Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘cause’

Les femmes réclament une fois de plus le droit de donner la nationalité à leurs proches

Posted by jeunempl sur décembre 31, 2011

(L’Orient le Jour)

Hier, des centaines de manifestants ont participé à un sit-in à Sanayeh, en face du ministère de l’Intérieur, afin de réclamer le droit pour les Libanaises mariées à un étranger de transmettre leur nationalité à leur époux et leurs enfants.

Les militants, quelques 700 selon les organisateurs, sont venus en bus de tout le pays. Certains avec beaucoup de retard, ce qui a diminué le nombre de participants attendus. Ces derniers, encadrés par de très nombreux policiers, ont occupé pendant une heure et demie l’espace en face du ministère. Parmi eux, des femmes de toutes les confessions mais aussi des hommes et des enfants. Il y a quelques semaines, le Conseil des ministres a pris la décision d’accorder aux émigrés la possibilité d’une restitution de la nationalité libanaise. Une fois de plus, les femmes ont été exclues et la décision ne concernait que les hommes. Cela a provoqué la colère des ONG.

Le sit-in était organisé par le CRTD. A (Collectif for Research and Training on Development. Action) dans le cadre de la campagne « Ma nationalité est un droit pour moi et ma famille », et en coopération avec d’autres associations comme Amel ou le Secours populaire.

Le CRTD. À, une ONG féministe basée à Beyrouth qui lutte pour l’égalité des sexes, la citoyenneté, les droits économiques et le leadership, est membre du réseau féministe international Women Learning Partnership (WLP) qui mène la campagne sur la nationalité depuis 2002 dans un grand nombre de pays arabes. Au Liban, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un mariage collectif au centre-ville pour dire oui… à un code de statut personnel civil

Posted by jeunempl sur mars 20, 2010

(Suzanne Baaklini – L’Orient le Jour)

Des dizaines de couples de « mariés » ont échangé leurs vœux hier au centre-ville, mais c’était pour les besoins d’un mouvement symbolique visant à soutenir une cause qui leur tient à cœur : leur droit à un code de statut personnel civil au Liban.

Habillées de robes de mariées, vêtus de costumes, ces femmes et ces hommes ont crié haut et fort, lors de cet événement organisé par Chaml (Jeunes citoyens libanais non sectaires et non violents), leur volonté d’une loi civile qui gère la vie des Libanais. Pour ce faire, ils ont transmis au secrétariat du Parlement un document dans lequel ils demandent que la loi sur le code de statut personnel civil sorte enfin des tiroirs et qu’elle soit débattue en vue de son adoption.

Aux jeunes de Chaml se sont joints le député Ghassan Moukheiber, un grand militant de longue date pour cette cause, les militants Ougarit Younane et Walid Slaiby, auteurs du projet de loi présenté au Parlement, qui font campagne depuis de longues années pour faire adopter un code de statut personnel civil, et de nombreux intéressés.

Le mariage collectif avait tout d’une véritable cérémonie : photos, lancer de riz et de fleurs, atmosphère festive, zaffé traditionnelle venue de la Békaa… En descendant vers le Parlement pour présenter le document au secrétaire général, la petite foule a scandé des rengaines populaires dont les paroles ont été adaptées à la revendication principale : celle du droit de contracter un mariage civil au Liban. Leur slogan principal : « Un mariage avec Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Crash au large du Liban : L’équipe de sauvetage a identifié 16 corps provenant de l’avion éthiopien

Posted by jeunempl sur janvier 27, 2010

Panapress

Des soldats de l'armée libanaise rassemblant les débris de l'avion, sur la côte près de Beyrouth

Six parmi les corps identifiés sont des Éthiopiens et huit des Libanais, ont déclaré à la PANA des officiels du Département des relations publiques de la compagnie aérienne.

Pendant ce temps, l’espoir de retrouver d’éventuels survivants s’amenuise, si l’on en croit la presse locale libanaise.

D’après elle, les équipes de sauvetage n’ont trouvé personne à qui porter secours. Leur travail a consisté à repêcher les corps des passagers de l’avion qui s’est abimé lundi en mer dans une violente tempête hivernale.

Le Boeing 737-800, en partance pour Addis Abeba, transportait huit membres d’équipage et 82 passagers lorsqu’il s’est écrasé peu après son décollage de Beyrouth sous les tonnerres.

L’épouse d’origine américaine de l’ambassadeur français au Liban fait partie des victimes.

Les autorités doivent maintenant essayer de récupérer les données de vols et les enregistreurs de voix ou les boîtes noires qui pourraient donner des informations sur les causes du crash.

Mais les officiels ont déclaré que les violentes tempêtes qui ont, la veille, recouvert les sommets des montagnes de neige semblent être les causes réelles de ce crash.

« Les mauvaises conditions atmosphériques pourraient être à l’origine du crash, » a déclaré le ministre de la Défense, Elias Murr, selon des articles de la presse locale. « Nous avons déjà écarté la cause de l’attentat. »

Les responsables libanais et éthiopiens ont rapidement écarté la thèse de l’attentat terroriste ou de sabotage. Un porte parole du gouvernement éthiopien a déclaré que la compagnie n’avait reçu aucune menace antérieure.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le boeing a pris feu juste après le décollage

Posted by jeunempl sur janvier 25, 2010

AP

L’avion devait atterrir à Addis Abeba, la capitale éthiopienne.

La femme de l’ambassadeur de France au Liban, Denis Pietton, en poste depuis octobre dernier, se trouvait à bord, a confirmé l’ambassade de France au Liban. L’appareil transportait également 82 passagers et sept membres d’équipage: 54 Libanais, 22 Ethiopiens, deux Britanniques d’origine libanaise, un Irakien, un Syrien, un Canadien d’origine libanaise et un Russe d’origine libanaise.

De son côté, Ethiopian Airlines parle de 82 passagers et de 8 membres d’équipage.

Le Boeing 737-800, un moyen courrier, a décollé aux environs de 2h30 lundi matin heure locale (1H30 en Suisse), avant de s’abîmer à quelque 3,5km des côtes libanaises. De nombreux hélicoptères et des navires de la marine libanaise se trouvaient sur zone. L’avion a «pris feu peu après son décollage», selon l’armée libanaise.

Au moins 23 corps ont été retrouvés quelques heures après le drame, a précisé l’armée libanaise. Les équipes de secours travaillaient dans des eaux agitées et sous un orage déchaîné.

Pas un acte terroriste

Il ne s’agit pas d’un acte terroriste, a dit le président libanais Michel Suleiman. «Il est actuellement exclu qu’il s’agisse d’un sabotage», selon lui. La cause du crash n’est pas connue pour l’instant mais la police a d’ores et déjà affirmé qu’il était probablement dû à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Disparus de la Guerre Libanaise : Le dossier de Johnny Nassif se referme fatalement; les mères libanaises attendent avec anxiété de connaitre le sort des leurs

Posted by jeunempl sur novembre 15, 2009

Carmen B. – Libnanews

Johnny Nassif - martyr 1990Ce soir, je viens d’apprendre une nouvelle qui a eu sur moi l’effet d’une claque, qui m’a glacé mon sang, mes nerfs, mon cœur. Le sort de Johnny Nassif, un jeune soldat de 16 ans enrôlé dans l’Armée libanaise, disparu le 13 octobre 1990, vient d’être dévoilé.

Le corps de Johnny se trouvait dans une fosse commune au ministère de la Défense à Yarzé au Liban. Les tests ADN réalisés ont prouvé son identité…Ghazy Aad, le représentant de Solide, (Soutien aux Libanais détenus en exil) – une des rares figures libanaises qui jouit de toute ma déférence – a indiqué ce soir que le corps de Johnny a été transporté depuis la Syrie vers le ministère de la Défense libanaise bien après la triste date du 13 octobre 1990, appuyant son argument par les témoignages des ambulanciers qui avaient enterré les dépouilles en 1990 et qui affirmaient avoir enseveli 13 corps seulement, alors que les inspections faites en 2005 montrent qu’il existe un nombre beaucoup plus élevé que celui des années 1990. Cette nouvelle a été annoncée ce soir uniquement par l’OTV, les télés libanaises ayant toujours passé l’éponge sur le dossier des détenus libanais dans les geôles syriennes – personnellement je ne l’ai pas vu directement, parce que je ne suis pas fan des télévisions libanaises, mais je viens de l’apprendre par un coup de fil.

Le nom de Johnny et Violette Nassif a longtemps été étroitement lié à la cause des Libanais portés disparus depuis les années 1990. Le témoignage de cette dame m’a longtemps fait pleurer. Pleurer sur sa souffrance et celle de son fils. Pleurer sur le triste sort de ces soldats et de leurs familles qui ne vivent que dans l’espoir de revoir leurs fils ou filles.

Je ne veux même pas imaginer quelle est la réaction de Mme Nassif, qui depuis la disparition de son fils, n’a pas hésité une seule seconde à crier haut et fort sa volonté de revoir son fils, qui a fait de sa cause une cause nationale, malheureusement perçue par peu de personnes. Quelle Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Et les chrétiens de la minorité de répondre: six cartes Haririennes inquiétantes…

Posted by jeunempl sur juillet 28, 2009

Jean Aziz – Al Akhbar

Les chrétiens de la minorité ne tardent pas à répondre au défi.

Jean Aziz

Certes, disent-ils, que la question du style et du mode de vie quotidien est devenue l’une des bases de ce qui reste de la « cause chrétienne » au Liban aujourd’hui. Mais il existe une autre base parallèle, voire plus importante. C’est la question du partenariat et de la participation au pouvoir, ainsi que la présence dans l’État et ses institutions. C’est ce qui a été exprimé indirectement dans le texte politique du dernier Concile Maronite, par le biais de ces paroles célèbres: « Comment coexister égaux et différents à la fois». Comme si c’était l’expression de l’autre souci réel: Comment faire pour être « égaux » au pouvoir, même si nous sommes « différents » quant à la taille selon laquelle ce pouvoir est accordé.

Et pour des raisons de recherche méthodologique, les chrétiens de la minorité assurent également que cet aspect de la cause chrétienne, ayant une dimension très essentielle, n’est pas moins important. Il a un impact sur la présence effective des individus et groupes chrétiens. Cela peut être compris dans la logique de la pensée islamique, sa crise avec la démocratie et la notion de l’autre. Plus la présence des chrétiens au pouvoir diminue dans n’importe quel pays voisin, plus ils sont en proie à l’agonie de la mort, la migration, et la défaite, plus au niveau de l’âme qu’au niveau de la terre jusqu’à ce qu’ils se soient transformés en ruines archéologiques pour des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Odette s’en est allée

Posted by jeunempl sur mai 20, 2009

Frenchy

Ishtar et moi, nous avons rencontré Odette Adib grâce à une amie, Nayla l’année dernière dans une tente du Centre-Ville, tente tenue par les familles des disparus durant les années de souffrance. Syriens, Israéliens, miliciens bien de chez nous du Liban… comme toutes les mères, son histoire est partagée par la douleur des autres mères, ensembles elles, ses mères ont décidé de s’unir pour ce Liban de coexistence, également disparu avec les évènements.

Son histoire personnelle était émouvante, mère de Christine et Richard, ils avaient tous les deux disparus à quelques pas de leur domicile, dans Beyrouth-Ouest, pris par dans les tourments de 1982. Malgré les “conseils” appuyés des miliciens et hommes de main, elle est restée à son domicile, attendant ses enfants, durant bien des années.

Depuis ils n’ont jamais réapparu, mais la mère qu’elle était, elle ne pouvait accepter leurs disparitions.

La foi qu’elle portait en elle dans une prochaine réapparition s’était peu-à peu transformée en simple demande, elle disait, devant nous, simplement, au bout de 26 ans, pouvoir faire son deuil. Elle voulait la vérité, celle qu’on nous promet sans jamais l’accorder à nous simples mortels, au sujet de ses enfants.

Elle demandait à ces politiciens qui l’ont tant déçu, ces criminels qui étaient au pouvoir, cette vérité sur ses enfants, elle et d’autres demandaient qu’une enquête internationale soit menée pour pouvoir Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour le lancement de son CD « Ala maak » au Liban, Nayla répond aux questions de Libnanews

Posted by jeunempl sur novembre 23, 2008

Libnanews

Nayla - Ala maak

Nayla - Ala maak

Une femme passionnée de culture et d’art, une libanaise aux allures ibériques, un cœur débordant de sensibilité et d’humanité avec des idées et des rêves pleins la tête, voici en quelques mots le portrait de Nayla. Auteur compositeur et interprète, Nayla chante l’amour et le Liban sur une musique aux couleurs méditerranéennes, témoignant de la double culture qui coule dans son sang : une synergie de l’Orient et de l’Occident qu’elle présente dans son CD « Ala Maak », actuellement en vente dans tous les branches du Virgin au Liban. Autour d’un café libanais, Nayla a accordé à Libnanews une interview exclusive lors de son passage à Beyrouth pour le lancement de son CD :

Libnanews – « Ala maak », ce qu’on traduit en français par « Dieu soit avec toi », tel est le titre de votre CD. A qui Nayla dit-elle « Ala Maak » ?
Nayla – A tout le monde, à tous les Libanais, à tous ceux qui écouteront mon CD. « Ala Maak » c’est une façon de saluer, mais c’est aussi une façon de dire au revoir. Jusqu’à présent au Liban, lorsqu’on passe dans un village à pied, on entend les gens nous saluer et dire « Ala Maak ». ça n’a pas de connotation religieuse, c’est plutôt traditionnel, mais il n’y a pas de mal non plus à vouloir dire « Dieu soit avec toi ».

Lib – Vos chansons témoignent de la présence de nombreuses influences, la musique orientale, le flamenco par exemple. Est-ce qu’ainsi vous tentez de rassembler le plus grand nombre de culture sous un nouveau style ?
Nayla –
Oui, on peut dire cela. En Espagne, ce genre de musique métissée marche bien. Les gens fredonnent « Ala Maak », « Ya rayeh ». Au Liban, ca peut marcher. On n’a pas besoin de comprendre les paroles d’une chanson ; il nous arrive de chanter phonétiquement quelque chose, je le faisais surtout en espagnol il y a longtemps. Rassembler le plus grand nombre de culture, du Liban, de l’Espagne, et de la France, puisque Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :