Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Bourj Hammoud’

Lancement d’un projet de panneaux solaires sur le fleuve de Beyrouth

Posted by jeunempl sur avril 11, 2013

Le Commerce du Levant

Champ solaire sur le fleuve de Beyrouth - LibanLe ministre démissionnaire de l’Energie et de l’Eau, Gebran Bassil, a lancé le « Beirut River Snake Project » ou projet du fleuve de Beyrouth pour l’énergie solaire, en partenariat avec le Centre libanais pour la conservation de l’énergie (Lebanese Center for Energy Conservation, LCEC).

Ce projet vise à couvrir une partie du fleuve de panneaux solaires qui seront reliés au réseau électrique. Les panneaux devraient être installés à six mètres de hauteur. Le ministère estime que ce projet devrait permettre de produire 10 MW d’électricité.

Dans un premier temps, 20.000 m² de panneaux solaires seront installés sur 600 mètres du fleuve, afin de produire 1 MW d’électricité. Cette première étape, dont le coût s’élève à 4 millions de dollars, sera entièrement financée par le ministère de l’Energie. Le lancement des appels d’offres aura lieu le 23 avril.

Les étapes ultérieures du projet se succéderont jusqu’à l’installation d’une surface de panneaux solaires permettant de produire 10 MW d’électricité. Le fleuve devrait être couvert de panneaux solaires sur une distance de 6,5 kilomètres, soit jusqu’à la région de Hazmieh. L’électricité produite sera la propriété d’EDL qui ne paiera rien en contrepartie au LCEC.

Publicités

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Jeux Olympiques – Londres 2012 : A la découverte de… Tevine Moumjoghlian

Posted by jeunempl sur juillet 27, 2012

MPLBelgique.org

Nom : Tevine Moumjoghlian

Discipline : Tennis de table

Age: 23 ans (21/07/1989)

Lieu : Bourj Hammoud

Qui est Tvine Carole Moumjoghlian?

A 9 ans à peine, Tevine Carole Moumjoghlian tenait déjà une raquette de ping pong en main. Quoi de plus normal quand on a un père, Raffi, qui fut 17 fois champion du Liban de la discipline, entre 1974 et 1990. Membre du club d’Homenetmen à Beyrouth, c’est tout naturellement qu’elle est entrainée par son père Raffi Moumjoghlian.

A à peine 23 ans, elle est déjà bien connue dans le milieu du tennis de table libanais. Classée au 922è rang mondial au 1er juillet 2012, elle est championne du Liban en titre et a remporté au mois d’octobre dernier, en Jordanie, les qualifications de la zone Asie de l’Ouest pour les JO.

Diplômée en sciences économiques à L’AUB (American University of Beirut), Tevine Carole Moumjoghlian parle l’arabe, l’arménien, l’anglais et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cyclisme : Ahmad Mrad remporte la 2e étape du championnat du Liban

Posted by jeunempl sur octobre 22, 2011

L’Orient le Jour

La Fédération libanaise de cyclisme a organisé la seconde étape du championnat du Liban de cyclisme sur route. Partis de Tabarja, les participants ont pédalé en direction de Chekka avant de revenir vers Jbeil pour ensuite entamer une ascension en direction de Annaya où l’arrivée était prévue.

C’est le joueur de Homenmen Beyrouth, Ahmad Mrad, qui a franchi en vainqueur la ligne d’arrivée à l’issue d’un parcours total de 82 km. Salah Rabah (Homenetmen Bourj Hammoud) s’est classé deuxième à une seconde du vainqueur. Zaher el-Hage (Amal Bikfaya) complète le podium.

Voici par ailleurs le classement général du championnat du Liban à l’issue de la seconde étape :
1. Ahmad Mrad (67 points)
2. Salah Rabah (62 points)
3. Abdallah Arab (60 points).

Classement par équipes :
1. Homenmen Beyrouth (171 points)
2. Baskinta (150 points)
3. Amal Bikfaya (149 points)
4. Homenetmen Bourj Hammoud (147 points).

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le dernier camp de réfugiés arméniens: La chronique du Sandjak

Posted by jeunempl sur août 22, 2010

Delphine Darmency – L’Hebdo Magazine

Autoroute côtière, au niveau de Bourj Hammoud.
Pendant que l’œil du conducteur est rivé sur les files de voitures, les passagers peuvent encore remarquer les restes du camp de Sandjak, fondé en 1939 pour abriter les réfugiés arméniens.

Non loin de la place de la municipalité de Bourj Hammoud, entre la rue d’Arménie et l’autostrade, subsiste la moitié du camp de Sandjak. L’autre moitié a disparu sous les pelleteuses, laissant d’un côté un long terrain vague et, de l’autre, quelques squelettes de maisons, cloisons détruites et toits bâchés.
Mais entre les amoncellements de briques, les canapés pourrissant à l’extérieur, des antennes satellitaires et des draps pendus à des fils montrent que le camp respire encore. Des dizaines de familles y vivent toujours.

En 1939, le Sandjak d’Alexandrette (ou Liwaa Iskandaroun), alors syrien, est annexé par la Turquie à la suite d’un accord signé par la France mandataire. Des milliers d’Arméniens abandonnent leurs maisons et quittent le pays. Direction, le Liban.

A Beyrouth, ils s’installeront dans le camp qui reprend le nom de leur terre d’origine, Sandjak. «En 1946, ils sont rejoints par des familles ayant vendu leurs maisons pour partir en Arménie mais dont le voyage ne s’était pas concrétisé. Rejoints également par des familles venues du Nord du Liban», relate Mme Manqassarian, membre de la municipalité de Bourj Hammoud dans un article d’an-Nahar paru le 4 avril 2006.

Il y aurait eu dans les baraquements de bois et de tôle 750 familles. «En 1970, une partie de la population déménage dans de nouvelles habitations populaires dans les quartiers de Rawda, Bourj Hammoud ou Fanar, mais la majorité Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans les méandres d’un parti secret : Les 1001 vies du Tachnag

Posted by jeunempl sur juillet 26, 2010

Tigrane Yégavian – L’Hebdo Magazine

Un sigle, trois initiales en arménien, une abréviation en arabe, la FRA: Fédération révolutionnaire arménienne Tachnagtsoutioun (en français «fédération») – ou parti Tachnag, tel qu’on le connaît au Liban. Celui-ci est probablement le plus ancien parti politique existant au pays du Cèdre. Magazine revient sur l’histoire de ce parti aux multiples visages.

Depuis des lustres, le Tachnag fait la pluie et le beau temps dans son fief de Bourj Hammoud ainsi que dans la localité de Anjar, dans la Békaa. Soupçonné par ses adversaires de demeurer dans l’opacité, il n’en reste pas moins un parti incontournable au sein de l’arène politique libanaise et il en est bien conscient. Après avoir encaissé une lourde défaite aux législatives de 2009, il réapparaît en forme aux municipales de 2010.

La FRA, qui fit ses premières armes contre les Ottomans et les Tsaristes, n’en demeure pas moins un acteur engagé dans le combat pour la défense de la cause arménienne. De nos jours, elle encadre un pan entier de la communauté arménienne du Liban à la manière d’un parti tribunitien, comme ce fut le cas du Parti communiste français des années 1950. Comme le souligne le chercheur et journaliste français Gaïdz Minassian, auteur d’une thèse controversée sur ce parti, «nombreuses sont les familles arméniennes de Bourj Hammoud et ailleurs où l’on naît Tachnag, on se marie Tachnag… et l’on meurt Tachnag».

Opérant depuis l’Arménie, le Tachnag est un parti international, politiquement orienté et impliqué dans les pays où la diaspora arménienne est présente depuis le génocide de 1915. Isolé des autres partis arméniens, le Tachnag fait cavalier seul dans son combat contre le régime soviétique qui gouvernait l’Arménie. Les communistes arméniens et les militants du parti concurrent Hentchak, à l’époque influents, le taxaient volontiers de parti chauvin et «nationaliste petit bourgeois».

Le duel Tachnag/Hentchak connut son paroxysme en 1958, lorsque le Liban s’entre-déchirait dans un arrière-fond de guerre froide. Dans ce contexte, c’est tout naturellement qu’une alliance se forgea entre le Tachnag et les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rapprochement Erevan-Ankara: la colère des Arméniens du Liban

Posted by jeunempl sur octobre 6, 2009

AFP

armenia-flagA l’image de la majorité de la communauté arménienne au Liban, Lucine Berkobeyoukian, dont le grand-père a vu toute sa famille massacrée par les Ottomans, n’arrive pas à croire que l’Arménie veuille normaliser ses relations avec la Turquie.

Au coeur de Bourj Hammoud, bastion arménien dans la banlieue est de Beyrouth, de jeunes militants font signer une pétition contre le rapprochement en cours entre Erevan et Ankara, à l’occasion de la visite mardi du président arménien Serge Sarkissian, qui tente de s’assurer le soutien de la diaspora.

Les magasins du secteur seront fermés en signe de protestation et un sit-in sera organisé devant l’hôtel où va descendre le chef d’Etat, qui s’est rendu auparavant en France et aux Etats-Unis et doit clôturer sa tournée en Russie. La communauté arménienne au Liban, qui se chiffre à 140.000, est Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nouvelle école arménienne à Bourj Hammoud

Posted by jeunempl sur juin 24, 2009

Armenews

Dimanche 24 mai 2009, le Diocèse du Liban a inauguré les fondations d’une nouvelle école dans Bourj Hammoud. Sa Sainteté Aram 1er a présidé la cérémonie. Le Président du Conseil du Diocèse M. Gregoris Bogharian a accueilli les invités et les membres de la communauté et a dit qu’avec la bénédiction de Sa Sainteté Aram 1er la communauté s’engageait encore une fois dans la protection de l’héritage nationale arménien.

L’archevêque Kegham Khatcherian Prélat du Liban a alors ajouté que l’impact de la nouvelle école s’étendrait au-delà du Liban parce que le Liban était l’impulsion de la Diaspora arménienne. Dans sa conclusion Sa Sainteté Aram 1er a dit : « le lancement des fondations d’une école manifeste aujourd’hui notre collectif pour surmonter les expériences tragiques de la guerre civile et donneront la forme à notre mission et la vocation en tant que peuple ayant une vision, la foi et la conscience nationale ».

Le chant “Cilicia” l’hymne du Catholicosat a conclu la cérémonie.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« Sarrafian : Liban 1900-1930 » : l’album souvenir de Sami Toubia

Posted by jeunempl sur novembre 16, 2008

L’Orient Le Jour

sarrafianC’est en 1975, au début de la guerre au Liban, que Sami Toubia trouve de vieilles cartes postales du Liban chez les bouquinistes des quais de la Seine à Paris au moment où le vieux Beyrouth est en proie aux combats acharnés, à la destruction et aux incendies. C’est le point de départ d’une importante collection de cartes postales du Liban, glanées lors des foires des vieux papiers en Europe ou recueillies par l’intermédiaire de correspondants des pays de la diaspora libanaise ou encore obtenues en effectuant des échanges avec d’autres collectionneurs…

Lancé, à la recherche de ces « vieilles images », chaque acquisition est un bonheur. Elles lui sont parfois tombées dessus, tout à fait par hasard ; comme ce jour où, lassé d’attendre le remorqueur de sa voiture accidentée à Bourj Hammoud, il fait quelques pas dans une ruelle et se retrouve face à la devanture d’une épicerie où trône deux cartes postales signées Sarrafian entre les boîtes de conserve. De cette passion a germé l’idée d’un livre sur les frères Sarrafian, photographes de profession installés à Beyrouth en 1895, et intitulé Sarrafian : Liban 1900-1930 (éditions Aleph catégorie Beaux- Livres).

Témoignage précieux, les cartes postales éditées entre 1897 et 1940 vont représenter la mémoire visuelle du Liban. Elles ont résisté à l’usure du temps et constituent une somme d’évocations et de reflets de cette époque : elles immortalisent des événements historiques, le Mandat, des personnages illustres, mais aussi Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 8 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :