Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘centrales électriques’

Bassil signe le contrat des navires producteurs d’électricité : 270 MW en plus et 130 millions de dollars épargnés par an

Posted by jeunempl sur juillet 15, 2012

D.H. – ANI

Au KesrouanLe ministre de l’Energie et des Eaux Gebran Bassil a signé vendredi le contrat des navires producteurs d’électricité avec la compagnie turque « Karadeniz » représentée par son propriétaire Orhan Karadeniz, effectuant un pas en avant pour l’amélioration de la situation de l’électricité au Liban et mettant terme à un bras de fer qui opposait, depuis mars, le Premier ministre Najib Mikati et le chef du CPL, le général Michel Aoun.

Le Premier ministre hésitait à approuver le projet des navires producteurs de courant pour des raisons de « vice procédural », une hésitation que le ministre Bassil avait interprété comme étant une obstruction volontaire à un projet qu’il a parrainé de bout en bout.

Les milieux du CPL reprochaient à M. Mikati de vouloir confier la mission de la production provisoire d’électricité à des sociétés appartenant à un membre de sa famille. Ce dernier répondait en contestant la procédure suivie par M. Bassil, ainsi que les prix proposés par les deux sociétés retenues au final par le ministre.

Ont assisté à la signature du contrat, outre MM. Bassil et Karadeniz, l’ambassadeur de Turquie Inan Ozyildiz, le directeur général de l’EDL Kamal Hayek et plusieurs personnalités concernées.

M. Bassil a applaudi la signature de ce contrat qui permet une augmentation de 270 MW dans la production du courant tout en Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La pollution de l’air au Liban

Posted by dodzi sur novembre 3, 2011

Libnanews

Monsieur Ibrahim El Ali, quelles  sont  les  actions  menées  par  votre organisation  pour  lutter  contre  la pollution de l’air  au Liban ?
Mawassem Khair (Bluegreen Liban) a entrepris  plusieurs  actions de protection de l’environnement  dont  la dépollution de plus de 4000 bombes à sous  munitions après la guerre de 2006  et des bombes à phosphates,  puis  entrepris  plusieurs actions de reboisement, de nettoyage des forêts et des cours d’eau…

Notre organisation est très active au niveau international pour initier des projets de grande envergure, particulièrement  au niveau de l’union pour la méditerranée.

Aujourd’hui J’élabore un projet avec la région Ile de France pour un transfert de compétence visant à établir des campagnes de mesure et déterminer des pics de pollutions de la qualité de l’air au Liban.

L’homme oublie qu’il respire quotidiennement plus de 20 kilos d’air, alors qu’il ne prête attention qu’au kilo d’aliments qu’il absorbe. Quand cet air est pollué comme  à Beyrouth, ses habitants absorbent quotidiennement des fines particules polluantes de la taille de bactéries et qui finissent par causer des problèmes importants de santé publique.

Tous les types de pollutions finissent par se retrouver dans l’air. Donc, planter un arbre seulement est une action pour lutter contre la pollution de l’air, d’où l’urgence de renforcer les espaces verts dans les villes libanaises.

Il y a de nombreuses mesures possibles autres que préventives. Celles qui agissent au niveau du transport, des industries, et  aussi de l’agriculture, surtout qu’on retrouve des pesticides qui se retrouvent mélangés avec les émissions des gaz de voiture.

Puis il est urgent d’assister le gouvernement à se conformer aux meilleures normes en vigueur au niveau international.

Puis sensibiliser les citoyens sur la pollution automobile, ou encore les usines de cimenteries ou métallurgiques ou des centrales électriques. L’installation de filtres ou la mise en place d’un système optimal de filtration est un investissement énorme que l’état n’oblige pas à faire. Mais ne serait-il pas temps que les pollueurs contribuent financièrement pour endiguer cette situation intolérable ?

– Que  pensez vous de la  législation  en  vigueur  au Liban  concernant  les  pollutions  de l’air ?  Si  ces  législations  existent,  sont  elles  appliquées ?
Comme  dans  tout au Liban il y a un grand fossé entre les législations en vigueur et la réalité de leur application sur le terrain.

Il faut d’abord faire une distinction entre les gaz à effet de serre, principalement le CO2, auxquels s’attaque le protocole de Kyoto en 1997 et les gaz polluants (gaz acides tels que SOx (sulfates), NOx (nitrates), composés chlorés et fluorés, dioxines, métaux lourds,etc).

Ces gaz soufrés issus de la pollution  automobile sont très  rarement sanctionnés contrairement à la législation de tous les pays modernes, et si le parc au Liban est composé d’un million 500 milles véhicules, plus  de la moitié circule dans la région de Beyrouth, et plus de 30% d’entre eux n’ont pas leur visite technique à jour. Si ce parc est relativement neuf, sa consommation en CO2 reste élevée ; plus de 400g de CO2/km , alors qu’en Europe, le taux maximum est fixé à 140g par km. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :