Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Awali’

Réformes 2012 – Energie et Eau : Après les plans, place au concret !

Posted by jeunempl sur mai 15, 2012

MPLBelgique.org

C’est désormais une tradition depuis 2010, comme chaque année, l’équipe du MPLBelgique.org vous propose un recueil d’articles regroupant les principales réalisations et projets lancés par les ministres du Courant Patriotique Libre. Dans cette page, les projecteurs seront pointés sur Gebran Bassil, ministre de l’Energie et de l’Eau.

L’année 2012 est marquée en janvier par le déblocage des fonds visant à débuter les projets prévus par le plan Bassil et en avril celui visant à louer des bateaux-générateurs d’électricité. Cette décision a pour conséquence de permettre le lancement des appels d’offre en ce qui concerne les projets de réhabilitation des centrales de Zouk et Jieh, au mois de mai. A la fin de l’été, les bateaux-générateurs sont destinés à prendre le relais des centrales subissant les travaux de rénovation.

Dans le même temps, le projet d’exploitation des ressources gazières du pays avance et le Liban, après les retards accumulés par les gouvernements successifs depuis début du siècle, est en passe de rattraper ses voisins en terme de surface scannée en mer d’ici 2013. La procédure suit son cours désormais et les premiers forages sont prévus d’ici 2018 en attendant que la fixation des frontières maritimes avec Chypre et Israël, en respect du droit international.

Le ministère n’est pas indifférent au défi des prix exorbitants de l’essence et du mazout. Face à la montée des cours du pétrole dans le monde, la solution réside dans la diversification des carburants et leur autorisation pour le marché automobile. Cette voie permettra à l’automobiliste d’économiser jusqu’à 50% de sa facture énergétique. Pour cela, il faut supprimer un décret de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Economie, Géneral, Nos articles, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bassil et la Banque Mondiale signent un accord pour le dragage de l’eau du fleuve Awali à Beyrouth

Posted by jeunempl sur février 8, 2012

D.H. – ANI

Le ministre de l’Energie et des Eaux Gebran Bassil et le représentant de la Banque Mondiale au Liban Hadi Al-Arabi ont signé mercredi un accord pour un prêt de 370 millions de dollars américain, servant à réaliser le projet de dragage permettant d’alimenter Beyrouth en l’eau du fleuve Awali.

Le projet, financé par la Banque mondiale, est exécuté conjointement par la Société de l’Eau de Beyrouth et du Mont-Liban et le Conseil du développement et de reconstruction, sous la supervision du ministère de l’Energie et des Eaux. Il consiste en le dragage de 40 millions de mètres cubes d’eau du fleuve Awali à Beyrouth, afin de combler les besoins en eau des 1.7 millions d’habitants de la région s’étalant de Khaldeh à Nahr-El-Mot.

M. Bassil a toutefois noté que ce projet, quoique d’une importance vitale pour Beyrouth, était insuffisant et ne répondait pas à tous les besoins de la ville en eau.

Il a enfin souligné la nécessité de réaliser le projet du barrage de Besri pour compléter l’approvisionnement de la capitale en eau.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bassil met en garde contre une pénurie d’eau potable à Beyrouth

Posted by jeunempl sur novembre 1, 2010

Le Commerce du Levant

Le Grand Beyrouth risque d’être privé d’eau potable si les projets d’eau du Litani, du Awali et de Besri ne sont pas menés en parallèle, a mis en garde le ministre de l’Energie et de l’Eau, Gebran Bassil.

Alors que les projets d’adduction d’eau des fleuves Awali et Litani devraient être lancés prochainement, le Conseil du développement et de la reconstruction (CDR) n’a toujours pas finalisé les études relatives au projet de construction d’un barrage à Besri, a déploré Bassil dans un communiqué publié lundi.

« Si le ministère des Finances et le CDR ne réagissent pas rapidement pour mettre en œuvre le projet de Besri, le ministère de l’Energie et de l’Eau sera dans l’obligation de suspendre les deux autres projets. Les habitants de Beyrouth auront alors soif et les terrains du Sud ne Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quelque 50 millions de m³ pour désaltérer la capitale grâce au fleuve Awali

Posted by jeunempl sur septembre 30, 2010

Le Commerce du Levant

Le ministère de l’Energie et de l’Eau est en passe de finaliser avec la Banque mondiale un accord de 370 millions sur la déviation d’une partie de l’eau du fleuve Awali afin d’alimenter la capitale libanaise en eau pour faire face à une pénurie croissante.

La quantité d’eau supplémentaire dont bénéficierait la capitale est de 50 millions de mètres cubes. Le projet comprend notamment l’édification d’un barrage à Besri, la construction de réservoirs d’eaux à Hazmieh et Hadath et la mise en place de compteurs d’eau.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La pollution des fleuves du Liban

Posted by jeunempl sur novembre 28, 2009

Mawassem Kheir

1- Parlez-nous de vous-même? Votre formation? Votre profession? Vos activités?

Je suis président d’une ONG Mawassem Khair (moissons de la bienfaisance) dont la seule mission est de faire découvrir et sauvegarder ce patrimoine de la biodiversité et la richesse de notre nature.

Membre de la communauté Libanaise du Sénégal, j’ai commencé mes actions en Afrique avant de me consacrer exclusivement au Moyen-Orient…. Là-bas, au côté de mon frère Haidar El Ali, je me suis engagé, dans le cadre de l’association Océanium, dans la défense des dauphins et des espèces protégées, puis dans l’effort de reboisement.
Au Liban ensuite, où je me suis rendu la première fois il y a cinq ans seulement,  accompagnant mon père  suite au décès de ma mère. Le Liban a été pour moi une révélation : j’y ai découvert une « Terre Sacrée », capitale de la biodiversité du Moyen-Orient, et je me suis, depuis lors, engagé dans la protection de son riche patrimoine écologique. Mon ONG, Mawassem Khair, Moisson de la Bienfaisance, en coopération avec la FINUL, a participé au désamorçage de plus de 4000 bombes au Liban du Sud, au reboisement de la région ainsi qu’à la lutte contre les incendies, et surtout aux efforts de sensibilisation et d’éducation de la population aux problèmes environnementaux.
Mon grand projet actuel est de renforcer mes initiatives de reboisement du Liban, d’assister les municipalités en matière de traitement des déchets et des eaux usées, et de créer une agence d’information dédiée au développement durable et aux questions d’éco-santé au Liban.
[Pour suivre les actions de Ibrahim El Ali, rendez-vous sur son site : http://fondation-elali.blogspot.com/]

2-Que pouvez-vous dire des fleuves au Liban?

Le Liban, contrairement à ses voisins, dispose d’abondantes ressources en eau. Ses fleuves sont à l’image des nombreux paradoxes de notre pays. Que ce soit notre eau, nos montagnes, nos plantes et fleurs, notre littoral, nos oiseaux migrateurs, ou la faune sauvage – affluence du trésor de la biodiversité du moyen orient et gâchis permanents causés par la cupidité -, l’écosystème libanais paye un lourd tribut à cause des solutions de facilité et du manque d’implication d’un gouvernement encore instable, davantage inquiet de son maintien et soucieux des questions de  sécurité, que de développement durable qui est pourtant parti intégrante de la sécurité humaine.

Le Liban est composé de plus de 2000 rivières et de 40 fleuves dont 17 pérennes que sont le Nahr Litani, l’Oronte, Nahr Awali, Nahr Ibrahim, Nahr Abu Ali, ainsi que 23 saisonniers.
Les principaux polluants sont de nature agricole, avec l’azotate et le phosphore, par les engrais et les différents pesticides de nature industrielle, les lacunes en matière d’évacuation d’eaux usées et enfin de déchets physiques de toute sorte. L’eau est la plus grande richesse des décennies à venir, protégeons-la pour en tirer les fruits demain.

3- Quelles sont les activités qui polluent (les causes de la pollution) ?

Quelle question ! Tout pollue au Liban. L’agriculture, comme je le disais tantôt, avec son surdosage en pesticides n’est certainement pas le dernier des facteurs. Savez-vous qu’en France, 70 produits sont acceptés comme pesticides alors qu’au Liban, nous en avons plus de 130 homologués, sans parler des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :