Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Bombes’

Syrie: Le jeu trouble des salafistes

Posted by dodzi sur avril 6, 2012

Le Nouvel Observateur

Par Farid Aichoune

200 à 250 djihadistes salafistes combattent l’armée syrienne en marge de la lutte des soldats déserteurs.

Selon les services secrets français, 200 à 250 djihadistes salafistes venus d’Irak, du Liban, d’Arabie saoudite, d’Egypte et du Maghreb combattent l’armée syrienne en marge de la lutte des soldats déserteurs. L’intrusion de ces djihadistes, entrés en Syrie le plus souvent par le Nord-Liban, l’Irak et la Jordanie, a soulevé l’ire de l’opposition, qui nie tout lien avec eux.

Alors que les soldats insoumis comme l’opposition réclament un Etat démocratique, les djihadistes veulent, eux, exterminer la communauté alaouite, une branche du chiisme, dont le président syrien Bachar al-Assad est issu.

Attentats à Damas

Car, pour les extrémistes sunnites, les chiites sont des hérétiques qui doivent être combattus jusqu’au dernier. Ces « moudjahidine », qui ont créé un Front de la Victoire, sont répartis, selon un responsable salafiste libanais, en deux phalanges (kataëb) – une phalange est l’équivalent d’une compagnie dans l’armée française, soit 140 combattants. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: une bombe explose dans le camp d’Aïn Héloué, huit blessés

Posted by dodzi sur octobre 25, 2011

L’Orient le Jour

Huit personnes ont été blessées lundi soir par l’explosion d’une bombe placée dans un conteneur à déchets à Aïn Héloué, le plus grand camp de réfugiés palestiniens au Liban, a affirmé un responsable de sécurité palestinien à l’AFP.

« Une explosion s’est produite dans le camp d’Aïn Héloué (dans le sud du Liban) après 21H30 (18H30 GMT), blessant huit personnes, dont une grièvement », a affirmé Maher Chabayta, responsable du Fatah –le mouvement du président de l’Autorité palestinienne Mahmmoud Abbas– dans le camp.

Le blessé grave est un éboueur qui déplaçait un conteneur à déchets quand la bombe placée à l’intérieur a explosé, a-t-il précisé.

Les camps palestiniens du Liban sont considérés comme des poudrières.

Les assassinats et les règlements de compte sont fréquents dans le camp d’Aïn Heloué (plus de 45.000 habitants), qui se situe dans la banlieue de Saïda, la grande ville du Sud du Liban, et où des groupuscules extrémistes sont depuis des années installés à la faveur de la misère qui y règne.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: Il faut renforcer la lutte contre les armes à sous-munitions

Posted by jeunempl sur septembre 25, 2011

IRIN

BASM - Clusters

Plus de 100 enfants ont été tués ou mutilés par des sous-munitions au Liban depuis 2006, a dit à IRIN un haut-gradé de l’armée lors d’une conférence internationale sur les armes à sous-munitions qui s’est tenue récemment à Beyrouth.

Depuis 2006, les sous-munitions ont tué ou blessé 408 civils libanais, incluant 115 enfants, a dit à IRIN le commandant Pierre Bou Maroun en marge de la deuxième réunion des États parties à la Convention sur les armes à sous-munitions, qui s’est achevée le 16 septembre. M. Bou Maroun dirige le Centre régional d’action contre les mines (Regional Mine Action Centre, RMAC) des Forces armées libanaises, situé à Nabatiyeh.

Le RMAC s’occupe de coordonner toutes les opérations de déminage réalisées dans le pays.

Le président libanais Michel Sleiman a pris la parole pendant la réunion pour qualifier les sous-munitions d’« arme de guerre méprisable » conçue pour « tuer et mutiler la population civile » à long terme. Il a par ailleurs ajouté que l’État libanais « mettrait tout en œuvre » pour faire respecter la Convention, « en particulier en ce qui concerne l’assistance aux victimes et le nettoyage du territoire ».

La réunion a rassemblé des représentants de plus de 115 gouvernements, des Nations Unies, des organisations de la société civile et des survivants des armes à sous-munitions afin de discuter des moyens à mettre en œuvre pour satisfaire les principales obligations de la Convention.

« Les gouvernements doivent démontrer qu’ils respectent leurs engagements et mettent en œuvre tout un train de mesures urgentes pour Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lutte contre les armes à sous-munitions : L’exemple libanais

Posted by jeunempl sur septembre 17, 2011

L’Hebdo Magazine

BASM - Largage

C’est à Beyrouth qu’a eu lieu, cette semaine, la deuxième convention sur les bombes à sous-munitions. Le Liban, gravement affecté par ces armes meurtrières, devrait en être débarrassé d’ici à 2016.

Quatre militaires libanais, tête couverte d’un casque et gilet de protection sur le dos, sondent le sol à la recherche de bombes à sous-munitions. Centimètre par centimètre, chaque bout de terrain nettoyé est balisé avec précaution. A environ 100 mètres de là, une équipe médicale se tient prête. Soudain, l’un des soldats s’effondre en criant: il vient d’être blessé à la jambe par l’explosion d’une bombe. Si la scène n’est qu’une simulation destinée aux journalistes et aux représentants de quelque 80 pays, le scénario n’a rien d’improbable. Sur le site d’al Faouqa, situé dans la commune de Nabatiyé, l’armée a découvert depuis 2006 plus de 17 000 de ces engins explosifs. L’équipe de déminage en a encore trouvé et éliminé trois.

La deuxième conférence, réunissant les Etats signataires du traité interdisant les bombes à sous-munitions (BASM), s’est tenue cette année à Beyrouth. Un choix qui ne doit rien au hasard: pendant la guerre de l’été 2006, Israël a largué selon l’Onu près de quatre millions de bombes sur le pays, dont près de 40 % n’ont pas explosé. «Le Liban a été gravement touché par ce fléau, rappelle Jordan Ryan, directeur du bureau de prévention des crises du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Plus de 400 personnes y ont perdu la vie depuis 2006, mais les conséquences sont bien plus larges que ces terribles pertes humaines. Ces bombes ont nui aux fermiers qui ne peuvent plus exploiter leur terre, elles ont affecté l’économie et les enfants sont privés de jeu dans les champs…».

Le Liban, un exemple pour la région

L’utilisation de BASM par Israël, en 2006, a choqué une partie de l’opinion mondiale. Elle a ainsi provoqué la mise en place du processus d’Oslo qui a abouti en 2008, à l’adoption de la Convention sur les armes à sous-munitions. Un traité qui interdit l’emploi, la production, le stockage et le transfert des BASM, et prévoit une assistance aux personnes qui en ont été victimes.
Trois ans plus tard, le texte est signé par 110 pays, et ratifié par Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban accueillera la réunion des pays membres dans la convention des bombes à sous-munitions

Posted by jeunempl sur septembre 9, 2011

N.KH. – ANI

BASM - Clusters

Le ministre des Affaires étrangères Adnan Mansour a indiqué vendredi que « le Liban est un témoin fort des restes des bombes à sous-munitions dévastatrices », et ceci en annonçant l’accueil du Liban le 12 septembre prochain pour la deuxième réunion des pays membres dans la convention des « bombes à sous-munitions », sous le parrainage et en présence du Président de la République Michel Sleiman.

M. Mansour a indiqué que « selon les Nations-Unies, Israël a lancé plus de 4 millions de bombes à sous-munitions au sud du Liban durant les dernières 72 heures de la guerre de juillet 2006 ».

« Dès l’établissement d’un cessez-le-feu le 14 août 2006, plus de 400 victimes de ces bombes sont tombées », a-t-il dit.

Le ministre a en outre souligné que « la réunion tenue à Beyrouth permettra aux pays de moderniser leurs législations nationales et d’échanger les points de vue quant à l’explication de la convention, dont la prohibition d’investir dans les compagnies productrices des bombes à sous-munitions et de la transition de ces bombes.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Mansour favorable à une participation active dans la Convention sur les bombes à fragmentation à Beyrouth

Posted by jeunempl sur juin 28, 2011

ANI

Le ministre des Affaires étrangères, Adnan Mansour, a souhaité mardi une participation arabe effective dans la 2ème réunion des pays membres dans la Convention sur les bombes à fragmentation, qui se tiendra à Beyrouth en Septembre prochain.

Le ministre Mansour, dont le retour de Genève est prévu demain mercredi, a participé aujourd’hui à une large réunion avec les ambassadeurs arabes au Palais des Nations Unies (Genève), où il a mis l’accent sur les derniers développements au Liban et dans la région arabe. La réunion était une occasion pour mettre l’accent sur les défis imminents dont le gouvernement Mikati doit faire face.

En marge de la réunion, le ministre Mansour a également pris part à une activité organisée par le ministère des Affaires étrangères et le bureau national de déminage, et les organisations de la société civile au Liban. Dans le second jour de sa visite, le ministre Mansour a tenu une réunion avec le directeur général nouvellement nommé du bureau de l’ONU à Genève.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Entrée en vigueur de la convention sur les armes à sous-munitions

Posted by jeunempl sur août 2, 2010

AFP

La convention interdisant les armes à sous-munitions est entrée en vigueur dimanche et le Comité international de la Croix-Rouge et les ONG qui luttent contre ces armes espèrent qu’elle va forcer les grandes puissances militaires à renoncer à leur utilisation.

La convention s’applique ainsi six mois après la ratification par plus de trente pays du traité conclu en décembre 2008 à Oslo et signé à ce jour par 107 nations.

Le texte interdit l’emploi, la production, le stockage et le transfert de cette catégorie d’armes.

Pour le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, cette convention est une « avancée majeure » pour débarrasser le monde de ces « armes ignobles ».

Les bombes à sous-munitions sont larguées par voie aérienne ou tirées par voie terrestre. Le conteneur s’ouvre dans les airs et éjecte les sous-munitions, de la taille d’une balle de tennis, qui se dispersent sur de larges zones.

5 à 40% des sous-munitions n’explosent pas au contact du sol et peuvent rester actives pendant des années durant lesquelles elles peuvent tuer ou blesser des civils, dont des enfants, plus vulnérables car ils sont tentés de les ramasser.

La Coalition contre ces armes estime le stock mondial à plus d’un milliard de bombes. De grandes puissances militaires comme la Chine, la Russie, les Etats-Unis et Israël, qui en possèdent la plus grande partie, ont refusé de signer la convention.

Les Etats-Unis disposeraient de stocks d’armes contenant environ 800 millions de sous-munitions.

22 des 29 Etats membres de l’Otan ont signé le texte, dont le Royaume Uni, l’Allemagne et la France qui possèdent chacun des stocks estimés à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quatre ans après la guerre israélienne, le sud du Liban toujours miné

Posted by dodzi sur avril 3, 2010

AFP/Iloubnan.info

Près de quatre ans après sa guerre dévastatrice avec le Hezbollah au cours de laquelle Israël a lâché plus de quatre millions de bombes à sous-munitions sur le sud du Liban, Mohammad Hajj-Moussa arrive à peine à parler du jour où il a perdu ses jambes.

Le 11 août 2006, cet adolescent maigre aux cheveux bruns était à moto, assis derrière son père qui devait livrer de la nourriture dans une localité voisine, quand une bombe à sous-munitions a explosé à leur passage.

« On m’a retrouvé dans un ruisseau quatre heures après l’explosion », se rappelle Mohammad, un réfugié palestinien de 15 ans qui s’exprime dans la maison décrépie de la famille dans le camp de réfugiés d’Al-Bass, à Tyr. « J’ai repris conscience au moment où ils me retiraient de l’eau, et j’avais compris: mes jambes avaient été broyées » par l’explosion.

Le jour-même, le Conseil de sécurité de l’ONU adoptait la résolution 1701 et trois jours plus tard, la guerre prenait fin. Elle aura duré un mois. Mais les avions israéliens avaient lâché sur le sud du Liban plus de quatre millions de bombes à sous-munitions, dont 90% au cours des 72 heures avant le cessez-le-feu, après l’adoption de la résolution 1701, souligne l’ONU.

Près de 40% des sous-munitions n’ont pas explosé. Les munitions ont tué 46 personnes et mutilé plus de 300 civils depuis 2006, selon l’armée libanaise et l’ONU. La plupart des victimes sont des sapeurs, des fermiers et des enfants qui confondent ces objets brillants avec des jouets. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mordechai Vanunu demande le retrait de sa candidature au Prix Nobel de la Paix

Posted by dodzi sur mars 16, 2010

Info-Palestine/CounterPunch

Par Rannie Amiri

L’opposant israélien qui a fait 18 ans de prison dans les geôles israéliennes pour avoir dénoncé l’activité nucléaire clandestine de son pays, refuse d’être Nobelizable, en expliquant qu’il n’est pas question qu’on lui décerne un prix accordé au criminel de guerre Shimon Peres.

« Pas question, vient de déclarer Vanunu, d’être mis sur le même plan qu’un homme qui a joué un rôle ignoble dans l’introduction d’armes nucléaires au Moyen-Orient, dans le massacre de Qana et dans les crimes de guerre perpétrés à Gaza, comme de la brutale occupation israélienne de Jérusalem-Est et de la Cisjordanie. »

« Vanunu nous a écrit cette année et l’an passé des lettres dans lesquelles il indiquait explicitement qu’il ne voulait pas être candidat au Prix Nobel de la Paix. La raison qu’il a donnée était que Shimon Peres avait reçu ce prix, qu’il attribuait à Peres la paternité de la bombe atomique israélienne, et qu’il ne souhaitait être associé à Peres en aucune manière » , rapporte Geir Lundestad, Directeur de l’Institut Nobel de Norvège et Secrétaire du Comité Nobel, 24 février 2010.

Rannie AMIRI*, souligne dans Counterpunch :

Pour la première fois dans l’histoire du Comité Nobel de Norvège, a été présentée – par l’impétrant lui-même – une requête préalable de retrait de candidature. Il a été révélé la semaine dernière que, dans une lettre au Comité, Mordechai Vanunu avait demandé que sa candidature fût retirée. Le fait est suffisamment inhabituel en soi pour que Geir Lundestad reconnaisse le fait même qu’une candidature avait été reçue, et qui plus est, pour qu’il révèle la requête de Vanunu.

Mais pour Vanunu – un homme à qui le Nobel de la Paix devrait avoir été décerné voilà longtemps – la démarché était en pleine cohérence avec la dignité, l’intégrité et le caractère sans compromission de quelqu’un à qui le monde est grandement redevable.

Mordechai Vanunu a travaillé comme technicien sur le site nucléaire de Dimona ; dans le désert du Néguev, de 1976 à 1985. Dans une interview de 1986 au Sunday Times, il a révélé courageusement, pour la première fois, l’activité nucléaire clandestine de son pays. Une semaine avant la publication de l’interview, une ruse d’un agent du Mossad l’a amené de Londres à Rome, où il a été appréhendé et expédié vers Israël. Sous des procédures secrètes, Vanunu a été jugé pour trahison, prestement déclaré coupable et condamné à 18 ans d’emprisonnement. Il en a passé plus de onze en isolement. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Gideon Levy : « J’essaye de raconter au peuple israélien…

Posted by dodzi sur janvier 20, 2010

Article11.info/Altermonde-sans-frontières

Par Lémi

Il force le respect, Gideon Levy. 25 ans qu’il s’échine à dénoncer de sa plume les exactions israéliennes en Palestine et à remettre en cause une meurtrière stratégie de l’engrenage sans jamais baisser les bras. Jeudi dernier et alors qu’un recueil de ses articles vient d’être publié à La Fabrique, le journaliste israélien donnait une conférence à Paris. On y était : compte-rendu.

Je suis un « bon garçon » typique de Tel Aviv, un produit banal du système éducatif israélien. Je ne viens pas d’une famille engagée et j’ai fait mon service militaire quand j’ai eu l’âge. J’ai même fait pire que ça : j’ai travaillé pour Shimon Perès pendant quatre ans… Pendant tout ce temps, on m’a dit que les Arabes étaient mauvais et cherchaient à nous détruire, qu’Israël était David et faisait face au Goliath Arabe. J’ai écouté Golda Meir quand elle disait qu’après la Shoah, les Israéliens pouvaient tout se permettre. J’aurais dû rester dans cet état d’esprit, normalement. Mais voilà, je suis allé dans les territoires palestiniens, j’y ai rencontré des gens, et j’ai évolué du tout au tout. Depuis 25 ans j’essaye de raconter au peuple israélien une histoire qu’il ne veut pas entendre.

L’homme qui parle ce soir [1] et décrit ainsi son parcours s’appelle Gideon Levy. Israélien, il est journaliste à Haaretz, unique grand quotidien du pays à laisser s’exprimer des voix discordantes sur la question palestinienne. Le dernier sanctuaire d’une presse qui a abdiqué toute velléité de discours critique pour servir la soupe au gouvernement et à Tsahal. Il y tient une chronique hebdomadaire intitulée « Twilight Zone » (Zone d’ombre). Par ses papiers aussi limpides que glaçants, il tente de sortir la population israélienne de son apathie et de son indifférence au sort des territoires occupés. Avec sa consœur Amira Haas, il fait partie des rares Justes à ne pas baisser les bras devant l’horreur, à tenter de stopper cette machine de guerre qui toujours se relance. Tâche ingrate : « Ce supplice de Sisyphe que nous nous étions imposé pendant des années – couvrir l’occupation israélienne pour le lecteur israélien qui ne veut rien savoir, rien voir, rien entendre. », écrit-il. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :