Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Assemblée Générale’

Ibrahim Kanaan rencontre la communauté libanaise de Belgique

Posted by jeunempl sur janvier 30, 2012

MPLBelgique.org

Le député du Metn M. Ibrahim Kanaan a effectué une visite de deux jours en Belgique au cours de laquelle plusieurs rencontres avec des responsables et diplomates locaux étaient prévus. Il était accompagné du Dr. Marc-Antoine Zabbal, secrétaire général du comité intishar.

La première étape de son voyage le ramenait déjà au Liban. Répondant à l’invitation de l’ambassade libanaise, le député fut chaleureusement accueilli par Mme Joanna Azzi chargée d’affaires et M. Waël Hachem secrétaire chargé des affaires économiques. Les sujets d’actualité étaient au centre des discussions ainsi que la situation de la communauté libanaise en Belgique.

Le Mouvement Pour le Liban, représentant le Courant patriotique libre en Belgique, organisait ensuite son assemblée générale pour l’année 2012. Après un bref mot d’introduction réitérant les bons voeux pour la nouvelle année, et souhaitant la bienvenue au député du Bloc du Changement et de la Réforme, M. Nasri Houaiss président de l’association a brièvement exposé les réalisations et objectifs de l’année, épaulé par l’ensemble de l’équipe du MPL.
La soirée s’est poursuivie par un diner donné en l’honneur du député aouniste. S’adressant aux membres, M. Kanaan a d’abord rappelé l’histoire du parti; libre, courageuse et propre, insistant sur l’importance de cette base pour aller de l’avant et aider le pays à faire face aux tentatives de destabilisation.

La seconde journée débuta par une messe donnée par le père antonin Ghassan Nasr de la paroisse Notre Dame du Liban en l’église Saint Adrien à Bruxelles.
Il a ensuite rencontré des responsables locaux, discutant avec eux de la situation actuelle au Liban.

Son séjour s’est ponctué par une conférence traitant des contextes régional et libanais.
Passant en revue la situation économique mondiale et son impact sur la politique internationale, le député a insisté sur l’importance d’une bonne lecture de cette évolution.  Celle-ci influence aussi bien le Liban que tout autre pays. M. Kanaan a retracé les défaillances de l’Etat libanais depuis la fin de la guerre jusqu’à ce jour, et insisté pour que les libanais prennent en main leur destin en choisissant la voie des réformes. Le public a pu ensuite poser ses questions auxquelles le député a pris le temps de répondre.

M. Ibrahim Kanaan s’est ensuite envolé pour Londres où plusieurs rencontres officielles sont programmées.

Toutes les photos de la visite sont disponibles en cliquant sur ce lien

Publicités

Posted in Activités MPL, Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Nos articles, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Israël refuse de payer pour la marée noire provoquée par ses bombardements au Liban en 2006

Posted by dodzi sur novembre 30, 2011

Info-Palestine

Bassam Alkantar – Al Akhbar

Le Ministère des Affaires étrangères du Liban vient de faire connaître la sixième résolution de l’Assemblée générale de l’ONU appelant Israël à verser une indemnisation pour la marée noire provoquée par ses bombardements pendant la guerre de 2006.

Pour la sixième fois, l’Assemblée générale des Nations a adopté une résolution condamnant Israël et lui demandant de verser une compensation immédiate pour la marée noire provoquée le long de la côte libanaise pendant la guerre de juillet 2006.

La résolution a été adoptée le 17 novembre – par 157 pays qui ont voté en sa faveur, sept s’exprimant contre et trois s’abstenant – lors de la 66ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Cette résolution est un projet révisé des cinq résolutions précédentes (194/61, 188/62, 211/63, 195/64, 147/65), toutes émises dans les années qui ont suivi la destruction par Israël des réservoirs de stockage de pétrole près de la centrale de production d’énergie électrique de Jiyeh, dans les premiers jours de la guerre de juillet 2006.

Près de 15000 mètres cubes de carburant s’étaient déversés dans la mer, contaminant 150 kilomètres de côtes libanaises.

Bien que la résolution ait été publiée il y a deux semaines, le ministère des Affaires étrangères du Liban ne l’avait pas fait connaître.

Les Etats-Unis qui ont attribué 5 millions de dollars pour nettoyer la marée noire, ont voté contre la résolution pour la sixième fois consécutive, ainsi que le Canada, l’Australie, les îles Marshall, la Micronésie, l’île Nauru, sans parler d’Israël.

Alors qu’il n’est pas surprenant que les petits États insulaires votent suivant la position des Etats-Unis, l’opposition du Canada était nouveau et largement due à la pression de l’Association d’amitié israélo-canadienne. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un Etat qui inquiète déjà

Posted by dodzi sur septembre 14, 2011

The New York Times/Courrier International

A quelques jours de l’ouverture de l’Assemblée générale des Nations unies, où les Palestiniens devraient demander la reconnaissance de leur Etat, les Israéliens sont horrifiés. La tension monte sur le terrain, raconte le New York Times.

Alors que les Palestiniens s’apprêtent le 20 septembre à défier le gouvernement Obama en demandant leur adhésion et la reconnaissance de leur Etat aux Nations unies, beaucoup redoutent de plus en plus que le conflit israélo-arabe n’entre dans une nouvelle phase explosive. Israël doit déjà faire face à l’hostilité de l’Egypte, de la Turquie et de Gaza », constate un diplomate occidental expérimenté. « Le pays réagira certainement à une offensive pour un Etat palestinien par des mesures punitives en Cisjordanie. Le Congrès américain coupera certainement ses aides aux Palestiniens. L’Autorité palestinienne pourrait s’effondrer. Il se peut que nous allions tout droit à la catastrophe. » Ce à quoi les Palestiniens répondent que leur vie est depuis longtemps une catastrophe – à cause des Israéliens, de la colonisation et de l’occupation – et que le temps est venu de changer radicalement de méthode.

Leur saisie des Nations unies, assurent-ils, et leur adhésion, du même coup, aux grandes instances du droit international, s’accompagnera d’une relance des négociations dans un cadre mieux défini. En réalité, personne ne sait ce qu’il en sortira. Les détails de la demande d’adhésion aux Nations unies sont encore à préciser et la suite des événements tient de la partie de poker. Sur le terrain toutefois, certains présages n’annoncent rien de bon. L’armée israélienne procède à des exercices de simulation en tenue pour faire face à d’éventuelles émeutes palestiniennes. La semaine dernière, des colons extrémistes ont vandalisé des mosquées [et arraché des pieds de vigne plantés par les Palestiniens] et une base militaire israélienne.

Des diplomates américains étaient à Ramallah début septembre pour mettre en garde Mahmoud Abbas contre les conséquences imprévues de la demande à l’ONU. Aussi séduisante que soit la perspective de pouvoir faire traduire des responsables israéliens devant la Cour pénale internationale, ont-ils insisté, cela ne mettra pas fin à l’occupation et risque même de rendre la situation plus terrible encore. Et si l’Autorité palestinienne vacille, c’est le Hamas qui viendra combler le vide, redoutent les diplomates, qui ont ajouté que le seul moyen d’avancer était selon eux de reprendre des négociations directes. « Les Américains tiennent à préserver le cadre existant, fait remarquer un diplomate d’un autre pays. Mais beaucoup leur disent ‘Ce cadre existant n’a donné aucun résultat. Il est temps d’avancer’.  »

Parmi ceux-là figurent en première ligne les Français, y compris le président Nicolas Sarkozy, qui affirment en privé que le processus d’Oslo [accord de paix israélo-palestinien], qui encadre depuis 1993 les rapports israélo-palestiniens, est arrivé à son terme. L’heure est aux négociations bilatérales entre deux Etats, entre Israël et une future Palestine, insistent-ils. Des diplomates français assistent ainsi les Palestiniens dans l’élaboration d’une résolution onusienne qui définit l’Etat palestinien dans les frontières de 1967, avec en plus des échanges de territoires fondés sur des accords avec Israël, mais qui ralentit aussi le processus de reconnaissance bilatérale entre un Etat palestinien et d’autres Etats. Ce dernier point a pour objet de convaincre les Allemands, jusque-là peu enthousiastes. Les Européens se disent persuadés qu’il est important qu’ils soient unanimes sur cette question.

De leur côté, les Israéliens sont horrifiés. Abandonner Oslo, estiment-ils, c’est détruire tout espoir de négociations, car cela revient à jeter aux orties la base juridique du dialogue. Si une résolution des Nations unies vient effectivement définir la Palestine dans les frontières de 1967, elle définira du même coup 500 000 Israéliens [établis dans les colonies juives en Cisjordanie] comme des occupants. « Si les Palestiniens vont à l’ONU, cela marquera le début du long enterrement du processus de paix et des négociations », a averti Yuli Edelstein, le ministre israélien de l’Information et de la diaspora. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Toutes les techniques de pointe au colloque « Réseaux large bande et Internet rapide » de l’Université antonine

Posted by jeunempl sur janvier 27, 2010

(L’Orient le Jour)

Pour la première fois, le ministre des Télécommunications, Charbel Nahas, fait des promesses précises à propos de son plan d’action.

Le colloque «Réseaux large bande et Internet rapide », qui a réuni des sommités des technologies de l’information et de la communication à l’Université antonine, a donné l’occasion au ministre des Télécommunications, Charbel Nahas, de dévoiler les principaux points de son action à la tête du ministère. Le ministre n’a pas uniquement abordé le lancement de l’Internet à large bande partout au Liban, mais aussi et surtout la visibilité pour les opérateurs potentiels et la promotion de la concurrence. Autrement dit, le partage des infrastructures et la fixation de la contribution des opérateurs aux missions de service à un faible pourcentage de leurs chiffres d’affaire. Le ministre a en outre évoqué, au sujet de la téléphonie fixe, la transition vers la nouvelle génération NGN pour assurer la rentabilité technologique. Il a aussi annoncé une baisse régulière des tarifs.

Sur le plan des services, Charbel Nahas a révélé que le Liban se prépare au lancement de plusieurs projets « e-gouvernement» et au renforcement de la confiance numérique via la signature électronique et la sécurité des fichiers informatiques pour développer le commerce électronique et les transactions dans le secteur bancaire.

La deuxième séance du colloque préparée par France Télécom R&D-France et présidée par l’ancien ministre Ahmad Fatfat, président de la commission parlementaire sur les Technologies de l’information et de la communication (TIC), a discuté des infrastructures où l’on a confirmé le déploiement du câble sous-marin optique IMEWE très prochainement, qui permettra de désengorger le trafic dans la région, et envisager les réseaux d’accès par fibre jusqu’à chez l’abonné. Ces réseaux ont fait l’objet d’une présentation qui a montré les promesses haut débit ou ultralarge bande pour les utilisateurs en exposant les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le général Aoun demande le découpage de Beyrouth en 3 circonscriptions électorales au moins

Posted by jeunempl sur janvier 18, 2010

El Nashra

Le député chef du groupe parlementaire  »Changement et Reformes, le général Michel Aoun considère que la formation d’un comité chargé d’un tri préliminaire des candidatures aux postes administratifs vacants, est contraire aux dispositions de la Constitution.

Lors d’un entretien accordé à la chaîne de télévision  »Al Manar », le général Aoun affirme que le comité en question ne peut posséder un pouvoir supérieur à celui du conseil des ministres, ce qui forme une atteinte aux pouvoirs du cabinet ministériel et aux personnes qui devraient être désignées. Selon le général Aoun, les nominations administratives devraient être faites au fur et à mesure et un groupe après l’autre.

Le général Aoun trouve qu’il est nécessaire d’apporter certains amendements à la loi électorale et au découpage des grandes villes en plusieurs circonscriptions afin d’assurer une répartition équitable de la population, c’est pourquoi il appelle à découper Beyrouth en trois circonscriptions électorales au moins.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban refuse l’installation de réfugiés palestiniens sur son territoire

Posted by dodzi sur septembre 25, 2009

ONU

Un casque bleu de la FINUL le long de la "Ligne bleue" à la frontière entre le Liban et Israël

Un casque bleu de la FINUL le long de la "Ligne bleue" à la frontière entre le Liban et Israël

Réaffirmant le droit légitime des Palestiniens à retourner sur leur terre, le président du Liban Michel Sleiman a appelé devant l’Assemblée générale de l’ONU à une solution « juste » à la cause palestinienne et souligné que le Liban continuerait à refuser l’implantation des réfugiés sur son territoire.

« L’expérience des 61 années précédentes ont confirmé un ensemble de vérités, à savoir que :

1- La cause palestinienne est au coeur du conflit du Proche-Orient.

2- Le recours par Israël à la force pour imposer une situation de fait accompli est inefficace et ne saurait saper la volonté du peuple arabe et sa détermination à recouvrir ses droits.

3- Les solutions partielles et unilatérales ne peuvent engendrer une paix véritable et authentique, et les solutions injustes sont vouées à l’échec », a déclaré le président libanais au troisième jour du débat des chefs d’Etat et de gouvernement à l’Assemblée générale de l’ONU à New York.

« Le Liban tient à affirmer toute solution au problème des réfugiés palestiniens se doit d’abord d’être d’ordre politique, et réitère son soutien entier à tout effort visant à promouvoir le programme et les capacités de [l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA)] pour lui permettre d’améliorer les conditions de vie et humaines des réfugiés, en collaboration avec les pays hôtes, en attendant de trouver une solution juste et définitive à leur tragédie », a précisé le président Sleiman. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Karen AbuZayd à « L’Orient-Le Jour » : Les réfugiés devront quitter le Liban en cas de solution au problème palestinien

Posted by dodzi sur septembre 21, 2009

L’Orient le Jour

unrwaPour marquer le soixantième anniversaire de sa création, l’Office du secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine du Proche-Orient (Unrwa) se prépare à célébrer une semaine d’événements qui démarreront la semaine prochaine à New York. Ce sera aussi l’occasion pour l’Unrwa de parler de ses réalisations, de « ce travail loin de toute publicité que nous accomplissons jour après jour en faveur d’une population de réfugiés plus nombreuse que celle de plus du tiers des États membres de l’ONU. Voilà la contribution durable pour la paix », a déclaré la commissaire générale de l’Unrwa, Karen AbuZayd, lors d’une conférence de presse tenue hier au siège de l’ONU.

« C’est aussi l’occasion de nous demander pourquoi, après 60 ans d’exil et de dénuement, des millions de réfugiés de la Palestine demeurent encore des apatrides. Alors qu’il est de plus en plus question d’un possible accord de paix, nous devons tous renouveler notre engagement à trouver une solution pacifique pour résoudre la situation tragique des réfugiés », a-t-elle ajouté. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Solana confiant dans la stabilité du Liban : une attaque israélienne est hors de question

Posted by dodzi sur septembre 2, 2009

L’Orient le Jour

Le chef de la diplomatie européenne avec le président Michel Sleiman

Le chef de la diplomatie européenne avec le président Michel Sleiman

Liban-UE – La sécurité du Liban n’est pas menacée, selon le chef de la diplomatie européenne, Javier Solana, qui a clôturé hier une visite de quelques heures à Beyrouth.

Dans une conférence de presse qu’il a tenue à l’aéroport avant son départ, en soirée, de la capitale libanaise, le chef de la diplomatie européenne a exprimé l’espoir d’une « formation rapide du gouvernement qui sera à même de faire face aux défis économiques et sociaux », en invitant toutes les parties à œuvrer dans ce sens.

M. Solana a indiqué que la sécurité du Liban n’est pas en danger « d’autant que les élections parlementaires ont montré que toutes les parties sont conscients de l’importance de la stabilité ».

Il a également abordé le processus de paix, affirmant qu’il pourrait être ravivé dans les prochaines semaines par une nouvelle dynamique. « Nous avons discuté de la possibilité d’avoir une nouvelle dynamique dans le processus de paix, ainsi que de la possibilité d’avoir des activités et des initiatives importantes lors de la réunion en marge de l’Assemblée générale des Nations unies », a-t-il expliqué, en précisant que la relance du processus de paix est au cœur de sa tournée régionale qui l’a mené en Syrie et en Israël. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’indépendance des autorités judiciaires au Liban

Posted by dodzi sur juillet 16, 2009

MPLBelgique.org

Par Dory Moutran

I- Introduction

a) Les sources du droit libanais et l’impact de l’histoire sur la justice :

Le système juridique libanais est issu du système ottoman, du droit canon, mais surtout du modèle juridique français (code napoléonien), établissant l’organisation d’une juridiction unique et indépendante, dans le cadre d’une séparation constitutionnelle des pouvoir, dont le but est l’équilibre et le contrôle de l’activité gouvernementale par le Parlement.

Bien qu’au Liban, les juges et les avocats ont longtemps joué un rôle prépondérant dans l’indépendance de la justice, surtout par leur participation aux commissions parlementaires chargées de modifier ou moderniser les lois concernant l’indépendance de la magistrature, ils ont cependant souvent protesté contre les atteintes à cette indépendance, et les ingérences du pouvoir politique dans les affaires de la magistrature.

Sans parler de la guerre civile, qui, durant les 15 ans entre 1975 et 1990, a fortement déséquilibré le système judiciaire, l’occupation syrienne au Liban, bien que caractérisé par l’octroi d’une certaine autonomie aux institutions libanaises, a fortement affaibli l’indépendance de la justice, que ce soit par la corruption ou par les pressions – physiques et morales – exercées sur les juges. Il est à noter que la Syrie est un Etat autoritaire, où l’indépendance de la justice n’est pas garantie. Il s’agit du seul Etat de la région méditerranéenne qui n’aie pas ratifié la Convention contre la torture, d’un Etat dans lequel tous les juges sont nommés par le ministre de la Justice et mis sous le contrôle du pouvoir exécutif, et où les membres du Conseil Supérieur de la Magistrature sont tous membres du parti Baath au pouvoir. Bien que les garanties constitutionnelles existent, cela ne suffit pas pour garantir l’indépendance de la justice.

Aujourd’hui indépendant, le Liban jouit d’une justice considérée plus moderne que celle de ses voisins de la région (sauf Israël). Mais les lacunes existent néanmoins.

b) Les normes internationales pour la garantie de l’indépendance de l’autorité judiciaire

Selon les normes internationales, pour qu’un système judiciaire soit considéré indépendant, il est exigé, entre autre :

– que des dispositions constitutionnelles garantissent l’indépendance de l’institution judiciaire, et des magistrats à titre individuels ;
– des garanties quant à l’impartialité des juges ;
– une formation juridique des juges, avant leur nomination, et une formation professionnelle continue et obligatoire, tout au long de leur carrière ;
– un système de nomination transparent, administré par des organes indépendants, et fondé sur un critère objectif ;
– des règles transparentes en matière de promotion, de départ de retraite et de mutation ;
– des garanties d’inamovibilité des juges ;
– le droit d’adhérer à des associations professionnelles ;
– et un budget autonome et une rémunération convenable…

II- L’indépendance de l’autorité judiciaire selon les principes constitutionnels

L’indépendance de la justice doit être garantie par la Constitution et par d’autres dispositions qui sont à priori inviolables par les autres pouvoirs, exécutif et législatif. Dans les sociétés démocratiques et les Etats de droit, cette indépendance se caractérise par la séparation et la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :