Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Chanteuse’

Magida el-Roumi, une étoile dans le ciel de Jounieh

Posted by jeunempl sur juin 27, 2011

(Jihane Farhat – L’Orient le Jour)

Le Festival international de Jounieh a choisi la divine Magida el-Roumi pour lancer, samedi, ses festivités qui s’étendent jusqu’au 3 juillet dans l’ancien souk de la ville et ses environs.

Le concert donné par Magida el-Roumi à l’ouveture du Festival international de Jounieh a eu lieu au stade Fouad Chéhab pour le plus grand plaisir des admirateurs, emportés par la voix puissante de la diva, sanglée d’une robe blanche en satin. La chanteuse s’est vu décerner, à la fin du concert, les insignes de l’ordre national du Cèdre par le président de la République, le général Michel Sleiman.

Plusieurs personnalités politiques, dont notamment le commandant en chef de l’armée, le général Jean Kahwaji, et les chefs du CPL, le général Michel Aoun, et des Forces libanaises, Samir Geagea, ont aussi assisté à ce concert qui a propulsé la diva au firmament de Jounieh. Inaugurant le récital par une prière adressée à Notre-Dame de Harissa, Magida lui a demandé de guider les chefs politiques vers le dialogue dans l’intérêt du pays et ses citoyens.

La voix de la cantatrice s‘est ensuite élevée, libre et puissante. Magida a attaqué son répertoire avec des chansons d’amour et des chansons patriotiques reprises par un public averti. (Aam yiss’alouni, Malik albi, Chouf chouf, Kalimat, Ya Beyrouth, et Rajeh yit’aammar, en hommage à feu Zaki Nassif).

La diva s’est approprié la scène, la peuplant de sa présence fière et passionnée. Sa voix de cristal a parcouru les notes les plus basses et les plus hautes sans accident de parcours, entonnant des textes qui chantent la force de la révolte et l’amour de la patrie.

Sur l’écran géant installé pour l’occasion, des portraits de son père, le célèbre compositeur Halim el-Roumi, décédé en 1983, défilaient. Pour lui rendre hommage, elle a chanté une chanson de sa composition. Une série d’images et de diapositives montrant différentes régions du Liban (Raouché, Jbeil, Jounieh etc.) ont ensuite été projetées avec le texte suivant : « le Liban est Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La voix de Fairouz prête à reconquérir Beyrouth

Posted by jeunempl sur octobre 7, 2010

France 24 – Malika Kerkoud

Feyrouz - Diva libanaise

Après plusieurs années d’absence, la voix du pays des Cèdres est sur le point de donner deux concerts exceptionnels à Beyrouth. Un événement que les fans de ce symbole fédérateur pour le Liban attendent avec impatience.

Après sept ans d’absence, la diva libanaise Fairouz revient sous les feux de la rampe au Palais des congrès du Biel, à Beyrouth. L’artiste âgée de 74 ans donnera deux concerts, le 7 et le 8 octobre, à l’occasion de la sortie de son dernier album au Liban « Eh fi amal » (« Oui l’espoir existe »), écrit et composé par son fils Ziad el-Rahbani. Plus de 6 000 places ont été vendus dès le premier jour de leur mise en vente à des prix allant jusqu’à 260 dollars (185 euros).

Révélée dans les années 1950 par les frères Mansour et Assi el-Rahbani, célèbres compositeurs et figures de la musique arabe, sa voix a conquis les cœurs et les foyers du Proche-Orient, en passant par les pays du Golfe, jusqu’au Maghreb. « Fairouz est le dernier symbole de l’âge d’or musical du monde arabe. Sa voix est un symbole fédérateur pour le Liban car elle incarne toutes les blessures, les peurs et les rêves des Libanais depuis l’indépendance du pays jusqu’à ce jour », déclare à France24.com Pierre Abi Saab, responsable de la rubrique culture du quotidien libanais « Al Akhbar ».

Imbroglio familial

À l’instar de son pays, actuellement divisé politiquement, la carrière de Fairouz a été marquée par un différend familial sur une sombre histoire de droits d’auteur qui a longtemps empêché la diva d’interpréter les tubes qui ont fait sa renommée. Des chansons coécrites par les deux frères Rahbani, pour la plupart à consonance patriotiques et tragiques, qui ont bercé plusieurs générations de Libanais notamment pendant les 15 ans de guerre civile (1975-1990).

L’annulation d’une pièce de théâtre dans laquelle devait se produire « l’Édith Piaf du monde arabe » au Casino du Liban à la suite d’une plainte des fils de Mansour Rahbani fut le dernier épisode en date de cet imbroglio. Ses fans, du Caire à Beyrouth en passant par Jérusalem, s’étaient alors mobilisés, en vain, pour protester contre le bâillonnement de la voix du pays des Cèdres. Son retour sur le devant de la scène est donc très attendu. « Les concerts de ce mois seront peut-être les derniers rendez-vous donnés par Fairouz aux publics libanais et arabe. Il ne faut pas laisser passer cette chance », conclut Pierre Abi Saab.

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Meurtre d’une chanteuse libanaise: le magnat égyptien sera rejugé

Posted by dodzi sur mars 5, 2010

AFP

Suzanne Tamim avec son 3e mari, le champion irakien de kickboxing, Riyad al-Azzawi, dans un restaurant à Londres

LE CAIRE — La Cour de Cassation égyptienne a ordonné jeudi un nouveau procès pour le magnat égyptien de l’immobilier Hicham Talaat Moustafa, qui avait été condamné à mort pour avoir commandité le meurtre d’une chanteuse libanaise à Dubaï.

L’affaire, mélange de meurtre, de pouvoir, de show-business et de sexe, est très suivie au Liban et captive l’Egypte, un pays où les puissants hommes d’affaires font rarement face à la justice.

La Cour a annoncé avoir « accepté le pourvoi en cassation de Hicham Talaat et ordonné un nouveau procès » sans pour l’instant exposer ses motifs, selon un correspondant de l’AFP sur place.

En mai 2009, Talaat Moustafa, qui était un pilier du Parti national démocrate (PND, au pouvoir), a été condamné à mort par pendaison pour avoir payé un policier égyptien à la retraite, Mohsen al-Sokkari, deux millions de dollars pour tuer la chanteuse Suzanne Tamim, avec laquelle il aurait eu une liaison.

Le policier à la retraite, qui avait aussi été condamné à mort, sera également rejugé.

La décision de la Cour a été accueillie par les cris de joie des partisans des deux hommes qui devraient, selon une source judiciaire, rester en détention.

Suzanne Tamim, qui s’était fait connaître après avoir gagné un concours de jeunes talents en 1996, avait été retrouvée morte en juillet 2008 dans son appartement de Dubaï, aux Emirats arabes unis. Elle avait été atteinte de plusieurs coups de couteau et avait eu la gorge entaillée, selon la presse. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Diana Haddad enflamme la scène

Posted by dodzi sur août 17, 2009

Le Maghreb

Diana HaddadComme à son habitude, la star de la chanson libanaise Diana Haddad, qui a clôturé vendredi soir la 5e édition du festival arabe de Djemila, a tenu en haleine le public jusqu’au matin, en interprétant les titres de son répertoire.

La chanteuse, qui revient à Djemila pour la deuxième fois à ce festival, a gratifié l’assistance nombreuse présente sur les gradins de l’antique « Cuicul », d’un florilège de ses meilleures chansons répétées en choeur par le public qui a fait une virée dans les montagnes du Liban. Venus des quatre coins de la région, les jeunes et moins jeunes ont été chatouillés par « ana wellah mani mani », « leguitek wedinia lil », « ya aybou » et « adab el-hawa » sur lesquelles l’assistance a dansé au rythme de la dibka libanaise. Satisfaits de l’organisation, les spectateurs dont la plupart sont venus spécialement pour le spectacle de la diva libanaise, se sont réjouis lors de cette soirée de clôture du succès de la cinquième édition de cette manifestation culturelle. La chanteuse libanaise Diana Haddad avait participé à la 2e édition du festival arabe de Djemila organisée en 2006 sous le signe de la solidarité avec le peuple libanais, rappelle-t-on. Dans une allocution à l’occasion, le directeur de l’office national de la culture et de l’information (ONCI), M. Lakhdar Bentorki a souligné que ce festival qui s’inscrit dans le cadre de la manifestation « Al-Qods capitale éternelle de la culture arabe, se voulait une tribune pour faire entendre la voix de l’Algérie et son soutien aux causes justes ». Cette manifestation culturelle annuelle se veut également, a-t-il dit, « un hommage au combat du peuple palestinien ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Biographie : Abdo Hassib Mounzer (Chouf)

Posted by jeunempl sur mai 26, 2009

MPLBelgique.org

Abdo Mounzer est candidat du Courant Patriotique Libre sur la liste du Changement et de la Réforme, au siège catholique  de la circonscription du Chouf.

Abdo-Mounzer-Elections09Candidat: Abdo Mounzer
Courant Patriotique Libre
Catholique – Chouf

Abdo Mounzer est auteur compositeur, chef d’orchestre, producteur et compositeur à l’académie des artistes professionnels au Liban.Il préside actuellement le comité des auteurs compositeurs et des producteurs de musique au Liban.

Etat civil
– Il est né le 6 août 1959 à Kfar Kattra (Chouf).

Études
– Il a étudié la musique au collège St Esprit à Kaslik (Liban)
– Il a représenté le Liban comme producteur de musique et chef d’orchestre à l’orchestre philharmonique de Berlin (Allemagne) au festival international de la chanson, par l’intermédiaire de Vidof Liban.

Sa vie professionnelle

– De 1977 à 1987: Il a fondé le groupe musical Abdo Mounzer de 1977 à 1987, participant aux fêtes, festivals, galas, soirées dans les plus grands music-hall et avec les plus grands chanteurs et chanteuses du Liban: Casino du Liban, Théâtre Georges V, Théâtre de l’Athéné, Château Trianon,etc…
– 1992: Propriétaire et directeur d’un studio privé de première classe pour enregistrement audio, Studio Maestro. Fondé en 1992, il a évolué pour devenir en 1995 une société de production artistique.
– 1994: Il a instauré un collège privé pour l’enseignement musical sur tous les instruments orientaux et occidentaux.

A la TV

– 1981: Chef d’orchestre de 1981 à 1992 à Télé Liban, LBC et MTV pour des programmes musicaux locaux, au festival de m.b.c. en direct sur satellite en 1990.
– 1999: Il a aussi dirigé la troupe musicale dans le programme « Chouf Halak » sur Murr TV en 1999.

Festivals de l’Armée
– 1993: Chef d’orchestre au « Festival de la fête de l’Armée » en 1993 auquel ont participé plusieurs artistes libanais: Sabah, Zaki Nassif, Majida Roumi, Pascal Sakr, Ghassan Saliba,…
– 1995: Il a été décoré de la légion d’honneur  par le chef de l’armée libanaise pour sa participation avec l’orchestre à la fête de l’Armée et plusieurs autres fêtes nationales en 1995.
– 1999: Il a reçu un écu d’honneur du bureau d’orientation de l’armée libanaise en tant que chef d’orchestre du festival musical national, sous le patronnage et en présence du premier ministre Dr. Salim el Hoss, à l’occasion de la fête nationale des deux armées, libanaise et syrienne, en 1999.

Chef d’orchestre
– De 1986 à 1997: Chef d’orchestre de la troupe musicale de Majida Roumi dans toutes ses tournées libanaises, arabes et mondiales:
– Festival de Jéricho, Carthage et Bassorah
– A l’Olympia et au Palais des Congrès à Paris
– Place des Arts au Canada
– Hunter College Theater aux États-Unis
– Salle des congrès et le jardin chinois (république arabe égyptienne)
– Albert Hall (Lonfres)
etc…
– Chef d’orchestre au festival de la chanson arabe au Château Trianon
– 1994: « Liban en direct » sur les stations TV satellitaires
– 1997: Chef d’orchestre au festival de l’Orbite II, au Forum de Beyrouth, durant 4 nuits et auquel ont participé d’autres artistes tels Mayada el Hanaoui, Warda, Georges Wassouf, Ragheb Alamé, Najwa Karam, Zikra, Sabah Allami, Diana Hadad, Assi Hellani,etc…

– Orchestre philharmonique de Boulogne
70 instrumentistes (musiciens) et 80 choristes avec la chanteuse Majida el Roumi à l’Olympia de Paris, en présence de la première dame du Liban, Mme. Mona el Hraoui. Les bénéfices de cette soirée devaient aider à la construction du Musée National Libanais en 1998.

– 1998: Orchestre philharmonique du Caire avec la chanteuse Majida el Roumi au Forum de Beyrouth et au Château Trianon
– 1999: Chef de la troupe musicale « Les Jeunes Amis » (80 choristes de toutes les régions libanaises)
– 2000: Chef de l’orchestre symphonique à l’opéra égyptien lors de plusieurs soirées de la chanteuse Majida el Roumi
– 2000: Chef de l’orchestre « Concert des concerts » avec 250 chanteurs de plusieurs chorales et groupes musicaux, 30 musiciens, sous le patronage et en la présence de Charles Hélou, ancien président de la république, en l’église St Elie (Antélias).
– De 2005 à 2008: chef d’orchestre de troupes musicales et de chorales au forum « Seigneur des Martyrs » où il exécutait ses compositions.
– Opérette « Addaou’el mouchaza » à l’occasion des 40 jours de la mort de Imad Moughnié en 2008.

Ses compositions
– Koun Sadiki – Ibhas anni – Bismaak bil layl – Yakoul inni imra’a – ana min dounak – bitsir eddeni ahla – chou bhebbak – Khedni habibi – Addaou’el mouchaza, et autres…
– Il a sorti son premier CD « Noël des Cèdres » aux éditions Mozart Chahine et fils, en 1982, puis le CD « Chemin de Bolgota » et « Noël 2005 ».
– Son premier album « Sahartini » de 9 chansons, a été dédicacé à Virgin.
– Trois vidéo-clips ont été tournés à Beyrouth: « Abdo habeb Ghandoura », « Khayef ijrahlak albak », « Bitsir eddeni ahla ».

Sa fille

– « A ma fille »: récital artistique musical avec 30 musiciens et 20 chanteurs sur la scène du Palais de l’Unesco à Beyrouth en 2004 et au Chateau Trianon à Jal el Dib en mai/juin 2004.
– Depuis 2004: Il s’occupe de la gestion des affaires de sa fille, la jeune chanteuse Hiba Mounzer.
– Il a fondé la société « Har Production » pour produire et vendre les CD et clips de sa fille Hiba : Chou Bhebbak, Kif baddak habibi, Khidni habibi, Beyrouth ya Beyrouth, et autres….

Il a été élu président de la société des auteurs compositeurs et éditeurs de musiques au Liban (s.a.c.e.m.L.) le 15 mars 2009.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un magnat égyptien condamné à mort pour le meurtre d’une chanteuse

Posted by jeunempl sur mai 21, 2009

Belga – 7sur7

suzanne-tamimUn magnat égyptien de l’immobilier et pilier du parti au pouvoir, Hicham Talaat Moustafa, a été condamné à mort jeudi pour le meurtre d’une chanteuse libanaise avec laquelle il aurait eu une relation intime.

Commanditaire et assassin pendus
Le juge du tribunal pénal du Caire a ordonné que l’homme d’affaires soit pendu pour avoir commandité ce crime. Un policier à la retraite, Mohsen al-Soukkari, jugé dans le même procès, a été également condamné à mort par pendaison pour avoir exécuté le meurtre de Suzanne Tamim, 30 ans.

Les deux condamnés, présents à l’annonce du verdict, peuvent interjeter appel. L’audience s’est déroulée au milieu de strictes mesures de sécurité.

L’affaire, mélange de meurtre, de pouvoir, de show-business et de sexe, a été très suivie au Liban et en Egypte, un pays où les puissants hommes d’affaires font rarement face à la justice.

Black-out
Les autorités ont dû imposer un black-out médiatique sur le procès ouvert en octobre 2008 et poursuivi des journalistes qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Décès de la chanteuse Salwa el-Katrib

Posted by jeunempl sur mars 5, 2009

Libnanews

Le Liban a perdu mercredi une des belles voix de la chanson libanaise, la chanteuse Salwa El-Katrib, frappée d’une hémorragie cérébrale qui l’a plongé dans un coma profond de trois jours. Un dernier hommage lui sera rendu ce jeudi, à quinze heures, dans sa cité natale, à l’église Notre-Dame de Amchit.

Salwa el-Katrib, née en 1950, est l’épouse de Nahi Lahoud, frère de l’artiste libanais Roméo Lahoud. Sa fille, Aline Lahoud, est également chanteuse, et elle devait représenter le Liban au concours de l’Eurovision en 2005. Salwa el-Katrib, dont la devise était l’amour de Dieu et de la patrie, a commencé sa carrière de chanteuse et comédienne en 1974, et avait dernièrement préféré de se retirer de devant les projecteurs, et de limiter son activité artistique au chant religieux. « Bent el Jabal », « Singof Singof », et « Al Amira Zmorrod » font partie des œuvres théâtrale où elle avait joué un rôle principale.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Egypte: amendes pour 5 journalistes ayant violé le black-out judiciaire

Posted by dodzi sur février 26, 2009

AFP/Iloubnan.info

LE CAIRE – Cinq journalistes égyptiens ont été condamnés à payer une amende de 1.800 dollars chacun pour n’avoir pas respecté le black-out médiatique décrété sur le procès d’un magnat accusé du meurtre d’une chanteuse libanaise, a indiqué jeudi l’agence de presse Mena.

Ce black-out avait été décidé à la mi-novembre par la cour d’assises du Caire dans le procès du magnat égyptien Hicham Talaat Moustafa, pilier du Parti national démocrate (au pouvoir), accusé d’avoir payé deux millions de dollars un policier égyptien à la retraite pour tuer Suzanne Tamim.

La chanteuse, avec laquelle il aurait eu une relation intime, avait été retrouvée morte le 28 juillet dans son appartement de Dubaï, atteinte de plusieurs coups de couteau et la gorge entaillée, selon la presse. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Meurtre d’une chanteuse libanaise: black-out médiatique décrété en Egypte

Posted by jeunempl sur novembre 16, 2008

Le Monde

suzanne-tamimUn black-out médiatique a été décrété dimanche en Egypte sur le procès d’un magnat égyptien, une figure du parti au pouvoir, accusé du meurtre d’une chanteuse libanaise, a-t-on appris de source judiciaire.

Le président de la cour d’assises du Caire, Mohammadi Qounsoua, a décidé d' »interdire aux médias de publier (tout article) lié au procès et de rapporter les détails des audiences », a ajouté cette source sous le couvert de l’anonymat.

Les médias pourront seulement faire état des décisions de la cour, à savoir les ajournements d’audiences ou le verdict, a-t-elle poursuivi.

Hicham Talaat Moustafa, un pilier du Parti national démocrate (PND, au pouvoir en Egypte), est accusé d’avoir payé un Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Majda El Roumi, la fleur du Liban

Posted by jeunempl sur juillet 17, 2008

(Mounir Siraj  – Aujourd’hui)

Majda El Roumi est connue par sa voix douce et ses chansons romantiques. Elle a chanté dans des films de Youssef Chahine, ce qui lui a valu la reconnaissance du grand réalisateur et le prix «Égyptien Critics Award».

Majda El Roumi est née le 13 décembre 1956 dans la ville de Kfarashima au Liban. Son père n’est autre que le célèbre musicien Halim El Roumi. L’intérêt à la musique de Majda a commencé à grandir dès son jeune âge, quand elle  a écouté les sommités de la chanson arabe tels que Abdelhalim Hafed, Fairuz, Oum Kalthoum, Mohamed Abdelouawahab, Wadi El Safi et Asmahan. Son chant et sa voix magique ont attiré l’attention de sa famille et ses voisins. Ses premiers pas dans le monde du chant ont été marqués par sa première chanson intitulée «Votre Naissance». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :