Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘caserne’

L’imaginaire caserne des pompiers de Beyrouth

Posted by jeunempl sur novembre 24, 2012

Firas Choufi – Al Akhbar
Traduit par MPLBelgique.org

[Note du MPLBelgique.org : Ce reportage n’est que le début d’une série d’articles consacrés aux prouesses de corruption des années dorées du clan Hariri]

Alors que 2,4 millions de dollars de fonds municipaux dédiés à une caserne de pompiers disparaissent sans laisser de trace, l’état n’est pas capable de payer décemment ses pompiers.

Beyrouth – Abou Hassan lève les yeux brièvement, finit de prendre une tasse de café pendant qu’un client pressé attend dans sa voiture. Après l’avoir servi, il réfléchi à la requête et glousse de rire. Il connait l’endroit en question comme étant un champ de ferraille, et a récemment eu vent qu’il pourrait devenir un cimetière. Mais une caserne de pompiers ? Dois-je vraiment croire qu’il y avait une caserne de pompiers ici ?

« Nous entendons parler de cette histoire depuis des années », dit-il. Il pointe alors avec son doigt tâché de café : « Regarde, c’est là en face de toi. Regarde les pompiers et les équipements… ouvre les yeux ».

Issam passe prendre un café, sans sucre. Il a emménagé dans la région il y a 20 ans, 10 ans avant l’actuel chef de la municipalité de Beyrouth Abdel Meneem Al Aris, et décida de construire l’inexistante caserne de pompiers. Tout ce qu’il sait, c’est que le site situé entre la banlieue de Chatila et le cimetière de Chahidayn, était destiné à devenir un grand centre de défense civile.

« Nous n’avons jamais pu savoir ce qui s’était passé », dit-il, ajoutant qu’il avait récemment entendu que des plans existaient pour le transformer en cimetière. « Là non plus, on ne sait pas ce qu’il en est devenu ».

Ce qu’Abou Hassan et Issam ne savent pas, ils peuvent le retrouver dans les archives, comptes-rendus de réunions et décrets de la municipalité de Beyrouth.

Le 9 Octobre 2001, le Conseil municipal de la ville de Beyrouth et le Conseil pour le Développement et la Reconstruction (CDR) publie le décret n° 751, approuvant la Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : Quel sort pour nos pompiers ?

Posted by jeunempl sur août 21, 2012

Rajana Hamyeh – Al Akhbar
Traduit par MPLBelgique.org

Lorsque les pompiers ont organisé un sit-in devant le siège de la municipalité de Beyrouth il y a deux mois, ils n’avaient qu’une seule demande: un niveau de vie décent.
Il y eut alors une levée de boucliers. Ils furent accusés de se comporter de façon irresponsable en abandonnant leurs casernes et, ce faisant, d’enfreindre la loi de l’institution militaire. Peu se souciaient de la manière dont ceux qui bravent quotidiennement la mort, sont censés joindre les deux bouts.

Une série de réunions eurent lieu au gouvernorat de Beyrouth et dans les bureaux municipaux ainsi que dans les maisons des politiciens pour discuter des revendications des pompiers. Il s’agit notamment de résoudre le « mystère » juridique sur le fait qu’ils soient classés comme personnel militaire ou civil, l’augmentation de la retraite, les heures supplémentaires, les suppléments de transport et de scolarisation, ainsi qu’un règlement des salaires.

Il y eut une impasse pendant une période, et les combattants du feu furent invités à former un petit comité de suivi pour les représenter. Après quelques concessions mutuelles, et beaucoup de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elle ne renonça… ni se dérobera à son devoir

Posted by jeunempl sur août 1, 2010

Armée Libanaise

Dans l’imagination de chaque citoyen réside un soldat prêtant serment à Dieu d’accomplir son devoir complet en défendant les couleurs du drapeau de son pays. Une fois que les dangers tempêtent et le clairon retentit, il se dresse pour être le bouclier défendant son peuple, le protégeant du mal des ennemis, et se sacrifie afin de le sauver jusqu’à la dernière goutte de son sang.
Dans l’imagination de chaque soldat réside un citoyen, le contemplant avec toute confiance et respect, le considérant comme étant la soupape de sécurité et le seul sauveur lors des crises. Il offre tout pour les boucliers de la patrie; c’est alors que son frère le soldat répond en lui promettant une vie libre et prospère de tranquillité et de stabilité.

Entre cette scène et l’autre, se manifeste le sens de la solidarité entre l’Armée et ses citoyens, se dessine l’image du Liban unifié, surgissant toujours des crises et se dirigeant avec toute confiance vers le devant. Quels que soient le lieu ou le temps, le sang des martyrs demeure le flambeau illuminant le trajet d’une Armée dépassant les soixante quatre années…. Mais ne renonça pas…et ne se dérobera jamais à son devoir.

1- Aube de l’Armée

Le 1er aout 1945 est la date officielle de la fondation de l’Armée Libanaise. Or son âge vrai ne se résume pas par certaines décennies, car l’Armée Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :