Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘atelier’

Elie Saab, la saga de la marque

Posted by jeunempl sur mai 24, 2011

Clélia Zack – Plurielles.fr

Créateur libanais, Elie Saab lance sa première collection en 1982. Le mélange oriental et occidental a su charmer les stars des tapis rouge. Découvrez l’histoire de la marque.

Elie Saab est né à Beyrouth au Liban, le 4 juillet 1964, d’une mère au foyer et d’un père marchand de bois. Il est l’aîné de cinq enfants. Rien ne le prédestine à la couture, pourtant dès l’âge de 9 ans, Elie Saab commence à dessiner des croquis et découpe les rideaux et les nappes de sa mère. Rapidement, grâce aux bouches à oreilles, il se constitue un réseau de clientes. Maîtrisant déjà l’art de la coupe, Elie Saab ouvre son atelier à Beyrouth entouré d’une quinzaine d’ouvriers et lance sa première collection en 1982. Sa marque éponyme remporte un réel succès et franchit les frontières du pays.

En 1997, Elie Saab a le privilège d’être le premier créateur étranger à intégrer la Camera Nazional de la Moda (Chambre Nationale de la Mode Italienne). Cette association coordonne le développement de la mode italienne dans le monde. Pendant trois ans, le styliste présente des défilés à Rome. En 1998, Elie Saab lance sa première collection de prêt-à-porter Automne-hiver pendant la semaine de la mode de Milan. Les créations sensuelles, modernes et orientales se font remarquer.

La star du tapis rouge
En 2000, il se fait repérer et la Chambre Syndicale de la Haute Couture l’invite à Paris. Elie Saab tombe sous le charme de la Capitale française et s’y installe en 2002. La même année, Halle Berry, l’actrice américaine, porte la robe lie-de-vin lorsqu’elle remporte l’Oscar de la meilleure actrice. C’est à cet instant que la marque se fait connaître par les stars hollywoodiennes. Elie Saab se développe dans le monde entier : Les Angeles, Paris, Madrid, Hong Kong…

En 2003, Elie Saab collabore avec Pronovias pour des collections de robes de mariée Elie by Elie Saab. En 2005, le couturier ouvre une nouvelle maison de couture à Beyrouth. La même année, sa collection de prêt-à-porter est présente lors de la Fashion Week à Paris. Glamour et sensuelle, la marque est présente sur le tapis rouge. Les robes ont su charmer Sophie Marceau, Rihanna, Catherine Zeta-Jones, ou encore Eva Longoria. L’imagination d’Elie Saab n’a aucune retenue, les collections mêlant influences d’occident et d’orient. Le créateur aime utiliser la tulle, des plumes, des perles, de l’organza et bien d’autres tissus. En 2007, le créateur ouvre une Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les créateurs de mode libanais, une fierté nationale

Posted by dodzi sur janvier 22, 2010

AFP/Cyberpresse.ca

Par Natacha Yazbeck

La collection automne 2009 de Georges Chakra

Des passerelles parisiennes aux tapis rouges de Cannes et des Oscars, les créateurs libanais font un tabac dans le monde de la haute couture, offrant une image plus glamour de leur pays longtemps associé à la violence.

Pendant des décennies, le Liban a été la vitrine de la mode du monde arabe, mais ce n’est qu’avec le début du XXIe siècle qu’ont commencé à briller les noms de Georges Chakra, Zuhair Murad, Rabih Kayrouz et surtout Elie Saab, l’homme qui a lancé «la vague libanaise».

Elie Saab est devenu une star internationale lorsqu’aux Oscars de 2002, l’image de l’actrice américaine Halle Berry en robe lie-de-vin portant sa griffe a fait le tour du monde. Membre de la prestigieuse chambre syndicale de la haute couture à Paris, M. Saab habille une panoplie de stars comme Angelina Jolie, Marion Cotillard ou encore Beyonce. Avec une enseigne aux Champs-Elysées, son coeur n’en reste pas moins fidèle à sa ville natale, où il a établi son atelier.

«Je respire autrement au Liban. Mon pays me donne de la force», affirme à l’AFP cet homme aux cheveux poivre et sel, tout en mettant les dernières touches à sa collection avant le lancement de la Semaine de la haute couture à Paris (24-28 janvier).

«Parrain» des couturiers libanais en herbe, cet homme de 45 ans fait la fierté de son pays où il a grandi en pleine guerre civile (1975-1990). Enfant, il confectionnait des robes pour ses soeurs à partir de draps et de rideaux et à 18 ans, il ouvre son premier atelier. Dans son ouvroir, des femmes qui travaillent avec lui depuis 25 ans finalisent leurs broderies aux côtés de jeunes apprentis branchés.

«Beyrouth peut facilement devenir une autre capitale de la haute couture, avec tous les nouveaux talents qui se lancent dans le monde», dit M. Saab. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :