Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘bombes à fragmentation’

Mansour : Israël a largué quatre millions de bombes à fragmentation au Liban en 2006

Posted by dodzi sur septembre 11, 2011

L’Orient le Jour

Le ministre des Affaires étrangères, Adnane Mansour, a tenu hier une conférence de presse sur la seconde réunion des pays partenaires de la Convention sur les armes à sous-munitions (bombes à fragmentation), qui se tiendra à Beyrouth lundi prochain.

Le ministre a précisé que près de 700 participants représentant 80 États seront présents à ce forum, précisant que le Liban est malheureusement l’exemple le plus récent dans la région pour avoir vécu les conséquences néfastes des bombes à fragmentation et leur potentiel de destruction. M. Mansour a rappelé qu’Israël a largué 4 millions de bombes de ce type au Liban-Sud et dans la Békaa-Ouest, au cours des dernières 72 heures de la guerre de juillet 2006, sans parler des dizaines d’engins explosifs non actionnés et des mines qui sont toujours semées dans ces deux régions, a-t-il précisé.

Le ministre a également rappelé que depuis la cessation des hostilités avec Israël, le 14 août 2006, 400 victimes sont tombées des suites des armes à sous-munitions dont le tiers a moins de 18 ans.

Il a en outre expliqué le rôle joué par le Liban sur la voie de l’interdiction des bombes à fragmentation, à cause notamment du recours d’Israël à ce type d’armes, une raison majeure qui a donné lieu à la Convention sur les armes à sous-munitions, en 2008. Le Liban a participé de manière active aux négociations sur ce plan. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , | 1 Comment »

Elle ne renonça… ni se dérobera à son devoir

Posted by jeunempl sur août 1, 2010

Armée Libanaise

Dans l’imagination de chaque citoyen réside un soldat prêtant serment à Dieu d’accomplir son devoir complet en défendant les couleurs du drapeau de son pays. Une fois que les dangers tempêtent et le clairon retentit, il se dresse pour être le bouclier défendant son peuple, le protégeant du mal des ennemis, et se sacrifie afin de le sauver jusqu’à la dernière goutte de son sang.
Dans l’imagination de chaque soldat réside un citoyen, le contemplant avec toute confiance et respect, le considérant comme étant la soupape de sécurité et le seul sauveur lors des crises. Il offre tout pour les boucliers de la patrie; c’est alors que son frère le soldat répond en lui promettant une vie libre et prospère de tranquillité et de stabilité.

Entre cette scène et l’autre, se manifeste le sens de la solidarité entre l’Armée et ses citoyens, se dessine l’image du Liban unifié, surgissant toujours des crises et se dirigeant avec toute confiance vers le devant. Quels que soient le lieu ou le temps, le sang des martyrs demeure le flambeau illuminant le trajet d’une Armée dépassant les soixante quatre années…. Mais ne renonça pas…et ne se dérobera jamais à son devoir.

1- Aube de l’Armée

Le 1er aout 1945 est la date officielle de la fondation de l’Armée Libanaise. Or son âge vrai ne se résume pas par certaines décennies, car l’Armée Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quatre ans après la guerre israélienne, le sud du Liban toujours miné

Posted by dodzi sur avril 3, 2010

AFP/Iloubnan.info

Près de quatre ans après sa guerre dévastatrice avec le Hezbollah au cours de laquelle Israël a lâché plus de quatre millions de bombes à sous-munitions sur le sud du Liban, Mohammad Hajj-Moussa arrive à peine à parler du jour où il a perdu ses jambes.

Le 11 août 2006, cet adolescent maigre aux cheveux bruns était à moto, assis derrière son père qui devait livrer de la nourriture dans une localité voisine, quand une bombe à sous-munitions a explosé à leur passage.

« On m’a retrouvé dans un ruisseau quatre heures après l’explosion », se rappelle Mohammad, un réfugié palestinien de 15 ans qui s’exprime dans la maison décrépie de la famille dans le camp de réfugiés d’Al-Bass, à Tyr. « J’ai repris conscience au moment où ils me retiraient de l’eau, et j’avais compris: mes jambes avaient été broyées » par l’explosion.

Le jour-même, le Conseil de sécurité de l’ONU adoptait la résolution 1701 et trois jours plus tard, la guerre prenait fin. Elle aura duré un mois. Mais les avions israéliens avaient lâché sur le sud du Liban plus de quatre millions de bombes à sous-munitions, dont 90% au cours des 72 heures avant le cessez-le-feu, après l’adoption de la résolution 1701, souligne l’ONU.

Près de 40% des sous-munitions n’ont pas explosé. Les munitions ont tué 46 personnes et mutilé plus de 300 civils depuis 2006, selon l’armée libanaise et l’ONU. La plupart des victimes sont des sapeurs, des fermiers et des enfants qui confondent ces objets brillants avec des jouets. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comment les fabricants d’armes israéliens bénéficient des fonds européens pour la recherche

Posted by jeunempl sur janvier 18, 2010

IPSC – David Cronin
Traduction: Claude Zurbach

Israël est le principal partenaire étranger dans « le programme cadre » de l’Union Européenne pour la recherche scientifique auquel a été alloué 53 milliards d’euros entre 2007 et 2013. L’UE est la seconde source de financement de la fondation israélienne pour les sciences basée à Jérusalem.

Israël escompte que son investissement dans l’actuel programme européen atteindra une valeur d’au moins 500 millions d’euros d’ici sa conclusion en 2013.

Sous prétexte de lutte contre le terrorisme, l’UE a décidé ces dernières années que les entreprises d’armement pouvaient recevoir des financements pour la « recherche en sécurité ». Dix des 45 projets initiaux présentés par l’UE comme étant de la « recherche en sécurité » ont impliqué des entreprises et des institutions universitaires ou d’état israéliennes.

Motorola-Israël, par exemple, prend part au projet « iDetect 4All », un projet de surveillance financé par l’UE destiné à envoyer des alertes sur des activités suspectes à proximité de bâtiments ou des ressources ayant une valeur économique. Motorola est le premier fabricant de fusibles pour les bombes utilisées par l’aviation israélienne. Des composants d’armements munis d’une étiquette Motorola ont été découverts par les enquêteurs de Human Rights Watch qui avaient fouillé les sites bombardés par Israël à Gaza à la fin de 2008 et au début de 2009. Les fusibles Motorola sont également un élément central de la bombe avec laquelle Israël Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Washington proche de l’interdiction des BASM

Posted by dodzi sur septembre 17, 2009

The Guardian/Courrier International

Par Peter Beaumon

Convention on cluster munitions - Convention sur les bombes à sous-munitions

Le président américain Barak Obama a déjà franchi un grand pas dans la lutte contre les BASM en interdisant leur exportation. Il doit désormais aller plus loin en signant le traité d’Oslo.

Les Etats-Unis ont franchi une nouvelle étape vers l’interdiction totale des bombes à sous-munitions (BASM) et de leur exportation, avec la signature par Barack Obama d’une nouvelle loi susceptible de rendre pratiquement impossible la vente par les Etats-Unis des ces armes controversées. Cette décision a été saluée par les opposants aux BASM comme un « tournant majeur de la politique américaine » désavouant l’appel du Pentagone en faveur de la poursuite de ces exportations.

Le nouveau texte de loi, annexé à une importante loi de finance, a été adopté au début du mois de mars 2009. Il impose de telles restrictions à l’usage des bombes à sous-munitions – interdisant notamment leur vente dans des régions où elles pourraient servir contre des civils – que les Etats-Unis semblent condamnés à devoir renoncer à leur exportation.

Selon les spécialistes, les Etats-Unis auraient fourni à 28 pays des centaines de milliers de bombes à sous-munitions, soit des dizaines de millions de petites bombes aussi peu fiables que peu précises. La nouvelle réglementation américaine exige que les armes utilisées par les forces aériennes et par l’artillerie pour disperser des centaines de sous-munitions présentent un risque de non-explosion inférieur à 1 %, ce qui est loin d’être le cas des BASM vendues par les Etats-Unis. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sud Liban : Décès d’un berger suite à l’explosion d’une bombe à fragmentation israélienne

Posted by dodzi sur mars 19, 2009

Libnanews

bombes-a-fragmentation-bombes-a-sous-munitionBeyrouth, le 19 mars – Une dépêche de l’Ani a annoncé le décès d’un berger dans le lieu dit Wadi Slouki à proximité de la ville de Marjayoun (Sud Liban). Ce dernier aurait été touché par l’explosion d’une bombe à fragmentation en date du dernier conflit entre le Liban et Israël en Juillet 2006. Il serait décédé suite à ses blessures alors qu’il été transporté vers un établissement médical de la ville de Saïda.

Plus d’un millions de bombes à fragmentation ont été déversées sur le territoire libanais lors ce conflit. L’état hébreu a refusé jusqu’à présent de communiquer les cartes de dispersion de ces bombes malgré les demandes répétées du gouvernement libanais et des institutions internationales dont l’ONU.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :