Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Auteur’

Le raconteur d’histoires: Entretien avec Wajdi Mouawad

Posted by jeunempl sur novembre 24, 2008

Fluctuat.net

Wajdi MouawadAprès sa création à Chambéry et son passage par Avignon, Wajdi Mouawad, auteur-acteur-metteur en scène, reprend Seuls au Théâtre 71 de Malakoff. L’enfant du Liban, adopté par le Québec et chéri par la France, sera l’artiste associé du prochain festival d’Avignon. Rencontre avec un artiste pétri d’humanité profonde, dont la vie se confond avec l’acte de création, permanent, et qui n’aime rien tant que conter des histoires.

Il y a, à première vue, un contraste saisissant entre l’homme et l’œuvre. Une œuvre au long cours malgré son jeune âge (40 ans tout juste), une œuvre incandescente, qui dit la guerre, l’exil, la quête des origines dans un mouvement perpétuel. Une œuvre bouillonnante, tumultueuse, hantée. Wajdi Mouawad, lui, affiche une douceur rare. Dans une époque au rythme fou, lui semble prendre son temps. Le temps de réfléchir, de poser son esprit, de choisir le mot juste pour exprimer l’idée, de répondre le plus précisément possible aux questions qu’on lui pose, en plongeant ses yeux clairs dans les vôtres.

Fluctuat : Vous aimez dire que vos pièces sont des rencontres. Comment adviennent ces rencontres ?

Wajdi Mouawad : J’aime assez comparer l’acte de création au fonctionnement du scarabée. Il s’agit d’un insecte au système intestinal hyper sensible, qui se nourrit des défections des autres animaux. C’est ce qui lui donne cette couleur incroyable, ces tons rarissimes et si beaux parfois. Pour moi c’est pareil, j’ai Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour le lancement de son CD « Ala maak » au Liban, Nayla répond aux questions de Libnanews

Posted by jeunempl sur novembre 23, 2008

Libnanews

Nayla - Ala maak

Nayla - Ala maak

Une femme passionnée de culture et d’art, une libanaise aux allures ibériques, un cœur débordant de sensibilité et d’humanité avec des idées et des rêves pleins la tête, voici en quelques mots le portrait de Nayla. Auteur compositeur et interprète, Nayla chante l’amour et le Liban sur une musique aux couleurs méditerranéennes, témoignant de la double culture qui coule dans son sang : une synergie de l’Orient et de l’Occident qu’elle présente dans son CD « Ala Maak », actuellement en vente dans tous les branches du Virgin au Liban. Autour d’un café libanais, Nayla a accordé à Libnanews une interview exclusive lors de son passage à Beyrouth pour le lancement de son CD :

Libnanews – « Ala maak », ce qu’on traduit en français par « Dieu soit avec toi », tel est le titre de votre CD. A qui Nayla dit-elle « Ala Maak » ?
Nayla – A tout le monde, à tous les Libanais, à tous ceux qui écouteront mon CD. « Ala Maak » c’est une façon de saluer, mais c’est aussi une façon de dire au revoir. Jusqu’à présent au Liban, lorsqu’on passe dans un village à pied, on entend les gens nous saluer et dire « Ala Maak ». ça n’a pas de connotation religieuse, c’est plutôt traditionnel, mais il n’y a pas de mal non plus à vouloir dire « Dieu soit avec toi ».

Lib – Vos chansons témoignent de la présence de nombreuses influences, la musique orientale, le flamenco par exemple. Est-ce qu’ainsi vous tentez de rassembler le plus grand nombre de culture sous un nouveau style ?
Nayla –
Oui, on peut dire cela. En Espagne, ce genre de musique métissée marche bien. Les gens fredonnent « Ala Maak », « Ya rayeh ». Au Liban, ca peut marcher. On n’a pas besoin de comprendre les paroles d’une chanson ; il nous arrive de chanter phonétiquement quelque chose, je le faisais surtout en espagnol il y a longtemps. Rassembler le plus grand nombre de culture, du Liban, de l’Espagne, et de la France, puisque Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A la tête du théatre français, à Ottawa : Mouawad en guerre contre l’impuissance

Posted by jeunempl sur avril 30, 2008

(Le Journal de Montréal – Claudia Larochelle)

«Nous sommes en guerre.» C’est avec ce thème, qui n’a pas fait l’unanimité d’emblée, que Wajdi Mouawad lance sa première programmation de spectacles au Centre national des Arts, à Ottawa, à titre de directeur artistique du Théâtre français.

«Ce sera sur des affiches, ça fait face au parlement… On m’a d’abord dit que cette phrase ne passerait pas. On a discuté, je trouve ça normal. Les gens ont exprimé leurs inquiétudes, il y en a eu dans tous les sens, il y avait cette peur aussi que ça effraie les gens.»

De sa voix posée, presque aussi douce que le silence, Wajdi Mouawad, lumineux et authentique, avoue qu’il a été habité longtemps par ces mots. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Wajdi Mouawad sera l’artiste associé du Festival d’Avignon en 2009

Posted by jeunempl sur mars 21, 2008

(La Presse Canadienne)

Wajdi MouawadWajdi Mouawad, qui présentera sa nouvelle pièce « Seuls » cet été au Festival d’Avignon, en sera l’artiste associé en 2009. Venant d’un des plus grands rendez-vous théâtraux du monde, il s’agit indéniablement d’une immense marque de reconnaissance.

La nouvelle a été annoncée cette semaine à Paris à l’occasion du dévoilement de la programmation de l’édition 2008 par les codirecteurs de la manifestation, Hortense Archambault et Vincent Baudriller.

La formule de « l’artiste invité » a été instituée à Avignon en 2004. Mouawad succèdera dans cette fonction à des créateurs aussi importants que l’Allemand Thomas Ostermeier, le Flamand Jan Fabre, le chorégraphe français d’origine hongroise Josef Nadj, le Français Frédéric Fisbach et l’Italien Romeo Castellucci. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Wajdi Mouawad, seul sur scène loin du Liban

Posted by jeunempl sur mars 6, 2008

(Le Monde – Brigitte Salino)

Wajdi MouawadIl est des moments, dans la vie, où s’impose un retour sur soi. A 40 ans, Wajdi Mouawad en traverse un, qu’il met en scène, de manière très émouvante, dans Seuls. Le spectacle sera présenté en juillet au Festival d’Avignon. Mais c’est à Chambéry qu’il est créé, à l’Espace Malraux, où Mouawad a déjà créé Forêts, en 2006, et où il est artiste associé jusqu’en 2010.

Forêts s’inscrivait dans la lignée des spectacles qui ont fait aimer en France ce Libanais d’origine, installé au Québec après avoir vécu six ans à Paris, de 1978 à 1986. Sa famille fuyait la guerre du Liban, qui n’a jamais quitté l’enfant qu’il était ni l’adulte qu’il est devenu. Comment recoller les morceaux ? Se construire une identité ? Vivre l’exil ? Ces questions hantent les pièces de Wajdi Mouawad, comme Littoral, qui lui a valu, en 2005, le Molière du meilleur auteur dramatique francophone. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :