Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Baalback’

Gharios : La convivialité est une condition nationale essentielle

Posted by dodzi sur août 10, 2009

Iloubnan.info

Naji Gharios - Elections 2009BEYROUTH – Le député Naji Gharios a indiqué que la visite de la ligue maronite à Baalbek- Hermel appelle à rétablir et renforcer la coexistence et l’interdépendance au Liban.

Gharios a signalé qu’avec le retour du premier ministre désigné, une ambiance positive règnera sur la vie politique, affirmant que le Courant Patriotique Libanais tend toujours la main pour établir un état libre et souverain.

En réponse à une question concernant la rencontre Aoun-Joumblatt, Le député Gharios a affirmé que les deux leaders s’entretiendront tôt ou tard pour régler la question du « retour des déplacés » qui est l’une des conditions essentielles de la convivialité et, une nécessité nationale.

Gharios a ajouté que Joumblatt a bien analysé les données politiques.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Italie approuve le financement de 12 projets au Liban pour plus de 7 millions d’euros

Posted by dodzi sur août 4, 2009

Iloubnan.info

Flag-Pins-Lebanon-ItalyLa Direction générale de la Coopération au Développement du ministère italien des Affaires étrangères vient d’approuver le financement de 12 nouveaux projets au Liban, pour une valeur totale de plus de 7 millions d’euros.

Le ministère italien des Affaires étrangères (Direction Générale de la Coopération au Développement), dans le cadre des activités de la Coopération au Liban et pour le Liban, a approuvé 5,7 millions environ en guise de donation et 1,5 millions d’euros comme prêt à taux bonifié, sur le canal bilatéral et multilatéral, pour 12 nouveaux projets dans les domaines de l’héritage culturel, la santé, la prévention des incendies et du support au processus de décentralisation. C’est ce qu’a annoncé l’ambassade d’Italie au Liban dans un communiqué diffusé la semaine dernière. Cette somme fait passer le montant total de l’engagement italien au Liban au lendemain de la guerre de 2006 à plus de 112 millions d’euros. Par le biais des ONG, des Agences des Nations Unies et du gouvernement libanais, l’Italie finance et exécute dans tout le Liban des projets dans les secteurs du développement local, de l’agriculture, de l’infrastructure des eaux usées, des services sociaux et éducatifs, de la santé, de l’environnement et des droits de la femme et de l’enfant.

Quelques mots sur les projets soutenus:

Processus de décentralisation (650.000 euros). Le projet vise à établir et à renforcer la stratégie de développement local au Liban en vue de fournir des services et mieux répondre aux exigences locales. Le but du projet est aussi d’aider le Gouvernement libanais, notamment le Ministère de l’Intérieur et des Municipalités, à travers la consolidation des capacités de l’Union des Municipalités tant au niveau légal que technique dans le cadre du processus de décentralisation.

Assistance technique à la réforme judiciaire (500.000 euros). L’initiative servira d’appui à l’Organisation Internationale du Droit de Développement à travers la consolidation des capacités des acteurs libanais au sein du système judiciaire et le développement d’un accès égal à la justice, dans le cadre du renforcement de l’autorité de la loi. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La fièvre électorale bat son plein

Posted by dodzi sur avril 11, 2009

RFI

election-interne-orangeLe Liban a rendez-vous, le 7 juin prochain, avec des élections législatives qualifiées d’historiques. 702 candidats se disputent 128 sièges, répartis à égalité entre chrétiens et musulmans.

De notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Après quatre années d’une crise politique sans précédant depuis la fin de la guerre civile, en 1990, ponctuée d’assassinats, d’attentats et d’affrontements armés, en mai 2008, la majorité parlementaire du 14-mars et l’opposition se livrent un duel électoral sans merci, le 7 juin. Le but affiché des deux larges coalitions est d’obtenir une majorité au Parlement, afin de contrôler le prochain gouvernement. Dans le régime parlementaire libanais, la Chambre, qui ne peut être dissoute que dans des conditions très difficiles à réunir, est la principale institution. C’est elle qui élit le président de la République, désigne le Premier ministre et accorde la confiance au gouvernement. Sept cent deux candidats se disputent les 128 sièges, répartis à égalité entre chrétiens et musulmans. Les plus illustres sont le Premier ministre Fouad Siniora, le président du Parlement Nabih Berry, le leader chrétien Michel Aoun et le chef druze Walid Joumblatt.

Le découpage électoral, basé sur les petites circonscriptions, adopté à la conférence interlibanaise de Doha, en mai 2008, permet aux chrétiens, pour la première fois depuis 1972, de choisir une cinquantaine de leurs 64 députés. De 1975 à 1990, aucune élection n’a été organisée à cause de la guerre civile. A la fin de chaque législature de quatre ans, le Parlement renouvelait son mandat afin d’éviter le vide institutionnel. Et pendant la tutelle syrienne (1990-2005), les lois électorales successives étaient élaborées surtout dans un souci d’affaiblir les chrétiens. Les électeurs de cette communauté étaient rattachés à de vastes circonscriptions contenant une confortable majorité d’électeurs musulmans. Ceux-ci faisaient pencher la balance en faveur des candidats chrétiens proches de la Syrie. Appuyé par ses alliés chiites (le Hezbollah et le mouvement Amal, dirigé par le président du Parlement), le général Michel Aoun a réussi à obtenir un découpage électoral libérant les chrétiens du poids déterminant de l’électorat musulman dans six des vingt-six circonscriptions. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : 28 % de la population vit sous le seul de pauvreté

Posted by dodzi sur février 5, 2009

Libnanews

Beyrouth, le 4 février – Dans une étude publiée conjointement par le ministère des affaires sociales et le PNUD, on indique que 28% de la population libanaise vit sous le seul de pauvreté, tandis que 8%, soit 300 000 personnes, vivraient dans des conditions de pauvreté extrêmes, ne leur permettant par de financer leur besoins les plus nécessaires.

Cette étude qui s’est étalée durant les 10 dernières années a été dévoilée en présence du ministre des affaires sociales, le Docteur Mario Aoun ainsi que la représentante au Liban du Pnud, Mara Ruedas. Selon cette étude, 50% des personnes vivant sous le seuil de pauvreté résideraient dans 4 régions, dont Tripoli, la plaine du Akkar, Minieh Denniyé au Nord Liban ainsi que Saida et Jezzine au Sud Liban et dans la région du Hermel et de Baalbeck dans la vallée de la Békaa. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :