Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘cardinal’

Le cardinal Raï accueillera le Pape en Terre Sainte

Posted by jeunempl sur mai 10, 2014

Radio Vatican

Mar Bechara Boutros Rahi - Patriarche d'Antioche et de tout l'OrientA trois semaines du voyage du Pape en Terre Sainte, le cardinal Rai a réagi à la polémique suscitée au Liban par sa participation à ce pèlerinage. « Le Pape se rend en Terre Sainte et je suis celui qui doit l’accueillir, cela fait partie de mes prérogatives », déclare-t-il. Depuis qu’il a annoncé son intention d’accompagner François lors de sa visite en Terre sainte et donc aussi en Israël, le Patriarche des maronites subit les critiques d’une frange de la population libanaise. Il ne rencontrera aucun responsable politique israélien, mais deux journaux proches du Hezbollah l’accusent de vouloir normaliser les relations avec Israël. 

Pourquoi ces accusations ? Que pense Mgr Boulos Sayyah, le vicaire patriarcal général des Maronites de cette polémique ? Interview.

Le Saint-Père vient chez nous et il est tout à fait normal que nous allions le recevoir dans le territoire patriarcal. Il y a d’abord un archidiocèse dans le territoire israélien et Jérusalem était une Église patriarcale. Nous avons un vicaire patriarcal à Jérusalem et non pas un évêque. Donc, il est tout à fait normal que le patriarche soit là-bas pour accueillir le Saint-Père. Et nous avons une présence maronite en Terre Sainte depuis le début de notre histoire de l’Église maronite. Je ne vois pas pourquoi on s’étonne que le patriarche soit là pour accueillir sa Sainteté.

Pourtant, le cardinal Nasrallah Sfeir, le prédécesseur du cardinal Raï avait fait le choix de ne pas aller en Israël pour accueillir le Pape Jean-Paul II. 
Nous ne vivons pas comme il y a 25 ans, nous vivons à l’heure actuelle, nous vivons après l’exhortation apostolique. L’Église au Moyen-Orient se trouve dans une période où la présence des chrétiens au Moyen-Orient doit quand même être supportée, assistée d’une manière ou d’une autre et la logique qui dit « parce que ça n’a pas été fait par le passé, il ne faut pas que cela soit fait dans le maintenant ou dans l’avenir », je n’y vois pas une logique saine et les choses ont changé. Est-ce que les Papes faisaient les mêmes choses que ce que le Pape François fait actuellement ? 

Est-ce que vous comprenez néanmoins que le patriarche soit accusé de vouloir normaliser les relations avec Israël ? Evidemment, c’est que mettait en avant des journaux proches du Hezbollah. 
Je ne comprends pas du tout cette logique parce que tout le monde sait ce que le patriarche pense de la situation et il a fait des déclarations multiples sur notre relation avec Israël. Tout le monde sait aussi ce que le patriarche et le patriarcat font pour la cause palestinienne. Je m’excuse mais je crois qu’il y a quand même d’autres raisons que probablement, Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’humeur chrétienne mélange les cartes électorales

Posted by jeunempl sur mai 20, 2013

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

Mgr Bechara Boutros Rahi vs Samir GeageaDepuis la séance parlementaire avortée de mercredi qui a vu la chute du projet dit orthodoxe, la scène chrétienne est en ébullition, revivant des moments douloureux que chacun souhaiterait pourtant effacer de sa mémoire. Le clivage entre les deux camps rivaux, le CPL de Michel Aoun et les Forces libanaises de Samir Geagea, est à son apogée et Geagea ne ménage pas ses critiques directes et personnelles à Aoun, dont les partisans ne sont pas non plus tendres avec lui. Mais au-delà de cette animosité toujours vivace, une partie de la rue chrétienne a été choquée par l’abandon du projet orthodoxe, considéré par certains comme une chance pour les chrétiens de recouvrer les droits dont ils ont été spoliés par l’accord de Taëf. Dans l’entourage du général Aoun, certains se demandent même pourquoi ce dernier n’avait pas prévu le scénario d’un retournement de dernière minute de Geagea contre le projet « orthodoxe », en dépit des engagements pris à Bkerké, alors que plusieurs indices allaient dans ce sens et que les milieux proches de Saad Hariri avaient sciemment révélé les reproches à peine voilés qu’il avait adressés au chef des FL pour son appui à ce projet.

Les sources proches de Rabié précisent à cet égard que le chef du CPL avait évidemment pensé à un tel scénario, mais il avait préféré penser que les hommes peuvent changer et que le chef des FL ne pouvait pas laisser passer cette chance unique. En même temps, les mêmes sources précisent que Aoun était convaincu qu’en changeant d’avis au sujet du projet « orthodoxe », Geagea serait en porte-à-faux avec la rue chrétienne et sa popularité auprès des électeurs en prendrait un sérieux coup. En somme, s’il devait se retourner contre ce projet, il serait en confrontation avec la base chrétienne et non plus avec le CPL.

Les même sources ajoutent que ce qui confirme cette thèse, c’est que depuis mercredi, Geagea et ses députés multiplient les apparitions devant la presse pour expliquer leur position et cibler les attaques contre le général Aoun. Par contre, le CPL et son chef, estiment les mêmes sources, ont gagné en crédibilité, étant conséquents avec eux-mêmes et avec leurs positions, évoquant à cet égard les résultats de nouveaux sondages. Le ministre de l’Énergie et de l’Eau, Gebran Bassil, avait d’ailleurs clairement défini la position du CPL en disant que le premier choix est le projet orthodoxe, et le pire la prorogation du mandat du Parlement. Il avait ajouté que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Elections 2013, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le cardinal Jorge Mario Bergoglio est le pape François Ier

Posted by jeunempl sur mars 13, 2013

Le cardinal Jorge Mario Bergoglio - pape Francois 1erLa Croix

Selon une information, jamais confirmée ni démentie par l’intéressé, le cardinal Jorge Maria Bergoglio aurait recueilli une quarantaine de voix lors du conclave de 2005, suffisamment pour bloquer l’élection de Joseph Ratzinger, avant de finalement laisser entendre qu’il ne voulait pas être élu. Huit ans plus tard, tout est différent : Jorge Mario Bergoglio est devenu le premier pape latino-américain et le premier jésuite. Et c’est tout naturellement que sa proximité avec les pauvres lui a fait choisir le nom de François Ier.

Né en 1936 à Buenos Aires dans une famille modeste d’immigrés italiens venus du Piémont dont le père était employé de chemins de fer, Jorge Mario a grandi à l’école publique avant d’entamer des études de techniciens chimiste puis de se tourner vers la prêtrise, mûrissant sa vocation dans le laboratoire où il travaille. Le séminaire diocésain de Buenos Aires puis le noviciat jésuite où il entre en 1958.

Après son ordination en 1969, ses études le conduisent au Chili et en Espagne où il prononce sa profession perpétuelle en 1973, avant de revenir en Argentine comme maître des novices puis comme provincial. Des années difficiles, marquées par la dictature où la Compagnie est profondément divisée sur la question de la théologie de la libération et souffre d’une baisse des vocations. Six ans plus tard, soucieux de maintenir la non-politisation des jésuites, il laisse une province apaisée et de nouvelles vocations.

UN « HOMME DISCRET ET TRÈS EFFICACE, FIDÈLE À L’ÉGLISE »

Recteur du grand Collège, les facultés jésuites de théologie et de philosophie de Buenos Aires, et curé dans la capitale argentine à partir de 1980, il part en Allemagne en 1986, achever sa thèse de théologie à Fribourg, puis revient comme curé en Argentine : à Cordoba, à 700 km à l’ouest de la capitale, au pied de la sierra, puis à Mendoza, près de la frontière chilienne.

En 1992, Jean-Paul II nomme ce « wojtylien pur jus », selon les mots de Sergio Rubin, chroniqueur religieux du grand quotidien argentin Clarin, évêque auxiliaire de Buenos Aires, puis coadjuteur en 1997. L’année suivante, il succède au cardinal Antonio Quarracino qui, quelques jours avant sa mort, évoquait « cette bonne nouvelle pour son diocèse », dressant le portrait d’un « homme discret et très efficace, fidèle à l’Église et très proche des prêtres et des catholiques ». Ascète et austère, le nouvel archevêque délaisse alors la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Visite historique du Patriarche maronite à Damas

Posted by jeunempl sur février 11, 2013

Pierre Khalaf


Le cardinal Mgr Bechara Boutros Rahi à Damas en SyrieLe Patriarche de l’Eglise maronite, Béchara Raï, a définitivement tournée la page d’un contentieux vieux de plusieurs décennies avec la Syrie, en décidant de se rendre à Damas pour assister à l’intronisation du nouveau Patriarche grec-orthodoxe, Youhanna X Yazigi. Cette visite à caractère religieux et pastoral revêt une dimension politique incontestable et elle n’aurait pas eu lieu sans l’encouragement du Vatican qui aurait recommandé aux chefs des Eglises maronite et grecque-catholique de participer à la cérémonie de Damas, en signe de solidarité avec les chrétiens de Syrie, qui traversent des moments difficiles à cause de la montée de l’extrémisme islamique soutenu par les Etats wahhabites du Golfe dans ce pays. Cette visite consacre donc le repositionnement stratégique à portée historique des chrétiens d’Orient, qui, abandonnés par l’Occident, n’ont d’autres choix que de revoir leurs alliances. Selon le Patriarche grec-catholique Grégoire III Laham, 1000 chrétiens ont été tués par les terroristes en Syrie depuis le début des troubles et 200000 ont été chassés de chez eux.

Le président libanais Michel Sleiman a affirmé samedi soutenir la visite de Mgr Raï. « Le patriarche maronite est le gardien des droits des chrétiens en Orient et je soutiens sa visite en Syrie, il sait ce qu’il fait », a déclaré M. Sleiman à l’issue de la messe à l’occasion de la Saint-Maron.

Damas s’est donc transformé l’espace d’une intronisation en capitale des chrétiens d’Orient. La cérémonie organisée à l’église de la Croix sacrée, au cœur de Damas, était entourée de mesures exceptionnelles. Tireurs d’élite sur les toits, stationnement interdit, fouilles Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Actualité politique : Le point sur les positions du Courant du Futur, du patriarche Rahi, du Courant patriotique Libre et du Hezbollah

Posted by jeunempl sur janvier 3, 2013

Bloc du « Futur »: Non au dialogue avant la démission du gouvernement !

courant du futur - drapeauANI

Le bloc du « Futur » a signalé, jeudi, qu’il ne participerait aux séances de dialogue national qu’à la suite de la démission du gouvernement actuel.

Dans le communiqué lu par le député Amine Wehbé au terme de la réunion hebdomadaire du bloc, le  » Futur  » a expliqué que son retour au dialogue dépendait également des positions du Hezbollah « lequel doit accepter de discuter de son arsenal et comprendre que l’objectif du dialogue est de l’initier à remettre ses armes à l’Etat ».

« Il n’y a pas d’alternative au dialogue, tant qu’il s’agisse d’un dialogue fructueux pour le peuple libanais, et non pas d’une couverture des complots du Hezbollah, lequel veut contrôler, par ses armes, l’Etat et ses institutions », indique le communiqué.

Par ailleurs, le bloc du « Futur » s’est dit optimiste quant aux réunions de la sous-commission parlementaire chargée de discuter d’une nouvelle loi électorale, prévues pour la semaine prochaine, place de l’Etoile.

« Nous fondons nos espoirs sur ces réunions et nous sommes ouverts à toute proposition qui permettrait d’élaborer une loi électorale assurant une représentativité équitable de tous les Libanais et respectant le principe de la coexistence, loin de l’hégémonie des armes », poursuit le communiqué.

En outre, les députés réunis ont abordé le problème suscité par la vague de déplacés syriens et palestiniens ayant fui la Syrie pour le Liban; ils ont proposé que le gouvernement prenne en charge l’organisation d’un congrès régional et international pour les ONG et les pays donateurs, pour la mise en place d’un plan de secours.

Ils ont de même suggéré la création de postes à la frontière libano-syrienne, pour accueillir les déplacés et contrôler leur séjour au Liban, surtout que leur nombre risque d’augmenter considérablement en raison de l’exacerbation des tensions en Syrie.

Le bloc du « Futur » a enfin discuté, au cours de sa réunion présidée par l’ancien Premier ministre Fouad Siniora, des faits marquants de 2012 sur les scènes locale et régionale, ainsi que de ses aspirations pour 2013.

Rahi aux responsables politiques: Honte à vous de ne pas participer au dialogue

Mar Bechara Boutros Rahi - Patriarche d'Antioche et de tout l'OrientANI

Le patriarche maronite, Béchara Boutros Rahi, a lancé, ce jeudi, un appel aux responsables politiques refusant de participer au dialogue national.

« Honte à vous de ne pas participer à la table du dialogue national », a-t-il clamé.

Le patriarche s’est prononcé lors d’une rencontre avec le ministre d’Etat pour les Affaires du Parlement, Nicolas Fattouch accompagné d’une délégation de Zahlé venus le féliciter à l’occasion des fêtes de fin d’année.

« Il est honteux de voir les responsables libanais incapables de se réunir pour prendre une décision concernant l’élaboration d’une nouvelle loi électorale Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Elections 2013, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cardinal Bechara Boutros Raï : Reconstruire l’unité et soutenir les Chrétiens du Moyen-Orient

Posted by jeunempl sur novembre 27, 2012

Zenit.org – Traduction d’Hélène Ginabat
Par le patriarche maronite, le card. Béchara Boutros Raï

Le patriarche maronite Cardinal Bechara Boutros Rahi

ROME, mardi 27 novembre 2012 (ZENIT.org) – Au Liban, « le défi essentiel est de reconstruire l’unité intérieure », déclare le patriarche Béchara Boutros Raï. Il faut ensuite « soutenir nos frères chrétiens du Moyen-Orient », confie-t-il à Radio Vatican dans cet entretien.

Le 77ème patriarche d’Antioche et de tout l’Orient des maronites a été créé cardinal par Benoît XVI lors du Consistoire du 24 novembre.

Comment avez-vous reçu la nouvelle de votre cardinalat ?

Card. Béchara Raï – Avec une très grande joie et beaucoup de gratitude envers le Saint-Père qui a voulu faire ce geste pour le Liban et pour l’Eglise qui est au Liban. Je m’efforcerai, comme l’a souhaité le Saint-Père, d’aider à faire grandir ma communauté ecclésiale dans la communion et le témoignage. La nouvelle a été accueillie par tout le monde – à l’intérieur du Liban comme à l’extérieur du pays – avec un grand enthousiasme, et elle a été interprétée comme un soutien à l’Eglise en cette période très critique pour le Liban et le Moyen-Orient. Il est prévu qu’au moins cinq cents personnes viennent du Liban et d’autres viendront d’autres pays pour exprimer leur joie et aussi leur gratitude envers le Saint-Père. Le pèlerinage sera guidé par le président de la République libanaise qui viendra pour remercier le Saint-Père.

Je considère l’élévation au cardinalat comme un nouvel encouragement à l’apostolat que nous pouvons développer dans l’Eglise du Liban et dans celles du Moyen-Orient. Et nous espérons pouvoir aller de l’avant. Cet enthousiasme n’a pas été seulement exprimé par les chrétiens, mais aussi par Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dossier : Mgr Rahi parmi les 6 nouveaux cardinaux nommés le 24 novembre 2012

Posted by jeunempl sur novembre 27, 2012

ANI – Salma Chahine Abou Assaf (Traduit de l’arabe par Nayla Assaf)

Le 24 octobre 2011 a été une journée mémorable pour six dignitaires religieux, fils de l’Eglise catholique. Ces derniers ont consacré leur vie au service de cette Eglise dans leurs pays respectifs. Le Pape Benoît XVI a posé, au début de l’année de foi, une question sur la signification de la foi.

« Nous sommes témoins actuellement de la recrudescence du désert spirituel malgré les découvertes scientifiques et le succès technologique. L’Homme n’est pas devenu plus libre, bien au contraire, les formes d’exploitation, de persécution, de violence et d’injustice n’ont malheureusement cessé d’augmenter », a avancé le Pape Benoît XVI.

Il a également insisté sur « le besoin urgent d’une terre ferme et solide pour nous aider à vivre notre vie spirituelle, même dans les moments les plus difficiles (…). La foi est une grâce divine mais elle est aussi une action humanitaire libre ».

« Notre siècle nécessite la présence de chrétiens attachés profondément à Jésus Christ. Ces chrétiens doivent incarner l’histoire du christianisme, notamment dans un livre relatant les nouvelles expériences de la vie avec le Saint-Esprit, nous guidant vers Dieu et nous ouvrant les portes de la vie éternelle « , a-t-il précisé.

Sa Sainteté a voulu, par ses propos, faciliter la voie aux Eglises catholiques pour prendre des décisions appropriées et radicales. Il a déclaré dans ce contexte que « le 24 novembre 2012, un consistoire se tiendra au cours duquel il créera 6 nouveaux cardinaux:

« Mgr James Michael Harvey (1949-), préfet de la Maison pontificale
« SB Bechara Boutros Rahi (1940-), patriarche maronite d’Antioche et de tout l’Orient
« Mgr Baselios Cleemis Thottunkal (1959-), archevêque majeur de Trivandrum des Syro-Malankares
« Mgr John Olorunfermi Onaiyekan (1944-), archevêque d’Abuja
« Mgr Rubén Salazar Gomez (1942-), archevêque de Bogota
« Mgr Luis Antonio Tagle (1957-), archevêque de Manille

« Décoration d’honneur »

Selon le vicaire patriarcal pour les affaires judiciaires et juridiques, l’évêque Hanna Alouane, « cette décoration d’honneur (accordée au patriarche Rahi) n’est pas uniquement dédiée aux Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le patriarche maronite, le cardinal Rahi, ne cesse de surprendre le 14-Mars

Posted by jeunempl sur novembre 15, 2012

Mediarama – Editorial de Nabil Haitham pour As-Safir

Depuis le début du mandat patriarcal actuel, le 14-Mars subit des chocs successifs. Le premier a été la fin du rôle de levier pour ce mouvement que jouait l’Eglise à l’époque du patriarche Sfeir. Puis sont venus l’appel de Mgr Béchara Raï à établir un nouveau pacte social, ses positions à l’égard du printemps arabe et de la crise syrienne, ses mises en garde contre le danger qui entoure les chrétiens d’Orient, son attitude à l’égard des armes du Hezbollah, l’interdit de l’Eglise contre la loi de 1960, son appui au dialogue national initié par le président Sleiman pour dépasser les divisions actuelles.

Le dernier choc a été provoqué par la rencontre exceptionnelle entre le patriarche maronite et une délégation du commandement du Hezbollah. Cette rencontre a en fait constitué un double choc pour le 14-Mars. D’abord, en raison de l’accueil chaleureux réservé au parti à Bkerké. Ensuite, à cause de l’invitation adressée par le patriarche à assister à la cérémonie de sa consécration au rang de cardinal, au Vatican, le 24 novembre. Cette invitation est d’autant plus significative qu’elle intervient alors que les attaques du chef des Forces libanaises, Samir Geagea, contre le Hezbollah, ont atteint leur paroxysme. Certains chrétiens du 14-Mars ressentent comme une provocation l’invitation adressée Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bkerké scelle son rapprochement avec le Hezbollah autour des constantes du chef de l’État

Posted by jeunempl sur novembre 10, 2012

(Jeanine Jalkh – L’Orient le Jour)

La rencontre entre le Hezbollah et le cardinal Raï à Bkerké est, à n’en point douter, porteuse d’une multitude de symboles, le plus évident étant le climat de rapprochement patent entre les instances du parti chiite et la plus haute instance religieuse maronite qui, depuis quelque temps, s’est clairement positionnée au centre, à égale distance des parties en présence. Un rapprochement que le patriarche a d’ailleurs voulu sceller par une invitation adressée au parti chiite pour venir assister à la cérémonie officielle de sa désignation au rang de cardinal, qui se tiendra à Rome le 24 novembre.

Certes, l’occasion était on ne peut plus officielle : la délégation du Hezbollah devait notamment présenter ses félicitations à Mgr Béchara Raï pour sa nouvelle consécration par le Vatican. Cette raison apparente ne pouvait toutefois cacher les objectifs réels de cette rencontre qui s’inscrit dans la politique actuellement suivie par Bkerké dans sa tentative de contribuer à la recherche d’un règlement de la crise libanaise.

Parallèlement à la campagne de concertations menée par le chef de l’État en vue de décanter le paysage politique qui s’assombrit au fur et à mesure que s’approfondit le fossé entre les protagonistes, Bkerké a opté pour un appui ponctuel à la ligne présidentielle, en tentant de son côté d’élargir l’espace du dialogue.

C’est sous cet angle qu’il faut d’ailleurs comprendre les rencontres que le patriarche a déjà eues avec d’une part une délégation du 14 Mars présidée par Fouad Siniora, il y a quelques jours, puis, jeudi dernier, avec le général Michel Aoun. On parle d’ailleurs d’une assemblée chrétienne générale que parrainerait Mgr Raï et qui regrouperait Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Appel de Benoît XVI pour la paix en Syrie

Posted by jeunempl sur novembre 7, 2012

Zenit.org

« Un jour il pourrait être trop tard »

ROME, mercredi 7 novembre 2012 (ZENIT.org) – Benoît XVI a lancé un appel pressant pour la paix en Syrie à la fin de l’audience générale du mercredi, ce 7 novembre, place Saint-Pierre.

Il a annoncé qu’il avait confié une mission spéciale au cardinal Robert Sarah. Le président du Conseil pontifical Cor Unum, est au Liban du 7 au 10 novembre : « Nous devons faire tout ce qui est possible, car un jour il pourrait être trop tard », a dit le pape.

Appel de Benoît XVI pour la paix en Syrie :

Je continue de suivre avec une appréhension la situation de violence tragique en Syrie, où le bruit des armes ne cesse pas et où chaque jour augmente le nombre des victimes et l’immense souffrance de la population, en particulier de tous ceux qui ont dû quitter leur foyer. Pour manifester ma solidarité et celle de toute l’Eglise à la population syrienne, ainsi que ma proximité spirituelle aux communautés chrétiennes du pays, mon désir était d’envoyer une délégation de pères synodaux à Damas. Malheureusement, diverses circonstances et l’évolution de la situation n’ont pas permis de réaliser cette initiative selon les modalités souhaitées.

C’est pourquoi j’ai décidé de confier une mission spéciale au cardinal Robert Sarah. Le président du Conseil pontifical Cor Unum est aujourd’hui au Liban où, jusqu’au 10 novembre, il rencontrera les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :