Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Beyrouth’

Découverte d’explosifs à Naamé, suspects arrêtés : une nébuleuse libano-palestino-syrienne

Posted by jeunempl sur août 24, 2013

L’Hebdo Magazine – Mona Alami

Naameh - voiture piégéeL’attentat de Roueiss, dans la banlieue sud, a été suivi d’une série de révélations choc mettant en relief l’existence d’un réseau libano-palestino-syrien, mêlé aux attentats terroristes frappant actuellement le Hezbollah à Beyrouth et dans les diverses régions du Liban. Eclairage.

En alerte depuis l’attentat de Roueiss, le jeudi 15 août, les services de sécurité ont interpellé ces derniers jours plusieurs personnes suspectées d’appartenir à des cellules terroristes. Ces services ont ainsi réussi à mettre la main sur une voiture piégée prête à l’emploi dans le cadre d’un nouvel attentat, ainsi que sur les membres de plusieurs cellules dormantes.
Selon diverses sources, les renseignements récoltés confirmeraient l’existence d’un réseau regroupant des Palestiniens et des Libanais extrémistes, mais aussi des Syriens, information publiée par Magazine il y a quelques mois déjà. Dans les milieux salafistes et sécuritaires interrogés, on souligne également la possibilité de l’instrumentalisation de ces groupes par un ou plusieurs services de renseignements étrangers.

Ainsi, l’enquête sur l’attentat de Roueiss qui a provoqué la mort de 27 personnes et de 320 blessés au moins, s’est intensifiée ces derniers jours. Avec en toile de fond plusieurs révélations fracassantes depuis l’arrestation par la Sûreté générale, le 
week-end dernier, de quatre personnes. Ces dernières seraient accusées de faire partie d’un gang de huit suspects impliqués dans des opérations terroristes depuis la découverte d’une voiture bourrée d’explosifs à Naamé, au sud de Beyrouth, juste deux jours après l’attentat de Roueiss.

Samedi 17 août, les agents de la sécurité libanaise ont découvert une voiture contenant plus de 250 kg d’explosifs dans un garage de la ville de Naamé. Les explosifs auraient été destinés à servir à plusieurs autres attentats. Les suspects impliqués dans cette affaire seraient des partisans du cheikh fugitif Ahmad el-Assir, qui a échappé à la justice lors des combats qui ont opposé fin juin ses partisans à l’Armée libanaise et fait une quarantaine de morts à Saïda. La voiture de type Audi a été découverte à proximité du bâtiment de la municipalité de Naamé. Elle était munie de fausses plaques d’immatriculation et contenait cinq barils de TNT, ainsi que 50 kilos de nitrate, autre matière explosive, des détonateurs, des fusibles, ainsi qu’une télécommande permettant de faire sauter des véhicules à distance.

Ce serait un dénommé Mohammad Kassem el-Ahmad qui dirigerait la cellule terroriste. Il était surveillé par les agents de la Sûreté générale Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Attentat meurtrier blocage politique : Dans le couloir de la mort

Posted by jeunempl sur août 23, 2013

Julien Abi Ramia – L’Hebdo Magazine

Sayyed Hassan Nasrallah - Secrétaire général du HezbollahPour espérer sortir la tête de l’eau, le Liban, 
plongé dans la tourmente sécuritaire et le vide politique, attend impuissamment une très hypothétique détente entre Riyad et Téhéran. Improbable, car embarqués dans une guerre sans merci en Syrie, où le conflit passe par une nouvelle phase.

«Soyez sûrs que vous êtes incapables de trancher la guerre avec nous. Nous trancherons la guerre. Cette guerre sera coûteuse, oui, mais elle sera moins coûteuse que d’attendre les takfiristes arriver à nos portes pour tuer nos familles et nous égorger comme des moutons». Hassan Nasrallah face à Bandar Ben Sultan. Le secrétaire général du Hezbollah contre le chef des services de renseignements saoudiens, voilà l’affiche du moment. Après avoir tombé le masque, en annonçant la participation de son organisation à la bataille de Qoussair en Syrie, le leader du Parti de Dieu a fini, dans son dernier discours, par désigner ses ennemis. Sous le parapluie israélien, «la nébuleuse takfiriste», télécommandée, selon ses dires, par certains services secrets, régionaux ou occidentaux. Les roquettes tombées dans la banlieue sud de Beyrouth étaient un avertissement, les attentats de Bir el-Abed et de Roueiss un message. Depuis plusieurs semaines, et avec un systématisme inquiétant, le Hezbollah est attaqué en plein cœur. Rien de tel pour revigorer un animal blessé. Retour aux fondamentaux, le parti est entré en résistance active. «Aux meurtriers je dis: sachez que les attentats contre nous ne nous feront jamais fléchir. Espèce d’imbéciles, revoyez notre expérience pendant 30 ans avec les Israéliens. Si nous déployons actuellement 1 000 combattants en Syrie, ils seront 2 000 en riposte à vos attentats. Si nous avons 5 000 combattants en Syrie, ils seront 10 000». Une nouvelle phase de déstabilisation à plus grande échelle s’ouvre, prélude à la décisive bataille d’Alep, qui déterminera le sort du régime syrien, de ses défenseurs et de ses opposants. Le Liban passe par pertes et profits.

«Nous vous connaissons très bien, nos mains vous rattraperont certainement. Certes, il revient à l’Etat de le faire mais là où l’Etat échoue, nous allons assumer nos responsabilités». Un discours prononcé avec le regard noir qui appelle chacun à «la responsabilité collective, d’abord celle de l’Etat, mais aussi celle de tous les citoyens et groupes politiques, qui doivent éviter le langage incitateur à la discorde confessionnelle». Est évidemment visé le leader du Courant du futur, Saad Hariri, qui n’a pas tardé à répondre. «Je ne comprends pas comment un homme responsable pourrait se contredire de cette façon, en appelant ses partisans à la retenue avant d’annoncer qu’il est prêt à aller combattre en personne en Syrie, en même temps que tous les partisans de son parti». S’il estime que l’attentat de Roueiss est un crime horrible, Hariri ajoute que «la guerre du Hezbollah en Syrie est Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Eviter de succomber aux tentations de la fitna : Analyse des manipulations médiatiques de l’Après-Roueiss

Posted by jeunempl sur août 22, 2013

JCA

Drapeau LibanLe 15 août et avant cela le 9 juillet derniers, la banlieue sud de Beyrouth a fait l’objet d’une véritable agression. 27 morts et des centaines de blessés…
Naturellement, les soupçons se dirigent principalement vers les services de renseignement israéliens et les groupes salafistes et/ou takfiristes soutenus par une certaine partie de l’Arabie saoudite officielle.

Plutôt que de se poser les véritables questions derrière cette agression dont est victime le Liban, plusieurs médias ont décidé de poursuivre leur campagne de diabolisation du Hezbollah… certains allant même jusqu’à accuser le Hezb de fabriquer ces attentats. Or, il ne fait aucun doute que ce parti est visé et que plusieurs groupes salafistes encouragent depuis longtemps déjà ce type d’opération.

Les médias tenus par le clan Hariri, Al Moustakbal en tête, mais aussi leurs satellites tels l’Orient le Jour, font fi des normes de bonne conduite journalistique. Ils préfèrent suivre leurs parrains politico-financiers plutôt que d’honorer leur métier. Cela, on le sait depuis mi-2005, moment à partir duquel ces médias ont débuté leur campagne anti-Hezbollah, stigmatisant une grande partie de la population libanaise. C’est ainsi que les lecteurs de ces journaux insultent désormais ouvertement, et sans en mesurer l’impact, les chiites et plus spécialement les sympathisants du Hezbollah. On le remarque dans leur espace de discussion mais aussi ailleurs, dans la vie de tous les jours. Cette situation est malheureuse mais il s’agit d’une réalité qu’il faut dénoncer, condamner et combattre à tout prix, avant qu’il ne soit trop tard. Les bases de la fitna, le conflit sunnite-chiite, sont alimentées par de tels médias irresponsables.

l'Orient le JourPour comprendre la manière dont ces médias manipulent leur opinion, l’épisode post-attentat de Roueiss est flagrant et intéressant à analyser. L’opinion étant francophone, dans ce billet, le doigt est pointé sur les manipulations de l’Orient le Jour qui est une composante d’un groupe médiatique important regroupant Al Moustakbal, MTV, Future TV, NOW Lebanon,… ces derniers appliquent les directives de communication de leurs parrains politiques.

Le Hezbollah impliqué en Syrie « mérite » cet attentat

Dans ces médias, la détresse des habitants occupe quelques lignes (ou quelques secondes) pour laisser place à une campagne de diabolisation d’une férocité sans nom, en ces temps difficiles.

Très vite, la plupart des articles de l’Orient le Jour relayaient des messages imputant la responsabilité de l’attentat de Roueiss… au Hezbollah. Voici ce qu’on pouvait lire Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Attentat terroriste dans la banlieue sud de Beyrouth

Posted by jeunempl sur juillet 9, 2013

Mediarama

Banlieue sud de Beyrouth - attentat contre le HezbollahAu premier jour du mois de ramadan, un attentat terroriste a visé mardi matin le quartier de Bir al-Abed, au cœur de la banlieue sud de Beyrouth, faisant une cinquantaine de blessés légers, dont de nombreux enfants, et d’importants dégâts matériels. La bombe, évaluée à 40 kilogrammes, était placée dans une voiture garée dans un parking près de la Coopérative islamique. La puissante explosion, entendue à Beyrouth, a détruit une vingtaine de voitures et a soufflé les vitres des appartements dans un rayon de 100 mètres, provoquant un cratère de 2 mètres de profondeur.

La défense civile est arrivée sur les lieux pour éteindre les incendies qui se sont déclarés dans les voitures, et les ambulances ont évacué les blessés vers les hôpitaux. Des unités de l’Armée libanaise ont établi un cordon de sécurité, empêchant les civils d’approcher. Des artificiers et des experts sont ensuite arrivés, ont dressé une tente au dessus du lieu de l’explosion et ont commencé leur enquête.

Cet attentat intervient un mois et demi après le tir de deux roquettes contre Mar Mikhael, dans le sillage de menaces proférées par les rebelles syriens de s’en prendre à certaines régions libanaises. Un des porte-parole de l’Armée syrienne libre, Salim el-Dada, a d’ailleurs déclaré, mardi, que «cet attentat a été perpétré par une unité de l’ASL».

De nombreuses personnalités officielles et politiques ont réagi ou se sont rendues sur les lieux de l’explosion pour exprimer leur solidarité avec les habitants de la région et dénoncer «ce crime». Le président Michel Sleiman a vivement condamné l’attentat qui «nous rappelle les épisodes noirs de la guerre libanaise et que les Libanais veulent effacer de leur mémoire». Le président de la Chambre, Nabih Berry, a estimé que «cet attentat visait à semer la mort et les destructions et à provoquer des dissensions entre les Libanais.»

L’ancien Premier ministre Saad Hariri a condamné l’attentat qu’il a qualifié d’«acte criminel». Selon lui, «l’ennemi israélien tente d’engendrer une dissension au Liban en menant des opérations terroristes». Le ministre de l’Intérieur Marwan Charbel a estimé que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Armée libanaise éradique le phénomène Al-Assir

Posted by jeunempl sur juin 24, 2013

Mediarama

Milice salafiste du cheikh AssirAprès avoir exacerbé les tensions avec son discours sectaire inhabituel au Liban, Ahmad al-Assir est passé à l’action. Il a envoyé ses hommes pour attaquer un barrage de l’armée, tuant deux officiers et un soldat dimanche, en pensant que cet acte d’intimidation poussera la troupe à desserrer l’étau autour de son périmètre de sécurité, à Abra, ce qui lui laisserait les mains libres pour étendre son influence sur toute la ville. Sans doute encouragé par le laxisme des hauts responsables officiels et la complicité d’une partie de la classe politique, le cheikh intégriste croyait que les choses se dérouleraient comme il l’avait planifié. Mais c’était dans compter sur la détermination de l’armée à éviter le glissement du pays vers le point de non retour et mettre un terme à l’hémorragie dont elle est victime depuis des mois à Ersal, Tripoli et ailleurs dans le pays.

La détermination de l’armée est apparue dans le communiqué qu’elle a publié dimanche, appelant les hommes politiques de Saïda à choisir leur camp, «soit avec l’armée et l’Etat, soit avec la discorde et le chaos». Des propos dramatiques, surtout après l’appel d’Ahmad al-Assir «aux nobles sunnites à quitter l’armée».

Les troupes spéciales envoyées par l’armée ont fait face à des dizaines de miliciens bien armés et entrainés, dont de nombreux syriens et palestiniens. Dans son souci de limiter les pertes dans les rangs des civils, utilisés comme boucliers par les miliciens, l’armée a dû éviter le recours aux armes lourdes.

Ce sont surtout les fantassins qui sont montés à l’assaut du périmètre de sécurité d’al-Assir, ce qui explique le nombre élevés de martyrs dans ses rangs: 16 morts et quelque 100 blessés, à l’heure décrire ces lignes. Après moins de 24 heures de combat, l’armée a pris toutes les positions des miliciens. Quelques éléments sont encore retranchés dans un immeuble. Certains ont pris la fuite vers la région voisine de Charhabil. Des dizaines d’autres ont été tués ou capturés. Les militaires ont retrouvé des armes sophistiquées, des uniformes et de fanions du Front al-Nosra, ainsi que d’importantes quantités de matériels militaires et de munitions.

L’armée a refusé d’écouter tous les appels à un cessez-le-feu réclamé par l’ancien Premier ministre Fouad Siniora et la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Parking souterrain à Achrafié : Touche pas à mon jardin!

Posted by jeunempl sur juin 24, 2013

L’Hebdo Magazine – Delphine Darmency

jardin des Jésuites - AchrafiehLe 7 juin dernier, aux premières lueurs du jour, une levée de boucliers s’organise spontanément devant les grilles du Jardin des Jésuites à Geïtaoui. Hors de question pour les habitants du quartier de laisser leur espace vert à la merci des volontés de la municipalité de Beyrouth, décidée à doter le jardin d’un parking souterrain de quelque 700 places.

Dans les allées du Jardin des Jésuites à Geïtaoui, chacun a ses petites habitudes et parfois même une place attitrée. Lieu de rencontre intergénérationnelle, ce dernier, adulé par tous, fait aujourd’hui partie intégrante de la vie de quartier, de plus en plus rare dans le reste de la capitale libanaise faute d’espaces publics.

Rare endroit dans Beyrouth qui permet pareille démonstration de vie. Alors que la balançoire du square entonne un leitmotiv aigu, d’intensité proportionnelle à la joie des enfants, les plus vieux ne sont pas en reste, radio portatif sous le bras. Sur les bancs, des mères papotent ensemble, surveillant leurs bambins s’amusant dans le bac à sable; d’autres lisent des romans empruntés à la bibliothèque Assabil, présente dans l’enceinte du jardin, ou encore, des amis de longue date discutant de l’actualité. Enfin, aujourd’hui, dans les allées du parc, ce sont surtout les oreilles des responsables de la municipalité de Beyrouth qui doivent siffler. «Ils veulent construire un parking de 700 places à quatre niveaux, vous imaginez!», réagit un jeune père. «Il y a des vestiges, une librairie municipale, des vieux qui ne veulent pas aller en maison de retraite, des jeunes qui se dépensent… Et ils veulent nous enlever cet endroit? Ce jardin a été créé, qu’il demeure! Comment comptent-ils refaire un jardin en surface? Ont-ils fait une étude géologique pour se lancer dans ce genre de projets? On n’a jamais vu ça nulle part ailleurs», poursuit-il.

Justement, le 7 juin dernier, alors que quelques sportifs matinaux enchaînent les tours de jardin, des ouvriers arrivent pour prendre des mesures et retirer les portes de l’enceinte afin de permettre le forage et obtenir différents échantillons de terre. «Nous devions être une dizaine, se souvient Elie Samaha. L’information a circulé et nous avons décidé de leur bloquer l’entrée. Puis les passants sont venus aux nouvelles, gonflant les rangs des contestataires. Le garde a essayé de nous repousser, les gendarmes nous ont gentiment demandé de partir. Mais grâce à nos mobiles, nous avions fait passer le message et de nombreux habitants du quartier sont venus à la rescousse». Les ouvriers abdiquent et partent. Mais le répit semble être de courte durée et tout le monde ici l’a compris, car la municipalité semble bien décidée à aller jusqu’au bout. Selon Rachid Achkar, représentant du Comité du transport au conseil municipal de Beyrouth, le projet proposé vise à faciliter la vie des riverains et non à leur empoisonner l’existence. «Le parking du Jardin des Jésuites est à vocation principalement résidentielle et destiné aux riverains, permettant de libérer l’espace public en surface pour une utilisation plus environnementale, à travers l’aménagement de routes internes, selon notre nouveau plan de déplacement doux et son référentiel, explique-t-il. Les routes seront ainsi aménagées pour laisser place à des trottoirs plus larges, donc un Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Grontmij Sechaud Bossuyt chargé de l’extension du Grand Lycée de Beyrouth

Posted by jeunempl sur juin 4, 2013

Le Commerce du Levant

Grand Lycée Franco-libanais de BeyrouthLa Mission Laïque Française (MLF) a choisi Grontmij Sechaud Bossuyt comme Bureau d’Etudes Techniques (BET) dans le cadre de la restructuration et l’extension du Grand Lycée Franco-libanais de Beyrouth.

Le projet prévoit notamment entre juillet 2013 et août 2016 : la construction d’un bâtiment d’enseignement et de restauration (2.950 m² environ), la construction de deux parcs de stationnement créés en sous-sol dans la partie sud du site, et la construction d’un gymnase de 2.326 m², notamment la création de nouveaux équipements sur le site du stade de Chayla qui viendront compléter les dispositifs existants (piscine couverte, piste d’athlétisme et plateaux extérieurs).

Deux cabinets d’architecture font également partie de ce projet franco-libanais : Jad & Sami Tabet (Paris) en tant qu’architecte principal, et Habib Debs (Beyrouth) en tant que cotraitant représentant le Cabinet Tabet à Beyrouth.

Posted in Culture & Société, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban possède 15 à 20 TCF de gaz, selon Bassil

Posted by jeunempl sur juin 1, 2013

(L’Orient le Jour)

Gebran Bassil - prospection pétrolière et gazière (Liban)C’est à bord d’un navire de la compagnie britannique Spectrum que le ministre sortant de l’Énergie et de l’Eau, Gebran Bassil, a annoncé que plus de 70 % de la zone économique exclusive (ZEE) libanaise avait été prospectée en 3 dimensions (3D).

« Après avoir passé au peigne fin les zones du Nord et du Sud, c’est les régions de Beyrouth, de Batroun et de Chekka qui font actuellement l’objet d’un ratissage en 3D », a déclaré M. Bassil.

Rappelons par ailleurs que la totalité de la ZEE (soit 22 700 m²) a déjà été entièrement prospectée en 2D, mais que l’étude en 3D permet de cerner avec 4 à 5 fois plus d’exactitude les chances de trouver des gisements de pétrole ou de gaz, et les marges d’erreur pour les entreprises en sont ainsi considérablement réduites.

Selon le ministre de l’Énergie, les premières estimations laissent espérer une quantité de gaz équivalant à environ 15 à 20 TCF (trillion cubic feet en anglais, mille milliards de pieds cubes), « mais des résultats plus précis seront disponibles d’ici à deux semaines et une prospection prendra place le 15 juin le long des côtes libanaises ».

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Beyrouth et Byblos élues meilleures destinations de la région

Posted by jeunempl sur mai 26, 2013

(L’Orient le Jour)

Jbeil - Le vieux portBeyrouth et Byblos ont été respectivement élues première et seconde destination favorite au Moyen-Orient selon le choix des lecteurs du magazine de voyage américain Conde Nast Traveller.

Les résultats du sondage cité par le Lebanon this Week de la Byblos Bank se basent sur l’avis de 46 476 lecteurs du monde entier ayant participé à l’étude en ligne du magazine. Les participants ont ainsi voté en fonction de six critères que sont l’atmosphère, l’ambiance et l’hospitalité des habitants, le logement, les restaurants, la culture, les sites touristiques et le shopping. Chaque facteur est noté sur une échelle de 5 points allant de « excellent », « très bon », « bon », « juste » ou « mauvais ».

Le score final attribué est ainsi la moyenne de ces 5 notes. Beyrouth s’est vu attribuer un score de 75,9 points sur 100, tandis que Byblos a reçu la note de 74,6 points. Les deux villes libanaises ont été suivies par Dubaï (72,6 points), Tel-Aviv (71,2 points) et Jérusalem (70,6 points).

Dans le monde, la ville de Charleston a été élue meilleure destination aux États-Unis, Cape Town a été récompensée sur le continent africain, tandis que Florence a été élue meilleure ville en Europe et Bangkok en Asie. Vancouver a reçu l’award pour le Canada, Sydney pour l’Australie, et Buenos Aires pour l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud.

Photo de Byblos – Jbeil : Tayyar-intishar.org

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Interview exclusive avec le rollerblader Hady Basha : « La ville entière est notre terrain de jeu !»

Posted by jeunempl sur mai 20, 2013

Mohammad Ezzedine – RPL France

Hady Basha - Roller bladerRPLFrance.org est allé récemment à la rencontre du rollerblader Hady Basha, plus connu au Liban pour être aussi un DJ de renom international. Le seigneur libanais du rollerblading nous a accordé un peu de son temps entre deux acrobaties spectaculaires du côté de Aïn Mraissé, à Beyrouth. Grâce à ce virtuose de l’asphalte, nous avons remarqué que la Mode est aux sports extrêmes au Pays du Cèdre.

– Mohamad Ezzedine : Est-ce qu’il y a des lieux ou des clubs dédiés à la pratique du skateboard ou du roller au Liban ?

Hady Basha : Il y a quelques personnes qui donnent des leçons de roller au Guilbert XTreme Park à Beyrouth. Ce lieu comprend plusieurs grandes pistes, c’est un endroit parfait pour faire des compétitions.

– ME : Le Guilbert XTreme Park est donc le seul endroit intéressant pour pratiquer sa passion?

HB : C’est le meilleur parc du Liban, toutefois je tiens à faire remarquer que la ville entière est nôtre terrain de jeu !

– ME : Vous n’allez pas me dire que c’est le seul parc de « sports extrêmes » au Pays du Cèdre ?

HB : Si il y en a un vers Dbayé, mais ses pistes sont très limitées en taille et en nombre. La réalité c’est qu’il existe seulement deux parcs de ce type au Liban.

– ME : En d’autres mots, les municipalités ne font rien pour promouvoir le sport et encore moins la pratique du skateboard et du roller…

HB : Pas seulement. Quand on se réunit le week-end à Aïn Mraissé, les forces de l’ordre nous confisquent nôtre matériel et nous empêchent de pratiquer notre sport.

– ME : Où peut-on se procurer des skates ou des rollers au Liban ?

HB : Il y’a beaucoup de boutiques, mais les meilleurs en prix et en qualité sont Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :