Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Bombes à sous munitions’

La pollution de l’air au Liban

Posted by dodzi sur novembre 3, 2011

Libnanews

Monsieur Ibrahim El Ali, quelles  sont  les  actions  menées  par  votre organisation  pour  lutter  contre  la pollution de l’air  au Liban ?
Mawassem Khair (Bluegreen Liban) a entrepris  plusieurs  actions de protection de l’environnement  dont  la dépollution de plus de 4000 bombes à sous  munitions après la guerre de 2006  et des bombes à phosphates,  puis  entrepris  plusieurs actions de reboisement, de nettoyage des forêts et des cours d’eau…

Notre organisation est très active au niveau international pour initier des projets de grande envergure, particulièrement  au niveau de l’union pour la méditerranée.

Aujourd’hui J’élabore un projet avec la région Ile de France pour un transfert de compétence visant à établir des campagnes de mesure et déterminer des pics de pollutions de la qualité de l’air au Liban.

L’homme oublie qu’il respire quotidiennement plus de 20 kilos d’air, alors qu’il ne prête attention qu’au kilo d’aliments qu’il absorbe. Quand cet air est pollué comme  à Beyrouth, ses habitants absorbent quotidiennement des fines particules polluantes de la taille de bactéries et qui finissent par causer des problèmes importants de santé publique.

Tous les types de pollutions finissent par se retrouver dans l’air. Donc, planter un arbre seulement est une action pour lutter contre la pollution de l’air, d’où l’urgence de renforcer les espaces verts dans les villes libanaises.

Il y a de nombreuses mesures possibles autres que préventives. Celles qui agissent au niveau du transport, des industries, et  aussi de l’agriculture, surtout qu’on retrouve des pesticides qui se retrouvent mélangés avec les émissions des gaz de voiture.

Puis il est urgent d’assister le gouvernement à se conformer aux meilleures normes en vigueur au niveau international.

Puis sensibiliser les citoyens sur la pollution automobile, ou encore les usines de cimenteries ou métallurgiques ou des centrales électriques. L’installation de filtres ou la mise en place d’un système optimal de filtration est un investissement énorme que l’état n’oblige pas à faire. Mais ne serait-il pas temps que les pollueurs contribuent financièrement pour endiguer cette situation intolérable ?

– Que  pensez vous de la  législation  en  vigueur  au Liban  concernant  les  pollutions  de l’air ?  Si  ces  législations  existent,  sont  elles  appliquées ?
Comme  dans  tout au Liban il y a un grand fossé entre les législations en vigueur et la réalité de leur application sur le terrain.

Il faut d’abord faire une distinction entre les gaz à effet de serre, principalement le CO2, auxquels s’attaque le protocole de Kyoto en 1997 et les gaz polluants (gaz acides tels que SOx (sulfates), NOx (nitrates), composés chlorés et fluorés, dioxines, métaux lourds,etc).

Ces gaz soufrés issus de la pollution  automobile sont très  rarement sanctionnés contrairement à la législation de tous les pays modernes, et si le parc au Liban est composé d’un million 500 milles véhicules, plus  de la moitié circule dans la région de Beyrouth, et plus de 30% d’entre eux n’ont pas leur visite technique à jour. Si ce parc est relativement neuf, sa consommation en CO2 reste élevée ; plus de 400g de CO2/km , alors qu’en Europe, le taux maximum est fixé à 140g par km. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lutte contre les armes à sous-munitions : L’exemple libanais

Posted by jeunempl sur septembre 17, 2011

L’Hebdo Magazine

BASM - Largage

C’est à Beyrouth qu’a eu lieu, cette semaine, la deuxième convention sur les bombes à sous-munitions. Le Liban, gravement affecté par ces armes meurtrières, devrait en être débarrassé d’ici à 2016.

Quatre militaires libanais, tête couverte d’un casque et gilet de protection sur le dos, sondent le sol à la recherche de bombes à sous-munitions. Centimètre par centimètre, chaque bout de terrain nettoyé est balisé avec précaution. A environ 100 mètres de là, une équipe médicale se tient prête. Soudain, l’un des soldats s’effondre en criant: il vient d’être blessé à la jambe par l’explosion d’une bombe. Si la scène n’est qu’une simulation destinée aux journalistes et aux représentants de quelque 80 pays, le scénario n’a rien d’improbable. Sur le site d’al Faouqa, situé dans la commune de Nabatiyé, l’armée a découvert depuis 2006 plus de 17 000 de ces engins explosifs. L’équipe de déminage en a encore trouvé et éliminé trois.

La deuxième conférence, réunissant les Etats signataires du traité interdisant les bombes à sous-munitions (BASM), s’est tenue cette année à Beyrouth. Un choix qui ne doit rien au hasard: pendant la guerre de l’été 2006, Israël a largué selon l’Onu près de quatre millions de bombes sur le pays, dont près de 40 % n’ont pas explosé. «Le Liban a été gravement touché par ce fléau, rappelle Jordan Ryan, directeur du bureau de prévention des crises du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Plus de 400 personnes y ont perdu la vie depuis 2006, mais les conséquences sont bien plus larges que ces terribles pertes humaines. Ces bombes ont nui aux fermiers qui ne peuvent plus exploiter leur terre, elles ont affecté l’économie et les enfants sont privés de jeu dans les champs…».

Le Liban, un exemple pour la région

L’utilisation de BASM par Israël, en 2006, a choqué une partie de l’opinion mondiale. Elle a ainsi provoqué la mise en place du processus d’Oslo qui a abouti en 2008, à l’adoption de la Convention sur les armes à sous-munitions. Un traité qui interdit l’emploi, la production, le stockage et le transfert des BASM, et prévoit une assistance aux personnes qui en ont été victimes.
Trois ans plus tard, le texte est signé par 110 pays, et ratifié par Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mansour : Israël a largué quatre millions de bombes à fragmentation au Liban en 2006

Posted by dodzi sur septembre 11, 2011

L’Orient le Jour

Le ministre des Affaires étrangères, Adnane Mansour, a tenu hier une conférence de presse sur la seconde réunion des pays partenaires de la Convention sur les armes à sous-munitions (bombes à fragmentation), qui se tiendra à Beyrouth lundi prochain.

Le ministre a précisé que près de 700 participants représentant 80 États seront présents à ce forum, précisant que le Liban est malheureusement l’exemple le plus récent dans la région pour avoir vécu les conséquences néfastes des bombes à fragmentation et leur potentiel de destruction. M. Mansour a rappelé qu’Israël a largué 4 millions de bombes de ce type au Liban-Sud et dans la Békaa-Ouest, au cours des dernières 72 heures de la guerre de juillet 2006, sans parler des dizaines d’engins explosifs non actionnés et des mines qui sont toujours semées dans ces deux régions, a-t-il précisé.

Le ministre a également rappelé que depuis la cessation des hostilités avec Israël, le 14 août 2006, 400 victimes sont tombées des suites des armes à sous-munitions dont le tiers a moins de 18 ans.

Il a en outre expliqué le rôle joué par le Liban sur la voie de l’interdiction des bombes à fragmentation, à cause notamment du recours d’Israël à ce type d’armes, une raison majeure qui a donné lieu à la Convention sur les armes à sous-munitions, en 2008. Le Liban a participé de manière active aux négociations sur ce plan. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , | 1 Comment »

Le ministère des AE signe avec le PNUD un accord sur le soutien de la deuxième réunion des Etats Membres à la Convention sur les bombes à sous-munition

Posted by jeunempl sur juin 22, 2011

S.N. – ANI

Bombes à sous munitions - BASM

Le ministre des Affaires étrangères, Adnan Mansour, a signé mercredi au siège du ministère, un accord sur le « Soutien de la deuxième réunion des Etats Membres à la Convention sur les bombes à sous-munition », avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Ce projet vise à établir un large groupe de travail libanais qui aura pour mission d’organiser la réunion mentionnée ci-dessus.

Le budget total de ce projet est de 1 450 717,00 dollars et le Liban contribuera avec une somme de 483 496,00 dollars, le reste étant assumé par les pays donateurs.

Il est à mentionner que le Liban accueillera la deuxième réunion des Etats Membres à la Convention sur les bombes à sous-munition du 12 au 16 septembre à Beyrouth. Plus de 100 gouvernements y participeront, ainsi que des agences affiliées aux Nations Unies, des organisations internationales et des représentants de société civiles. Des survivants aux bombes à sous-munition seront également présents pour évaluer le progrès de l’implémentation du traité relatif.

La Convention, qui a initialement pris lieu en 2008, interdit strictement l’utilisation, la production, le stockage et le transfert des bombes à sous-munition, fixe des délais pour le déminage des régions contaminées et assure une assistance aux victimes et aux communautés lésées.

Le Liban a ratifié la Convention en novembre 2010.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quatre ans après la guerre israélienne, le sud du Liban toujours miné

Posted by dodzi sur avril 3, 2010

AFP/Iloubnan.info

Près de quatre ans après sa guerre dévastatrice avec le Hezbollah au cours de laquelle Israël a lâché plus de quatre millions de bombes à sous-munitions sur le sud du Liban, Mohammad Hajj-Moussa arrive à peine à parler du jour où il a perdu ses jambes.

Le 11 août 2006, cet adolescent maigre aux cheveux bruns était à moto, assis derrière son père qui devait livrer de la nourriture dans une localité voisine, quand une bombe à sous-munitions a explosé à leur passage.

« On m’a retrouvé dans un ruisseau quatre heures après l’explosion », se rappelle Mohammad, un réfugié palestinien de 15 ans qui s’exprime dans la maison décrépie de la famille dans le camp de réfugiés d’Al-Bass, à Tyr. « J’ai repris conscience au moment où ils me retiraient de l’eau, et j’avais compris: mes jambes avaient été broyées » par l’explosion.

Le jour-même, le Conseil de sécurité de l’ONU adoptait la résolution 1701 et trois jours plus tard, la guerre prenait fin. Elle aura duré un mois. Mais les avions israéliens avaient lâché sur le sud du Liban plus de quatre millions de bombes à sous-munitions, dont 90% au cours des 72 heures avant le cessez-le-feu, après l’adoption de la résolution 1701, souligne l’ONU.

Près de 40% des sous-munitions n’ont pas explosé. Les munitions ont tué 46 personnes et mutilé plus de 300 civils depuis 2006, selon l’armée libanaise et l’ONU. La plupart des victimes sont des sapeurs, des fermiers et des enfants qui confondent ces objets brillants avec des jouets. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Washington proche de l’interdiction des BASM

Posted by dodzi sur septembre 17, 2009

The Guardian/Courrier International

Par Peter Beaumon

Convention on cluster munitions - Convention sur les bombes à sous-munitions

Le président américain Barak Obama a déjà franchi un grand pas dans la lutte contre les BASM en interdisant leur exportation. Il doit désormais aller plus loin en signant le traité d’Oslo.

Les Etats-Unis ont franchi une nouvelle étape vers l’interdiction totale des bombes à sous-munitions (BASM) et de leur exportation, avec la signature par Barack Obama d’une nouvelle loi susceptible de rendre pratiquement impossible la vente par les Etats-Unis des ces armes controversées. Cette décision a été saluée par les opposants aux BASM comme un « tournant majeur de la politique américaine » désavouant l’appel du Pentagone en faveur de la poursuite de ces exportations.

Le nouveau texte de loi, annexé à une importante loi de finance, a été adopté au début du mois de mars 2009. Il impose de telles restrictions à l’usage des bombes à sous-munitions – interdisant notamment leur vente dans des régions où elles pourraient servir contre des civils – que les Etats-Unis semblent condamnés à devoir renoncer à leur exportation.

Selon les spécialistes, les Etats-Unis auraient fourni à 28 pays des centaines de milliers de bombes à sous-munitions, soit des dizaines de millions de petites bombes aussi peu fiables que peu précises. La nouvelle réglementation américaine exige que les armes utilisées par les forces aériennes et par l’artillerie pour disperser des centaines de sous-munitions présentent un risque de non-explosion inférieur à 1 %, ce qui est loin d’être le cas des BASM vendues par les Etats-Unis. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sud Liban : Décès d’un berger suite à l’explosion d’une bombe à fragmentation israélienne

Posted by dodzi sur mars 19, 2009

Libnanews

bombes-a-fragmentation-bombes-a-sous-munitionBeyrouth, le 19 mars – Une dépêche de l’Ani a annoncé le décès d’un berger dans le lieu dit Wadi Slouki à proximité de la ville de Marjayoun (Sud Liban). Ce dernier aurait été touché par l’explosion d’une bombe à fragmentation en date du dernier conflit entre le Liban et Israël en Juillet 2006. Il serait décédé suite à ses blessures alors qu’il été transporté vers un établissement médical de la ville de Saïda.

Plus d’un millions de bombes à fragmentation ont été déversées sur le territoire libanais lors ce conflit. L’état hébreu a refusé jusqu’à présent de communiquer les cartes de dispersion de ces bombes malgré les demandes répétées du gouvernement libanais et des institutions internationales dont l’ONU.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sleiman: le 8 juin sera le témoin de l’ouverture d’une voie de réforme

Posted by dodzi sur mars 18, 2009

Iloubnan.info

Sleimane SarkozyBEYROUTH – Le président Michel Sleiman a déclaré au cours d’une conférence de presse à Paris mercredi que « le 8 Juin sera le témoin de l’ouverture d’une voie de réforme ».

Sleiman a demandé au président français Nicolas Sarkozy, «d’aider à la mise en œuvre de la résolution 1701, à laquelle Israël ne se conforme pas», notant «la poursuite des violations de l’espace aérien libanais et la non remise des cartes indiquant l’emplacement des mines et de bombes à sous-munitions au Liban ». Il a considéré que « les menaces permanentes d’Israël sur le Liban sont une importante violation de la résolution 1701 et une guerre économique contre le Liban ».

Sleiman a également dit: « j’ai appelé le président français à adopter une approche globale de la question du conflit arabo – israélien et lui ai demandé de tenir un sommet pour parvenir à une résolution internationale pour la paix».

Sleiman a enfin souligné « qu’il n’y aurait pas de solution au Moyen-Orient au détriment du Liban ou un risque d’interférence dans les intérêts arabes » il a également insisté sur son opposition à l’occupation des territoires libanais, conformément à la Constitution libanaise et aux accords de Taëf.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sud Liban : Israël donnera bientôt la carte des bombes à sous munitions à la FINUL (Ha’aretz)

Posted by dodzi sur mars 5, 2009

Libnanews

Beyrouth, le 5 mars – Selon le quotidien israélien Ha’artez, l’armée israélienne compte donner aux casques bleus de la FINUL la carte officielle indiquant la présence des bombes à sous munitions que Tsahal avait lancées avec la fin du conflit israélo-libanais de juillet-août 2006. L’armée de l’état hébreu a achevé la conception de cette carte ce mercredi. Cependant, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon a indiqué dans son dernier rapport sur l’application de la résolution 1701 que l’armée israélienne attend toujours l’approbation de son gouvernement avant de faire parvenir la carte aux forces des Nations Unies.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban se changera en verger

Posted by jeunempl sur décembre 11, 2008

(Roger AKL)

Dans Isaïe (29, 17-24), prophète juif, reconnu par les trois religions d’Abraham, il est écrit : « le Liban se changera en verger, et le verger sera pareil à une grande forêt…  Désormais Jacob n’aura plus de honte et son visage ne pâlira… »

Jacob ici représente Israël, tandis que le Liban, changé en verger, représente toutes ses 18 communautés, les chrétiennes, les musulmanes, les minorités (dont la juive), la druze et l’alaouite, toutes ses communautés. Si Israël croit en ses prophètes, il ne pourra avoir la paix qu’en laissant le Liban se transformer en verger, avec tout ce qu’il contient de croyants en des religions et des confessions différentes, même celles qui lui seraient ennemies. Ce qui veut dire que le Liban devra être en paix, à la fois intérieure et extérieure.

La paix et les armes

Le Liban transformé en un verger pareil à une grande forêt ? Durant toutes leurs attaques sur le Liban, les troupes israéliennes coupaient les arbres fruitiers sur leur chemin, là où Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :