Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Ashraf Rifi’

Le CPL n’accepte plus que Mirza et Rifi restent à leurs postes

Posted by jeunempl sur septembre 24, 2010

(L’Orient le Jour)

Le membre du Bloc du changement et de la réforme, le député Nabil Nicolas, a insisté hier sur la nécessité « de ne pas rester dans le monde des fantômes », affirmant que les « sources » citées quotidiennement par les médias n’ont qu’une seule origine, le service des renseignements des FSI, « que nous appelons désormais le service des rumeurs et des diffamations », a-t-il dit.

Évoquant ce qui a été publié par le quotidien al- Mostaqbal qui a rapporté des informations diffusées par la chaîne de télévision MTV sur la connaissance préalable par le chef du CPL, le général Michel Aoun, du travail d’espionnage mené par son bras droit, Fayez Karam, le député a affirmé que cette information fait partie de la « campagne menée par le général Aoun à l’encontre du service de renseignements des FSI. C’est ce qui pousse d’ailleurs ce dernier à lancer des informations dans tous les sens, d’où notre conviction que ce service constitue un danger pour les gens », a-t-il dit.

M. Nicolas a par ailleurs estimé que « l’affaire de Fayez Karam est devenue une question politique par excellence, puisqu’elles (les FSI) cherchent à exercer un chantage sur le général Aoun ». Et de se demander « pourquoi le procureur général, le juge Saïd Mirza, n’a rien fait pour mettre un terme aux rumeurs », soulignant que le fait de révéler la teneur d’une enquête judiciaire vaut son annulation.

M. Nicolas a enfin déclaré que le CPL « n’acceptera plus que le juge Mirza et le directeur des FSI, le général Achraf Rifi, restent à leurs postes respectifs ou que le service de renseignements continue d’exister ». Il a enfin rappelé qu’aucun acte d’accusation n’a encore été publié à l’encontre de Fayez Karam, assurant que des irrégularités ont été commises au cours de l’enquête.

De son côté, le membre du même bloc, Ziad Assouad, a évoqué la crise politique qui prévaut dans le pays, soulignant que ceux qui prêchent l’accalmie ne cherchent pas à trouver une solution ou à parvenir à une entente. « Cela signifie qu’il existe réellement un problème qu’il s’agit de reporter, sans que l’on sache vraiment à quel moment la situation pourra exploser. »

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sayyed rentre à Beyrouth sous bonne protection et attaque « Hariri et sa clique »

Posted by jeunempl sur septembre 19, 2010

(L’Orient le Jour)

L’ancien directeur de la Sûreté générale, Jamil Sayyed, est rentré, samedi à Beyrouth, deux jours après sa convocation par le procureur général près la Cour de cassation, Saïd Mirza, entouré des députés du Hezbollah et de certains députés du CPL du général Michel Aoun, qui semblent décidés de le « protéger » jusqu’au bout. À l’aéroport international de Beyrouth, Sayyed a donné une conférence de presse d’une rare violence au cours de laquelle il s’est attaqué au Premier ministre Saad Hariri, au Courant du futur, ainsi qu’au procureur général Saïd Mirza, menacant d’avoir recours à la rue « s’il le faudrait », pour que « justice soit faite ».

« Que tous ceux qui m’entendent au Liban et à l’étranger sachent que ce qui se passe aujourd’hui dans le pays n’est pas un coup d’État ni un conflit avec la justice, comme se plaisent à répéter certaines parties de la majorité et du 14 Mars pour ouvrir la voie aux ingérences externes. Ces manifestations et cet accueil s’inscrivent dans une démarche de soutien à la vraie justice et à l’État. Cette justice ne peut exister tant que les faux témoins et ceux qui les manipulent ne seront pas jugés », a déclaré Sayyed. S’adressant au PM Saad Hariri, l’ancien directeur de la SG a affirmé que les gens qui l’entourent, à l’instar de Saïd Mirza, Detlev Mehlis et Achraf Rifi, doivent se retrouver dans une prison du Liban ou de La Haye, accusant le PM d’avoir été, depuis 2005, leur complice pour « être à la tête du pouvoir. » « Ce que vous avez fait est le véritable coup d’État. La justice doit remonter jusqu’à ceux qui ont planifié et fabriqué les faux témoins, orientant l’enquête vers une fausse piste qui a entraîné des catastrophes entre le Liban et la Syrie », a-t-il ajouté.

Sayyed s’est également déclaré « sous le plafond de la justice et du droit », estimant toutefois la décision de le convoquer comme étant purement politique et une voie ouverte vers l’oppression. « Saïd Mirza devrait être dessaisi de ses fonctions et placé à la disposition du Conseil supérieur de la magistrature car c’est un conflit personnel qui l’oppose à moi », a poursuivi Sayyed, en référence à la plainte qu’il a déposée devant la justice libanaise et d’une autre devant la justice syrienne dans le cadre du dossier des faux témoins. Pour Sayyed, cette plainte couvre également le général Achraf Rifi et le colonel Wissam Hassan, car ils constituent la police judiciaire relevant de l’autorité du juge Mirza et qu’ils font aussi l’objet de plaintes dans le cadre du même dossier. « Je serai honoré de me présenter devant la justice, mais je ne serai pas du tout honoré de me présenter devant cette même justice qui a falsifié le dossier des faux temoins pour me jeter quatre ans en prison », a conclu Sayyed.

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Kanaan: il est interdit de négliger l’autorité du ministre de l’intérieur

Posted by dodzi sur novembre 22, 2009

MPLBelgique.org

Le député CPL du Matn, Ibrahim Kanaan, a vivement condamné les comportements du Général Ashraf Rifi, ainsi que son manque de respect envers le ministre de l’intérieur, Ziad Baroud, et l’autorité que celui-ci représente.

« Le ministre de l’intérieur, dans son ministère, est responsable de toutes les institutions qui répondent à ses ordres. Il est l’autorité sécuritaire politique la plus élevée. Lorsque cette autorité donne des ordres ou des directives, ceux-ci doivent être respectés, en vertu de la loi, des valeurs nationales et de la Constitution. Il est interdit de négliger la volonté de l’autorité politique, représentée par le ministère de l’intérieur. » Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Baroud boycotte le ministère et les réunions gouvernementales, et attend des excuses de Rifi

Posted by dodzi sur novembre 21, 2009

Libnanews

Beyrouth, le 21 novembre – En réaction à l’affaire Rifi-Chaccour, le ministre de l’Intérieur, Ziad Baroud, a pris la décision hier de boycotter son ministère ainsi que la réunion du comité de rédaction de la déclaration ministérielle. Baroud a expliqué que la loi doit être au dessus de tous, sans aucune exception, indiquant qu’il n’est pas d’usage que le directeur général ignore les ordres de son ministre, et d’ajouter ne pas avoir de problèmes personnels avec Rifi, mais qu’il n’accepte pas que ses instructions à lui soient négligées de la sorte.

Ces déclarations ont été faites au quotidien local An-Nahar, qui a également révélé que le président de la République libanaise ainsi que le Premier ministre essaye de trouver une issue à l’affaire en demandant à Rifi de présenter ses excuses à Baroud.

Ce samedi, le chef du PSP Walid Joumblatt a effectué un appel téléphonique au ministre Baroud afin de lui faire part de sa solidarité, soulignant l’importance du respect de la hiérarchie administrative au sein des ministères pour l’accomplissement des missions requises.

Dans les détails, le chef des FSI général Achraf Rifi a décidé du transfert du capitaine Raymond Khalifé de la gendarmerie du Batroun à la garde gouvernementale, et a ainsi nommé le commandant Michel Abou Antoun afin de le remplacer au Batroun. La demande de Rifi a été refusée par le commandement de l’unité de gendarmerie. Rifi signala à ce dernier qu’il n’a toujours pas eu recours à ses prérogatives lui permettant de sanctionner l’officier en question, et a exigé du commandant Chaccour de revenir sur certaines décisions portant également sur des transferts de certaines unités, considérées par Rifi comme illégales. Le conflit s’est aggravé notamment en raison du renforcement du service des renseignements des FSI que le commandant Chaccour ainsi que d’autres officiers prennent pour illégal, sans oublier l’appropriation du Courant du Futur des FSI que ressentent un certain nombre d’officiers qui refusent que leur institution soit aux mains d’un camp en particulier. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La « guerre des espions » sort de l’ombre au Proche-Orient

Posted by dodzi sur mai 22, 2009

The Canadian Press

De Sam Ghattas

Mossad

Mossad

BEYROUTH — La « guerre des espions » vient sur le devant de la scène au Proche-Orient. Le Liban a annoncé récemment l’arrestation de 15 personnes soupçonnées de collecter des informations au profit d’Israël, alors que le renseignement intérieur israélien affirme de son côté que des groupes arabes utilisent Internet pour tenter d’infiltrer l’Etat hébreu.

Les autorités libanaises disent avoir infligé un revers majeur à Israël en arrêtant récemment 13 Libanais et deux Palestiniens accusés de collecter des informations sur le Hezbollah et ses dirigeants.

Israël a mené à l’été 2006 une guerre au Liban contre le mouvement chiite, et les deux ex-belligérants se préparent depuis à la possibilité d’un nouveau conflit. Même si l’Etat hébreu et ses voisins arabes s’espionnent mutuellement depuis des années, les récentes arrestations apportent un nouvel éclairage sur cette guerre d’infiltration.

De son côté, le Shin Bet, service de sécurité intérieure israélien, a appelé cette semaine les Israéliens à la prudence dans l’utilisation de réseaux sociaux comme Facebook, affirmant que des groupes arabes les utilisaient pour recruter des espions. Il cite le cas d’un utilisateur israélien de Facebook contacté par un homme qui se serait présenté comme un agent libanais et lui aurait proposé de l’argent en échange d’informations.

En 2007, Azmi Bishara, un député arabe israélien, a quitté Israël quelques semaines avant d’être accusé d’avoir transmis des informations sensibles au Hezbollah durant la guerre de 2006. Il vit aujourd’hui en Jordanie. Depuis la guerre contre le Hezbollah, Israël a également accusé plusieurs de ses citoyens arabes de collaboration avec des ennemis au Liban.

Le gouvernement israélien refuse de parler de ses activités de renseignement, mais selon le commentateur israélien Ronen Bergman, un expert en questions de sécurité, les récentes annonces libanaises laissent penser que les services secrets israéliens ont peut-être commis des erreurs clé. « Si les autorités libanaises disent avoir attrapé des espions israéliens, il y a une forte probabilité pour que ce soit vrai », estime de son côté Sholom Brom, ancien chef de la planification stratégique pour l’armée israélienne. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Saisie de drogue suite à une fusillade nocturne sur la route de l’arrestation

Posted by dodzi sur mars 20, 2009

Libnanews

cocaine1Beyrouth, le 20 mars – Selon une dépêche de l’ANI, une fusillade a éclaté aux alentours de minuit au niveau de la route internationale de Beyrouth quand les forces de sécurité ont tenté d’intercepter un trafiquant de drogue et sa cargaison.

Ce dernier et un membre des forces de l’ordre ont été blessés. L’opération s’est ensuite poursuivie jusqu’à l’aube et s’est soldée par l’arrestation de l’auteur des tirs et de ses 3 compliques ainsi qu’une large quantité de drogue et des armes.

Selon la même dépêche, le ministre de l’intérieur Ziad Baroud et le général Ashraf Rifi ont surveillé le déroulement de l’opération depuis son début jusqu’à sa fin.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le cabinet libanais approuve la création d’un comité coopératif avec la Syire visant à combattre la terreur

Posted by jeunempl sur novembre 16, 2008

Xinhua

Le cabinet libanais a approuvé dans la nuit de samedi à dimanche la décision d’établir un comité chargé de la coopération entre les ministères de l’Intérieur libanais et syrien visant à combattre « la terreur et les crimes », a rapporté dimanche le journal local Al-Nahar.

« Le comité conclura sa mission en trois mois, à partir de l’approbation de sa création par les deux cabinets libanais et syrien », a indiqué le ministre libanais des Informations Tarik Mitri aux journalistes à l’issue d’une séance de sept heures présidée par le président libanais Michel Suleimane dans le palais présidentiel.

M. Mitri a indiqué que le comité est strictement assigné pour avancer « des moyens de coopération à même de combattre le  terrorisme et tous les crimes, d’instaurer un mécanisme conjoint pour le contrôle frontalier, et de faire naître un mémorandum d’entente sur la coopération de sécurité entre les deux pays. »

Le comité est dirigé par le ministre de l’Intérieur Ziad Baroud, et regroupe le commandant des forces de sécurité internes, le général Ashraf Rifi, et le directeur de Sécurité générale, le général Wafiq Jissini.

La semaine dernière, le ministre libanais de l’Intérieur a rencontré son homologue syrien à Damas, et ils sont parvenus au consensus sur la nécessité de coopération de sécurité entre les deux Etats.

Cependant, la coalition libanaise au pouvoir a rejeté la création du comité avec la Syrie, estimant qu’une telle  organisation pourrait ouvrir la porte à une nouvelle intervention syrienne au Liban.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lutte antiterroriste:vers une coopération accrue des services de sécurité entre le Liban et la Syrie

Posted by jeunempl sur novembre 11, 2008

Libnanews

ziadbaroud-syrieLe ministre de l’intérieur Ziad Baroud, accompagné par divers responsables des services sécurité libanais dont le directeur général des forces de sécurité intérieure, le général Ashraf Rifi,  s’est rendu aujourd’hui en Syrie pourrait rencontrer son homologue, le général de division Bassam Abdel Majid, et aborder avec lui les modalités de la coopération et de la coordination dans la lutte contre le terrorisme et le contrôle des frontières des deux pays, ainsi que la question des détenus libanais qui seraient encore entre les mains de Damas.

À l’issue de la réunion, les deux hommes rejoints par le secrétaire général du conseil suprême Libano syrien, ont indiqué avoir convenu d’un comité de suivi pour discuter et coordonner la communication entre les deux ministères. Ce comité sera notamment composé de conseillers des deux ministères de l’intérieur ainsi que du directeur général des forces sécurité intérieures libanaises et le directeur général de la sûreté publique syrien.

Ce comité sera chargé de coordonner la lutte contre le terrorisme entre les deux pays, de mettre en place des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :