Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Benyamin Netanyahou’

L’armée israélienne se dote d’un nouveau chef d’état-major

Posted by jeunempl sur février 13, 2011

Le Monde

Le général Benny Gantz a été désigné nouveau chef d’état-major de l’armée israélienne, dimanche 13 février, par le gouvernement de Benyamin Nétanyahou, après une longue période de controverse et d’incertitude. « Le général Gantz est un excellent officier et un commandant expérimenté. Sa nomination va permettre d’assurer la stabilité au sein de l’armée, qui est toujours très importante mais qui l’est d’autant plus au moment où la région connaît de violentes secousses »,affirme le communiqué du premier ministre.

Le général Gantz arrive à la tête de la plus puissante armée de la région alors que la donne stratégique est bouleversée suite à la chute du président égyptien Hosni Moubarak, chassé vendredi par la rue après trois décennies de règne.

La nomination du général Gantz s’est faite dans la précipitation et la confusion. Arrivé au poste de chef d’état-major adjoint, il avait annoncé l’an dernier qu’il quittait l’armée lorsque le ministre de la défense Ehoud Barak lui avait préféré Yoav Galant, un autre général, pour devenir patron de l’armée. Mais au dernier moment, la promotion de Yoav Galant, soupçonné d’avoir occupé illégalement un terrain domanial autour de sa villa, a été annulée par une commission de contrôle.

Agé de 52 ans, le général Gantz s’est engagé en 1994 dans les parachutistes, devenant commandant en 1989 de l’unité d’élite Shaldag de l’armée de l’air, puis commandant en 1994 de la région Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Devant l’Aipac, Mme Clinton réaffirme l’engagement des Etats-Unis envers Israël

Posted by dodzi sur mars 24, 2010

Le Monde

Il n’y a pas beaucoup de rassemblements où l’apparition de George Bush sur les écrans déclenche des applaudissements enthousiastes. Celui de l’Aipac est de ceux-là. Plus de 7 500 personnes ont assisté, cette année, à la conférence de l’American Israel Public Affairs Committee, le lobby pro-israélien à Washington, un record de participation.

Du temps de George Bush et du vice-président Dick Cheney, les relations étaient sans nuage. Après l’élection de Barack Obama en 2008, l’Aipac s’est prudemment doté d’un président originaire de Chicago, Lee Rosenberg, ex-financier de la campagne d’Obama. Dès son premier discours, dimanche 21 mars, il a pris ses distances. « Des alliés se doivent de gérer leurs divergences en privé », a-t-il affirmé. « L’Histoire montre que quand l’Amérique fait publiquement pression sur Israël, elle fournit un prétexte à ceux qui veulent faire dérailler le processus de paix », a-t-il ajouté.

L’Iran devait être le thème central mais les esprits ont surtout été occupés par la « crise qui n’en est pas une » entre l’administration Obama et le gouvernement de Benyamin Nétanyahou à propos des nouvelles constructions à Jérusalem-Est annoncées pendant la récente visite en Israël du vice-président Joe Biden. Pour beaucoup, la « crise » est une exagération médiatique, ou malintentionnée. « S’il y a une crise, elle est en Iran », a dit Harold Blix, un retraité de Floride, venu avec son épouse et leur petit-fils de 16 ans « qui s’est déjà inscrit pour l’an prochain ».

Mais d’autres reconnaissent les difficultés, comme Don Durbin, un homme d’affaires républicain de Philadelphie: « Les relations sont mauvaises. Il y a un manque de confiance. Les Etats-Unis ont l’impression que, pour avoir la coopération des Arabes contre l’Iran, ils doivent résoudre le conflit israélo-palestinien. C’est une erreur. » Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pourquoi la lune de miel avec Tel-Aviv est terminée

Posted by jeunempl sur janvier 29, 2010

Turquie News – Ibrahim Karagül

La presse turque a violemment réagi à l’accueil humiliant réservé à l’ambassadeur de Turquie par Israël. L’influence régionale grandissante d’Ankara ne serait pas étrangère à l’aigreur des Israéliens.

La Turquie traverse aujourd’hui une crise avec un gouvernement israélien composé en grande partie de criminels de guerre. Affirmer que le manque de respect des officiels israéliens – y compris le Premier ministre, Benyamin Netanyahou – à l’égard de la Turquie s’expliquerait essentiellement par les tiraillements au sein de la coalition gouvernementale en Israël, afin d’adoucir la réaction d’Ankara, ne correspond pas à la réalité de la situation.

La réalité est en effet tout autre. Ce qui se passe, c’est qu’Israël est en train de perdre toutes les cartes qu’il avait dans son jeu. Le processus diplomatique entamé par la Turquie vis-à-vis de ses voisins inquiète fortement Israël. La création d’un espace exerçant un pouvoir d’attraction pour des pays tels que l’Iran, l’Irak, la Syrie et le Liban, la mise en place de partenariats régionaux qui transcendent les cadres nationaux habituels [notamment l’abolition des visas entre la Turquie, la Syrie et le Liban], le développement de la sphère d’influence turque, tout cela contribue à réduire le champ d’action des Israéliens.

Le lancement par la Turquie d’un processus de nature à empêcher l’apparition de crises régionales et qui annihilerait ainsi tout recours militaire contre l’Iran affaiblit considérablement l’État hébreu. La perspective d’une union politique, économique et militaire qui à l’initiative d’Ankara pourrait à l’avenir rassembler les pays de la région empêche visiblement les dirigeants israéliens de dormir.

Désormais, les intérêts de la Turquie et d’Israël ne sont plus les mêmes. Tel-Aviv, qui avec l’appui du lobby juif américain était habitué à s’ingérer dans les affaires intérieures turques au point de pouvoir y réaliser un coup d’Etat, se trouve de plus en plus isolé dans un rapport inversement proportionnel à la montée en puissance de l’influence turque dans la région. En voulant isoler l’Iran, l’Etat hébreu est en train de s’enfermer. Et plus il s’isole, plus il s’aigrit. Les Israéliens désignent les Turcs comme premiers responsables de cette situation. Voilà pourquoi Israël s’efforce depuis plusieurs années d’empêcher Ankara de développer ses initiatives régionales, utilisant à cet effet tous les moyens possibles, y compris le terrorisme.

DIFFICILE D’IMAGINER UN RÉCHAUFFEMENT DIPLOMATIQUE

C’est ainsi que le lobby juif des Etats-Unis, les milieux néoconservateurs ainsi que quelques célèbres plumes toujours prêtes à louer leurs services au plus offrant n’ont pas hésité à souhaiter un coup d’État en Turquie [contre le gouvernement AKP]. Tel-Aviv utilise également le lobby juif [pro-israélien] en Turquie. Ce fut le cas notamment lors de manœuvres militaires conjointes entre la Turquie et la Syrie, en avril 2009, lorsque certains journaux turcs ont condamné en des termes Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Jérusalem restera en totalité sous souveraineté israélienne, selon Nétanyahou

Posted by dodzi sur mai 22, 2009

AP/Nouvel Observateur

netanyahou-benjaminLe Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a affirmé jeudi que Jérusalem restera toujours entièrement sous souveraineté israélienne.

Benyamin Nétanyahou s’exprimait lors d’une cérémonie marquant la prise de contrôle de Jérusalem-Est, il y a 42 ans, lors de la guerre de 1967. Il n’a pas mentionné les demandes des Palestiniens de faire de Jérusalem-Est la capitale de l’Etat qu’ils veulent fonder.

« Jérusalem unie est la capitale d’Israël. Jérusalem a toujours été à nous et sera toujours à nous. Elle ne sera plus jamais divisée », a-t-il assuré.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban / Israël : retrait de Ghajar imminent

Posted by jeunempl sur mai 3, 2009

Guysen news Israel

israel-lebanon-flagsLe nord du village israélo-libanais de Ghajar pourrait être évacué par Israël, a annoncé samedi une source politique haut placée à Jérusalem.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou aurait fait de ce désengagement une priorité de son agenda, selon cette source.

Le village de Ghajar, annexé en 1981 par Israël, est peuplé de citoyens israéliens. Après le retrait militaire israélien du Sud-Liban en 2000, les Nations Unies ont déclaré que la frontière traversait le village.

Une demande américaine serait à l’origine de ce projet de retrait, attendu comme un signe de bonne volonté à l’égard du Liban, dont les élections législatives prévues pour le 7 juin suscitent un intérêt particulier pour la diplomatie américaine.

Le retrait devrait toutefois avoir lieu après les élections, du fait du nombre important de recours attendus auprès de la Cour Suprême.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Les Palestiniens pessimistes après les élections israéliennes

Posted by dodzi sur février 11, 2009

L’Express

Des Palestiniens suivent en direct à la télévision les résultats de lélection législative israélienne, dans un café de Gaza, le 10 février 2009.

Des Palestiniens suivent en direct à la télévision les résultats de l'élection législative israélienne, dans un café de Gaza, le 10 février 2009.

Les résultats des élections législatives en Israël laissent un goût amer aux Palestiniens, inquiets quant au processus de paix. Les Etats-Unis apparaissent donc comme les seuls à même de faire pencher la balance en faveur de réelles négociations.

La presse palestinienne traduisait mercredi le pessimisme de la population sur l’avenir du processus de paix déjà chancelant au lendemain des élections israéliennes qui ont fait la part belle à la droite nationaliste.

A l’issue de ce scrutin, le parti centriste Kadima de Tzipi Livni devance d’un siège seulement le Likoud du faucon Benjamin Netanyahu et ce dernier dispose d’un nombre d’alliés potentiels plus nombreux pour former le prochain gouvernement.

« L’activité diplomatique en général et le processus de paix en particulier seront gelés », estime Al-Quds, principal quotidien des territoires palestiniens. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Législatives israéliennes: le Likoud et Kadima se disputent la formation du prochain gouvernement

Posted by dodzi sur février 11, 2009

MPLBelgique.org

Les élections législatives en Israël se sont achevées sans trop de surprises. Le parti Kadima, mené par Tzipi Livni, et le Likoud, dirigé par Benyamin Netanyahou, seraient en tête, avec respectivement 28 et 27 sièges sur les 120 que composent la Knesset. Suivent, en lisse pour la 3e place, le parti radical Yisrael Beitenou, un parti raciste anti-arabes, avec 15 sièges, et le parti travailliste, mené par l’ancien premier ministre Ehud Barak, avec 12 sièges.

Netanyahou prendrait la tête d’une large coalition de droite, mais les négociations pour la formation du nouveau gouvernement devraient décider de sa future composition et son prochain leadership.

Il est pour le moment encore trop tôt pour prédire à quoi ressemblera la prochain gouvernement israélien, vu qu’aucun bloc parlementaire ne détient à lui seul la majorité des sièges au parlement. La coalition de droite, composée de plusieurs partis religieux et radicaux – le Likoud et Yisrael Beitenou à leur tête – pourrait cependant bénéficier d’un bloc de 65 députés, s’ils reçoivent le soutien du parti Shas – un parti représentant principalement les religieux Haredi et les minorités Mizrahi -, alors que le bloc centre-gauche – mené par Kadima et le parti travailliste – pourrait bénéficier d’un bloc de 55 députés, grâce à un accord avec les partis arabes et les communistes. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les élections de la peur en Israël

Posted by jeunempl sur février 10, 2009

Cyberpresse – Agnès Gruda

netanyahou-benjaminLa sécurité a été le thème majeur de la campagne électorale israélienne qui se termine. Les roquettes palestiniennes et le désenchantement face au processus de paix poussent les électeurs à voter à droite. Très à droite.

Une jeune femme vêtue d’un bikini minimaliste se prélasse sur une plage. Elle aimerait se baigner, mais la mer est agitée et son compagnon essaie de la dissuader de se jeter à l’eau.

Il te faudrait un maître nageur, quelqu’un d’expérimenté qui puisse assurer ta sécurité, argumente le jeune homme. Puis il précise: dans les eaux tumultueuses israéliennes, ce «maître nageur», c’est le leader travailliste Ehoud Barak.

Les principaux partis qui se disputent aujourd’hui la faveur des électeurs israéliens ne diffusent pas tous des publicités aussi accrocheuses. Mais ils partagent la même obsession: celle de la sécurité.

«Nous avions averti qu’en cas de retrait israélien, la bande de Gaza se transformerait en un Hamastan qui ferait pleuvoir des roquettes sur Israël. Et c’est précisément ce qui s’est produit», a lancé le favori de la course électorale, Benyamin Nétanyahou, chef du Likoud, lors d’une rencontre avec des électeurs, la semaine dernière à Jérusalem.

«Nous faisons face à un danger sans précédent, celui du régime génocidaire de l’Iran», a clamé la journaliste Caroline Glick, conférencière au même rassemblement.

Le thème des menaces qui pèsent sur Israël est omniprésent. «Ehoud Barak se présente comme Monsieur sécurité, Benyamin Nétanyahou insiste sur Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le parti Kadima doit choisir un premier ministre pour Israël

Posted by dodzi sur septembre 17, 2008

(La Croix – Joël David)

Faucon ou colombe ? Le successeur d’Ehoud Olmert à la tête du gouvernement israélien devra tenter de faire avancer le processus de paix. Mais qui est le mieux à même de réussir ?

Les 72 000 membres du parti centriste Kadima doivent désigner mercredi 17 septembre leur nouveau chef lors d’élections primaires, et mettre ainsi un terme à l’ère Ehoud Olmert. Mais quel que soit le vainqueur, qui deviendra automatiquement premier ministre d’Israël, il n’est pas sûr que cela représente une avancée pour le processus de paix.

Pas moins de quatre ministres du Kadima se sont engagés dans cette guerre des chefs, Méir Sheetrit (intérieur), Avi Dichter (sécurité intérieure) et surtout Shaul Mofaz (transports) et Tzipi Livni (affaires étrangères). Selon les derniers sondages, cette dernière – surnommée « Madame Propre » à cause de sa réputation de probité – se détache dans la course, avec 47 % des intentions de vote, contre 32 % à Shaul Mofaz, qui joue de son passé militaire pour se présenter comme « Monsieur Sécurité ».

Le suspense reste cependant total, car il est difficile de prévoir quel bulletin chaque militant va effectivement glisser dans l’urne lors d’élections primaires. D’autant que pour s’imposer dès le premier tour, le vainqueur devra recueillir 40 % des suffrages, faute de quoi il faudra Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :