Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Banque Mondiale’

Plaidoyer de Bassil pour le développement des énergies renouvelables

Posted by jeunempl sur septembre 28, 2013

(L’Orient le Jour)

Energies renouvelables« Le Liban est doté d’un environnement riche, grâce à ses nombreuses ressources humaines et naturelles, et se doit ainsi de jouer un rôle local, régional et international de porteur d’idées », a affirmé le ministre sortant de l’Énergie et de l’Eau Gebran Bassil. Son discours a eu lieu au cours de l’ouverture du quatrième forum de l’énergie à Beyrouth, organisé par le ministère de l’Énergie et de l’Eau, et le Centre libanais pour la préservation de l’énergie (LCEC), en coopération avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), l’Union européenne (UE) et la Banque mondiale (BM). Le ministre palestinien de l’Énergie, Omar Kettaneh, était présent parmi les personnalités, ainsi que de nombreux ambassadeurs et responsables politiques et militaires des pays arabes.

« Il est aujourd’hui nécessaire d’investir dans les énergies renouvelables qui devront petit à petit se forger une place parmi les hydrocarbures classiques », a indiqué M. Bassil. « Ce forum qui se tient au Liban doit ainsi devenir un lieu d’échanges et de création pour repenser nos politiques énergétiques et mettre en place de nouveaux mécanismes d’application », a-t-il poursuivi.

Pour le ministre sortant de l’Énergie et de l’Eau, il n’y a pas lieu de s’inquiéter de la place que peut dans l’avenir prendre l’énergie renouvelable. « Les deux types d’énergie, renouvelable et traditionnelle, se complètent, et l’une ne peut pas fonctionner sans l’autre », a-t-il souligné. En ce qui concerne les énergies renouvelables, le ministre a insisté sur la nécessité de mettre en place la législation concernant l’importation des ampoules à basse consommation et l’énergie solaire en général. « À ce jour, seuls 70 projets d’énergie renouvelables ont été exécutés, mais nous travaillons à échelle locale et internationale pour attirer le secteur privé », a indiqué M. Bassil. « Un projet de centrale solaire à Nahr Beyrouth qui produira 10 mégawatts (MW) est en cours d’étude, et les résultats de l’appel d’offres seront annoncés le 17 octobre », a-t-il poursuivi. Un autre projet de Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un monde multipolaire : Les BRICS et les Next 11

Posted by jeunempl sur décembre 30, 2012

L’Hebdo Magazine – Jenny Saleh

BRICS - Brésil, Russie, Chine, Inde & Afrique du SudLe temps d’un monde bipolaire semble de plus en plus révolu. Avec la crise économique, on assiste à la montée en puissance des Brics, mais aussi à celle des Next 11, au potentiel sous-estimé. Explications.

La crise économique qui secoue le monde occidental depuis 2008 laisse des traces. Inexorablement. Et pourrait annoncer l’entrée dans une nouvelle ère, celle d’un monde multipolaire et non plus uniquement bipolaire, comme jusqu’à présent.

Dans ce nouvel échiquier mondial, les pays des Brics sont appelés à jouer un rôle primordial. Derrière cet acronyme, le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et depuis peu, l’Afrique du Sud, considérés comme des pays émergents, constituent un important moteur de la croissance économique mondiale de ces dernières années.

Pour preuve, ces cinq pays contribuent à eux seuls à la moitié de la croissance économique mondiale et leur produit intérieur brut représente près de 20% du PIB mondial. A eux seuls, ces cinq pays représentent également 40% de la population mondiale, 25% des territoires et contrôlent déjà quelque 43% des réserves de change mondiales.

Un autre pays au poids important, ne serait-ce que du point de vue énergétique, pourrait les rejoindre dans quelques années: l’Algérie. Ce pays pourrait ainsi représenter les pays arabes et musulmans et permettre de développer une coopération sud-sud.

Coopération étroite

La montée en puissance des Brics est alimentée par les incertitudes concernant les politiques fiscales, monétaires et de régulation financière des pays développés, comme autant de défis. Lors du premier forum sur la situation économique des pays des Brics, le vice-ministre chinois des Finances, Zhu Guangyao, a d’ailleurs souligné que ce groupe devait «renforcer la coopération pour lutter contre les risques générés par les incertitudes de l’économie mondiale». Il les a également appelés à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les transferts d’émigrés au Liban continuent de résister aux instabilités

Posted by jeunempl sur novembre 29, 2012

Le Commerce du Levant

Selon les dernières statistiques de la Banque mondiale (BM), « les transferts d’émigrés au Liban se maintiendraient à un niveau quasi stable en 2012 ».

Le phénomène témoigne ainsi de la confiance de la diaspora libanaise dans le secteur bancaire.

Plus en détail, les transferts d’émigrés au Liban ont enregisté un léger déclin de l’ordre de 0,4% pour atteindre les 7.578 millions de dollars en 2012, selon les derniers chiffres de la BM, contre 7.612 millions de dollars en 2011. L’année dernière, le niveau des transferts d’émigrés était quasiment identique, enregistrant un léger déclin de 0,1% en comparaison avec les 7.619 millions de dollars enregistrés en 2010.

Il est important de préciser que de telles statistiques sont provisoires et soumises à la probabilité d’importantes marges d’erreur et/ou d’omissions selon le rapport de la BM.

Durant les trois dernières années, le Liban a réussi à maintenir sa position régionale en tant que deuxième bénéficiaire de transferts d’émigrés parmi les pays Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

La BM prévoit un taux de croissance de 3,6% au Liban pour 2012

Posted by jeunempl sur juin 20, 2012

Le Commerce du Levant

La Banque mondiale (BM) a prévu un taux de croissance de 3,6% pour 2012, contre un taux de 2,4% pour la région MENA, 2,5% pour l’économie mondiale et 5,3% pour les pays en développement.

Ces prévisions placeraient le Liban à la deuxième place parmi dix pays de la région MENA derrière l’Irak (11,1%). Il convient de noter que ces dix pays excluent les économies du Golfe.

Par ailleurs, la BM a prévu un taux de croissance de 4,5% pour le Liban en 2013, derrière l’Irak (13,5%) et le Maroc (5%). L’institution financière a indiqué prévoir un déficit des comptes courants de 18,2% du GDP en 2012 contre 23% du PIB l’année dernière à la même époque, soit le taux le plus important de la région contre un excédent de 1,8% du PIB dans la région.

La BM a en outre indiqué que les événements en Syrie Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban pourrait doubler son PIB à travers des réformes, selon la BM

Posted by dodzi sur avril 2, 2012

Le Commerce du Levant

La Banque mondiale (BM) a souligné l’urgence pour le Liban de mettre en place des réformes structurelles. Selon ses simulations, en incluant les réformes relatives au droit de la propriété intellectuelle, le PIB à long terme pourrait gagner 2,9 points de croissance par an, tandis que le PIB par habitant en 15 ans serait au moins de 50% plus important que l’indice de base moyen annuel de 4%.

L’institution mondiale a considéré comme déficientes les infrastructures élémentaires au Liban, telles que l’électricité, les routes et le réseau d’assainissement. La BM a ajouté que l’accès à une infrastructure fiable et rentable au Liban demeurait une entrave principale au développement économique.

La BM a en outre qualifié de « médiocre » l’efficacité des dépenses publiques dans le pays en insistant sur le caractère chronique des déficiences des infrastructures au Liban, leur mauvaise gouvernance et l’inefficacité des services publics.

Selon la BM, de telles lacunes sont susceptibles de nuire de manière significative aux investissements internes et étrangers au Liban sur le long terme. L’institution a ainsi averti que la non-mise en place de réformes structurelles entraînerait des coûts en termes de perspectives de croissance à long terme.

Selon des simulations de la BM, une augmentation de 50% des dépenses publiques entraînerait une hausse de 0,6 point à un taux de croissance de PIB réel de 4%, tandis qu’une amélioration d’environ 25% de l’efficacité des dépenses publiques en matière d’infrastructure et d’éducation générerait une hausse de 0,5 point sur la croissance.

Par ailleurs, l’institution a ajouté que la réduction des déséquilibres macroéconomiques, mesurée par une augmentation de 80% des IDE (Investissements directs à l’étranger), ajouterait 0,08 point au taux de croissance à long terme, tandis qu’un renforcement de l’application des lois en matière de protection des droits intellectuels générerait 0,8 point de croissance supplémentaire. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : Bassil expose sa stratégie pour le secteur des ressources hydrauliques

Posted by dodzi sur mars 12, 2012

L’Orient le Jour

Le ministre libanais de l’Energie et des Ressources hydrauliques Gebran Bassil dévoile, aujourd’hui dans les colonnes d’as-Safir, sa stratégie d’investissement dans les ressources hydrauliques du Liban en coopération avec plusieurs entreprises locales et internationales.

« La stratégie à long-terme et le plan national s’étendent jusqu’en 2035 », affirme le ministre, précisant que les coûts s’élèvent à 9 milliards de dollars américains.

Selon le ministre, une partie de ces fonds ont été levés auprès de certains pays et du secteur privé. Une autre partie provient de dons.

L’objectif de cette stratégie serait de transformer le secteur des ressources hydrauliques en un secteur ouvert aux investissements comme celui des ressources gazières et pétrolières en mer Méditerranée, afin de pouvoir vendre de l’eau potable à Chypre et à la Jordanie.

M. Bassil a précisé que le plan inclut la construction de barrages, le recyclage de l’eau et l’amélioration du système de traitement des eaux usées du pays. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Economie, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Projet hydraulique : Prêt de 200 millions de dollars de la BM

Posted by jeunempl sur février 16, 2012

Le Commerce du Levant

Le gouvernement libanais et la Banque mondiale (BM) ont signé un accord pour un prêt de 200 millions de dollars pour le financement d’un projet hydraulique dans la région de Beyrouth.

La BM avait approuvé le prêt en décembre 2010, mais ce n’est qu’en octobre 2011 que le gouvernement libanais l’avait approuvé à son tour. Ce projet, d’un montant total de 370 millions de dollars, vise à acheminer 40 millions de mètres cubes d’eau potable à plus de 1,7 million de personnes dans la région du Grand Beyrouth, de Khaldé à Nahr el-Mott, à partir du fleuve Awali.

La première phase du projet consiste à acheminer l’eau du fleuve vers Khaldé à travers un canal, la deuxième, à mettre en place un réseau de distribution et des réservoirs pour stocker l’eau.

Selon la BM, ce projet devrait créer près de 10.000 emplois d’ici trois à quatre ans. Il sera cofinancé par l’Office de l’eau de Beyrouth et du Mont-Liban.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bassil et la Banque Mondiale signent un accord pour le dragage de l’eau du fleuve Awali à Beyrouth

Posted by jeunempl sur février 8, 2012

D.H. – ANI

Le ministre de l’Energie et des Eaux Gebran Bassil et le représentant de la Banque Mondiale au Liban Hadi Al-Arabi ont signé mercredi un accord pour un prêt de 370 millions de dollars américain, servant à réaliser le projet de dragage permettant d’alimenter Beyrouth en l’eau du fleuve Awali.

Le projet, financé par la Banque mondiale, est exécuté conjointement par la Société de l’Eau de Beyrouth et du Mont-Liban et le Conseil du développement et de reconstruction, sous la supervision du ministère de l’Energie et des Eaux. Il consiste en le dragage de 40 millions de mètres cubes d’eau du fleuve Awali à Beyrouth, afin de combler les besoins en eau des 1.7 millions d’habitants de la région s’étalant de Khaldeh à Nahr-El-Mot.

M. Bassil a toutefois noté que ce projet, quoique d’une importance vitale pour Beyrouth, était insuffisant et ne répondait pas à tous les besoins de la ville en eau.

Il a enfin souligné la nécessité de réaliser le projet du barrage de Besri pour compléter l’approvisionnement de la capitale en eau.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Coût élevé de la dégradation de l’environnement au Liban

Posted by jeunempl sur janvier 26, 2012

Le Commerce du Levant

La dégradation de l’environnement coûte au Liban quelque 800 millions de dollars par an et touche particulièrement le secteur hydraulique et les côtes, selon des experts.

Ces pertes sont équivalentes à 3,7% du PIB, selon le conseiller auprès du ministère de l’Environnement, Ghassan Sayah.

« Les chiffres révèlent l’ampleur de la dégradation subie par les ressources naturelles à cause de l’urbanisation sauvage, mettant en péril les forêts et les terres agricoles », a souligné Sayah.

Dans un rapport publié en décembre, la Banque mondiale (BM) avait estimé à 565 millions de dollars par an le coût de la détérioration de l’environnement au Liban.

Ce taux est plus important que celui de la Syrie avec 3,2% du PIB, que la Tunisie (2,1%) ou de la Jordanie (2,4%), mais inférieur à celui de l’Iran (7,2%) et de l’Egypte (4,5%), toujours selon la BM.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

La dégradation de la nature au Liban coûte 0,5 milliard de dollars par an

Posted by jeunempl sur décembre 30, 2011

Le Commerce du Levant

Le coût de la détérioration de l’environnement a été estimé à 565 millions de dollars par an au Liban en moyenne, selon un rapport de la Banque mondiale (BM) qui s’étend sur la décennie 1998-2008 ; une somme qui est équivalente à 3,4% du PIB en 2000.

Un taux plus important que celui de la Syrie avec 3,2% du PIB, que la Tunisie (2,1%) ou de la Jordanie (2,4%), mais inférieur à celui de l’Iran (7,2%) et de l’Egypte (4,5%).

Selon la BM, le coût de la détérioration de l’environnement a été le fait de stratégies gouvernementales ayant échoué à relever les défis imposés par le secteur notamment en raison d’une pression continue sur les ressources naturelles du pays, en particulier celles de l’eau, et d’une mauvaise gestion des déchets solides.

La collecte de ces derniers est estimée à 98% et a coûté près de 55,9 millions de dollars en 2008, tandis que 84% des déchets finissent dans des décharges municipales ou à ciel ouvert. La raison principale, toujours selon les mêmes sources, provient du manque de réformes législatives et institutionnelles en la matière empêchant ainsi une gestion efficace de ces déchets.

La question du raccordement et du traitement des eaux usagées constitue en outre un problème majeur, tandis que les coûts de recouvrement demeurent un véritable défi. Le Liban compte 28 stations d’épuration avec une capacité de 360 millions de mètres cubes par an, construites sous l’égide du Conseil du développement et de la reconstruction (CDR) dont la capacité dépasse les besoins pour 2030, alors que 66% seulement de la population était raccordée à un réseau d’égouts amélioré en 2007.

Le ministère de l’Énergie a formulé un projet de réforme du secteur couvrant les aspects juridiques, institutionnels, techniques et financiers du traitement de l’eau et du raccordement. Il appelle également à l’introduction d’un tarif et d’une couverture des services des eaux usées qui pourrait être généralisée.

Pour évaluer la viabilité environnementale du pays, la BM se base sur cinq indicateurs : les objectifs de développement du millénaire (ODM), l’indice sur la performance environnementale (EPI) développé pour comparer la performance environnementale d’un pays donné par rapport aux autres, l’épargne nette ajustée (ENA) qui évalue les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :