Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘chaldéen’

Chrétiens d’Orient: même destin

Posted by jeunempl sur février 15, 2013

L’Hebdo Magazine – Paul Khalifeh

Les patriarches maronite (Mar Bechara Boutros Rahi) & orthodoxe (Mgr Youhana X Yazigi)La visite du patriarche Béchara Raï à Damas, effectuée avec la bénédiction du Vatican, s’inscrit dans le cadre des nouvelles orientations de l’Eglise apparues au lendemain du Printemps arabe. Ce déplacement sert deux objectifs: œuvrer en vue d’un rapprochement entre toutes les Eglises d’Orient et braquer les projecteurs sur les chrétiens du monde arabe, menacés dans leur existence.

Placée par l’Eglise dans un cadre strictement œcuménique et pastoral, la visite à Damas, du patriarche maronite d’Antioche et de tout l’Orient, Mgr Béchara Raï, n’en demeure pas moins un geste à forte consonance politique. Elle est le prolongement direct et logique des nouvelles orientations de l’Eglise maronite, apparues au lendemain de l’élection de Mgr Raï, en mars 2011, et elle correspond parfaitement aux priorités du Vatican.

Ce changement de cap s’est exprimé dans les positions du patriarche au sujet de la crise syrienne et des armes du Hezbollah en particulier, et du Printemps arabe plus généralement. Le régime syrien et l’arsenal de la Résistance au Liban ne sont plus perçus comme un danger immédiat et existentiel, comme cela avait été le cas ces deux dernières décennies. Un autre péril, encore plus pernicieux, a surgi. Il s’agit de l’extrémisme musulman, qui frappe aux portes de pays qui pensaient en être à l’abri, et qui menace l’existence deux fois millénaire des chrétiens en Orient. Ces deux dernières années, le patriarche Raï n’a eu de cesse de mettre en garde contre la montée du fondamentalisme, synonyme, selon lui, d’intolérance et vecteur de violences et de persécutions. L’évolution de la situation en Tunisie, en Libye, en Egypte et en Syrie lui a, malheureusement, donné raison.

Si elles veulent être comprises, toutes les prises de position et les actions de l’Eglise maronite, et avec elles celles du Vatican, doivent être décodées à travers ce prisme de lecture.

Les racines du christianisme

On pourrait se demander pourquoi le sort de 15 millions d’âmes mobilise-t-il autant d’énergie, de la part du premier groupe religieux au monde, fort de 2,2 milliards de personnes (selon une étude du centre de recherche américain Pew sur la religion). «La chrétienté ne peut pas s’imaginer sans les chrétiens d’Orient, présents sur la terre qui a vu naître, crucifier et ressusciter le Rédempteur», explique une source proche de Bkerké. L’Orient est tout simplement le berceau du christianisme, la terre où plongent profondément les racines de l’Eglise universelle. «Sans racines, l’arbre est emporté par les vents», ajoute, laconiquement, la source ecclésiastique.

Les chrétiens d’Orient, et avec eux le Vatican, sont donc inquiets pour leur existence. Ils ne l’ont sans doute jamais été autant depuis le Moyen Age. Et ils ne cessent de le répéter, tous les jours, à ceux qui veulent bien l’entendre. Dans son message du carême, le patriarche grec-catholique, Grégoire III Laham, l’a dit sans détour: « To be or not to be… Etre ou ne pas être! L’avenir des chrétiens en Orient est Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :