Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘assassin’

Geagea: Les assassins se trouvent au sein du gouvernement

Posted by jeunempl sur novembre 11, 2012

ANI

Le chef du parti des Forces Libanaises (FL), Samir Geagea, a accusé de nouveau l’axe syro-iranien et son allié, le clan du 8 Mars, d’être derrière l’assassinat du général Wissam Hassan.

« Ceux qui commettent les assassinats se trouvent au sein de l’appareil exécutif » a-t-il signalé, affirmant que son clan poursuivra sa voie dans la lutte et la pression politique afin de renverser le gouvernement actuel.

S’exprimant dans un entretien accordé à la chaîne de télévision satellite « al Jazeera », le leader des FL a rejeté la possibilité de tout accord sur le retour des forces du 14 Mars à la table du dialogue, à l’exception toutefois, de la mise en accusation de Michel Samaha.

S’adressant aux Chrétiens en Syrie, M. Geagea les a appelés à « prendre part à la révolution dans leur pays, à poursuivre leur quête de la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Après Vérité-Leaks: Hariri s’excuse du prince Nayef, ce dernier l’ignore

Posted by jeunempl sur janvier 19, 2011

Al Manar

Les enregistrements sonores révélés par la chaine NTV, samedi et dimanche, sur la déposition du Premier ministre sortant Saad Hariri devant les enquêteurs du TSL ne cessent de l’angoisser.

Le quotidien as-safir a rapporté, dans ce contexte, que le premier ministre sortant a téléphoné, plusieurs fois, au prince Nayef, qu’il l’a qualifié d' »assassin » pour s’excuser et lui justifier sa position, mais ce dernier ne lui a pas répondu.

Peu auparavant il s’était excusé de tous « les amis » libanais, personnalités politiques et journalistes, qu’il a insultés lors du deuxième enregistrement sonore relatif à l’enquête sur l’assassinat de Rafic Hariri.

S’agissant du prince Nayef, le bureau de presse du Premier ministre sortant a essayé mardi de justifier les qualificatifs prononcés par Hariri.

Dans un communiqué le bureau de Hariri a prétendu que « les propos attribués au Premier ministre Hariri sur le prince Mohammad ben Nayef, jouent en sa faveur et non contre lui. Nul ne pourra faire dire à M. Hariri un seul mot qui porterait atteinte au prince. Ce responsable arabe, très apprécié par M. Hariri, est aussi un modèle d’efficacité, de dynamisme et de succès. Il fait partie d’une grande famille qui s’est consacrée au service de son pays et des causes arabes ».

Il est à noter que lors de l’enregistrement sonore Hariri a qualifié d’ « assassin » le beau-frère du président syrien, Assef Chawkat.  Il a notamment dit que ce dernier, « était semblable au prince saoudien Mohammad ben Nayef ».

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mahmoud Abbas en quête de légitimité

Posted by jeunempl sur août 5, 2009

Monique Mas – RFI

Clarifier son message politique, définir une stratégie dans les négociations avec Israël, sinon refaire l’unité palestinienne, tels sont les sujets brûlants à l’ordre du jour de ce congrès du Fatah dont le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas attend un regain de légitimité. Vingt ans après son dernier congrès, en 1989, sous son père fondateur Yasser Arafat, alors en exil à Tunis, le Fatah a en effet perdu sa place de chef de file incontesté de la lutte de libération des Palestiniens. Pire encore, l’Autorité palestinienne s’est transformée en coquille vide depuis que le Hamas islamique à chassé le Fatah de Gaza en juin 2007. Et pour son président, Mahmoud Abbas, l’enjeu est donc aussi de reconquérir une majorité électorale aux scrutins législatif et présidentiel qu’il appelle de ses vœux d’ici fin janvier 2010.

Mahmoud Abbas a voulu battre le rappel de la diaspora des délégués du Fatah dans la cité emblématique de Bethléem, en Cisjordanie, son camp retranché depuis que le Hamas fait bande à part à Gaza. Ce faisant, le mouvement islamique l’a confiné à Ramallah, lui déniant toute autorité après avoir emporté les législatives haut la main en 2006, deux ans après la mort de Yasser Arafat, le père charismatique d’un Fatah miné par la division et discrédité par la corruption de ses élites. Vingt ans après son précédent congrès tenu dans l’exil de Tunis sous la férule d’Arafat, le Fatah n’est plus le fer de lance de la lutte de libération des Palestiniens. Mahmoud Abbas ne peut plus l’ignorer même si Occidentaux et Israéliens ont choisi de l’appuyer contre les islamistes diabolisés du Hamas.

Rhétorique diplomatique pour un pouvoir en trompe l’oeil

Sur ses Territoires grignotés un peu plus chaque jour par une colonisation israélienne qui se poursuit sans désemparer, quinze ans après des accords d’Oslo jamais appliqués, l’Autorité palestinienne est rien moins qu’un pouvoir en trompe l’œil dans un Etat virtuel de plus en plus hypothétique. Quant au Fatah, il n’est plus que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :