Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Boycott’

Résultats – Municipales à Beyrouth: Les abstentionnistes sont les grands vainqueurs

Posted by jeunempl sur mai 17, 2010

L’Hebdo Magazine – Julien Abi Ramia

La très faible participation des électeurs beyrouthins a cantonné la bataille aux quartiers chrétiens. Michel Aoun, qui défiait l’ensemble des pôles du 14 mars sur le terrain des moukhtars, n’a réussi son pari qu’à moitié. S’il n’a obtenu que 7 des 28 sièges à pourvoir hors consensus, le CPL a repris la main au sein de l’électorat chrétien de la circonscription, en passant tout juste audessus de la barre des 50%.

Pour ceux à qui ça aurait échappé, le nouveau président du Conseil municipal de Beyrouth s’appelle Bilal Hamad, apparenté Courant du futur. Parmi ses 24 colistiers, triés sur le volet par Saad Hariri et ses alliés, on retrouve deux encartés au Tachnag et un membre du mouvement Amal. La liste a été élue avec près de 66 000 voix, le premier perdant émergeant à peine à 11 000 voix. Mais là, le résultat était connu d’avance. Le suspense était ailleurs. Dans les quartiers d’Achrafié, Rmeil et Saïfi, les électeurs se sont déplacés pour élire le champion chrétien de la capitale. Michel Aoun a lancé un défi solennel à ses contempteurs; les pôles du 14 mars l’ont relevé plutôt confiants. Avant de lancer l’assaut dans la forteresse beyrouthine, le leader du CPL a choisi le terrain. Pour contourner le diktat de la loi électorale, qui noie le vote chrétien, la bataille s’est déroulée à coups d’enveloppes brunes, celles des moukhtars. Les machines électorales ont tourné à bloc, mais dans le vide. Malgré les milliers de SMS envoyés et les dizaines de bus mis à disposition, seuls 21% des inscrits ont pris part à cette guerre de représentativité. Dimanche, le parti qui a raflé la mise à Beyrouth est celui des Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Résultats des élections municipales à Beyrouth et Zahlé: Les chrétiens boycottent Hariri et l’appellent à ne plus confisquer leur droit d’expression à Beyrouth

Posted by jeunempl sur mai 10, 2010

MPLBelgique.org

Les élections municipales de ce dimanche marquent un tournant dans le sort de la capitale libanaise. Hariri aura-t-il le cran d’en tenir compte et de céder face à la contestation populaire?

Le Courant Patriotique Libre (CPL) et le Tachnag ont remporté les élections de moukhtars dans 2 des 4 régions à majorité chrétienne de Beyrouth, à savoir à Rmeil (7-5) et Medawar (8-4, résultat obtenu par une entente), perdu à Saifi (0-4) et à deux doigts d’une percée à Achrafieh (0-12).

En clair, le CPL et le Tachnag sortent renforcés du scrutin de Beyrouth. Et ce, d’autant plus que l’élection du conseil municipal a été boycottée par les Beyrouthins (18% de taux de participation), spécialement les Chrétiens après la formation d’une liste non-consensuelle par le premier ministre Hariri.

Désormais, il est fort à parier qu’une contestation de plus en plus pressante exigera une réévaluation de la loi électorale en vigueur. On se dirige Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Général Aoun: Boycott des élections municipales et référendum pour les moukhtars à Beyrouth

Posted by jeunempl sur mai 5, 2010

Tayyar.org

Présidé par le général Michel Aoun, chef du Courant Patriotique Libre, le bloc du Changement et de la Réforme a repris hier la tenue de ses réunions hebdomadaires à Rabieh.

Dans un point de presse tenu à l’issue de la réunion, le général Aoun a exposé les résultats du scrutin municipal au Mont-Liban. Dans ce cadre, il a fortement critiqué les duperies publiées dans les médias qui tentent de montrer que le CPL a perdu les élections bien qu’il a remporté victoire dans 51 % des municipalités auxquelles il a participé.

Le général Aoun a également annoncé que son courant boycottera le scrutin municipal à Beyrouth et participera uniquement à l’élection des Moukhtars dans la première et la deuxième circonscription de Beyrouth.

Voici un extrait du discours du général Michel Aoun :

« Nous avons discuté de la situation électorale à la Bekaa et à Beyrouth et les circonstances qui nous ont poussé à proposer un référendum à Zahlé. Il y a eu une mauvaise gestion de l’opération électorale de notre côté, c’est pourquoi nous allons participer à la bataille électorale dans toute la Bekaa, à l’exception de Zahlé.

Nous avons présenté la candidature de l’ingénieur Antoine Abou Younes comme un référendum à Zahlé. Est-ce que les Zahléiotes veulent que le CPL soit présent dans leur ville ou non?

La présence des partis est essentielle pour la vie démocratique. Dans les différents pays démocratiques du monde entier, les partis défendent les droits des citoyens et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Ligue arabe sert-elle encore à quelque chose ?

Posted by jeunempl sur avril 6, 2010

El Nashra

Un sommet extraordinaire prévu d’ici octobre prochain pour débattre de sa réforme et la sortir de sa léthargie.
Minée par les conflits entre pays membres et les rivalités internes, la structure a peu d’impact sur la géostratégie mondiale.

En dépit des innombrables réunions sur le sujet, elle n’a pas réussi à faire avancer le dossier palestinien.
Le Sommet de Syrte a-t-il accouché d’une souris comme cela a été si fréquemment le cas aux réunions de la Ligue arabe ? Tenu les 27 et 28 mars dans la ville natale du président libyen Mouammar Kadhafi, le 22e sommet ordinaire de la Ligue arabe ne donne pas le sentiment de faire exception à ce qui semble être une triste règle. Réunis en Libye, les représentants de la Nation arabe ont, une fois de plus, livré un spectacle affligeant, à commencer par les Palestiniens qui n’ont pas raté l’occasion d’afficher leurs divisions. Les Irakiens n’ont pas été en reste. Leur ministre des affaires étrangères Hoshyar Zebari a failli se retirer des travaux avant même le démarrage du Sommet des chefs d’Etat arabes, en réaction à la décision du numéro 1 libyen de recevoir une délégation de l’ancien parti Baas. Le Liban, qui réclame toujours au pays hôte des explications à propos de la disparition de l’imam chiite Moussa Sadr sur son territoire en 1978, a failli, tout bonnement, boycotter la rencontre. Ce n’est qu’à la suite de médiations turque, syrienne, et de la part du Secrétaire général de la Ligue Amr Moussa que le pays du Cèdre a tout au plus consenti une représentation minimale en dépêchant… son envoyé à la Ligue arabe. Enfin, Silvio Berlusconi, seul chef d’Etat européen invité à l’événement, s’est donné en spectacle à deux reprises, la première en s’endormant pendant la rencontre et la deuxième en baisant la main du guide de la Révolution libyenne.
On l’a bien compris, le Sommet de Syrte aura été décevant.

Réformer la ligue ? Mirage ou réalité ?

Sans surprise, les principales victimes de cette situation auront été les Palestiniens, mis en difficulté par la décision israélienne de construire 1 600 nouveaux logements à Jérusalem-est. La rencontre n’a même pas débouché sur un consensus arabe sur la question de la reprise des négociations indirectes. Pourtant, le comité des ministres des affaires étrangères, réuni peu avant le sommet, avait bien présenté aux chefs d’Etat arabes une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Invitation refusée, dit le Liban à la Lybie

Posted by dodzi sur mars 17, 2010

Libnanews

Le Liban a rejeté l’invitation envoyée via l’ambassade du Pays des Cèdres à Damas, « officiellement pour des raisons administratives », a indiqué le ministère des affaires étrangères, estimant que l’ambassadeur Michel Khoury n’avait pas les compétences nécessaires pour la recevoir.

Pour rappel, certains pôles politiques et religieux chiites avaient exprimé la demande à ce que soit boycotté le sommet de la Ligue Arabe organisé par la Lybie à la fin de ce mois, en raison de l’implication supposée par eux de Tripoli dans la disparition de l’Imam Moussa Sadr en 1978.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Berri: Il n’est pas question que le Liban participe au Sommet Arabe

Posted by jeunempl sur mars 17, 2010

Iloubnan

Le chef du parlement Nabih Berri a déclaré au journal An-Nahar lors d’une interview qu’il n’est pas question que le Liban participe au Sommet Arabe.

Il a par ailleurs ajouté que la conduite de la Lybie au moment de l’envoi de l’invitation au Liban pour assister au Sommet prévu pour le 27 et 28 mars, était une « grande insulte » au président Michel Sleiman ainsi qu’à tous libanais.

“Nous sommes ravis de la position annoncée par le président Sleiman, le premier ministre Saad Hariri et par le cabinet” a ajouté Berri, signalant que la disparition de l’Imam Moussa Sadr depuis plus de 30 ans en Libye est une cause nationale qui ne concerne pas uniquement les Chiites.

“Je ne renoncerais pas à cette cause, mais bien au contraire. Nous doublerons nos efforts à révéler la vérité derrière la disparition de Sadr” ajoute-t-il.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Entre Baroud, Aoun, Achkar et la Ligue grecque-orthodoxe, les projets sont légion mais les réformes se font attendre

Posted by jeunempl sur février 3, 2010

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

Les élections municipales qui doivent se dérouler en principe en juin posent plus d’un problème et occupent actuellement les milieux politiques. Mais le point le plus épineux reste le sort de la capitale, Beyrouth. Selon la loi actuellement en vigueur, le système électoral est majoritaire et les électeurs de la capitale doivent élire 24 membres du conseil municipal qui, à leur tour, éliront le président et le vice-président. En 1998, où les élections municipales avaient eu lieu après une interruption de près de trente ans, le système avait connu un gros accroc avec l’élection à Tripoli d’un conseil municipal sans membres chrétiens. Pour éviter que cela ne se reproduise, Rafic Hariri, alors Premier ministre, avait proposé une entente tacite prévoyant la division à égalité des membres du conseil municipal de Beyrouth entre 12 chrétiens et 12 musulmans, et l’élection se ferait sur la base d’une liste consensuelle. Le système a fonctionné en 1998 et en 2004. Aujourd’hui, à la veille des nouvelles élections municipales et parce qu’en principe l’heure des réformes a sonné, après les années de troubles et de division, c’est la question du découpage ou non de la capitale qui pose problème.

Dans un effort louable de modernisation, le ministre de l’Intérieur Ziyad Baroud a soumis au Conseil des ministres un projet de loi comportant de nombreuses réformes, notamment en ce qui concerne le processus électoral dans les grandes municipalités de plus de 21 membres où le vote devrait se faire sur la base d’un système proportionnel. Le projet du ministre précise les modalités techniques de l’opération, mais avant même d’être étudié en profondeur, il a suscité une réaction de méfiance, tant les enjeux sont importants dans la capitale. Pour une raison encore mal définie, la proportionnelle provoque une réaction de rejet comme si le système était trop compliqué pour les électeurs. Mais Ziyad Baroud a bien prévu de l’adopter dans les grandes agglomérations où les électeurs ont un niveau d’éducation plus élevé et selon le principe de la liste fermée. Toutefois selon les échos recueillis, ce point, comme beaucoup d’autres dans le projet du ministre, a très peu de chances d’être adopté.

Le Conseil des ministres de lundi a été ainsi le théâtre de vives discussions sur ce point et les débats doivent reprendre aujourd’hui. Mais à voir le climat général, il sera difficile d’aboutir à un accord. Les différentes positions se résument comme suit : le Premier ministre et avec lui le Courant du futur et les Forces du 14 Mars refusent le découpage de la capitale en plusieurs circonscriptions, sous prétexte Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Gideon Levy : « J’essaye de raconter au peuple israélien…

Posted by dodzi sur janvier 20, 2010

Article11.info/Altermonde-sans-frontières

Par Lémi

Il force le respect, Gideon Levy. 25 ans qu’il s’échine à dénoncer de sa plume les exactions israéliennes en Palestine et à remettre en cause une meurtrière stratégie de l’engrenage sans jamais baisser les bras. Jeudi dernier et alors qu’un recueil de ses articles vient d’être publié à La Fabrique, le journaliste israélien donnait une conférence à Paris. On y était : compte-rendu.

Je suis un « bon garçon » typique de Tel Aviv, un produit banal du système éducatif israélien. Je ne viens pas d’une famille engagée et j’ai fait mon service militaire quand j’ai eu l’âge. J’ai même fait pire que ça : j’ai travaillé pour Shimon Perès pendant quatre ans… Pendant tout ce temps, on m’a dit que les Arabes étaient mauvais et cherchaient à nous détruire, qu’Israël était David et faisait face au Goliath Arabe. J’ai écouté Golda Meir quand elle disait qu’après la Shoah, les Israéliens pouvaient tout se permettre. J’aurais dû rester dans cet état d’esprit, normalement. Mais voilà, je suis allé dans les territoires palestiniens, j’y ai rencontré des gens, et j’ai évolué du tout au tout. Depuis 25 ans j’essaye de raconter au peuple israélien une histoire qu’il ne veut pas entendre.

L’homme qui parle ce soir [1] et décrit ainsi son parcours s’appelle Gideon Levy. Israélien, il est journaliste à Haaretz, unique grand quotidien du pays à laisser s’exprimer des voix discordantes sur la question palestinienne. Le dernier sanctuaire d’une presse qui a abdiqué toute velléité de discours critique pour servir la soupe au gouvernement et à Tsahal. Il y tient une chronique hebdomadaire intitulée « Twilight Zone » (Zone d’ombre). Par ses papiers aussi limpides que glaçants, il tente de sortir la population israélienne de son apathie et de son indifférence au sort des territoires occupés. Avec sa consœur Amira Haas, il fait partie des rares Justes à ne pas baisser les bras devant l’horreur, à tenter de stopper cette machine de guerre qui toujours se relance. Tâche ingrate : « Ce supplice de Sisyphe que nous nous étions imposé pendant des années – couvrir l’occupation israélienne pour le lecteur israélien qui ne veut rien savoir, rien voir, rien entendre. », écrit-il. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Malgré le boycott, les Libanais valsent avec «Bachir»

Posted by dodzi sur mars 17, 2009

Libération

Le film israélien sur le massacre de Sabra et Chatila circule sous le manteau.
BEYROUTH, de notre correspondante ISABELLE DELLERBA

Valse avec Bachir a obtenu un oscar

La porte de fer claque. Les retardataires resteront dehors. La galerie d’art beyrouthine, transformée pour un soir en salle de projection, est déjà comble. Elle ne pourra accueillir, ce soir-là, tous ceux qui, curieux ou sceptiques, veulent voir comment «l’autre», l’ancien soldat israélien devenu réalisateur, Ari Folman, relate l’une des pages les plus sombres de leur propre histoire : le massacre de Sabra et Chatila, commis en septembre 1982 par les phalangistes chrétiens au lendemain de l’assassinat de leur chef, Béchir Gemayel, alors que les troupes de l’Etat hébreu encerclaient le camp palestinien.

Le film d’animation Valse avec Bachir, Golden Globe Award et césar 2009 du meilleur film étranger, n’est pas diffusé dans les cinémas libanais. Le visionner est même illégal. Le Liban boycotte en effet tous les produits israéliens. «Je comprends parfaitement cette politique mais je trouve absurde de prohiber une œuvre d’art», lâche Ralf, appareil photo en bandoulière – «au cas où les forces de l’ordre interviendraient pour mettre fin à la projection».

Au premier rang, un couple de quinquagénaires BCBG a prévu des sandwiches «pour avoir quelque chose à se mettre sous la dent si nous sommes arrêtés». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ça suffit ! Le temps du boycott est venu

Posted by dodzi sur janvier 11, 2009

Questions critiques

Boycott, Désinvestissement, Sanctions contre Israël

Par Naomi Klein
The Guardian, 11 janvier 2009

article original : « Enough. It’s time for a boycott »

La meilleure façon de faire cesser cette occupation sanglante est de cibler Israël
avec le même type de mouvement qui a mis fin à l’apartheid en Afrique du Sud


Il est temps. Cela a trop duré. La meilleure stratégie pour faire cesser cette occupation de plus en plus sanglante est qu’Israël devienne la cible de ce type de mouvement mondial qui a fait mis fin à l’apartheid en Afrique du Sud. En juillet 2005, une énorme coalition de groupes palestiniens a dressé les plans pour faire exactement cela. Ils ont appelé les « gens de conscience, partout dans le monde, à imposer des boycotts étendus et à mettre en place des initiatives de désinvestissement contre Israël, similaires à ceux appliqués contre l’Afrique du Sud à l’époque de l’apartheid ». La campagne [BDS] – Boycott, Désinvestissement et Sanctions – était née.

Chaque jour où Israël pilonne Gaza fait venir plus de convertis vers la cause du BDS – même parmi les Juifs israéliens. En plein milieu de cette attaque, environ 500 Israéliens, parmi eux des douzaines d’artistes et d’universitaires célèbres, ont envoyé une lettre aux ambassadeurs étrangers en Israël. Celle-ci demande « l’adoption de mesures restrictives et de sanctions immédiates » et tire un parallèle clair avec la lutte anti-apartheid. « Le boycott de l’Afrique du Sud a été efficace, mais on prend des gants avec Israël… Ce soutien international doit cesser. »

Pourtant, même face à ces appels clairs, non nombre d’entre nous ne peuvent toujours pas y répondre. Les raisons sont complexes, émotionnelles et compréhensibles. Mais elles ne sont tout simplement pas assez bonnes. Les sanctions économiques représentent l’arme la plus efficace de l’arsenal de la non-violence : y renoncer frise la complicité active. Voici les quatre principales objections à la stratégie BDS, suivies des contre-arguments. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :