Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Chekka’

Le Liban possède 15 à 20 TCF de gaz, selon Bassil

Posted by jeunempl sur juin 1, 2013

(L’Orient le Jour)

Gebran Bassil - prospection pétrolière et gazière (Liban)C’est à bord d’un navire de la compagnie britannique Spectrum que le ministre sortant de l’Énergie et de l’Eau, Gebran Bassil, a annoncé que plus de 70 % de la zone économique exclusive (ZEE) libanaise avait été prospectée en 3 dimensions (3D).

« Après avoir passé au peigne fin les zones du Nord et du Sud, c’est les régions de Beyrouth, de Batroun et de Chekka qui font actuellement l’objet d’un ratissage en 3D », a déclaré M. Bassil.

Rappelons par ailleurs que la totalité de la ZEE (soit 22 700 m²) a déjà été entièrement prospectée en 2D, mais que l’étude en 3D permet de cerner avec 4 à 5 fois plus d’exactitude les chances de trouver des gisements de pétrole ou de gaz, et les marges d’erreur pour les entreprises en sont ainsi considérablement réduites.

Selon le ministre de l’Énergie, les premières estimations laissent espérer une quantité de gaz équivalant à environ 15 à 20 TCF (trillion cubic feet en anglais, mille milliards de pieds cubes), « mais des résultats plus précis seront disponibles d’ici à deux semaines et une prospection prendra place le 15 juin le long des côtes libanaises ».

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le salafisme fait sa première victime en Belgique

Posted by dodzi sur mars 13, 2012

MPLBelgique.org

Chaker el Abssi, salafiste, fondateur de Fatah al-Islam

A l’heure où le monde occidental promeut la vague de changement dans le monde arabe, l’attentat contre une mosquée chiite à Anderlecht ouvre les yeux sur la réalité de la mouvance salafiste.

Il est à déplorer que la vague de violence religieuse qui a touché le monde arabe touche désormais la communauté musulmane de Belgique, afin que le monde politique belge se rende un peu plus compte de ce que représente le mouvement salafiste. Peu de personnes éduquées font l’amalgame entre Islam et al-Qaëda, et heureusement, mais peu de monde connait la différence entre les différentes branches de l’islam et du sunnisme.

Parmi les branches radicales sunnites, nous retrouvons le salafisme, un mouvement revendiquant un retour à l’islam des origines, idée que la majorité des musulmans trouvent incompatible avec la réalité du monde d’aujourd’hui. Ce mouvement radical, prônant le Djihad, n’admet pas les « innovations » théologiques, et cherche à imposer une compréhension stricte et étroite de l’Islam.

Le salafisme comprend non seulement une politique de prédication, qui cherche à influencer les musulmans par le prêche, mais également une mouvance djihadiste, qui elle, admet que le combat armé est essentiel afin d’instaurer un Etat (ou Califat) islamique. Le mouvement salafiste est lié à l’Arabie Saoudite ainsi qu’à Al-Qaëda.

Il diffère des branches plus modérées de l’Islam, qui elles, concilient plus facilement la vie quotidienne contemporaine avec la pratique traditionnelle de l’Islam. Alors que les salafistes refusent toute interprétation du Coran, les modérés admettent que certains passages ont un contexte historique, un contexte de pensée.

La violence salafiste n’a pas commencé avec le printemps arabe. Les attentats contre les chrétiens d’Egypte et d’Irak ont eu lieu de manière fréquente depuis plusieurs années. Au Nigéria, Boko Haram, un mouvement responsable de plusieurs centaines de morts, chrétiens surtout, mais également des musulmans, est également un mouvement salafiste. Les salafistes considèrent les autres branches de l’Islam comme infidèles. Ils ne reconnaissent pas les chiites, alaouites et druzes comme des musulmans. Ces minorités sont discriminées dans plusieurs pays à majorités sunnite, tels que l’Arabie Saoudite, les pays du Golfe persique, l’Egypte et le Maroc. Le salafisme est également critique vis-à-vis des sunnites modérés, ainsi que des Frères Musulmans.

Au Liban, le salafisme peut être entre autres mis en cause pour les massacres de Donnieh en 2000, les émeutes ayant mis feu à l’ambassade du Danemark et l’église Saint-Maron en février 2006, des combats à Nahr el-Bared en 2007, l’attentat contre un bus à Chekka, et l’attentat contre le Général François el-Hajj fin 2007.

Attentat contre mosquée bruxelloise, acte anti-chiite?
La Libre Belgique

Il était environ 18h30 lundi soir lorsqu’un individu a été aperçu en train de bouter le feu à la mosquée chiite de la rue Meersman, la plus grande du pays. Le maïeur Vincent Van Goidsenhoven a confirmé qu’un cocktail molotov avait été utilisé pour perpétrer l’attentat. Les pompiers se sont immédiatement rendus sur place.

L’imam de la mosquée, un homme de 46 ans a malheureusement perdu la vie dans l’attentat, intoxiqué par la fumée, malgré les tentatives vaines des services de secours de la réanimer durant quarante minutes. Un autre homme a été plus légèrement blessé. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cyclisme : Ahmad Mrad remporte la 2e étape du championnat du Liban

Posted by jeunempl sur octobre 22, 2011

L’Orient le Jour

La Fédération libanaise de cyclisme a organisé la seconde étape du championnat du Liban de cyclisme sur route. Partis de Tabarja, les participants ont pédalé en direction de Chekka avant de revenir vers Jbeil pour ensuite entamer une ascension en direction de Annaya où l’arrivée était prévue.

C’est le joueur de Homenmen Beyrouth, Ahmad Mrad, qui a franchi en vainqueur la ligne d’arrivée à l’issue d’un parcours total de 82 km. Salah Rabah (Homenetmen Bourj Hammoud) s’est classé deuxième à une seconde du vainqueur. Zaher el-Hage (Amal Bikfaya) complète le podium.

Voici par ailleurs le classement général du championnat du Liban à l’issue de la seconde étape :
1. Ahmad Mrad (67 points)
2. Salah Rabah (62 points)
3. Abdallah Arab (60 points).

Classement par équipes :
1. Homenmen Beyrouth (171 points)
2. Baskinta (150 points)
3. Amal Bikfaya (149 points)
4. Homenetmen Bourj Hammoud (147 points).

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chekka s’interroge sur son environnement

Posted by jeunempl sur septembre 16, 2010

Nadine Chalak – Les Hirondelles

Malgré la construction d’infrastructures routières, l’implantation d’arbres dans la région ou les opérations portes ouvertes, l’impact des cimenteries sur l’environnement reste difficile à évaluer.

Les polémiques autour des grandes cimenteries se multiplient. Pollution des eaux ou atmosphérique, paysages défigurés… La liste est longue pour ce domaine d’activité dont dépend pourtant une bonne part de l’activité économique du pays, avec le développement du secteur du bâtiment. Dans la région de Chekka, la société suisse Holcim fait partie du paysage depuis longtemps. Suivant la politique du groupe mondial, Holcim-Liban met en avant, dans sa communication d’entreprise, sa volonté d’être un acteur positif en terme de développement durable. Pourtant, dans les communes environnantes, la colère est parfois vive à l’égard du géant du ciment. Plusieurs militants écologistes, ayant requis l’anonymat, accusent cette société d’utiliser un type de petroleum coke, en guise de carburant (un dérivé du pétrole dont le taux en souffre maximum est fixé très strictement par l’Etat libanais), ne répondant pas aux normes en vigueur. Mais les activistes ne sont pas les seuls à faire entendre leur voix, les simples citoyens aussi, persuadés que le cimentier a brûlé durant plusieurs années des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Revoir des trains traverser le Liban n’est plus tout à fait utopique: Plusieurs projets sont sur la table

Posted by jeunempl sur juillet 14, 2010

Delphine Darmency – Les Hirondelles

Il y a les optimistes et les sceptiques. Bechara Assy est persuadé que le train roulera de nouveau au Liban. Selon le président du Syndicat du chemin de fer, «il ne faudrait que 6 mois après une décision politique pour que la ligne Beyrouth-Jounié-Chekka soit remise en état, pour un train touristique». Du côté du ministère des Transports, le son de cloche est plus nuancé. Ghazi Aridi lui-même considère que «même si le train est nécessaire et urgent, il faut trouver d’autres alternatives car les rails entre Beyrouth et Tripoli n’existent plus».

Qu’en est-il réellement?
Fouad Awada, ingénieur et directeur de l’équipe de rédaction du Schéma directeur de l’aménagement du territoire, déclare que «non seulement le train est un moyen de réduire les déplacements en voiture mais aussi d’être mieux relié au monde. Devant de tels enjeux, on ne doit pas baisser les bras même s’il faudra démolir des centaines de constructions».
L’une des priorités du schéma directeur publié pour le Conseil de développement et de reconstruction (CDR) en 2004, était d’ailleurs le secteur des transports et notamment «la reconstitution des anciennes voies du chemin de fer en vue de leur utilisation ultérieure en lignes ferrées interurbaines».

Dans l’immédiat, le schéma recommande l’aménagement de la ligne de train entre Beyrouth et Antélias en couloir protégé pour les transports collectifs. Un texte devenu décret en juin 2009. «C’est une première Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections municipales 2010: Les résultats dans le caza de Batroun

Posted by jeunempl sur juin 2, 2010

Tayyar.org

L’élection municipale à Douma se tenait entre deux listes; l’une complète soutenue par les forces de la majorité et l’autre incomplète formée par les amis du CPL. Cette dernière a réussi à percer la liste adverse et remporter 3 sièges. Ceux qui ont pénétré la liste majoritaire sont : Jihad Maalouf, Tony Ghanameh et Elias Wakim.

Les résultats au niveau du Caza :

Victoires du Courant Patriotique Libre et des Maradas

– Victoire écrasante pour la liste soutenue par le CPL dans la ville de Batroun avec un score de 15 – 0
– Victoire écrasante pour la liste soutenue par le CPL à Chekka avec un score de 15 – 0
– Victoire écrasante pour la liste soutenue par le CPL à Hamat avec un score de 12 – 0
– Victoire honorable pour la liste soutenue par le CPL à Aebrine avec un score de 11 – 1
– Victoire pour la liste soutenue par le CPL à Kfarhay avec un score de 5 – 4
– Victoire de la liste soutenue par le CPL à Kebba avec un score de 7 – 2 (les deux listes en concurrence sont dans le même climat politique et 3 des ses membres sont des FL)
– Victoire écrasante pour la liste soutenue par le CPL à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Biographie : Georges Naim Atallah (Koura)

Posted by jeunempl sur juin 6, 2009

RPLFrance.org

Georges Naim Atallah est candidat du Courant Patriotique Libre sur la liste du Changement et de la Réforme, au siège Grec Orthodoxe de Koura.

Candidat: Georges Naim Atallah
Courant Patriotique Libre
Orthodoxe – Koura
Données Personnelles:

Date de naissance : 28 Aout 1971
Lieu de naissance : Koura
Nationalité : Libanais
Statut civil : Marié à Norma Youssef Sarkis qui a donné naissance à Erica(7 ans), Cheryl(4 ans) , et Yorgen(2 ans).

Education:
Diplomé en droit

Profession:
– Avocat de plusieurs grandes entreprises.
– Membre du comité des libertés et des droits de l’homme, au syndicat des avocats de Tripoli à plusieurs reprises.
– Membre actif de plusieurs associations sociales et humanitaires.

Politique:
Croyant en sa Nation, aux institutions et aux valeurs du Liban, pays multiconfessionnel, messager de paix, Georges Atallah a combattu pour ces concepts. Il ne trouva que la voie menée par le Général Michel Aoun, puis par le CPL, comme unique moyen afin d’atteindre ses objectifs.
Il prit parti pour le général depuis que celui-ci a été désigné pour présider le gouvernement.Il participa aux manifestations à la « Maison du Peuple » dans le but de soutenir les positions de Michel Aoun:souverainté et indépendance.
Il poursuivit son combat après l’exil du général pour défendre le Liban, la liberté de son peuple et sa souverainté.
Il dut subir les répressions à cause de ses idéologies libérale mais renonçait à fuir son pays.
Il a combattu et défendu ses valeurs , et fut l’un des premiers fondateurs du Courant Patriotique Libre.
A l’instar de multiples personnes ,il persévéra à lutter pour les memes buts et fut nommé responsable de la région de Koura où il participa aux élections municipales en 1998 puis en 2004 .
En 2005, il est devenu membre actif du comité fondateur du CPL tout en demeurant responsable du comité du caza de Koura jusqu’en été 2008. Il a répandu durant ces 10 dernières années la politique et les activités du CPL.
Il ne cessa cette occupation que pour servir les habitants de la région et les représenter au parlement: celui qui fait parti d’un peuple et s’unit à lui, représentera ce peuple sur la Place des Etoiles.

Ses concepts patriotiques:
– Souveraineté, liberté et indépendance du Liban.
– Renforcer la convivialité au Liban.
– Renforcer les sociétés démocratiques et respecter les lois.
– Assurer les sécurités sociale, économique et humaine pour tous les citoyens.
– Renforcer la décentralisation des administrations et du développement.
– Renforcer l’économie Libanaise à travers l’agriculture , le commerce et l’industrie tout en respectant l’environnement.
– Renforcer la justice et la protéger de l’influence politique.

Ses préoccupations à Koura:
– La protection des sites naturels et historiques et amélioration de l’image touristique de la région.
– Assurer les infrastructures convenables et moderniser les centres éducatifs, culturels et sportifs.
– Réclamer la participation des citoyens de la région dans les entreprises publiques.
– Renouveler les voies publiques et les moderniser.
– Donner la priorité aux problèmes environnementaux.
– S’occuper de la culture des oliviers, assurer les pesticides nécessaires et les ventes de la récolte.
– Eclairer les autoroutes Kafarhazir-Chekka .
– Perfectionner les canalisatons.
– Jumelage des villages de Koura avec des villes étrangères afin de les développer.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL: Electricité

Posted by dodzi sur mai 30, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 9 Electricité

Diagnostic

A. Une capacité de production insuffisante et des centrales vétustes

1. Une capacité de production insuffisante : Fin janvier 2008, le Liban disposait d’une capacité théorique de production de 2312 MW mais la capacité réelle était limitée à près de 1562 MW, essentiellement à cause du mauvais état des équipements qui nécessitent de fréquents arrêts. Le pic de demande était estimé à 2220 MW, ce qui signifie qu’il existait un déficit de l’ordre de 700 MW. La demande devrait augmenter de 43% d’ici 2022 pour atteindre 3180 MW. Ceci suppose une augmentation considérable de la capacité réelle de production qui devra atteindre près de 3600 MW afin de répondre entièrement à la demande sans risque d’interruption.

2. Des centrales vétustes qui consomment beaucoup plus que leur consommation théorique : Les centrales de Zouk et de Jyeh, les plus anciennes du pays et qui représentent ensemble 46% de la puissance thermique installée, consomment 40% de plus que si elles étaient neuves.

B. Des réseaux de transport et de distribution incomplets et vétustes

1. Des réseaux de transport et de distribution vétustes occasionnant des pertes techniques élevées : Celles-ci sont estimées à 15% de la production totale contre moins de 5% dans les pays développés.

2. Un réseau de transport incomplet : Le nouveau réseau 220 kV prévu pour desservir l’ensemble du pays n’est toujours pas terminé, tout comme la connexion avec le réseau syrien. Le nouveau centre national de contrôle n’est toujours pas achevé alors que les travaux de construction ont été lancés en 2006. Tout ceci empêche l’optimisation de la distribution du courant sur l’ensemble du territoire national.

C. Une gestion désastreuse qui provoque un déficit financier colossal

Celui-ci a atteint 4% du PIB en 2007. Il est provoqué par les facteurs techniques mentionnés ci-dessus mais aussi par les erreurs de gestion et les mauvais choix suivants :

1. Des carburants chers : Les spécifications du fioul lourd utilisé dans les centrales de Zouk et Jyeh (1% de teneur en souffre) sont trop restrictives et augmentent son prix d’achat. Les centrales de Zahrani et de Beddawi fonctionnent au gasoil, le plus cher de tous les combustibles disponibles sur le marché, alors qu’elles peuvent également fonctionner au gaz naturel, beaucoup moins cher.

2. Une tarification inadaptée : Le tarif en vigueur a été institué le 1ier mars 1996 et n’a plus été changé. Le prix du baril de pétrole était alors de l’ordre de 21 US$. Le prix moyen de facturation du kWh est de l’ordre de 9 US cents/kWh depuis 1996 alors que le coût de production était de 22,5 US cents/kWh au premier semestre 2008.

3. Une tarification qui se veut à caractère social mais qui ne l’est pas : le prix moyen du kWh que paient les consommateurs est plus cher pour les petits consommateurs que pour les consommateurs moyens.

4. Des privilèges injustifiés : Il existe quatre concessions géographiques de distribution auquel EDL vend du courant en moyenne tension au prix de 4 US cents/kWh. Leur marge est de l’ordre de 5 US cents/kWh, ce qui est très excessif et injustifié.

5. De gros consommateurs qui résilient leur abonnement : Le tarif en haute tension et en heure de pointe atteint 21 US cents/kWh, soit un prix proche du coût de production par des groupes électrogènes privés, ce qui amène certains gros consommateurs, notamment des industriels, à compter exclusivement sur leurs propres groupes électrogènes et à résilier leur abonnement à EDL, ce qui constitue un manque à gagner car ces gros consommateurs sont aussi souvent de bons payeurs.

6. Une capacité de gestion opérationnelle et financière insuffisante : EDL fonctionne en sous-effectifs : 2000 postes sont pourvus sur un total prévu de 5000. Le département financier emploie 97 personnes sur les 256 prévues
dans l’organigramme mais seulement 10 ont une expertise financière, à tel point que le PDG reconnaît lui-même
être dans l’impossibilité d’établir des comptes fiables.

7. Des pertes non techniques élevées : Elles sont estimées à 18% de la production totale. Elles sont dues à des branchements illégaux et à des arrangements informels au niveau de la distribution. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL: Energie

Posted by dodzi sur mai 30, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 8 Energie

Diagnostic

1. En 2006, 96,2% des sources d’énergie était importé. En 2007, la valeur des importations nettes de sources d’énergie fossiles (dérivés pétroliers et charbon) a été de 2,6 milliards US$, soit près de 11% du PIB et un tiers du déficit commercial du pays. Ce montant est supérieur de 10% à la valeur totale des exportations du pays au cours de cette année-là. Les importations ont représenté 25,2% de la valeur totale des importations au cours de la même année et encore ce chiffre ne tient-il pas compte des importations illégales à travers la frontière syrienne.

2. L’électricité produite à partir de l’énergie hydraulique n’a représenté en 2006 que 7,4% de l’énergie produite au Liban en dehors de la production par des groupes électrogènes privés.

3. Le développement des énergies renouvelables est faible : près de 49 m2 de capteurs/1.000 habitants en 2007 contre près de 800 à Chypres et 500 en Grèce. Aucun usage de l’énergie éolienne.

4. L’efficacité énergétique du pays est également faible : le PIB par unité d’énergie consommée est inférieur d’un tiers à celui des pays les plus avancés et il est inférieur de 17% à celui des pays de la zone Moyen-Orient-Afrique du Nord : bâtiments mal isolés, industries peu performantes sur le plan de l’énergie (pas d’audits énergétiques, fortes pertes d’énergie, faible efficacité des équipements de combustion), moteurs des véhicules peu performants (mauvaises conditions, forte consommation), transports en commun peu développés, très nombreuses petites unités de production (générateurs individuels ou de quartier) pour palier les pannes d’EDL et dont les rendements sont inférieurs aux rendements des usines électriques, pertes techniques élevées sur ses lignes et dans les circuits de distribution (15% contre 3% en France).

5. Taux de croissance moyen attendu de la consommation électrique de 4% par an durant la période 2005-2015 et de 3,5% par an sur la période 2005-2030. Cela représente plus du doublement de la consommation de combustibles pour la production d’électricité d’ici 2030 alors que leurs prix ont fortement augmenté au cours des années 2005-2008 et devraient continuer à augmenter une fois la crise financière terminée. Cela signifie aussi un doublement des capacités de production même si l’entretien atteint un très haut niveau de qualité (marge de sécurité ramenée à 10% seulement).

Objectifs

1. Diminuer les volumes d’hydrocarbures importés et augmenter l’indépendance énergétique du pays dans le but de le rendre moins vulnérable aux tensions qui existent sur les marchés internationaux d’hydrocarbures et de diminuer le déficit commercial. Pour cela, il est également nécessaire d’augmenter la part des énergies renouvelables dans la production totale d’énergie.

2. Optimiser la consommation d’énergie dans les entreprises afin d’améliorer la compétitivité de l’économie du pays et optimiser la consommation d’énergie domestique afin de libérer une partie du pouvoir d’achat des ménages, ce qui est contribuera à augmenter les taux de croissance de l’économie. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :