Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Association’

Raya Daouk : Des longueurs d’avance

Posted by jeunempl sur mai 20, 2014

L’Hebdo Magazine – Joëlle Seif (photo Milad Ayoub-DR)

Raya Daouk - Présidente de l'APSAD (Beyrouth)Dans les jardins de la magnifique Villa Daouk, qu’elle appelle avec une grande simplicité «la maison», Raya Daouk nous reçoit. Parmi la profusion de fleurs et de plantes, on a du mal à croire que nous sommes en plein cœur de Beyrouth, dans le quartier de Koraytem. «Avant, tout le quartier comportait des maisons semblables à la mienne. Cet endroit donne une idée de l’aspect de ce qu’était la vie avant que tout ne devienne commercial. Aujourd’hui, les choses ont changé. Tout repose sur le gain rapide».

Totalement libre de pensée et d’esprit, on ne peut limiter Raya Daouk à un lieu ou à une religion. «Je me trouve à Beyrouth par accident». Elle se veut laïque et se sent citoyenne du monde. Née dans une famille d’intellectuels druzes, les Takieddine, qui ont donné à la langue arabe onze auteurs dans plusieurs domaines, mariée à Omar Daouk, un sunnite, elle reçoit une éducation laïque au Collège protestant et fait des études de droit à l’Université Saint-Joseph, où elle obtient sa licence en 1965. Championne de ski et de natation, elle se démarque des filles de sa génération. «Je suis une femme sans tout à fait appartenir à cette catégorie. Je suis en harmonie totale avec un milieu social et intellectuel». A la fin de ses études, elle épouse «le fils d’une grande famille chargée d’histoire. Son grand-père avait formé le premier gouvernement arabe en 1918. On s’est marié dans cette demeure, entourés d’un éventail d’amis, venus des quatre coins du monde». Le prince héritier d’Arabie saoudite, Salman Abdel-Aziz, est témoin à leur mariage. Le prince Talal, très impliqué dans les affaires humanitaires et sociales, est également présent. «A travers lui, on a vu beaucoup de misères dans le monde. Mon mari et moi avons beaucoup voyagé en sa compagnie en tant que conseillers». De cette union naissent trois enfants: May, Mohammad et Talal. Raya Daouk est cinq fois grand-mère, mais n’hésite pas à dire que c’est une chimère de penser que les petits-enfants sont plus précieux que les enfants. «Je n’ai aucun complexe ni de ce que je fais ni de ce que je dis», dit-elle avec un large sourire. Dès son plus jeune âge, Raya Daouk est fortement impliquée, «par goût», dans l’humanitaire. Elle est encore étudiante lorsqu’elle est approchée par le doyen de la faculté de théologie pour fonder un centre social à la Quarantaine, qu’elle présida pendant seize ans.

Sans intermédiaire

Elle est contre toute forme de fanatisme et considère celui-ci comme une tare sociale. «Ce n’est pas la facette d’un esprit éduqué». Elle respecte le fond et la forme de pensée de tout être humain, mais, pour elle, nul besoin d’intermédiaire avec le Créateur. «Je suis née d’un père druze et d’une mère sunnite, mariée également à un sunnite ni par choix ni par conscience. Je n’appartiens à aucune communauté. Je me sens une femme éduquée, qui n’a pas besoin de la religion pour lui servir d’intermédiaire entre elle et le bon Dieu». Un jour, cachée dans un sous-sol à Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hippodrome Romain de Beyrouth: La Justice suspend la décision de démantèlement suite au recours de l’APPL

Posted by jeunempl sur juin 2, 2012

Libnanews

Le Conseil d’Etat libanais a décidé de la suspension de la décision n˚ 849 du 14 février 2012 du ministre de la Culture Gaby Layoun, décision qui était en faveur du démantèlement de l’Hippodrome Romain de Wadi Abou Jmil à Beyrouth afin de permettre la construction d’un projet immobilier sur le site et cela suite au recours en justice intenté par l’Association pour la Protection du Patrimoine Libanais (APPL): une première au Liban.

Pour rappel, cette décision du ministre de la Culture allait à l’encontre du rapport de la DGA qui soulignait la nécessité de la conservation des ruines in-situ et également à l’encontre des décisions de son prédécesseur Tamam Salam qui avait inscrit l’Hippodrome sur la Liste Officielle Libanaise des Monuments et Sites Classés et Inscrits Monuments Historiques, par décision publiée le 10 septembre 2009 dans le journal officiel(2). En outre, nous sommes ici devant un cas où les intérêts privés sont privilégiés par rapport à l’intérêt public, ce qui met les autorités libanaises pourtant garantes de la sécurité du patrimoine national en infraction avec leurs propres lois et procédures.

Selon l’avocate de l’association Carla Cherfane, précédemment interviewée par Libnanews, la décision aujourd’hui suspendue viole tant les règles du droit local que les règles du droit international, rappelant que le classement d’un site impose aux propriétaires de ne pas entamer des travaux sans aviser deux mois à l’avance la DGA, seule autorité compétente de délivrer une autorisation préalable. Maitre Carla Cherfane avait également souligné les différents vices de procédures de la décision du ministre de la Culture Gaby Layyoun.

Maitre Raoul Sfeir, avocat spécialisé en droit international rattaché au barreau de Paris, et membre actif de l’APPL, avait souligné de son côté, que la décision du Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’huile d’olive du Akkar « House of Zejd » remporte le Prix Maurice Fadel

Posted by jeunempl sur mai 21, 2012

Le Commerce du Levant

Le Prix Maurice Fadel a été attribué vendredi 10 mai à l’entreprise House of Zejd, un producteur d’huile d’olive de la région du Akkar. Ce prix récompense chaque année une entreprise du Nord du Liban qui contribue au développement et à l’innovation dans la région.

« C’est très positif pour l’entreprise », se félicite Youssef Farès, fondateur et dirigeant de House of Zejd (zejd serait le terme phénicien qui désignait l’huile d’olive). Producteur depuis 2004, Youssef Farès a décidé en 2006 de développer sa propre entreprise en mettant l’accent sur la qualité « extra vierge » de son huile d’olive.

Une huile d’olive haut de gamme, donc, qui peine cependant encore à trouver son marché. « Le marché est encore très petit au Liban, explique Youssef Farès. Nous nous concentrons donc sur Beyrouth, où l’on peut trouver nos produits dans quelques magasins spécialisés ». L’entreprise vend aussi 30% de la production à l’étranger. « Nos principaux clients sont en France, notamment Le Bon Marché à Paris, mais aussi au Japon et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le démantèlement d’un réseau salafiste enflamme Tripoli

Posted by jeunempl sur mai 14, 2012

(Jeanine Jalkh – L’Orient le Jour)

Les incidents qui ont ébranlé au cours du week-end écoulé la capitale du Liban-Nord ont remis en question une fois de plus la fragilité d’une ville qui sombre petit à petit dans les abysses d’un jeu politico-sécuritaire combiné, sur fond de crise syrienne.

Trois morts dont un soldat de l’armée et plus de 27 blessés : tel est le bilan des accrochages qui ont fait suite à l’arrestation samedi dernier d’un islamiste, Chadi Mawlaoui, accusé d’avoir eu des contacts avec une « organisation terroriste ». En soirée, des informations obtenues par L’Orient-Le Jour ont fait état de l’arrestation préalable d’un réseau de six personnes, dont le chef de nationalité jordanienne, auquel Mawlaoui était directement lié.

L’affaire a commencé samedi soir lorsque Chadi Mawlaoui a été arrêté par la Sûreté générale, qui a assuré que son interpellation a eu lieu dans le cadre d’une « enquête sur ses liens avec une organisation terroriste » sans donner plus de précisions.

C’est, semble-t-il, la « manière très inélégante et particulièrement inhumaine » dont a été effectuée l’arrestation de Mawlaoui qui a immédiatement déclenché la colère de la rue salafiste. Ce sont également les rumeurs circulant sur l’existence d’une liste de 20 noms de Libanais ayant pris part aux combats en Syrie, qui sont venues envenimer le climat. Ces informations, révélées en cours de journée par le député de Tripoli Mohammad Kabbara, ont ensuite circulé dans les milieux islamistes. Selon la rumeur, qui n’a pas pu être vérifiée, la liste aurait été remise à la Sûreté générale « qui a été sollicitée par le régime pour effectuer la besogne ».

Par conséquent, l’idée qu’une institution dirigée par un chiite (le général Abbas Ibrahim), accusé de surcroît d’être proche du Hezbollah et de la Syrie, s’en prenne de la sorte à un salafiste « des plus innocents », selon son frère, a été exploitée à fond par la rue sunnite antisyrienne.

Le guet-apens

Dans les faits, Chadi Mawalaoui avait demandé une aide financière auprès de l’association Safadi pour un traitement coûteux requis par l’hôpital où se faisait soigner sa petite fille, gravement malade. Samedi, il a été entraîné dans un traquenard dans les bureaux de l’Association Safadi par un agent de la Sûreté générale, qui s’est fait passer pour un employé de l’association, lui demandant de se présenter pour récupérer l’aide financière qui lui a été consentie. Mawlaoui s’est pointé au rendez-vous, pour être aussitôt intercepté par les agents de la Sûreté, qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Diner de gala du MPL samedi 12 mai en présence du député M. Simon Abi Ramia

Posted by jeunempl sur avril 16, 2012

MPLBelgique.org

       

Chers amis,

Sous le patronage de Son Excellence le Général Michel AOUN,

représenté par le député de Jbeil

M. Simon ABI RAMIA

et en présence du Dr. Marc Zabbal, Vice-Président et représentant le comité Intishar

Le Mouvement pour le Liban asbl. (CPL-Belgique) a le grand plaisir de vous inviter à son dîner de gala qui aura lieu le

Samedi 12 mai 2012 

au Golden Tulip Brussels Airport

Bessenveldstraat 15 – 1831 Diegem

Nous nous réjouissons d’ores et déjà de vous voir parmi nous ce jour-là.

20h – 20h30: accueil – entrée en salle

20h30 – 23h : dîner

23h : soirée dansante animée par le chanteur libanais Charbel Ramia

p.a.f. : 50 € par personne (35€ étudiant)

Pour des questions d’organisation, nous vous prions de bien vouloir confirmer votre présence par un virement bancaire avant le 8 mai 2012sur le numéro de compte de l’association:

001-5749380-72

Pour tous renseignements et réservations :

Aline Awad – 0032.474.64.10.72

Dr. Saadallah Tamer – 0032.479.53.72.08

ou par e-mail à info@mplbelgique.org

Sincères salutations,

Nasri HOUAISS

Président
Mouvement Pour le Liban – a.s.b.l.
Av. Marcel Thiry, 65 bte 12 | 1200 Bruxelles | Belgique
M: +32.477.39.67.36 | E: n.houaiss@skynet.be

E: info@mplbelgique.orghttp://www.mplbelgique.org

Posted in Activités MPL, Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Nos articles, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Neemat Frem : Homme d’affaires et homme de cœur

Posted by jeunempl sur février 3, 2012

Joëlle Seif – L’Hebdo Magazine

Pour cet homme qui croit profondément que le voyage est aussi beau que la destination, pour qui la famille est ce havre de sécurité dans le tourbillon d’une vie mouvementée, la charge est lourde. Président de l’Association des Industriels libanais, Président-directeur général du groupe Indevco, qui compte quelque huit mille employés dans le monde, Neemat Frem assume de grandes responsabilités. Entre deux rendez-vous, nous l’avons rencontré à son domicile de Haret Sakhr, dans le bureau qui porte l’empreinte de son père, l’ancien ministre Georges Frem, dont l’absence est si ressentie.

Né en septembre 1967, Neemat Frem est marié à Zeina Nakhlé. Il est père de trois enfants, Nour (9 ans), Hayat (5 ans) et Georges (3 ans). Pour lui, la famille est très importante. Avec Zeina, la symbiose est profonde quoiqu’il reconnaisse que sa famille paye le prix de ses absences. «C’est une grâce divine de connaître le bonheur au foyer et d’avoir le support de ma femme. Nous sommes une famille très proche et mes enfants sont très bien entourés par mes frères et mes cousins. Je me sens béni d’être né dans une famille aussi unie, qui est la source d’un bonheur profond et d’une grande sérénité, qui me donne la sécurité et la force de prendre des risques», confie Neemat Frem.

Président-directeur général du groupe Indevco, qui compte quelque huit mille employés, 30 usines et 20 sociétés réparties entre le Liban, l’Egypte, l’Arabie saoudite, le Royaume-Uni et les Etats-Unis, Neemat Frem est connu pour être très proche de tous les employés. L’instabilité de la région et les changements sociopolitiques requièrent une grande vigilance pour la réalisation des objectifs du groupe et nécessitent une adaptation très rapide aux changements. «Indevco se trouve aujourd’hui dans une phase de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Feuille de route urgente Frem-Ghosn « pour une véritable politique sociale »

Posted by jeunempl sur janvier 22, 2012

(Fady Noun – L’Orient le Jour)

Au lendemain de l’accord sur le réajustement des salaires, auquel il a activement travaillé, le président de l’Association des industriels, Nehmat Frem, est péremptoire : « Ce réajustement ne se suffit pas à lui-même. Il faut bâtir sur cet accord, pour établir une véritable politique sociale et économique. » Avec Ghassan Ghosn, le président de la CGTL, le président de l’Association des industriels a dessiné une sorte de feuille de route, un plan d’urgence destiné à enrayer une crise sociale qui s’accentue dangereusement.

Ce plan prévoit, sommairement :

– la relance sans délai du Conseil économique et social, qui doit servir de forum officiel à un dialogue continu entre le patronat, les syndicats et le gouvernement ;
– l’amélioration de l’infrastructure libanaise où des sommes à forte rentabilité doivent être intelligemment investies, tout en évitant l’augmentation de la dette. À cette fin, une seule solution se présente, la formule des trois « p » : private-public partnerships ; un accord qui autorise et réglemente des projets conjoints entre les secteurs public et privé.

Pour Nehmat Frem, de tels investissements auront l’avantage d’injecter des capitaux frais dans des secteurs productifs et non spéculatifs ; de consolider le pouvoir d’achat des Libanais (par l’élimination des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La crise des déchets à Saïda toujours au point mort

Posted by jeunempl sur janvier 9, 2012

(L’Orient le Jour)

Il y a quelques semaines, la municipalité de Saïda inaugurait les travaux sur un brise-lame controversé qui devrait contourner le dépotoir de la ville. La crise des déchets n’est pas résolue pour autant.

Le dépotoir de Saïda, capitale du Liban-Sud, continue de recevoir chaque jour des milliers de tonnes de déchets en tout genre. L’usine ultramoderne de tri et de compostage à proximité reste hermétiquement fermée. La ville ne semble donc pas sur le point de régler une crise qui traîne depuis une quarantaine d’années, et dont le résultat est un immense dépotoir qui pollue et empoisonne l’air de ses quartiers sud. Le président du conseil municipal, Mohammad Saoudi, explique pourquoi.

« Le principal obstacle reste celui des négociations avec les propriétaires de l’usine, dit-il. Or, si celle-ci ne commence pas à fonctionner, nous ne pouvons pas fermer le dépotoir et entamer sa réhabilitation. »

Il rappelle qu’il existe un accord signé par la municipalité et les propriétaires il y a un peu plus d’une dizaine d’années, en vertu duquel le prix de traitement de la tonne a été fixé à 44 dollars, avec un traitement gratuit de 180 tonnes. Mais l’usine a, depuis, changé de main, les propriétaires initiaux ayant été incapables de poursuivre le projet sans s’allier à de nouveaux partenaires. « Les actuels propriétaires exigent 104 dollars par tonne et ne veulent plus assurer de traitement gratuit, explique Saoudi. Jusque-là, les pourparlers avec eux, supervisés par le ministère de l’Intérieur, ont échoué parce qu’ils s’en tiennent à leurs conditions. »

Le président de la municipalité dément vigoureusement que ce dossier soit entravé par des interventions politiques et des conflits d’intérêt entre différentes factions, comme certains observateurs le notent aujourd’hui. « Au contraire, les propriétaires de l’usine sont d’autant plus imperméables aux pressions politiques qu’ils sont saoudiens, et non libanais, assure-t-il. Cela explique pourquoi ils Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un suivi de l’affaire du Port phénicien de Beyrouth … avant qu’il ne soit trop tard

Posted by jeunempl sur décembre 23, 2011

Marie-Josée Rizkallah – Libnanews

La probable démolition du port phénicien de Beyrouth découvert par une équipe de la DGA , évoquée récemment dans un article sur Libnanews  a suscité un tollé de la part du grand public libanais. Outre le nombre considérable de partage de cet article sur les réseaux sociaux et par transfert de courriels, des réactions ont fusé de partout par des personnes concernées directement ou indirectement, se déclarant pour la préservation de ce site historique ou le décrivant comme des débris . Contrairement à ce qui se déroule d’ordinaire dans ce pays, où beaucoup de dossiers sortent au grand jour pour être enterrés dans les jours qui suivent, faute de zèle, de campagnes ciblées et efficaces, et faute surtout de transparence, il y va d’un devoir de poursuivre  l’affaire en effectuant une sorte de mise à jour. Ci-dessous, un aperçu de ce qui a été diffusé à ce sujet.

A-     ONG et Association :

Une des premières réactions est survenue de la part de l’association Protect Lebanese Heritage, qui a pris le soin de créer une pétition en ligne et qui, jusqu’à l’heure de la rédaction de cet article, a atteint les 1315 signataires. Le groupe Save Beirut Heritage sur Facebook a publié une image du site prise par un des activistes, montrant un bulldozer in-situ, comme s’il attendait le feu vert pour attaquer les vestiges, qui pour le moment demeure. Ce qui  est navrant, c’est que le mur de SBH sur FB est devenu une sorte de rubrique nécrologique des bâtiments et sites classés du Liban, sans qu’il n’y ait une mobilisation effective aboutissant à un changement de la donne–surtout  que leurs multiples efforts sont toujours déçus par l’indifférence de l’État et des businessmen.

Des précisions sur l’action et les demandes de Protect Lebanese Heritage ont été fournies à Libnanews par Mlle Pascale Ingea, responsable de cette association officiellement reconnue, citoyenne et apolitique. L’association indique pouvoir entrer en contact direct en tant qu’ONG avec le ministre actuel de la Culture, M. Gaby Layoun, tout comme il était d’usage du temps du ministre précédent, M. Salim Wardé. PLH insiste sur le fait d’écarter toute équation politique dans la mission de préservation du patrimoine, notamment au niveau des médias dont le devoir est d’informer d’une manière impartiale sans tenir compte de leurs perspectives politiques, et ceci afin d’aboutir à des résultats satisfaisants. L’association appelle enfin le ministère de la Culture à regrouper les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Fun et générosité au rendez-vous du 3è Tournoi de Ping-Pong du MPL

Posted by jeunempl sur novembre 24, 2011

MPLBelgique.org

Le Mouvement pour le Liban (CPL Belgique) organisait son tournoi annuel de ping-pong ce dimanche 20 novembre à Bruxelles.
De nombreux sportifs, pas moins de 28 jeunes et moins jeunes, avaient décidé de se défouler en prenant part à la compétition, placée sous le signe du fair-play et de l’amusement.
Répartis en groupes de 4 joueurs, seuls les deux premiers avaient la possibilité de poursuivre le tournoi à travers le tour final. Un cruel système à élimination directe devait alors permettre de sélectionner nos élites.
Pour cette troisième édition, c’est le jeune espoir Libanais Christian Maalouli qui est sorti vainqueur, battant en finale le téméraire Aziz Chbeir. Le podium, exceptionnellement libanais, est complété par Hani Kobeissi qui est monté en puissance au fil du tournoi.
L’ambiance était excellente, une vraie fête, et le niveau rencontré était très bon, confirmant la légende qui raconte que tout Libanais a déjà pratiqué ce sport pendant sa tendre enfance.

Pour les supporters, des jeux de cartes et autres tawlet zahr étaient mis à leur disposition, leur permettant de pratiquer un sport… intellectuel, tout aussi passionnément.
Enfin la générosité était également de la partie. Une belle somme a été récoltée grâce aux dons des personnes présentes à ce tournoi. Près de 300€ seront redistribués à l’association « Lien de charité » qui vient en aide aux familles dans le besoin, contribuant notamment à la scolarité de leurs enfants.

Merci à tous et merci au club de l’Eveil TT Auderghem qui a chaleureusement prêté sa salle pour l’occasion.

Posted in Activités MPL, Géneral, Nos articles, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :