Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Bernard Mikael’

Rétablissement d’un équilibre perdu

Posted by jeunempl sur juin 11, 2011

Bernard Mikael – RPL France

Il faut prendre très tôt de bonnes habitudes, surtout celle de savoir changer souvent et facilement d’habitudes. (Pierre Reverdy – En Vrac)

Depuis l’accord de Taëf et l’invasion du dernier bastion libre du Liban en 1990 par les forces syriennes et leurs collaborateurs libanais, un nouvel équilibre s’est installé entre les 3 principales communautés libanaises et leurs représentants au pouvoir.
Cet équilibre, ou plus correctement, ce déséquilibre nécessitait sans cesse un tuteur pour maintenir sa survie. L’occupant de Anjar est alors devenu le mandataire et l’arbitre des petits conflits, et celui de Damas s’est réservé pour les plus grands conflits ou arbitrage.
Trois courants politiques se sont ainsi formés, en continuité et en représentation des courants régionaux : le premier étant celui du front de refus comme le Hezbollah et Frangieh, le deuxième étant celui des pro-saoudiens comme le courant de Hariri, et le dernier étant celui des opportunistes comme les députés cherchant le renouvellement de leur mandat.

Depuis 1990, les chrétiens, dans leur majorité, ne se sont ralliés à aucun de ces courants et sont restés exclus des gouvernements successifs. Le courant Hariri qui a formé la majorité de ces gouvernements s’est contenté de faire rallier les quelques superficiels des chrétiens cherchant à remplir ce vide. Hariri père, l’architecte libano-saoudien de Taëf, a procédé Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mon Général, vous m’avez fait pleurer trois fois

Posted by jeunempl sur décembre 9, 2008

Bernard Mikael

Dans notre culture orientale, un homme ne doit pas pleurer, du moins, ne doit pas afficher ses sentiments excessifs.

Mais, quelque soit la force intérieure de la personne, sa volonté, la pression de la société qui s’exerce sur l’individu, il y a des moments et des situations où l’homme se détache de son milieu, de son entourage, ignore sa culture, et donne la parole à son cœur.

Un certain 13 octobre 1990, après une journée éprouvante, pleine de désespoir, de déception, de deuil, je claque la porte de ma maison pour sortir prendre l’air et me couper de la télévision et ses images noires, je croise mon voisin, un soldat, échappé d’une mort certaine là où tous ses camarades ont donné leurs vies pour Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :