Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Bint Jbeil’

Un grand projet pour le Sud, près de 350 000 bénéficiaires

Posted by jeunempl sur octobre 2, 2012

(L’Orient le Jour)

L’État a actuellement entamé un projet majeur de drainage de l’eau de Qaraoun vers le Sud, appelé « Projet 800 » en référence à l’altitude de 800 mètres à partir de laquelle l’eau sera acheminée vers les villages concernés.

Selon des informations de l’Office national du Litani, le projet sera formé d’un canal principal de 51 kilomètres qui acheminera l’eau du Qaraoun jusqu’au village de Baraachit à Bint Jbeil. Il englobera une série de tunnels d’une longueur totale de 6,3 kilomètres, dont le plus important est celui de Yohmor, 5,2 kilomètres à lui tout seul. Des canalisations secondaires iront irriguer la plaine de Marjeyoun. Douze réservoirs pourront stocker près de 95 000 mètres cubes d’eau, complétés par sept stations de pompage.

Le coût global du projet est d’environ 217 millions de dollars. Les bailleurs de fonds sont la Caisse arabe (100 millions de dollars), la Caisse koweïtienne (65 millions de dollars) et le gouvernement libanais (52 millions de dollars, soit 24 % du financement total).

Quelque 77 villages profiteront de ce projet pour l’irrigation des terres, et 99 pour l’alimentation en eau potable, soit un total d’un peu moins de 350 000 habitants, dont Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Conseil des Ministres approuve la proposition de loi électorale basée sur la proportionnelle

Posted by dodzi sur août 8, 2012

MPLBelgique.org

C’était une séance fructueuse qui a eu lieu hier au siège du Conseil des Ministres. Parmi les points les plus importants: la discussion et l’approbation de la proposition de la nouvelle loi électorale basée sur la proportionnelle. Le débat tournait notamment autour de la taille des circonscriptions, plutôt que sur le système à implémenter – la proportionnelle ou la majoritaire à taille réduite. Au final, un compromis a permis à une nouvelle proposition de loi de naître: 13 circonscriptions de taille moyenne. Bien qu’approuvée par le Conseil des Ministres, la proposition de loi doit encore passer par l’Assemblée Nationale. Dans l’opposition, on cite déjà un projet mort-né.

Les circonscriptions sont réparties comme suit:

Liban Nord:
– Akkar-Minieh-Donniyeh: 10 sièges
– Tripoli: 8 sièges
– Zghorta-Bcharreh-Koura-Batroun: 10 sièges

Mont Liban:
– Kesrouan-Jbeil: 8 sièges
– Baabda-Matn: 14 sièges
– Aley-Chouf: 13 sièges

Beyrouth:
– Achrafieh-Rmeil-Saïfi-Bachoura: 9 sièges
– Ras-Beyrouth-Mreisseh-Minet el Hosn-Zouqak el Blat- Mazraa-Msaitbeh: 10 sièges

Liban-Sud:
– Jezzine-Saïda-Zahrani-Tyr: 12 sièges
– Nabatiyeh-Marjeyoun-Hasbaya-Bint Jbeil: 11 sièges

Bekaa:
– Baalbak-Hermel: 10 sièges
– Zahle: 7 sièges
– Bekaa-Ouest-Rachaya: 6 sièges

Expatriés: 6 sièges

Un pas vers l’avant, malgré certaines irrégularités

D’après nos analyses, la loi électorale proposée met certains arrangements en question: pourquoi une telle différence de taille entre les districts de Baabda-Matn (14 sièges) et de Bekaa-Ouest (6 sièges)? En effet, il était possible de réarranger les districts existant tout en évitant une telle divergence de taille entre le plus grand et le plus petit district. Pour comprendre, il s’agit de deux districts ayant de nombreuses minorités. Mais en allouant à un district 14 sièges et à un autre que 6, le système risque de soutenir les petits groupes (partis politiques ou communautés) dans l’un, et de les discriminer dans l’autre. En effet, afin d’obtenir un siège à Baabda-Matn, il ne faudra obtenir qu’un minimum de 7,14% des voix, alors qu’il faudra obtenir un minimum de 16,66% des voix à Bekaa-Ouest.

Or les communautés druzes et chiites ne représente que 14% de la population de Bekaa-Ouest chacune. Insuffisant pour faire élire un représentant par eux-même. Une répartition proportionnelle des communautés dans un district permet donc de faire élire plus de députés que dans un autre.

L’ouverture du débat et l’action qui s’en est suivie en faveur de la proportionnelle constitue néanmoins un pas dans la bonne direction. Le système offre une meilleure représentativité des minorités dans les grands districts, permet l’accès au Parlement pour les petits et moyens partis, et permet au long terme de sortir du système confessionnel.

Vous pouvez lire notre analyse détaillée permettant de mieux comprendre le système.

De plus, la loi électorale fait une avancée supplémentaire vers plus de démocratie, en allouant un quota de 10% pour les femmes. On est bien loin des 30% suggérés par certains progressistes, mais il s’agit d’une première au Liban. Les expatriés pourront également bénéficier du droit de vote dans les ambassades et les consulats. 6 sièges, 3 chrétiens et 3 musulmans ont été ajouté pour ceux-ci, portant à 134 le nombre total de députés au Parlement. Plus encore, les militaires auront pour la première fois le droit de vote en 2013.

D’autres réformes aux aspects plus techniques ont également été apportés. Citons entre autre plus de facilités pour les handicapés.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Elections 2013, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Hezbollah est-il en mesure de piloter les drônes israéliens ?

Posted by dodzi sur novembre 9, 2011

JSS News

Il y a quelques jours, un évènement un peu particulier a été mis en avant dans la presse libanaise mais ignoré par le reste du monde : un drone israélien, observé par les radars des forces françaises de la FINUL, a disparu du radar. Le Hezbollah affirme avoir trouvé un “moyen de brouillage électronique” permettant, entre autre, de “désactiver les drones.”

Les experts israéliens qui ont entendu cette nouvelle ont surtout été étonné du fait que si un drone israélien pouvait être désactivé par le Hezbollah, cela voudrait dire que le drone serait déjà tombé en territoire libanais. Or, ce n’est pas le cas.

L’information circule depuis plus d’un an : le Hezbollah aurait découvert un moyen de brouiller les liaisons de données entre un drone et sa base de contrôle au sol ou d’interférer avec le système de guidage de drones pré-programmés.

Un objet aérien a été détecté par les radars, le 29 octobre dernier, au dessus du village de Bint Jbeil. Les Français ont observé le drone jusqu’à ce qu’il atteigne la zone de Wadi Hujeir, une profonde vallée boisée à l’est des villages de Ghandourieh et Froun, quand il a soudainement disparu de l’écran.

La FINUL a alerté l’armée libanaise et une recherche a été menée dans la région de Wadi Hujeir mais rien n’a été trouvé. Il y a des informations non confirmées selon lesquelles un projecteur a été vu dans la vallée, mais un projecteur n’appartenant ni à la FINUL, ni à l’armée.

Il y a aussi des informations non confirmées selon lesquelles un autre drone israélien a été déployé sur le Wadi Hujeir peu de temps après, éventuellement à la recherche du drone présumé disparu. Présumé car ni l’armée, ni le gouvernement n’a confirmé la disparition d’un drône.

En août 2010, Nasrallah a révélé que dans les années 90, son mouvement avait trouvé un moyen d’intercepter et de télécharger le flux vidéo des drones israéliens. A l’époque, les vidéos israéliennes étaient non-codées. Selon Nasrallah, cette technique de collecte de renseignements a permis au Hezbollah de monter une embuscade contre une équipe de commandos de la marine israélienne près du village de Ansariyah en Septembre 1997. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Les forces israéliennes arrêtent deux bergers libanais en violant la ligne bleue

Posted by jeunempl sur mars 23, 2011

ANI – RPLFrance.org

Note du RPLFrance.org : cette information n’est relayée par AUCUN média occidental… dans l’autre sens, sans même avoir violé la ligne bleue, un tel acte a valu 33 jours de guerre acharnée contre le Liban en 2006!

Le porte parole de la Finul Niraj Sing a indiqué que la force onusienne a été informée ce mation par l’armée israélienne qu’elle avait arrêté deux bergers libanais, dans les alentours de Rmeich, Caza de Bent-Jbeil, a rapporté le correspondant de l’ANI Jamal Khalil.
M.Sing a dit que les israéliens avaient arrêté les deux bergers après avoir dépassé la ligne bleue.

« La Finul effectue des investigations sur les circonstances de l’incident et est en contact avec l’armée israélienne »a-t-il ajouté.
« Le commendant de la Finul Alberto Assarta a incité les israéliens à libérer les deux bergers libanais »a-t-il conclu.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La visite d’Ahmadinejad consacre un nouveau rapport de force, selon une source de l’opposition

Posted by jeunempl sur octobre 18, 2010

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

En dépit de toutes les pressions, de toutes les critiques et de toutes les tentatives de la reporter ou de la faire perturber par un climat tendu, la visite du président iranien au Liban – et notamment au Sud – a bel et bien eu lieu et s’est déroulée sans incident majeur. Ce qui, en soi, peut être considéré comme un succès. Certes, Mahmoud Ahmadinejad n’a pas jeté une pierre en direction d’Israël, comme certaines rumeurs l’avait laissé entendre, mais il a lancé ses prophéties habituelles sur la disparition prochaine de « l’entité israélienne » et sur « la chute du capitalisme qui sème l’injustice et renforce les inégalités ». Rien de bien nouveau, en somme, sauf que, prononcés à partir de Bint Jbeil, avec tout ce que cette localité représente dans la lutte contre Israël, les propos du président iranien trouvent une dimension symbolique bien plus importante.

En près de 48 heures, Ahmadinejad a réussi à limiter les controverses internes au sujet de sa visite et il a surtout, selon une source de l’opposition, accompli un grand pas dans « l’officialisation » des relations entre le Liban et la République islamique. Certes, ces relations existent depuis longtemps, mais c’est bien la première fois qu’elles s’inscrivent dans un cadre aussi officiel, puisque Ahmadinejad a été reçu par les représentants de toutes les institutions publiques. Désormais, poursuit la source de l’opposition, il sera plus difficile pour les détracteurs de la République islamique de l’entraîner dans le conflit interne libanais ou d’en faire une pomme de discorde confessionnelle. La source de l’opposition relève le fait qu’une telle visite « n’aurait pas été possible il y a trois ans, et elle consacre en quelque sorte un processus qui a commencé en 2008 et qui exprime un nouveau rapport de force au Liban ». Avant 2008, il n’aurait pas été possible pour Ahmadinejad d’être reçu de la sorte au Liban, alors que les représentants de l’administration américaine Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Finul : Le QG de Chamaa, un bout d’Italie au Liban

Posted by jeunempl sur octobre 4, 2010

(Patricia Khoder – L’Orient le Jour)

Le contingent italien de la Finul a ouvert les portes de sa nouvelle caserne à Chamaa, jeudi dernier, à la presse. Au programme de la journée : tournée dans le quartier général des Casques bleus et cérémonie de remise d’aides à des municipalités de la zone, en présence de l’ambassadeur d’Italie, Gabriele Checchia, qui achève un mandat de quatre ans au Liban.

À son arrivée au Liban, dans le cadre de la seconde Finul, le contingent italien, qui compte actuellement environ 2 200 hommes, avait pris pour quartier général la base de Tebnine. Il y a quelques mois, ce quartier général a été transféré dans une immense zone à Chamaa, dans le caza de Tyr. Le contingent italien commande le secteur ouest, une zone couvrant les cazas de Tyr et de Bint-Jbeil, et où sont déployés sept contingents de la Finul : le contingent italien bien sûr, mais aussi des Casques bleus français, coréens, slovènes, ghanéens, malais et ceux du sultanat de Brunei.

C’est pour la seconde fois, depuis 2006, que la brigade Garibaldi, déployée actuellement au sud du Litani, sert au Liban. Les soldats italiens de la Finul y passent six mois avant de rentrer chez eux pour être remplacés. Mis à part le quartier général de Chamaa, les soldats italiens possèdent des casernes à Maaraké, Mansouri, Zibkine et bien sûr à Naqoura.

Le quartier général de Chamaa est un bout d’Italie au Liban. Il a été construit sur un immense terrain donnant sur la mer.

Ce sont des soldats portant des signaux à la main qui vous indiquent le chemin quand vous faites votre entrée au quartier général du contingent. Ici, la place principale s’appelle place d’Italie, et les mets servis aux soldats comme à leurs hôtes et aux 200 Libanais qui travaillent avec le contingent viennent directement d’Italie. Cette mesure est prise dans tous les pays du monde où les soldats italiens sont présents pour des raisons de sécurité et d’hygiène. Également à l’entrée du quartier général, entre les oliviers, une statue de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une ONG italienne finance un projet de 400.000 euros à Bint Jbeil

Posted by jeunempl sur avril 19, 2010

Iloubnan

L’Ambassade d’Italie à Beyrouth et la Coopération italienne au Développement, ont inauguré le centre pour le recyclage des déchets solides et la production du compost. Une initiative financée par le Gouvernement italien et réalisée par l’ONG italienne COSV, pour une valeur totale de plus de 400.000 euros.

Le samedi 17 avril 2010, à Bint Jbeil, a eu lieu l’inauguration du centre pour la gestion des déchets solides, en présence du Directeur du Bureau de la Coopération au Développement de l’Ambassade d’Italie à Beyrouth, Fabio Melloni, du responsable de l’Unité pour les Affaires Civiles de la FINUL, Ryszard Morczyinski, du Maire de Bint Jbeil, Afif Bazzi, et du Représentant de l’ONG italienne COSV, Federico De Nardo. Ont participé également à la cérémonie des représentants du Ministère de l’Environnement, du Contingent italien de la FINUL et des Unités CIMIC opérant au sein des contingents italien, belge et français ainsi que des représentants de la société civile et du secteur privé.

L’initiative, financée par le Bureau de la Coopération au Développement de l’Ambassade d’Italie dans le cadre du Programme d’Urgence ROSS pour une valeur totale de plus de 400.000 euros, a été Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Een recyclage project in Camp Scorpion

Posted by jeunempl sur septembre 11, 2009

BELUFIL – MIL

BELUFIL - BELUBATTOnze militairen sorteren afval.

Dat onze Belgische militairen zelfs op buitenlandse zending milieubewust zijn, bewees de ondertekening van een MOU (memorandum of understanding) deze week betreffende een recyclage project tussen COSV (Italian solidarity in the World), het Italian Development Cooperation Office, UNIFIL SECWEST HQ – het Italiaanse Contingent en de gemeente BINT JUBAYL.

BELUBATT zal bijdragen aan dit project door het verschaffen van recycleerbaar materiaal aan de gemeente BINT JUBAYL. Concreet zullen alle non-organische materialen zoals glas, blikjes, plastiek flessen, plastieken borden en bekers gesorteerd worden in de daarvoor voorziene vuilbakken met rode vuilniszakken, die zich overal in de compound bevinden. Deze vuilnisbakken zulle drie keer per week worden opgehaald en naar de gemeente gebracht worden, waar alles dan gerecycleerd kan worden.

Dit project is mede tot stand gebracht door de goede samenwerking tussen de verschillende CIMIC detachementen en de NGO, COSV.

Posted in Culture & Société, Géneral, Nederlands, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Affaire Ezzeddine : de hauts responsables du Hezbollah et des hommes d’affaires du Golfe ont subi de lourdes pertes

Posted by dodzi sur septembre 4, 2009

L’Orient le Jour

Les graves retombées aussi bien financières que politiques de la faillite de l’homme d’affaires proche du Hezbollah, Salah Ezzeddine, focalisent de plus en plus l’attention des milieux locaux et risquent même d’occulter dans une certaine mesure la crise gouvernementale dans laquelle se débat le pays depuis plusieurs semaines. Salah Ezzeddine, rappelle-t-on, s’était livré à la fin de la semaine dernière au parquet financier après s’être déclaré en faillite.

Dénommé déjà le « Bernard Madoff libanais », il était très proche du directoire du Hezbollah et dirigeait plusieurs sociétés relevant, directement ou indirectement, du parti chiite, dont notamment l’importante maison d’édition al-Houda ainsi que des sociétés se livrant à l’action sociale. Il brassait de grosses affaires au niveau du commerce du fer, des carburants et de certains produits chimiques. De nombreux responsables et cadres supérieurs du Hezbollah, ainsi que des épargnants de Tyr, de Bint Jbeil et de la banlieue sud lui confiaient leur argent pour effectuer des placements particulièrement rentables. Selon certaines informations, l’un des membres du gouvernement sortant de Fouad Siniora, proche du Hezbollah, ainsi que plusieurs députés du parti chiite avaient notamment placé leur argent auprès de Salah Ezzeddine qui profitait ainsi de la réputation d’homme pieux et de haute moralité dont il jouissait dans les milieux qu’il avait réussi à pénétrer. Certaines sources affirment dans ce cadre qu’un important homme d’affaires du Qatar avait également confié des fonds à l’homme d’affaires chiite et avait même convaincu certains de ses compatriotes fortunés à effectuer les mêmes placements que lui. Ce groupe d’hommes d’affaires du Qatar aurait ainsi confié à Ezzeddine non moins de 180 millions de dollars. Des hommes d’affaires koweïtiens auraient également effectué des placements auprès de lui. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Scandale Ezzeddine : escroquerie ou faillite due à la négligence ?

Posted by dodzi sur septembre 3, 2009

L’Orient le Jour

C’est, toutes proportions gardées, le Bernard Madoff libanais. Il s’appelle Salah Ezzeddine, il est originaire d’un village du Liban-Sud et régnait, avant qu’il ne fasse totalement faillite, sur un empire financier dont dépendaient à divers degrés, outre de grands cadres du Hezbollah, des centaines de petits épargnants des cazas de Tyr et de Bint-Jbeil, ainsi que de la banlieue sud.

Et pendant que cet homme à la réputation très controversée (certains ne jurent que par sa piété et sa générosité, d’autres laissent entendre qu’il est responsable de nombreuses opérations de blanchiment d’argent) est en garde à vue provisoire dans le cadre de l’enquête, le procureur général, Saïd Mirza, interrogé par notre confrère as-Safir, répétait qu’il est encore trop tôt pour évaluer l’ampleur des dégâts : « Nous avons besoin de temps pour ce bilan », a-t-il reconnu, sachant que le but des investigations de la brigade financière est de déterminer si la faillite a eu lieu en raison de négligences (la peine de prison varie entre un et trois ans) ou si elle est le résultat d’une gigantesque escroquerie (passible d’un emprisonnement allant de trois à sept ans). Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :