Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Bickfaya’

Ligne électrique de 66 kvolts prévue pour la fin de l’année dans le Kesrouan

Posted by jeunempl sur juin 8, 2011

ANI

Le directeur général d’EDL, Kamal el Hayek a annoncé que les travaux concernant la ligne électrique de 66 kilovolts liant la centrale électrique de Faytroun aux centrales de Halat et de Bickfaya s’achèveraient à la fin de l’année.
La ligne éléctrique permettra d’assurer l’alimentation de plusieurs villages de la région de Kesrouan en électricité et l’amélioration du voltage pour les abonnés.

De plus, elle bénéficiera indirectement aux villes de Jounieh, Bickfaya et à leurs environs vu qu’elle permettra d’alléger les charges des stations électriques de Bahta, Jeita, Hakl el Rayes et Bickfaya.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Michel Hélou, député de Jezzine : «Je crains une nouvelle répartition des pouvoirs»

Posted by jeunempl sur décembre 25, 2010

Saad Elias – L’Hebdo Magazine

«Ni la majorité ni l’opposition ne souhaitent la fitna ou des actes de violence. La tension politique est réelle et quasi permanente, mais l’explosion que craint le ministre britannique des A-E fait partie des tentatives d’intimidation». Interview de Michel Hélou, député de Jezzine.

Etes-vous optimiste quant aux résultats des efforts syrosaoudiens en vue de résoudre la crise?

J’entends parler de progrès accomplis, mais je me permets de ne pas être optimiste, ou pas assez par rapport aux résultats en tenant compte des fuites relatives à ces efforts. Il semble que nous nous acheminons vers un autre but, ma crainte est que l’on soit en train de préparer une nouvelle répartition des pouvoirs sous couvert de l’appli cation détaillée de Taëf. Ainsi, le fond du problème restera le même et, avec la persistance de la tension politique, la menace sécuritaire sera maintenue.

Mais le dialogue syro-saoudien a justement pour objectif de bloquer les éventuelles conséquences sur le terrain de l’acte d’accusation émanant du tribunal international.

Est-ce que le tribunal est la bonne voie pour parvenir à la vérité? Ou alors est-ce un instrument pour torpiller la Résistance? Est-il un outil manipulé par les grandes puissances pour exécuter le complot international à partir du Liban? S’agit-il d’un tribunal israélien? Que devient le crime des faux témoins, alors qu’il existe des gens qui prétendent qu’ils sont inexistants et qu’il n’y a aucun dossier à transférer devant la Cour de justice? Ce n’est pas un dossier, c’est un crime qu’il faut soumettre à la Cour de justice.

Saad Hariri et le 14 mars craignent que ce transfert que vous réclamez n’aboutisse au retrait du dossier de l’assassinat des mains du tribunal international.

C’est pourquoi ils s’opposent au vote… Si nous abordions la question de manière scientifique: le tribunal international s’est déclaré incompétent à examiner l’affaire des faux témoins. Si nous considérons que la justice libanaise est compétente du fait que le crime a été commis sur son territoire par des Libanais et des non-Libanais, si les éléments de la confiance mutuelle étaient présents entre les composantes de la société libanaise, la justice libanaise ne peut pas invalider le tribunal international, et il n’est pas permis non plus que ce tribunal supprime le rôle de la justice libanaise. Les deux doivent être complémentaires. Qu’est-ce qui empêche la justice Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Wilfried Martens chez les Gemayel : Le TSL, un facteur d’indépendance

Posted by jeunempl sur octobre 23, 2010

(L’Orient le Jour)

Le président du Parti populaire européen (PPE, démocrate-chrétien) et ancien Premier ministre belge Wilfried Martens a été reçu hier par le chef du parti Kataëb et ancien président de la République, Amine Gemayel, à Bickfaya, en présence de M. Sejaan Azzi.

À l’issue de la rencontre, M. Martens a qualifié d’importante l’adhésion du parti Kataëb aux partis centristes démocratiques, se félicitant du fait qu’il existe désormais au Liban « un parti qui incarne les valeurs démocratiques chrétiennes ».

L’ancien Premier ministre belge a par ailleurs estimé que « la préservation de la souveraineté, de la stabilité et de l’indépendance du Liban nous concerne directement, d’autant qu’il y a beaucoup de problèmes urgents et de décisions à prendre rapidement, notamment dans le cadre de cette polémique autour du TSL ». Et d’ajouter : « L’attachement au tribunal est un facteur important en faveur de l’indépendance du Liban, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le parti Kataëb: Comme le phénix, il renaît de ses cendres

Posted by jeunempl sur septembre 11, 2010

Arlette Kassas – L’Hebdo Magazine

En 2011, le parti Kataëb –le rocher comme le surnomment avec fierté ses partisans – célébrera son 75e anniversaire. Une série d’activités marqueront cette date-événement. Sous le slogan «Dieu, patrie, famille», le parti a été un acteur principal de l’une des périodes les plus importantes et les plus douloureuses de l’histoire du Liban.

D’une génération à l’autre, les hommes et les femmes de la dynastie des Gemayel ont lutté pour un Liban conforme à leurs principes. La famille compte cinq martyrs: Amine Assouad, Manuel, Maya, Bachir et Pierre. Comme le dit si bien Sami, député du Metn, «les Gemayel, c’est comme une armée. Elle avance. Quand l’un tombe, il y a toujours quelqu’un qui continue».

Depuis 1936, le parti lutte pour défendre ses constantes. Il connaît des hauts et des bas et des différends internes l’ont parfois déchiré. Selon des cadres phalangistes, le parti est, aujourd’hui, sur la voie d’une guérison complète. Il reprend avec force son rôle sur la scène politique.

Les Phalanges libanaises, plus souvent désignées par Kataëb, ont été fondées en 1936 par Pierre Gemayel, Georges Naccache, Charles Hélou, Hamid Frangié remplacé par Emile Yared, et Chafic Nassif. Les premiers partisans ont milité pour l’indépendance du Liban. Le parti Kataëb, conformément à sa constitution, défend une démocratie sociale basée sur «une liberté qui n’est pas celle des capitalistes et une égalité qui n’est pas celle des communistes». Il se voulait, au départ, un mouvement à caractère Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Dans les méandres d’un parti secret : Les 1001 vies du Tachnag

Posted by jeunempl sur juillet 26, 2010

Tigrane Yégavian – L’Hebdo Magazine

Un sigle, trois initiales en arménien, une abréviation en arabe, la FRA: Fédération révolutionnaire arménienne Tachnagtsoutioun (en français «fédération») – ou parti Tachnag, tel qu’on le connaît au Liban. Celui-ci est probablement le plus ancien parti politique existant au pays du Cèdre. Magazine revient sur l’histoire de ce parti aux multiples visages.

Depuis des lustres, le Tachnag fait la pluie et le beau temps dans son fief de Bourj Hammoud ainsi que dans la localité de Anjar, dans la Békaa. Soupçonné par ses adversaires de demeurer dans l’opacité, il n’en reste pas moins un parti incontournable au sein de l’arène politique libanaise et il en est bien conscient. Après avoir encaissé une lourde défaite aux législatives de 2009, il réapparaît en forme aux municipales de 2010.

La FRA, qui fit ses premières armes contre les Ottomans et les Tsaristes, n’en demeure pas moins un acteur engagé dans le combat pour la défense de la cause arménienne. De nos jours, elle encadre un pan entier de la communauté arménienne du Liban à la manière d’un parti tribunitien, comme ce fut le cas du Parti communiste français des années 1950. Comme le souligne le chercheur et journaliste français Gaïdz Minassian, auteur d’une thèse controversée sur ce parti, «nombreuses sont les familles arméniennes de Bourj Hammoud et ailleurs où l’on naît Tachnag, on se marie Tachnag… et l’on meurt Tachnag».

Opérant depuis l’Arménie, le Tachnag est un parti international, politiquement orienté et impliqué dans les pays où la diaspora arménienne est présente depuis le génocide de 1915. Isolé des autres partis arméniens, le Tachnag fait cavalier seul dans son combat contre le régime soviétique qui gouvernait l’Arménie. Les communistes arméniens et les militants du parti concurrent Hentchak, à l’époque influents, le taxaient volontiers de parti chauvin et «nationaliste petit bourgeois».

Le duel Tachnag/Hentchak connut son paroxysme en 1958, lorsque le Liban s’entre-déchirait dans un arrière-fond de guerre froide. Dans ce contexte, c’est tout naturellement qu’une alliance se forgea entre le Tachnag et les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Réunion entre les Marada et les Phalanges à Bickfaya: un départ pour un dialogue entre les différentes parties chrétiennes

Posted by jeunempl sur juillet 27, 2009

Tayyar.org

Frangieh Gemayel - delegationsAccompagné de sa femme, Rima Sleiman Franjieh et de son fils ainé Tony, le chef des Marada, Sleiman Franjieh a tenu une visite auprès d’Amine Gemayel, chef des Phalanges, en présence de la famille du président Gemayel, plusieurs cadres au sein des Phalanges, en absence du député Nadim Bachir Gemayel.

Voici l’extrait de la déclaration qui a été publiée à l’issue de la réunion entre les deux partis :

« Accompagné de sa femme, Rima Sleiman Franjieh et de son fils ainé Tony, le chef des Marada, Sleiman Franjieh a tenu une visite auprès d’Amine Gemayel, chef des Phalanges. Le président Gemayel a reçu ses invités en présence de sa famille, des 2 vice-présidents des Phalanges, Chaker Aoun et Salim Sayegh, du député Samer Saade, Georges Jarih et le conseiller politique pour le président Gemayel, Sejaan Azzi,.

Les deux partis ont tenu une réunion au cours de laquelle ils ont discuté des moyens nécessaires pour renforcer les relations entre les Phalanges et les Marada et ceci suivant 3 axes :

– Le premier axe est général, il se base sur la souveraineté du Liban et l’indépendance de toutes ses décisions

– Les 2 partis doivent œuvrer pour stabiliser la présence libre des chrétiens au Liban et en Orient et afficher le rôle des chrétiens au sein de l’Etat libanais en adoptant un comportement éthique par les chefs chrétiens, qui sera Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :