Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Becharré’

Où aller en été? : Des vacances différentes

Posted by jeunempl sur juin 22, 2012

L’Hebdo Magazine – Julien Abi Ramia

Si redécouvrir avec des yeux nouveaux les sites touristiques traditionnels du pays peut être un exercice assez sympathique, sortir des sentiers battus l’est tout autant. Voici quelques propositions pour agrémenter votre été; entre lieux devenus incontournables et nouveautés intimistes.

Il y a le Liban du quotidien et celui des vacances, celui des œillères et celui du panoramique. Rien de nouveau sous le soleil. Mais progressivement, au cours de ces dernières années, de nouvelles dynamiques sont apparues. Dans Beyrouth, les épicentres de la vie nocturne ont bougé, on fait la fête de manière un peu différente. Les lieux de promenade y ont évolué, des parcours créés pour échapper au bruit, au béton et aux embouteillages.

Autre tendance, celle de la décentralisation de l’activité touristique, et ce à travers plusieurs pôles. L’écotourisme s’est furieusement développé. Les circuits de randonnée, la redécouverte de la richesse et la diversité de la nature libanaise se sont multipliées. Autre centre d’intérêt, le tourisme religieux avec ses églises et ses mosquées séculaires, héritage d’une histoire ancrée à notre époque. Partout, sur le territoire libanais, des villes se sont embellies, réaménagées pour accueillir les touristes. Voici la liste des lieux qui illustrent tous ces changements.

Nuits nouvelles à Beyrouth

Les boîtes de nuit continuent de faire florès dans la capitale. Les plus grandes enseignes ne désemplissent pas, les stars s’y bousculent et la réputation de la nightlife libanaise a encore de beaux jours devant elle. Le Liban les nuits d’été, c’est encore l’Ibiza du Moyen-Orient. Si les initiés de la défoule courront encore cette année les fêtes de plage et autres soirées platines organisées par les plus gros sponsors du circuit, les plus tranquilles préféreront les petits bars et autres pubs. Il y a eu la folie de la rue Monot, avec sa légère pente et ses petits établissements qui ne payaient pas de mine. Lui a succédé le quartier de Gemmayzé, plus lumineux, un tout petit peu plus large mais embouteillé de manière chronique. Désormais, on sort à Hamra. Le quartier, fine fleur de la nuit beyrouthine d’avant-guerre, a su renaître de ses cendres. Les bars, les pubs et les petits restos s’y sont réimplantés. Y règne une joyeuse effervescence. On ne s’y marche pas sur les pieds.

Sur votre chemin, passez par le Zeitunay Bay et la rutilante Marina de Beyrouth. Inauguré il y a moins d’un an, ce nouvel espace de plus de 25000 mètres carrés est une large aire piétonne en bord de mer qui donne accès à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ehden, Bsarma, Dahr al-Aïn : La loi du sang entre les chrétiens

Posted by jeunempl sur juin 5, 2010

L’Hebdo Magazine – Julien Abi Ramia

Le mobile et la scène du crime sont quasiment les mêmes, seuls les noms changent. Le meurtre de Dahr al-Aïn est le dernier d’une longue liste de faits divers tragiques qui secouent la communauté chrétienne maronite du Nord depuis des décennies. En cause, les rivalités claniques, l’héritage milicien et sa conjugaison au présent sous sa forme politique.

Dans le Nord, subsiste sans doute la dernière zone chrétienne du Liban où –la guerre civile – celle qui a opposé les factions libanaises entre elles continue de faire des victimes, des dizaines d’années plus tard. La structure politique féodale si particulière de la région lui a survécu. Deux générations plus tard, les dynasties Frangié, Moawad, Doueihy et Karam tiennent encore le haut du pavé. Les anciennes milices devenues partis sont toujours des acteurs politiques incontournables. L’héritage de ces années, y compris le moins reluisant, s’est perpétué. Non pas que le temps se soit arrêté, mais les rancœurs ancestrales se sont aigries. Et quelques fois, la ligne rouge est franchie. La mécanique est souvent la même. Un petit village où tout le monde se connaît, où les rivalités – familiales, politiques ou les deux, c’est selon – y sont très puissantes. De là à croire que ces sombres histoires se règlent par les armes, il n’y a qu’un pas. Vendetta à caractère politique, affrontement partisan à caractère familial, c’est une question de curseur. Dernier épisode en date, l’affaire de Dahr al-Aïn qui a fait ressurgir des mots et une haine mémorielle, pensai-t-on, enterrée.

Le petit village est situé dans le caza du Koura, à cinq kilomètres à l’ouest de Zghorta et vingt du nord de Bécharré. Depuis les élections municipales de 2004, les familles Saleh et Bersaoui se tirent la bourre. Le 26 mai dernier, à l’orée du scrutin, les deux fils de Hanna Bersaoui, responsable des Forces libanaises de la localité, attaquaient les trois frères Saleh, Tony, Nayef et Jacques. A la suite de cette attaque, ce dernier a dû être hospitalisé. Les assaillants ont été maîtrisés et enfermés. Mais, afin de ne pas exacerber les tensions dans le village, qui auraient très bien pu contaminer la région toute entière, les notables du village ont convaincu la famille Saleh de retirer leur plainte contre les fils Bersaoui et leur permettre de sortir de prison le jour même. Ces quelques heures passées à l’ombre n’ont pas Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections municipales 2010: Listes des candidats aux municipales du Liban-Nord et du Akkar

Posted by jeunempl sur mai 28, 2010

MPLBelgique.org

Liban-Nord

La mohafazah du Liban-Nord est une des huit mohafazat du Liban. Elle est délimitée à l’ouest par la méditerranée, au nord par la mohafazah de Aakkar, à l’est par la mohafazah de Baalbek-Hermel et au sud par la mohafazah du Mont-Liban.

Elle regroupe au total sept fédérations de municipalités et près de 136 municipalités réparties dans les caza de Batroun, Bcharreh, Koura, Minieh-Danniyeh, Tripoli, Zgharta. La ville de Trablous (Tripoli), seconde plus grande ville du Liban est son centre administratif.

Aux dernières élections municipales qui ont eu lieu en 2004, la mohafazah du Liban-Nord comptait 772 810 électeurs inscrits, dont 439 018 votants. [1]

Akkar

C’est l’unique caza de la mohafazah de Akkar. Il s’étend du fleuve El Bared au sud jusqu’au fleuve El Kebir qui longe la frontière libano-syrienne au nord, sur une superficie atteignant les 776 kilomètres carrés, ce qui en fait l’un des plus grands caza du Liban.
Il est délimité au nord par la frontière internationale, à l’est par le mohafazah de Baalbek-Hermel, à l’ouest par les côtes de la mer Méditerranée et au sud par le caza de Minieh-Danniyeh.

Sa population est estimée approximativement à 330 000 habitants, ce qui équivaut à 8,9 % de la population totale du Liban, répartis sur 148 localités dont 84 disposent de conseils municipaux élus.

Aux dernières élections municipales de 2004, Il comptait 281 843 électeurs inscrits, dont 155 407 votants.
Il existe une fédération de municipalités (Fédération des Municipalités de Mantaqat El Joumat) dans le caza.
Son centre administratif est la ville de Halba, on compte également parmi ses localités celle de Kobayat, célèbre lieu de villégiature.

Les terres du caza de Akkar s’enrichissent d’une plaine côtière fertile homonyme, réputée pour ses cultures d’agrumes et de légumes. (Source: Localiban.org)

Détails des listes soutenues par le CPL et les familles de différents villages (mises à jour fréquentes)

Akkar

Kobayat

Liste: « La décision de Kobayat »
Alliances: Le Courant Patriotique Libre – l’ex-ministre Mikhael Daher – les familles

Georges Nehme (présidence 2 ans)
Ernest el-Hajj (présidence 2 ans)
Abdo Toufic (présidence 2 ans)

Ibrahim Michael (vice-présidence 2 ans)
Samir Hakmeh (vice-présidence 2 ans)
Claude Alexandre (vice-présidence 2 ans)

Michael Nader
Mirna Hilal
Eva Sarkis
Antoine Daher Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Incident d’Ouyoune Orghoch: Le scénario complet

Posted by jeunempl sur avril 6, 2010

El Nashra

Nous aurions souhaité que la résurrection de Jésus Christ apporte avec elle la résurrection de la patrie, mais notre souhait, il semble, ne s’est pas réalisé: en pleines vacances, nombreux incidents sécuritaires ont perturbé l’ambiance en faisant la une des nouvelles, et en apportant davantage de peines à notre pauvre Liban.

Ouyoune Orgoch, un endroit paisible du nord, plus haut en altitude que Becharreh, était depuis toujours un site touristique d’une beauté extrême. Voilà que ce village s’est transformé en un lieu de cachette de missiles. Dans les détails, deux familles (3 hommes, 4 femmes et 5 enfants) venus d’un village près de la ville de Baalbeck, se sont rendues à Ouyoune Orghoch, où elles s’étaient installées dans un vaste terrain, loin 400 mètres à peu près des maisons, et qui est la propriété d’un restaurant. Dépensant leur temps à manger et contempler la vue paradisiaque, les familles ont témoigné la chute d’un missile près d’eux, alors elles se sont précipitées de suite vers leurs voitures pour prendre la fuite, quand elles ont senti la chute d’un deuxième missile. En fait, ces missiles étaient lancés depuis une maisonnette de l’une des fermes de la région. L’armée libanaise a alors perquisitionné les lieux, pour trouver quatre hommes de la famille Taouk (un fermier, un quadragénaire, un étudiant universitaire et un adolescent de quinze ans), qui gardaient 900 kilogrammes de haschich, en plus d’une dizaine de missiles « RPG » et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un trafiquant de drogue arrêté dans la voiture du député Keyrouz

Posted by dodzi sur février 24, 2010

L’Orient le Jour

Les FSI ont publié hier en soirée un communiqué soulignant l’arrestation d’un homme, à 18 h, à Dahr el-Baïdar. Le texte indique qu’après « une filature menée durant plusieurs jours, le bureau central de lutte antistupéfiants a réussi à arrêter B.H. recherché par la justice sur base de 51 mandats d’arrêt à son encontre, relatifs notamment à des forfaits se rapportant à la drogue. L’homme, qui a été conduit au bureau central de lutte antistupéfiants, n’était pas au moment de son arrestation en possession de stupéfiants ».

La New TV avait rapporté, plus tôt en soirée, que « Boutros Habchi, militant des Forces libanaises, avait été arrêté à Dahr el-Baïdar alors qu’il était en possession de drogue et qu’il était à bord d’une voiture appartenant au député de Bécharré Élie Keyrouz ».

Le bureau de presse du député Keyrouz a publié un communiqué dénonçant la manière avec laquelle « certains médias ont rapporté l’information ». Le texte souligne que « comme le député du Liban-Nord est alité depuis plusieurs semaines suite à une intervention chirurgicale à la jambe, ses gardes du corps lui ont demandé l’autorisation de se rendre à bord de sa propre voiture ayant une plaque d’immatriculation ordinaire et non parlementaire pour prendre part à des funérailles à Deir el-Ahmar. Une fois sur place et au retour, un homme de la localité, Boutros Habchi, leur a demandé s’ils pouvaient le déposer à Beyrouth. Au barrage de Dahr el-Baïdar, les FSI ont demandé leurs papiers d’identité aux personnes à bord du véhicule. Il s’est avéré qu’il existe un ancien mandat d’arrêt relatif à une affaire de possession de drogue à l’encontre de Habchi. L’homme a été arrêté, alors que les gardes du corps de M. Keyrouz ont poursuivi leur chemin jusqu’à Beyrouth ».

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un ermite des temps modernes

Posted by jeunempl sur octobre 18, 2009

Nouvelles d’Alsace

Liban - Colombie - Père Dario EscobarFils de riches Colombiens, le père Dario Escobar a quitté famille et fortune pour s’installer dans une vallée du Liban et y réaliser, depuis neuf ans, son rêve : devenir ermite.

« Celui qui goûte à cette vie n’en voudrait pas d’autre » : le père Dario a trouvé son paradis terrestre à l’ermitage de Hawka, monastère en pierre construit dans une grotte de la vallée libanaise de Qadicha, nommée « la Vallée des Saints » en raison des nombreux couvents et ermitages qu’elle abrite.

C’est au bout d’un sentier escarpé de plusieurs kilomètres qu’un promeneur peut parfois entrevoir la silhouette de l’ascète. « Ici, j’atteins une paix intérieure que je n’abandonnerai pas pour la plus grande des fortunes », souligne cet homme aux yeux rieurs, âgé de 75 ans. La richesse, père Dario l’a connue. Originaire de la ville colombienne de Medellin, il avait hérité de ses parents, vivait confortablement. Mais « l’argent ne m’a jamais rendu heureux, au contraire ». Il a tout abandonné pour une vie d’ermite, au Liban.
Un gros bloc de pierre en guise d’oreiller, un fin matelas couvert d’une plaque en bois, une croix, une bougie et un réveille-matin ornent sa minuscule chambre. « Je ne peux plus dormir sur un oreiller. » Il vit sans journaux, sans téléphone, sans radio « et bien sûr sans Internet ! » ajoute cet ancien professeur de théologie, de psychologie et de grec biblique.

Au menu, exclusivement végétarien : des haricots, des oignons, des pommes de terre du potager. « Je mange ce que je cultive. Ce que je ne peux pas préparer ici, on me l’apporte du couvent », dit-il. Des randonneurs sont, à part quelques moines, son unique contact avec le monde. « Normalement Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Elections 2009 – Biographie : Mikhael Hanna Matta (Becharré)

Posted by jeunempl sur mai 30, 2009

MPLBelgique.org

Mikhael Matta est candidat indépendant soutenu par le Courant Patriotique Libre pour l’un des deux sièges maronites de la circonscription de Becharré.

Michel-MattaCandidat: Mikhael Hanna Matta
Indépendant
Maronite – Becharré

Etat civil
– Né le 31 mai 1950 à Becharré
– Marié à Hoda Moussalli. Ils ont ensemble 3 enfants: Johnny, Jessica et Joanne

Ses études
– Ecole des Frères à Tripoli
– Docteur en médecine générale: faculté de médecine à l’université St Joseph (USJ) à Beyrouth
– Docteur en pédiatrie:: université de Caen (France)
– Diplôme de DEA en santé publique (université libanaise et université de Bordeaux en France)

En politique
– 1985 – 1987: Chef du département médical au sein des Forces Libanaises
– 1989 – 1998: Secrétaire général de l’Union Démocratique Chrétienne
– 2009: Fondateur et président du Courant Républicain Civil

Les bases politiques
– Relations d’entente civile
– Loyauté perpétuelle et fidélité continue à la vérité

C’est une personne intègre, sincère, loyale, aussi bien que convaincue et dévouée avec une grande confiance en soi et au succès.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

1990 – Devoir de mémoire: La population libanaise témoigne (Chapitre 3)

Posted by jeunempl sur avril 12, 2009

(Livre Blanc du conflit Armée Libanaise – Forces Libanaises)

Ce texte entre dans le cadre plus large de la publication du Livre Blanc, regroupant les témoignages de la population lors de la guerre civile libanaise en 1990. Vous pouvez suivre l’intégralité de ce document sur cette page:
1990 – Devoir de mémoire: La population libanaise témoigne

2-livre-blanc_terreur-fl– Parce que les politiques ont voulu effacer de notre mémoire, à travers une loi d’amnistie, toutes les exactions qu’ils ont commises durant la guerre civile,

– Parce que les médias n’assurent pas leur rôle de conscientisation de la population,

Le Livre Blanc reste encore aujourd’hui une référence pour rappeler à la population, de tous ages, les malheurs que peuvent engendrer tout conflit opposant un Libanais à son propre frère libanais. En attendant que l’état assure un jour pleinement ce rôle de mémoire au niveau de ses institutions, nous vous publions en plusieurs parties le Livre Blanc, rédigé à la fin de la guerre civile par de jeunes étudiants français, extérieurs au conflit, venus au Liban dans le seul but de comprendre. Pour cela, ils partent à la rencontre de la population témoin des exactions de la milice des Forces Libanaises dans le conflit l’opposant à l’Armée Libanaise.

Chapitre 3 : Utilisation de la Terreur

Comment justifier l’injustifiable ? La guerre n’explique pas tout. On ne peut s’abriter derrière des prétextes militaires pour terroriser sa propre population. Au programme des régions contrôlées par les Forces Libanaises, vol, viol, violence, meurtre; se doublant d’arrestations arbitraires.

Sur le point des arrestations arbitraires, l’Armée n’est pas non plus exempte de reproches. Mais on ne peut comparer les attitudes des deux camps, en raison du facteur de popularité dont bénéficie l’Armée lequel lui impose une certaine discipline dans son comportement général. Vols, viols, violences, meurtres sont quasiment inconnus dans les secteurs tenus par l’Armée.

Les témoignages des riverains s’accordent à reconnaître le comportement correct des soldats.

La férocité des Forces Libanaises découle du comportement de la grande proportion de Bécharriotes (de Bécharré, village de Samir Geagea) dans les rangs de la Milice. En effet, les Forces Libanaises ont vu un grand nombre de leurs partisans Beyrouthins les quitter. Et pour grossir leurs rangs, il a fallu faire appel aux Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :