Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Camp’

Syrie : la France doit s’engager en accueillant des réfugiés

Posted by jeunempl sur septembre 4, 2013

Amnesty International
L’Agence des Nations-unies pour les réfugiés a annoncé ce mardi 3 septembre 2013 que le nombre de réfugiés fuyant le conflit en Syrie avait dépassé les deux millions. En Europe, des Etats manifestent leur solidarité en faisant venir des réfugiés sur leur sol. La France, elle, ne fait rien de tel.

Camp-Syrie-preview

Ce sont désormais deux millions de personnes qui ont fui la Syrie. Ces réfugiés restent majoritairement dans les pays voisins. En Europe, des Etats commencent à manifester leur solidarité en prévoyant d’accueillir quelques centaines à plusieurs milliers de personnes. La France continue de ne pas vouloir accepter des réfugiés syriens bloqués dans les camps de réfugiés.

La réinstallation pour être solidaire et protéger les réfugiés de Syrie

C’est une question de solidarité internationale : partager l’accueil des réfugiés entre les Etats en cas de crise comme celle qui secoue la Syrie est une obligation internationale qui s’impose aux Etats qui, comme la France, ont ratifié la convention de 1951 qui protège les réfugiés.

Parmi les moyens existant pour protéger les réfugiés, il existe un moyen efficace de mettre à l’abri les personnes les plus vulnérables qui sont bloquées dans des camps surpeuplés : la réinstallation.

La réinstallation consiste pour un Etat à accepter directement sur son territoire des personnes identifiées par le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés comme ayant particulièrement besoin, dans un contexte comme celui de la Syrie, d’une protection efficace, d’une autre nature que celle offerte par les camps de réfugiés. Ces personnes sont alors rapatriées dans l’Etat d’accueil et bénéficient du statut de réfugiés.

Mais la France continue de dire « non »

En dépit des multiples demandes d’Amnesty International France et de parlementaires sensibilisés, la France maintient qu’elle n’a pas l’intention d’accueillir des réfugiés Syriens en ayant recours à la réinstallation, même dans le cadre et contexte exceptionnel de ce conflit.

Pour le ministère de l’intérieur :

– le dispositif d’accueil des demandeurs d’asile est saturé.
Mais cet argument ne tient pas face à des pays comme la Jordanie, l’Irak ou le Liban qui accueillent presque à eux seuls les 2 millions de réfugiés. De plus l’Allemagne, premiers pays d’accueil des demandeurs d’asile de l’Union européenne s’est engagée à réinstaller 5.000 réfugiés de Syrie.

– la protection doit être renforcée dans les pays voisins.
Certes la réinstallation ne permettra pas de protéger les 2 millions de réfugiés. Mais parmi eux certains sont dans une situation plus vulnérable et ont besoin de trouver un refuge sécurisé et pérenne dans un autre Etat. Renforcer la protection sur place ne règle pas leur situation .
La France ne doit plus refuser : elle doit décider d’accepter sur son territoire des réfugiés de Syrie en les réinstallant.

Publicités

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Kristalina Georgieva, commissaire européenne pour l’humanitaire. «Nous accueillons les chrétiens qui souhaitent quitter la Syrie»

Posted by jeunempl sur décembre 25, 2012

L’Hebdo Magazine – Antoine Wenisch

La commissaire européenne pour la coopération internationale, pour l’aide humanitaire et pour la réaction aux crises, a effectué une visite au Moyen-Orient pour évaluer la situation liée au conflit syrien. Elle a entamé sa tournée au Liban au côté du Haut-commissaire de l’UNHCR, Antonio Gueterres. Entre un voyage dans la Békaa à la frontière syro-libanaise, une visite des camps palestiniens et des entrevues politiques, elle a répondu aux questions de Magazine.

53% de l’aide humanitaire en Syrie et dans les pays voisins sont d’origine européenne. Parallèlement, l’Union européenne a pris clairement parti dans le conflit syrien. Cette petite contradiction pose-t-elle un problème sur le terrain?

Non, absolument pas. Avec l’Union européenne, nous adoptons une approche strictement humanitaire, c’est-à-dire complètement neutre. Nous ne nous occupons que de deux questions. D’abord, les besoins sont-ils réels et cruciaux? Ensuite, avons-nous les moyens de les aider? On ne s’occupe ni de politique, ni de religion. En Syrie, une partie de notre aide est adressée aux territoires contrôlés par le gouvernement, une autre aux territoires disputés et une autre aux territoires contrôlés par les rebelles. Nous donnons autant que possible et partout. Mais nous n’avons pas la possibilité logistique de subvenir aux besoins de tous les Syriens. Disons que sur quatre à cinq millions de personnes qui auraient besoin de notre secours, on ne parvient véritablement à aider que 800.000 à 1.500.000 personnes. Et les nécessités augmentent chaque jour, en Syrie où il y a déjà plus de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une bien mauvaise surprise pour Ahmad al-Assir

Posted by jeunempl sur novembre 29, 2012

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

Cheikh Ahmad al-Assir se voyait déjà créant son propre mouvement armé de résistance et devenant la force incontournable au moins à Saïda. Le projet était d’ailleurs intéressant à plus d’un titre et aurait pu voir le jour comme le voulait le cheikh dans la foulée des derniers affrontements de Gaza.

L’idée de créer une force armée sunnite pour être le pendant (et le futur rival) du Hezbollah, qui ne serait plus considéré comme une force de résistance mais comme une milice chiite n’est pas nouvelle. Plusieurs courants et formations ont déjà tenté de la concrétiser sans y parvenir vraiment. Le Hezbollah rappelle à cet égard que le courant du Futur s’est lui-même lancé dans l’aventure avant le 7 mai 2008 et qu’il a par la suite abandonné le projet. La Jamaa islamiya a même caressé l’idée avec le début des révoltes dans le monde arabe et la montée en puissance des Frères musulmans dans la région. Mais elle a dû à son tour y renoncer faute de pouvoir recruter suffisamment de combattants prêts à en découdre avec le Hezbollah.

Seul cheikh Ahmad al-Assir a tenu bon, reprenant à son compte le projet et obtenant pour sa réalisation l’appui de parties locales et étrangères, chacune trouvant dans sa démarche des intérêts qui lui sont propres. Le cheikh salafiste comptait essentiellement pour former le gros de ses troupes sur les combattants palestiniens et en particulier sur les membres des formations intégristes, dont il se sent proche idéologiquement. Il avait même avec eux un contact direct via le frère de l’ex-chanteur Fadl Chaker, Abdel Rahmane Chmandour, qui est aussi le chef de Jund el-Cham dans le camp de Aïn el-Héloué. Il faut aussi, pour comprendre le mécanisme, se mettre en tête que les Palestiniens font partie du tissu social de Saïda et de ses environs, contrairement aux Palestiniens des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rétrospective – décembre 2006 : Retour sur le mouvement d’opposition au gouvernement Siniora… où joie et bonne humeur contrastent avec la haine prônée aujourd’hui par le clan Hariri

Posted by jeunempl sur décembre 1, 2011

MPLBelgique.org
De vertaling in het Nederlands

[Rétrospective : 5 ans après les premiers rassemblements monstres de l’opposition au gouvernement pro-international et anti-libanais de Siniora, le MPLBelgique.org décide de revenir sur cette épisode de la politique libanaise à un moment où le courant du Futur multiplie ses provocations sectaires et actes de division au sein de la population libanaise. Les rassemblements de ce groupe (depuis les violences du 14 janvier 2011 jusqu’au dernier rassemblement haineux en date à Tripoli dimanche 27 novembre) contrastent avec les manifestations de la coalition regroupée autour du Hezbollah et du Courant Patriotique Libre 5 ans plus tôt. Retour sur une période d’espoir qui a abouti en janvier 2011 par la chute de l’ère Hariri, une période marquée par 100% de requêtes internationales et aucune réponse aux défis nationaux…]

Commençons par nous plonger dans le contexte d’après-guerre en septembre 2006. Le Hezbollah fait toujours partie du gouvernement libanais dont Fouad Sanioura est le premier ministre. Le Courant Patriotique Libre et son bloc du Changement et de la Réforme est le seul groupe d’opposition au gouvernement Siniora depuis 2005. Mais depuis le 6 février 2006, il n’est plus isolé sur la scène politique libanaise. La guerre a en effet prouvé que le document d’entente signé entre le Courant Patriotique Libre (CPL) et le Hezbollah 6 mois plus tôt avait transformé une grande partie des Libanais. Les Chiites et les Chrétiens ne se « méfient » désormais plus les uns des autres! Durant la guerre, toutes les maisons chrétiennes étaient ouvertes aux réfugiés chiites dans les régions « sécurisées » du Kesrouan, du Metn, de Beyrouth et d’ailleurs après l’appel à la solidarité du général Michel Aoun. Impensable il y a peu…

Le chef du Hezbollah ne manquera pas de rendre hommage à ces Chrétiens tout en déclarant que cet élan de solidarité était inestimable. Il se fait alors le porte-parole de la proposition du CPL d’intégrer un gouvernement d’union national de sorte à affronter la crise que traverse le pays. En effet, le général Aoun avait déjà proposé d’intégrer le gouvernement avant la guerre de l’été 2006 afin de donner l’occasion à Siniora de réparer sa mise à l’écart des Chrétiens… en vain. Malheureusement, la majorité oppose son véto et décide même de se passer de l’avis chiite (Hezbollah et Amal) dans toutes les décisions gouvernementales qui suivirent. C’est un nouveau contournement de la constitution qui impose l’entente entre toutes les communautés. Après les Chrétiens écartés du pouvoir, voilà les Chiites réduits au silence. Le Hezbollah et Amal quittent alors le gouvernement à la mi-novembre 2006 et rejoignent donc l’opposition alors menée par le CPL du général Aoun.

La constitution libanaise est violée à 7 reprises par la majorité au pouvoir et rien ne semble vouloir l’arrêter. L’opposition décide alors de lancer des manifestations pacifiques. Le jour où l’annonce de la date de rassemblement allait être divulguée, et alors que le gouvernement Siniora touche le fond, le député Pierre Amine Gemayel est assassiné en plein jour par un commando armé. L’opposition suspend tout rassemblement et la majorité en profite pour remonter la tête de l’eau, en prenant pour cible les partisans du CPL. Ils vont politiser ce meurtre, accusant à tout-va l’opposition et spécialement le CPL (seul parti n’ayant pas de passé milicien pourtant!), appelant à leur tour au rassemblement populaire… ils n’auront le soutien que de 50.000 à 100.000 personnes malgré le tapage médiatique et leur commerce du sang du martyr Pierre. A l’échelle des rassemblements libanais, ce chiffre est minime.

Après quelques jours de deuil, l’opposition annonce finalement la date de son rassemblement, il se déroulera le 1er décembre 2006! Un jour mémorable qui lancera une série d’autres rassemblements dont un Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nos articles, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le dernier camp de réfugiés arméniens: La chronique du Sandjak

Posted by jeunempl sur août 22, 2010

Delphine Darmency – L’Hebdo Magazine

Autoroute côtière, au niveau de Bourj Hammoud.
Pendant que l’œil du conducteur est rivé sur les files de voitures, les passagers peuvent encore remarquer les restes du camp de Sandjak, fondé en 1939 pour abriter les réfugiés arméniens.

Non loin de la place de la municipalité de Bourj Hammoud, entre la rue d’Arménie et l’autostrade, subsiste la moitié du camp de Sandjak. L’autre moitié a disparu sous les pelleteuses, laissant d’un côté un long terrain vague et, de l’autre, quelques squelettes de maisons, cloisons détruites et toits bâchés.
Mais entre les amoncellements de briques, les canapés pourrissant à l’extérieur, des antennes satellitaires et des draps pendus à des fils montrent que le camp respire encore. Des dizaines de familles y vivent toujours.

En 1939, le Sandjak d’Alexandrette (ou Liwaa Iskandaroun), alors syrien, est annexé par la Turquie à la suite d’un accord signé par la France mandataire. Des milliers d’Arméniens abandonnent leurs maisons et quittent le pays. Direction, le Liban.

A Beyrouth, ils s’installeront dans le camp qui reprend le nom de leur terre d’origine, Sandjak. «En 1946, ils sont rejoints par des familles ayant vendu leurs maisons pour partir en Arménie mais dont le voyage ne s’était pas concrétisé. Rejoints également par des familles venues du Nord du Liban», relate Mme Manqassarian, membre de la municipalité de Bourj Hammoud dans un article d’an-Nahar paru le 4 avril 2006.

Il y aurait eu dans les baraquements de bois et de tôle 750 familles. «En 1970, une partie de la population déménage dans de nouvelles habitations populaires dans les quartiers de Rawda, Bourj Hammoud ou Fanar, mais la majorité Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: « l’émir » du groupe radical Fatah al-Islam tué par l’armée

Posted by jeunempl sur août 15, 2010

AFP – Rana Moussaoui

Le chef présumé du Fatah al-Islam, recherché depuis trois ans par les autorités, a été tué samedi au Liban, a annoncé l’armée, que des combats meurtriers avaient opposé en 2007 à ce groupe islamiste radical dans un camp de réfugiés palestiniens du nord du pays.

Soupçonné par la justice d’être l' »émir » de ce groupuscule à la hiérarchie obscure et inspiré idéologiquement d’Al-Qaïda, Abdel Rahmane Awad était l’un des islamistes les plus recherchés au Liban.

Cet homme, qui aurait trouvé refuge depuis 2008 à Aïn Héloué (sud), le plus grand des 12 camps palestiniens au Liban, a été tué par l’armée avec son principal adjoint, connu sous le pseudonyme d' »Abou Bakr », à Chtaura, dans la région de la Békaa (est).

« Deux personnes appartenant à des cellules terroristes ont été tuées » à Chtaura, a indiqué dans la matinée un porte-parole militaire. « Elles ont tiré sur les soldats, qui ont riposté », a-t-il ajouté, précisant que les deux hommes, dont il a donné l’identité plus tard, étaient pourchassés par une patrouille de l’armée.

Selon lui, chacun portait sur lui trois pièces d’identité falsifiées.

Abdel Rahmane Awad est accusé d’avoir « incité » à l’exécution en août et en septembre 2008 de deux attentats ayant visé des soldats libanais à Tripoli, la grande ville du nord, faisant 21 morts, dont 13 soldats.

Il est également accusé d’avoir surveillé les déplacements de l’armée et des soldats de la Force des Nations unies stationnée dans le sud du Liban (Finul).

Il aurait succédé à Chaker Al-Abssi à la tête du Fatah al-Islam, selon les « aveux » de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les camps de réfugiés palestiniens seront-ils à l’origine d’une « secousse sécuritaire » au Liban? Et comment les factions y contrôlent-elles la sécurité?

Posted by jeunempl sur janvier 10, 2010

El Nashra – Paula Astih & Reine Rizk

Les attentions convergent récemment en direction des camps de réfugiés palestiniens, à l’ombre de l’entente et de la stabilité qui dominent la situation libanaise.
D’ailleurs, l’attentat de Haret-Hreik et les accrochages survenus à Aïn-el-Heloué ont ranimé les débats quant à une « nouvelle secousse sécuritaire », prenant sa source dans les camps palestiniens.
Ces craintes seraient-elles justifiées? Et ces rumeurs concrétisées? Y aurait-il des indices que les camps palestiniens seraient au cœur des évènements de la prochaine période? Les conflits au sein du « Fatah » sont-ils en voie de solution ou d’escalade?

Makdah: les affrontements à Aïn-el-Heloué dus à une exagération de la réaction de certains membres du « Fatah »
Le brigadier Mounir Makdah, chef du Commandement de la lutte armée palestinienne au Liban (CLAP), assure que toutes les forces palestiniennes œuvrent pour éviter toute tension, voire tout accrochage.
Dans une interview accordée à « Elnashra », il relate les détails de l’incident survenu récemment à Aïn-el-Heloué. « Un prénommé Yehia Abou Saïd, membre du groupe Jund-el-Cham, a fait feu en direction d’un local du Fatah. Des agents de ce dernier ont Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : Programme de relance économique pour les victimes du conflit de Nahr el Bared

Posted by jeunempl sur juillet 24, 2009

ReliefWeb

nahr-el-baredPremière Urgence intervient depuis 2001 au Liban. Plusieurs programmes de réhabilitation, d’eau et assainissement, de sécurité alimentaire et économique ont été et sont encore menés pour répondre aux besoins des populations vulnérables.

Fin mai 2007, suite aux bombardements et à l’attaque du camp de réfugiés palestiniens de Nahr el Bared par l’armée libanaise, 31.000 personnes ont perdu leurs biens et leurs maisons. 230 familles libanaises habitant la zone ont également du fuir les conflits. Contrairement aux réfugiés palestiniens, les déplacés n’ont bénéficié jusqu’à présent d’aucune aide leur permettant de reconstruire et d’améliorer leur situation.

A leur retour, agriculteurs, cordonniers, ouvriers, artisans ou encore chauffeur avaient perdu leurs outils de travail.

Ahmed Mahmoud Al Achrafi, Libanais de 43 ans, né à Nahr El Bared en fait partie. Responsable d’une famille de 8 personnes Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ronaldo bientôt au cinéma… au Liban

Posted by jeunempl sur juillet 23, 2009

Les dessous du Sport

Actuellement sous contrat avec le club brésilien des Corinthians, Ronaldo devrait bientôt participer au tournage d’un long métrage.

Après les films sur Zidane et Maradona et les reconversions réussies de Vinnie Jones et Eric Cantona dans le monde du cinéma, Ronaldo aurait à son tour donné son accord pour faire sa première apparition sur écran géant. D’après le site internet brésilien Globoesporte, l’ex-attaquant de Barcelone et du Real Madrid participera au tournage d’un film iranien sur l’histoire vraie de Alneyrabi, une jeune Palestinienne fan de football et morte dans un camp de réfugiés après avoir perdu une jambe en sautant sur une mine anti personnelle. A bientôt 33 ans, « Il Fenomeno » (15 buts en 23 matches cette saison) devrait incarner un émissaire de la paix, un rôle qu’il a déjà assumé en mai 2005 lors d’une visite en territoire palestinien.

L’agent du joueur, Fabiano Farah, a annoncé que le Ballon d’Or 1997 et 2002 avait d’ores et déjà signé un précontrat pour participer au film, et devrait s’engager définitivement en septembre prochain, avec l’accord de son club des Corinthians.

Le long métrage, dont le titre n’a pas été divulgué, sera produit par les iraniens Mansur Sohrabpour et Mohammed Latif, et tourné au Liban à partir de la deuxième quinzaine de septembre. Parallèlement, les Corinthians et le Flamengo, club de Rio de Janeiro, ont également prévu de disputer un match amical en Palestine le 15 septembre.

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: les Casques bleus belges ont neutralisé plus de 13.300 sous-munitions

Posted by jeunempl sur mai 12, 2009

Le Vif/L’Express

BELUFIL - BELUBATTLes Casques bleus belges présents au Liban depuis deux ans et demi ont neutralisé ou détruit plus de 13.300 sous-munitions et « nettoyé » près de deux millions de mètres carrés d’engins explosifs, a indiqué mardi le ministre de la Défense, Pieter De Crem.

En date du 15 avril 2009, 29 bombes d’avions, 13.370 sous-munitions (de bombes à fragmentation, ou « cluster »), 419 projectiles de tous les types et onze mines antipersonnel ont été neutralisés, a précisé le ministre en commission de la défense de la Chambre, en réponse à une question de la députée Brigitte Wiaux (cdH). Le détachement belge de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) a aussi contrôlé de façon visuelle 1.725.077 m², 30.304 m² ont été vérifiés au niveau du sous-sol à l’aide de détecteurs, a ajouté M. De Crem. Le contingent belge de la FINUL, qui associe aussi des militaires luxembourgeois – d’où son nom de « BELUFIL » -, est stationné depuis septembre 2006 au camp Scorpion à Tebnine, une petite ville du Sud-Liban située à une douzaine de kilomètres de la frontière israélienne.

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :