Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Bachar el Assad’

Syrie : l’archevêché gréco-catholique d’Alep mis à sac

Posted by jeunempl sur août 28, 2012

Roger Akl

L’agence du Vatican, Zenit.org (cf article ci-dessous), laisse entendre sans l’affirmer  – je comprends leurs craintes – que les « inconnus » qui ont détruit l’archevêché Grec-Catholique seraient des djihadistes intégristes car, « selon des sources locales de Fides, les responsables de l’exaction « sont des groupes non identifiés qui entendent alimenter une guerre confessionnelle et impliquer la population syrienne dans des conflits sectaires ».

« Du fait de l’intervention désormais établie de groupes djihadistes, est en cours une tentative visant à fomenter la haine et des conflits sectaires. On enregistre la présence d’un nombre croissant de milices islamistes wahhabites et salafistes provenant de Tchétchénie, du Pakistan, du Liban, d’Afghanistan, de Tunisie, d’Arabie Saoudite et de Libye. Ces groupes ont pour seul but de faire régner le chaos, la destruction, les atrocités et de paralyser la vie sociale », dénoncent ces mêmes sources ».

Pourtant, même si « la population civile syrienne en est la victime », elle « ne tombera pas dans ce piège », affirme-t-elles.

Que nos dirigeants occidentaux, dont Français, arrêtent donc de souffler sur les flammes de la guerre et d’encourager et d’aider (par leurs services secrets déjà sur place à Adana) Turcs et Arabes théocratiques Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Triple véto doublé sino-russe sur la Syrie

Posted by jeunempl sur août 6, 2012

Par Djerrad Amar – Libnanews

Le dernier double véto de la Russie et de la Chine sur la question syrienne doit bien renseigner que le monde a bien changé dans les rapports de force. Un triple véto doublé sur la Syrie ne se décide pas sur l’humeur, mais sur des analyses géostratégiques objectives. Il s’agit d’un affrontement entre deux conceptions du monde : l’une unipolaire et l’autre multipolaire. Les rapports de force entre les différentes puissances constituant les éléments clés, décisifs.

Dans la vision sino-russe les instabilités dans le monde arabe sont une menace directe pour leurs intérêts aussi bien matériels que dans leur espace politique intérieur, surtout pour la Russie. Les musulmans de Russie sont  en effet menacés par l’Islam extrémiste salafo-wahabiste qu’encourage  la puissance américaine – sous couvert de ‘démocratie’ dans cette vague des ‘Printemps arabes’- dans la mesure où cela sert ses objectifs hégémoniques dont l’affaiblissement de la Russie est l’une des priorités. Les exemples « yougoslaves », « irakiens » et « libyens » où les lois internationales ont été bafouées pour instaurer le chaos restent  des cas graves des méfaits de l’unilatéralisme qu’il faut, coûte que coûte, briser. La Syrie, disent les analystes, « sera un symbole fort du retour de la puissance russe et de sa capacité à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Etat et partis : Impuissance généralisée

Posted by jeunempl sur juillet 29, 2012

Julien Abi Ramia – L’Hebdo Magazine

Les journaliers de l’EDL, dont les problèmes ne sont toujours pas réglés, ont ouvert la voie à l’ensemble des fonctionnaires du service public qui manifestent, depuis plusieurs jours, contre la stagnation de leurs salaires. Une colère sociale qui reflète l’apathie du monde politique traversé de multiples remises en cause.

L’enchevêtrement de crises qui secouent le pays depuis des mois ne doit rien au hasard. Le verdict est sans appel. La politique de distanciation, promue par le gouvernement vis-à-vis du conflit en Syrie, a lamentablement échoué. Avec en son sein un Hezbollah plus proche que jamais de la ligne de mire de la communauté internationale et d’Israël, un Najib Mikati décidé à satisfaire les instincts communautaires des sunnites et un CPL incapable d’imposer son agenda intérieur, le résultat était connu d’avance. Dernière preuve de cet échec, l’affaire Mansour-Sleiman. Lundi, le chef de l’Etat a demandé au ministre des Affaires étrangères, Adnan Mansour, de convoquer l’ambassadeur syrien à Beyrouth, Ali Abdel Karim Ali, et de lui remettre une lettre de protestation contre les atteintes répétées à la souveraineté du Liban. Mais le ministre, nommé par Nabih Berry, a préféré lui envoyer une note diplomatique, estimant que «la convocation n’est pas de mise entre frères».

Plus occupés par la survie ou non du régime de Bachar el-Assad, les politiques ont délaissé ce qui devrait être leur rôle premier en ces temps incertains: canaliser la colère de la population. Depuis plusieurs semaines, ils sont débordés de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Syrie: Attaque contre le complexe de la Sécurité nationale, attentat ou frappe de missile?

Posted by jeunempl sur juillet 18, 2012

Alter Info

Un très puissant attentat à l’explosif vient de viser le bâtiment ultra-sécurisé de la sécurité nationale, tuant quatre très hauts responsables syriens et causant des blessures à une dizaine d’autres.

D’autres généraux de l’armée syrienne étaient en réunion au même moment dans un autre complexe à quelques kilomètre du lieu de l’attaque. Le président Al-Assad suivait en direct les discussions en téléconférence avec les deux salles de réunion au moment où une explosion pulvérisa le premier bâtiment.

Cet attentat est intervenu au moment précis où était réuni un conseil restreint des principaux responsables militaires et sécuritaires syriens. Par mesure de sécurité et par crainte d’un éventuel bombardement “spécial”, le Conseil a été réparti entre quatre endroits différents reliés par téléconférence en réseau fermé.

Le ministre syrien de la Défense, le Général Daoud Abdallah Rajha aurait succombé lors de l’explosion tandis que le vice-ministre et conseiller en sécurité nationale, Assef Shawket, beau frère du président Al Assad, serait dans un état critique ou même donné pour mort. Le ministre de l’intérieur syrien, serait également dans un état grave. Le Directeur du Conseil de la Sécurité Nationale, Hisham Ikhtyar, aurait été également touché.

L’explosion a été d’une telle puissance que l’ensemble du bâtiment et ses annexes souterrains, conçus pour résister à des raids aériens, ont été littéralement détruits. On ignore le bilan précis de cet attentat mais des témoignages évoquent un chiffre assez impressionnant et soutiennent que la quantité d’explosif utilisé est très importante et pourrait avoisiner ou même dépasser les 5 000 kilogrammes, soit l’équivalent de la charge d’une très grosse bombe de type Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Jacquier : l’enquête française pointe les rebelles syriens

Posted by jeunempl sur juillet 18, 2012

Le Figaro – Georges Malbrunot

Le grand reporter français, tué en janvier par l’explosion d’un obus à Homs, aurait bien été victime d’une bavure des forces rebelles.

Gilles Jacquier est bien mort d’un tir d’obus lancé par les rebelles de Homs, qui visaient un quartier alaouite pro-régime où se trouvait le journaliste de France 2, le 11 janvier dernier. «Les analyses balistiques et les renseignements recueillis sur place par nos sources juste après le drame indiquent que Jacquier a été tué d’un tir d’obus de mortier de 81 mm venu d’un quartier sunnite rebelle, déclare au Figaro une source proche du dossier au ministère de la Défense à Paris. Des analyses montrent assez précisément la source du tir.» «Tous les services spécialisés (DCRI et DGSE notamment, NDLR) sont d’accord sur cette conclusion», précise cette source.

Le grand reporter de France 2 a été touché par des éclats d’obus alors qu’il sortait de l’escalier d’un immeuble, où il se trouvait en compagnie d’autres journalistes français et suisses qui avaient obtenu un visa grâce à sœur Marie Agnès, une religieuse proche du régime, installée non loin de Homs.

Ces conclusions confirment l’information publiée par Le Figaro une semaine après l’accident, sur la foi d’une déclaration d’un responsable d’une association des droits de l’homme à Homs – «nous avons commis une grosse bêtise» – renforcée par les précisions d’un haut responsable de la Ligue arabe, qui avait à cette époque des observateurs sur place à Homs. Peu après, leur rapport de mission validait la thèse de la bavure commise par des opposants à Bachar el-Assad.

«Les rapports de la mission indiquent que le journaliste français a été tué à la suite de tirs de mortier par l’opposition», soulignait le paragraphe 44 du document. Précision importante: le texte cite Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’énigme des pèlerins libanais : L’incroyable cafouillage

Posted by jeunempl sur juin 1, 2012

L’Hebdo Magazine – Walid Raad

Le mystère des pèlerins libanais est en passe de devenir une affaire d’envergure régionale. Des services de renseignements semblent impliqués et Saad Hariri aurait suspendu sa médiation. Qui sont les ravisseurs et quelles sont leurs revendications? Quel est le véritable but de cette opération?

Il est 16 heures, vendredi 25 mai, lorsque Saad Hariri contacte par téléphone le président du Parlement, Nabih Berry, pour lui annoncer la bonne nouvelle: les pèlerins libanais ont été relâchés et se trouvent actuellement en sécurité à l’intérieur du territoire turc. L’ancien Premier ministre informe aussi le chef du mouvement Amal que son jet privé décollera de Beyrouth vers l’aéroport militaire de Hatay pour les ramener au pays. Hariri, qui se trouve en Arabie saoudite, venait tout juste de recevoir un coup de fil du ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, qui lui a assuré que les services de renseignements de son pays avaient conclu un accord avec les ravisseurs, et que les otages étaient désormais à l’abri. C’est l’explosion de joie dans les rues de la banlieue sud de Beyrouth et un sentiment d’unité nationale que les Libanais n’avaient plus connu depuis bien longtemps plane sur la ville. Mais les heures passent et les pèlerins ne sont toujours pas là. La confusion cède petit à petit la place à l’angoisse.

Dans le salon d’honneur de l’aéroport, où ministres, députés et hommes politiques poirotent, depuis des heures, les visages ne sont plus que des points d’interrogation. Sur la route de l’aéroport, la foule s’impatiente et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les alaouites du Liban : Installés depuis le XIXe siècle

Posted by jeunempl sur mai 19, 2012

L’Hebdo Magazine – M. Al.

La société tripolitaine est profondément divisée depuis le début du conflit en Syrie. L’aversion grandissante entre sunnites et alaouites a gagné les ruelles de Bab el-Tebbané et de Jabal Mohsen habitées par les deux communautés. Quel poids ont les alaouites au Liban? Qui sont-ils et d’où viennent-ils?

La révolution syrienne a ravivé les clivages sectaires entre la communauté alaouite dont est issu le président Bachar el-Assad, et les islamistes radicaux qui considèrent cette dernière comme apostate. «Ces derniers jours, nous avons payé un lourd tribut avec quatre morts et une douzaine de blessés», raconte Abdel Latif Saleh, responsable de la communication au Parti démocratique arabe (PDA, alaouite) et ancien maire de Jabal Mohsen, en commentant les combats du week-end dernier.

Découlant du chiisme, les alaouites sont les adeptes d’une doctrine fondée par Mohammad Ibn Nusayr el-Namiri en Irak au XIe siècle. Cette communauté s’appuie sur une trilogie composée par Ali, fils d’Abou Talib, cousin et protégé du prophète, le prophète Mahomet et Salman, son compagnon. Les alaouites, qui constituent aujourd’hui environ 10% de la population syrienne, sont présents au Liban où ils comptent environ 100000 personnes. «Nous sommes dispersés dans tout le Liban, notamment à Beyrouth, dans le Liban-Sud, le village de Ghajar est principalement habité par des membres de notre communauté, au Akkar et dans le Mont-Liban», ajoute Saleh.

La communauté s’est implantée au Liban en plusieurs vagues, suite à la famine du XIXe siècle. Elle est une nouvelle fois attirée au Liban par l’essor des années 1950-1960. Le mouvement s’accélère dans les années 80 avec le début de l’occupation syrienne. Concentrés dans le quartier de Jabel Mohsen, à Tripoli, les alaouites exercent, pour la plupart, de petits métiers.

«Les listes électorales font état de 18000 électeurs alaouites, mais en réalité seuls 11000 votent lors des élections en raison de l’émigration», précise Saleh. La communauté reconnue officiellement comme l’une des dix-huit confessions libanaises lors des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Israël : Lors de la prochaine guerre, nous bombarderons des cibles du gouvernement libanais

Posted by dodzi sur avril 11, 2012

L’Orient le Jour

Selon le Jerusalem Post, l’armée israélienne a désormais établi une longue liste de cibles à bombarder.

« Ne pas attaquer des cibles du gouvernement libanais, lors de la seconde guerre avec le Liban, en 2006, était une erreur », a affirmé au Jerusalem Post un responsable de la défense israélienne.

Selon ce responsable, ce sont les Américains qui, après le déclenchement de la guerre de l’été 2006, ont demandé à Israël de ne pas bombarder des cibles officielles libanaises, afin de ne pas affaiblir le Premier ministre de l’époque, Fouad Siniora, proche de l’Occident.

« Ce ne sera pas la même chose à l’avenir, et ce d’autant plus que le Hezbollah et le gouvernement sont désormais une même entité », poursuit le responsable, sous couvert de l’anonymat.

Selon le quotidien israélien, l’armée israélienne a désormais établi une longue liste de cibles à bombarder au Liban. Cette liste comporterait des milliers de cibles du Hezbollah, contre quelque 200 en juillet 2006. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Syrie: Le jeu trouble des salafistes

Posted by dodzi sur avril 6, 2012

Le Nouvel Observateur

Par Farid Aichoune

200 à 250 djihadistes salafistes combattent l’armée syrienne en marge de la lutte des soldats déserteurs.

Selon les services secrets français, 200 à 250 djihadistes salafistes venus d’Irak, du Liban, d’Arabie saoudite, d’Egypte et du Maghreb combattent l’armée syrienne en marge de la lutte des soldats déserteurs. L’intrusion de ces djihadistes, entrés en Syrie le plus souvent par le Nord-Liban, l’Irak et la Jordanie, a soulevé l’ire de l’opposition, qui nie tout lien avec eux.

Alors que les soldats insoumis comme l’opposition réclament un Etat démocratique, les djihadistes veulent, eux, exterminer la communauté alaouite, une branche du chiisme, dont le président syrien Bachar al-Assad est issu.

Attentats à Damas

Car, pour les extrémistes sunnites, les chiites sont des hérétiques qui doivent être combattus jusqu’au dernier. Ces « moudjahidine », qui ont créé un Front de la Victoire, sont répartis, selon un responsable salafiste libanais, en deux phalanges (kataëb) – une phalange est l’équivalent d’une compagnie dans l’armée française, soit 140 combattants. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mansour aborde à Moscou la situation régionale et les relations bilatérales

Posted by jeunempl sur mars 19, 2012

S.N. – ANI

Le ministre des Affaires étrangères, Adnane Mansour, a rencontré lundi à Moscou le secrétaire général du Conseil de Sécurité du Kremlin, Nicolaï Patrouchev.

Les deux hommes ont passé en revue la situation au Moyen-Orient, notamment au Liban et en Syrie. Ils ont également abordé les relations bilatérales et la nécessité de les consolider à tous les niveaux, surtout économique et touristique.

« La crédibilité de la Russie dans la région arabe est d’une importante valeur, notamment dans ses positions permanentes en faveur des causes arabes, son soutien de la légitimité internationale et sa condamnation des agressions israéliennes », a affirmé le ministre Mansour.

Il a qualifié la position de Moscou à l’égard de la Syrie de « positive, équilibrée et objective », considérant que ce qui a lieu à Damas vise à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :