Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘baril’

Liban – Pétrole et gaz : Contentieux et perspectives

Posted by jeunempl sur janvier 19, 2013

Arlette Kassas – L’Hebdo Magazine

petrole & gaz - off-shoreA l’occasion de la visite qu’il a effectuée au Liban, le président chypriote, Demetris Christofias, a examiné les relations bilatérales. Il n’a toutefois pas résolu le litige autour de la délimitation des frontières maritimes entre les deux pays. Le Liban avait refusé toute médiation chypriote dans son litige avec Israël, qui permettrait aux trois pays de profiter des richesses en gaz et pétrole découvertes récemment.

Une tentative de compromis a été proposée par les Etats-Unis conformément auquel le Liban obtient deux tiers de la superficie objet de litige avec Israël, soit 500 des 860 km2, pour profiter des richesses qui y sont enfouies. Beyrouth a demandé à négocier sur le troisième tiers, tandis que l’Etat hébreu n’a pas donné de réponse définitive.

Selon les experts, les revenus liés à l’exploration des hydrocarbures découverts au large des côtes libanaises pourraient couvrir dix fois la dette publique nationale. Et selon une étude américaine du US Geological Survey, les fonds marins libanais abriteraient 3454 milliards de mètres cubes de gaz et 1,7 milliard de barils de pétrole.

Quant au total pour la Méditerranée orientale, dans son ensemble, il est évalué à Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Economie, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les prix de l’essence grimpent

Posted by jeunempl sur janvier 18, 2012

Le Commerce du Levant

Les prix de l’essence ont augmenté cette semaine de 400 et 500 livres atteignant 33.300 livres pour les 98 octanes et 32.700 livres pour les 95 octanes les 20 litres.

Le Kérosène domestique est actuellement à 28.400 livres, le Mazout à 26.300 livres et le Diesel à 29.500 livres, selon le ministère de l’Energie.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

De l’électricité en continu pour tout le Liban ?

Posted by jeunempl sur décembre 18, 2011

(Mariesol Rifai – L’Orient le Jour)

Réunis le temps d’une conférence, le ministre de l’Énergie et de l’Eau, le directeur général de l’Électricité du Liban et des experts économiques ont, tour à tour, exposé leur point de vue sur l’un des sujets les plus brûlants de l’actualité du pays : celui de l’électricité. La situation est tellement critique dans le secteur qu’il n’était presque pas question de courant 24h/24 autant que des moyens d’éviter le black-out dans quelques années.

De l’électricité en continu pour tout un pays… Cette phrase pourrait sembler banale en ce début de XXIe siècle, et pourtant, elle relève encore du rêve pour la grande majorité des Libanais qui subissent un rationnement électrique moyen de 14 heures par jour. Définir les principaux enjeux et problématiques du secteur de l’électricité, proposer des solutions et réunir autour d’une même table ses différents acteurs en vue d’une mise au point claire et intelligible de l’état d’avancement des réformes en cours : tels étaient les défis (relevés) de la conférence organisée hier par le think tank libanais, le Centre Issam Farès.

Un désastre économique, financier et social

Dans le dossier de l’électricité, nul besoin de disserter très longuement sur les causes et conséquences de la dégradation de la situation sans s’arrêter sur les chiffres de l’hémorragie financière subie par le Trésor public. « Celui-ci transfère l’équivalent de quelque 20 % du budget de l’État pour couvrir le déficit de l’Électricité du Liban (EDL). C’est la deuxième plus grande dépense après le service de la dette », a expliqué l’économiste Kamal Hamdan. D’autre part, le ministre de l’Énergie et de l’Eau, Gebran Bassil, a rappelé que les pertes annuelles engendrées pour la production de l’électricité s’élèvent à 6 milliards de dollars, soit près de 15 % du PIB.

Et ce désastre financier est accompagné d’un autre, économique et social, dû à une production énergétique largement en dessous de la demande nationale. « En 2010, la production maximale a atteint Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bassil déplore 20 millions de dollars de pertes dues à un retard dans le règlement du gaz égyptien

Posted by jeunempl sur novembre 26, 2010

Le Commerce du Levant

Le ministre de l’Energie et de l’Eau, Gebran Bassil, a indiqué vendredi que le basculement de la centrale électrique de Beddawi du fuel oil et diesel au gaz naturel permet d’économiser 260 millions de dollars par an, sur la base d’un baril de pétrole à 75 dollars.

La centrale est alimentée depuis quelques mois pas le gaz égyptien, mais le ministère des Finances a pris 21 jours de retard dans le règlement de la facture du gaz, ce qui « nous oblige à racheter du fuel oil et du diesel », entrainant des pertes de l’ordre de 20 millions de dollars, a-t-il affirmé.

Le ministre a déploré « les agissements politiciens », qui retardent les réformes alors que la situation du Liban est « catastrophique » que ce soit au niveau de l’électricité, de l’eau ou de l’énergie.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Qui bloque la formation du nouveau cabinet ?

Posted by dodzi sur septembre 5, 2009

Tayyar.org

Par Bernard Mikael – RPL France

Michel Aoun - Saadeddine HaririBeaucoup d’information nuit à l’information… Les Libanais, du Liban ou de la diaspora, vivent dans le brouillard le plus total quant aux raisons, vrais raisons, du retard dans la formation du nouveau cabinet. D’où vient ce retard, qui en est responsable?

Revue chronologique

Suite aux élections du 7 juin 2009, l’ancienne majorité a été reconduite au pouvoir avec 72 députés. Coûts de l’opération selon un responsable saoudien, environ 10.5 million de barils de pétrole saoudiens (à 72 $ le baril), soit un jour de production dédié au Liban, sans compter les frais engagés par les candidats eux-mêmes.

La majorité (majorité depuis 1992 : coûts total de l’opération : 52 milliard de dollars de dette, soit plus de 170 % du PIB) s’est alors réunie et a désigné M. Saad Hariri comme leur candidat au poste de premier ministre.

Ensuite, et selon la Constitution libanaise, le Président de la république a entamé les consultations parlementaires et a désigné M. Hariri pour former le nouveau gouvernement. Les consultations parlementaires est une action constitutionnelle protocolaire dans laquelle le Président de la république demande aux députés et blocs parlementaires de désigner leurs candidats au poste de premier ministre. Le Président n’a plus qu’à faire un petit calcul des voix pour désigner le nouveau chef de gouvernement.

Mission du Président accomplie, nous sommes à la troisième semaine après les élections.

Le premier ministre désigné, M. Saad Hariri, déclare le lendemain qu’il souhaite former un gouvernement d’union nationale pour que le Liban puisse faire face aux difficultés économiques, difficultés politiques, et surtout face aux menaces de guerre d’Israël.

Dans un gouvernement d’union nationale, chaque bloc parlementaire aura un nombre de ministère qui soit proportionnel au nombre de sa représentation parlementaire, à savoir :

Bloc du Futur: (72 députés/128 sièges parlementaires)*30 ministères = 16,875 ministres
Bloc du CPL: (27/128)*30= 6,32 ministres
Bloc d’Amal : (15/128)*30= 3,5 ministres
Bloc du Hezbollah : (14/128)*30= 3,5 ministres

Or, cette formule ne peut pas être appliquée telle qu’elle, puisqu’il a fallu compter une part pour le Président de la république. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :