Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘boîtes’

Antoun Sehnaoui dans le collimateur de la justice libanaise

Posted by dodzi sur mars 16, 2010

Iloubnan.info/AFP

Un mandat d’arrêt a été émis lundi contre quatre gardes du corps du PDG de la Société Générale de banque au Liban (SGBL), qui fait déjà l’objet d’un avis de recherche pour son implication présumée dans une fusillade à Beyrouth, a-t-on appris de source judiciaire.

Le mandat d’arrêt contre les gardes du corps d’Antoun Sehanoui, patron de la SGBL, une des plus grandes institutions bancaires du pays, a été émis par un juge d’instruction pour « tentative d’homicide » sur l’homme d’affaires Mazen el-Zein, lors d’une fusillade fin février dans une boîte huppée de Beyrouth, a indiqué cette source.

M. Zein a été blessé dans ce fait divers qui a fait les gros titres de la presse locale. Propriétaire de plusieurs restaurants, pubs et boîtes de Beyrouth, il est un ancien employé de Fidus, une société de gestion de fortunes affiliée à la SGBL. Il en a été licencié en 2001 et est en litige depuis avec la SGBL, dans laquelle la Société générale française est actionnaire minoritaire.

Visé par un avis de recherche, le PDG de la SGBL, Antoun Sehanoui, se trouve quant à lui à l’étranger, selon la source judiciaire. « En m’apercevant, M. Sehanoui a demandé au propriétaire de la boîte de me jetter dehors », a affirmé à l’AFP M. Zein. « Quand le propriétaire a refusé, M. Sehanoui a proféré des menaces avant que ses gardes du corps ne commencent à tirer en l’air, puis dans ma direction. L’un d’eux m’a touché de trois balles ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sexe et misère, la face cachée du tourisme au Liban

Posted by dodzi sur septembre 2, 2009

AFP/Cyberpresse.ca

par Rana Moussaoui

Prostituée Beyrouth«Je fais parvenir aux clients des hôtels de luxe des albums de photos de jeunes filles, c’est comme vendre de la marchandise». Kamal est proxénète à Beyrouth, un métier en plein essor bien qu’illégal dans un pays où coexistent conservatisme et libertinage.

«Ce boulot, j’en ai hérité de mon père», affirme à l’AFP ce quadragénaire libanais, qui utilise un prénom d’emprunt.Dans des hôtels, des boîtes de nuit, des maisons closes, des «chalets» et sur les autoroutes, des «travailleuses du sexe», parfois mineures, sont à la chasse de clients nantis, notamment des gens du Golfe à la recherche de plaisirs dans le pays jugé le plus libéral du monde arabe.

«L’été, la demande monte en flèche, alors on s’entraide entre réseaux. Ils nous passent des filles en cas de besoin et vice-versa», explique Kamal, propriétaire d’une boîte dans une région côtière au nord de Beyrouth, connue comme une «plateforme» de la prostitution.

Là, dans des «super night clubs», des établissements peu communs dans le monde arabe, des filles exclusivement étrangères, venues notamment d’Europe de l’Est grâce à des visas dits «d’artistes», s’adonnent à la «danse» et souvent à la prostitution.

«Pour moi, c’est un travail comme les autres», lâche Kamal. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :