! Lors de chaque édition, le festival souhaite mettre en avant des films co-produits en Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette année seize films seront présents dans les différentes sections.  Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une nouvelle web-série libanaise s’attaque à la censure

Posted by jeunempl sur juillet 11, 2012

Le Commerce du Levant

Dénoncer la censure, moquer son fonctionnement sans tout à fait la caricaturer, dans une web-série au format court adapté aux connexions laborieuses du Liban. Le tout sans s’exposer à la censure, qui s’appuie sur des textes lacunaires ne prévoyant aucun contrôle d’Internet… C’est l’objectif de Mamnou3 (interdit en arabe), une web-série de dix épisodes d’environ huit minutes diffusés à partir du 1er juillet et soutenue par la Fondation Samir Kassir.

Premier concept de « faux documentaire » (ou mockumentary en anglais) dans le monde arabe, la série décrit la vie du bureau de la censure de la Sûreté générale, chargée de veiller à ce que films, pièces de théâtre ou émissions de télévision ne perturbent ni les bonnes mœurs, ni la paix civile.

L’idée a germé lors d’une conférence sur la censure organisée par la Fondation Samir Kassir. Son directeur exécutif Ayman Mhanna fait alors défiler les films qui ont été censurés au cours de l’année et en explique la raison à chaque fois. « Les motifs invoqués étaient tous ridicules, on n’en revenait pas dans la salle… J’ai alors commencé à imaginer le processus et les personnages qu’il y a derrière cette censure », se souvient Nadim Lahoud, producteur délégué de Mamnou3.

La Fondation Samir Kassir a financé la web-série par l’intermédiaire du Centre SKeyes, qui a pour objectif de surveiller les violations de la liberté de la presse et les entraves à la culture. La fondation est elle-même principalement financée par l’Union européenne.

La réalisation de la web-série qui a coûté 60.000 dollars a été confiée à Nina Najjar. Les acteurs sont des étudiants.
« Internet nous donne accès à des gens qui, souvent, ne sont même pas au courant que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cinéma – Beyrouth Hotel : La fiction qui dérange le Liban

Posted by jeunempl sur janvier 19, 2012

Metro-France

Darine Hamzé et Charles Berling (photo : Sarmad Louis)

Arte diffuse ce vendredi soir Beyrouth Hôtel, un long métrage de Danielle Arbid interdit dans son pays.

Pas facile d’être cinéaste au Liban. Danielle Arbid en sait quelque chose. Après avoir vu son premier film, Dans les champs de bataille, interdit aux moins de 18 ans pour des scènes de flirt, et avoir été accusés d’obscénité pour son deuxième opus, le très sensuel Un homme perdu, la réalisatrice se retrouve une fois de plus épinglée par le comité de censure de son pays. Alors qu’il devait sortir dans les salles libanaises le 19 janvier, son dernier film Beyrouth Hotel, vient d’être interdit de diffusion. La raison ? “Il serait dangereux pour la sécurité du Liban. Quand on me l’a annoncé, j’ai cru à une blague !” confie la réalisatrice dont le film passe ce soir sur Arte.

Histoire d’amour sur fond d’espionnage, Beyrouth Hôtel raconte la passion entre une chanteuse libanaise (Darine Hamzé) et un avocat d’affaires français en mission au Liban (Charles Berling). Rien de bien dangereux à première vue. Sauf que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :