Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Art’

Un Picasso à 100 euros pour venir en aide à la ville de Tyr au Liban?

Posted by jeunempl sur mars 29, 2013

RTBF – C.B.

Cinquante mille billets à 100 euros pièce sont en vente pour tenter de remporter un tableau de Pablo Picasso, un dessin réalisé en 1914, intitulé « L’Homme au Gibus ». Cette gouache sur papier est estimée à 783 000 euros. Une initiative de l’Association Internationale pour la Sauvegarde de Tyr (AIST) pour venir en aide à Tyr, une ville du Liban classée au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Cette tombola internationale en ligne, intitulée « 1 Picasso pour 100 euros », a pour but de récolter des fonds pour réaliser deux projets : le financement d’un village d’artisanat traditionnel et la création d’un institut d’études cananéennes, phéniciennes et puniques à Beyrouth. Tyr qui « fut l’un des plus grands ports à l’époque phénicienne est aujourd’hui menacé », affirme les organisateurs de cette tombola, d’où cet appel de fonds.

Maya Picasso (fille de Pablo Picasso et Marie-Thérèse Walter), ainsi que Claude Ruiz-Picasso (fils de Pablo Picasso et Françoise Gilot) certifient l’authenticité de cette œuvre mesurant 30,5 cm par 24 cm et signé en haut à droite, peut-on lire sur le site mettant en vente ce tableau.

Le tirage au sort est annoncé pour le 18 décembre 2013.

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Beyrouth, l’impact de l’élégance

Posted by jeunempl sur juin 14, 2012

Par Karim Larbi – Voyager Luxe

Les attraits que revêt Beyrouth sont multiples, ce qui permet à cette ville légendaire d’attirer des touristes de plus en plus nombreux, de les séduire et de tisser avec eux des liens passionnels. Beyrouth dévoile une belle identité qui augure d’un succès touristique en ce début de saison estivale.

Un kaléidoscope fascinant

Le Liban, ô combien surprenant et envoûtant ouvre des perspectives prometteuses, propose un merveilleux kaléidoscope culturel et donne naissance à un foisonnement exceptionnel d’escapades chargées d’histoires fortes. Un subtil mélange entre beaux panoramas naturels, patrimoine culturel, art avant-gardiste, vie nocturne animée… Passés les premiers instants en filigrane des vicissitudes connues, l’émotion de Beyrouth donne toute sa mesure à l’éblouissement de sa beauté qui se reflète dans ce miroir méditerranéen.

« The place to be »

Son mix d’influences, sa spécificité et sa diversité vibrent à chaque étape. Ainsi en phase avec son époque, les engagements pris de vouloir retrouver sa beauté d’antan, Beyrouth est impulsée par cette envie de rattraper le temps. Au niveau du bien-vivre Beyrouth est reconnue comme exemplaire par les Libanais comme par les voyageurs. Remarquable et remarquée sur la scène des stations balnéaires chic et branchées, Beyrouth s’impose comme la nouvelle destination « the place to be ». Aujourd’hui, toutes les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Miam! Une crèche en chocolat grandeur nature

Posted by jeunempl sur décembre 23, 2011

RTL.be

Des chocolatiers libanais ont créé une crèche de Noël grandeur nature, décorant l’enfant Jésus, Joseph et la Vierge Marie de 120.000 bonbons chocolatés emballés de papier aluminium rouge, vert, argent et or.

La création a nécessité 720 heures de travail pour 37 designers et artisans de Chantilly Chocolatier. Le résultat, qui fait 70 mètres carrés, peut être admiré dans un centre commercial au nord de Beyrouth.

La couverture de l’enfant Jésus est constituée de bonbons à l’emballage doré et Marie est resplendissante dans sa robe verte, rouge et or.

Ce n’est pas la première crèche chocolatée à grande échelle, puisque ces dernières années des chocolatiers de Galleros Artesanos à Cordoue ont eu l’idée de reconstituer des scène de Nativité à grande échelle, dans la ville de Rute, attirant des milliers de curieux à chaque Noël.

La Crèche en Chocolat, restera visible jusqu’au 8 janvier au CityMall de Dora, au Liban, et tous les chocolats seront offerts à des oeuvres caritatives locales.

Plus de photos sur le compte Facebook du chocolatier: facebook.com/chantillychocolatier.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Prix de l’Internet Liban vs pays arabes : l’ADSL est moins cher, la 3G plus chère

Posted by jeunempl sur novembre 11, 2011

Le Commerce du Levant


Selon l’Autorité de Régulation des Télécoms (ART), les prix de l’ADSL au Liban sont devenus inférieurs à ceux de la moyenne régionale à la suite de la baisse des tarifs lancée début octobre. Par contre les prix de la 3G, officiellement opérationnelle depuis fin octobre, restent supérieurs à ceux de la région.

En ce qui concerne le transfert des données, le Liban souffrait ces dernières années de prix élevés et de vitesses de téléchargement régulièrement classées parmi les plus faibles du monde. L’activation en 2011 de câbles internationaux et le déploiement progressif de nouvelles infrastructures ont permis au gouvernement de voter fin août le décret numéro 6297 qui impose une baisse des prix et une augmentation des vitesses et capacités de téléchargement.

Dans son rapport présenté début novembre, l’ART souligne que les prix de l’ADSL au Liban pratiqués par le ministère des Télécoms et par la plupart des acteurs du secteur privé sont inférieurs ou égaux à ceux pratiqués dans la région, selon l’usage plus ou moins intensif qui en est fait : pour des vitesses de connexion allant jusqu’à 2,5 mégabits par seconde (Mbps), le particulier débourse Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Conseil d’Etat ordonne la suspension pour un mois de la 3G

Posted by jeunempl sur septembre 28, 2011

Le Commerce du Levant

Le Conseil d’Etat a rendu le 15 septembre un arrêt en faveur de Cedarcom dans la bataille qui l’oppose au ministère des Télécoms au sujet de la 3G.

Il ordonne au ministère de suspendre le déploiement de la technologie pendant un mois, le temps d’investiguer sur l’affaire.
En juillet de cette année, le groupe Cedarcom avait porté plainte contre le ministère en arguant du fait que les deux opérateurs de téléphonie mobile, propriété de l’Etat, n’ont pas de licence pour exploiter les fréquences 3G. Selon la loi 431 sur les télécoms, ces licences doivent être accordées par l’Autorité de régulation des télécoms (ART). S’appuyant sur un précédent arrêt du Conseil d’Etat, le ministère estime pour sa part que l’application de la loi 431 est suspendue et que l’Etat n’a de toutes façons pas besoin de s’octroyer à lui-même des licences.

Les deux parties en présence ont refusé de répondre aux questions du Commerce du Levant. Le ministre des Télécoms Nicolas Sehnaoui s’exprimera sur le sujet ce jeudi soir, au cours de l’émission Kalam al Naas sur la LBC.
Cedarcom compte dans son giron Mobi, le plus grand opérateur d’internet mobile au Liban. La 3G rend difficile l’exercice de son activité.

Les implications de l’arrêt du Conseil d’Etat sont floues, car le processus de lancement de la 3G est déjà Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nahas : les décisions de l’ART sont illégales

Posted by jeunempl sur juin 10, 2011

Le Commerce du Levant

Le ministre sortant des Télécommunications, Charbel Nahas, a affirmé vendredi que les décisions de l’Autorité de régulation des télécommunications (ART) étaient illégales, et qu’il avait réglé les factures d’Ogero.

« Toutes les décisions prises par l’ART sont illégales selon la loi 431 sur les télécommunications tant que le ministère des Télécommunications n’a pas défini les grandes lignes de la politique du secteur, comme l’a souligné il y a quelques jours le Conseil d’Etat », a déclaré Nahas, lors d’une conférence de presse.

Concernant le bras de fer qui l’oppose à sa collègue des Finances Raya el-Hassan, M. Nahas a souligné l’avis en sa faveur de la Cour des comptes qui l’autorise à avoir recours à un compte annexe à la Banque du Liban, et affirmé avoir réglé vendredi matin toutes les factures d’Ogero aux fournisseurs, certaines remontant à 2003.

Le ministre Nahas a, par ailleurs, souligné que le directeur d’Ogero, Abdel Menhem Youssef, fait l’objet de plusieurs plaintes pénales et demandé sa révocation.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

C’était au temps où le Liban rêvait de conquête des étoiles

Posted by jeunempl sur mai 4, 2011

Isabelle Regnier – Le Monde

Qui se souvient des fusées spatiales libanaises ? Il y a deux ans, comme la plupart de leurs congénères, Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, le couple de plasticiens-cinéastes qui s’est fait connaître pour avoir filmé Catherine Deneuve sur la frontière israélienne dans Je veux voir (2008), n’avaient jamais entendu parler de ces engins. Aujourd’hui, ils terminent un documentaire sur le programme spatial qui les fit naître au début des années 1960. Son titre : Une fusée dans l’espace, l’étrange aventure de la conquête spatiale libanaise.

L’histoire est étrange en effet, et passionnante. Elle renvoie à une époque lointaine, pleine d’espoir, celle du panarabisme triomphant, quand la croyance dans la science, dans le progrès, dans la solidarité tiers-mondiste, animait le monde en général, et le monde arabe en particulier. « C’était un moment où l’on pouvait croire dans le changement social, soutient Khalil Joreige. Nous, nous avons hérité d’une autre société. »

Sous la houlette du scientifique Manoug Manougian, un Arménien né en Israël, une équipe de chercheurs de l’université Haigazian de Beyrouth a fait évoluer ses recherches sur la trajectoire vers un programme spatial. « C’étaient des rêveurs », estime Joana Hadjithomas. Après des débuts très artisanaux, les rapides succès de l’entreprise attirent l’attention de l’armée, puis de la nation entière, qui suit, galvanisée, les progrès de cette première fusée du monde arabe.

Peints en rouge, décorés d’un cèdre, les engins, dont les plus puissants atteignent Chypre, sont lancés le jour de la Fête de l’indépendance. Ils montent à la « une » des journaux, créent l’événement à la télévision. Le programme fait la fierté du pays jusqu’en 1967, quand les scientifiques de l’université Haigazian sont sur le point de créer un satellite.

Ce programme est arrêté net après la défaite arabe contre Israël, à la suite de « pressions internationales ». Le panarabisme a entamé son déclin. La radicalisation contre l’Occident et le communautarisme ont pris le relais. Le monde arabe a changé de visage. Et si le programme avait continué ? La question sera posée dans le film à travers une petite uchronie en dessin animé.

A en croire Hadjithomas et Joreige, cette histoire de fusée a été largement oubliée. C’est un timbre qui a attiré leur attention, dans un livre de la Fondation arabe pour l’image, cette institution de Beyrouth qui archive depuis des années la mémoire visuelle du monde arabe. La fusée au Cèdre Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le « zajal », une tradition poétique qui renaît timidement au Liban

Posted by jeunempl sur décembre 22, 2010

Rita Daou – AFP

Le zajal, forme de joute oratoire populaire en arabe dialectal qui a connu son âge d’or au Liban avant la guerre civile (1975-1990), est l’objet d’un nouvel engouement dans le pays, avec quelques milliers de fans sur Facebook et YouTube.

Le zajal, « l’art d’émouvoir avec la voix », pouvait attirer avant la guerre plus de 30.000 personnes par soirée, et ses pratiquants, les zajalistes, étaient élevés au rang de poètes. Mais au fil des ans, il est tombé en désuétude, et son public s’est réduit à une poignée de nostalgiques.

« Cet art était en perte de vitesse, avec peu d’admirateurs parmi la jeune génération », affirme Ziad Abi Chaker, un passionné du zajal qui veut mettre en ligne la plus grande collection d’archives télévisées pour « préserver ce bel héritage ».

Présent également sous d’autres formes dans le patrimoine syrien, égyptien, palestinien, jordanien mais aussi émirati et saoudien, c’est le zajal libanais qui était le plus en vogue au XXe siècle, avec des thèmes centrés sur la patrie et la femme.

Se lançant mutuellement des défis syntaxiques ponctués par des instruments à percussion traditionnels tels que les tambourins, cymbalettes ou dérbaké (tambour arabe), les zajalistes bombardent le public de vers improvisés ou appris par coeur, tantôt grivois, tantôt à connotation politique et religieuse.

« A la nuit tombée/à l’insu des parents, je m’approche ivre de ma bien-aimée/j’embrasse ses lèvres enflammées/puisse-t-elle réchauffer mes lèvres gelées! », scande ainsi Joseph el Hachem, connu sous le pseudonyme de « Rossignol du Damour », du nom d’une localité au sud de Beyrouth.

Aujourd’hui âgé de 80 ans, il continue de participer à des soirées.

« Impie, je le suis à l’infini/ du système et des chaînes je me suis affranchi/ ma religion est celle-ci/ la religion de la raison et de la vie », clame un poème de Khalil Roukoz, connu pour son audace qui choquait les autorités religieuses du pays durant la période de l’avant-guerre.

Le réseau social Facebook compte désormais plusieurs pages consacrées au zajal, où les amateurs expriment toute leur admiration.

Depuis quelques temps, les annonces publicitaires pour des spectacles se font plus nombreuses. Si les joutes se tenaient jadis dans des théâtres, la mode d’aujourd’hui est plus « festive » et le billet comprend un menu alléchant.

Au rythme des quatrains, on déguste des mezzés (assortiment de petits plats), le tout arrosé d’arak (jus de raisin distillé en eau-de-vie), avant d’applaudir ou de répéter en cadence le dernier vers énoncé par le zajaliste, à l’instar des chanteurs qui l’accompagnent sur scène.

Ce renouveau est notamment dû à une émission de télévision locale, une sorte de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Projet Liban – Scène et actualité du 7 au 11 décembre à l’Atelier 210 (Bruxelles)

Posted by jeunempl sur novembre 26, 2010

Atelier 210

Le Liban et le Proche-Orient sont encore mis à l’honneur durant 5 jours à Bruxelles, à travers l’art et la culture. Téléchargez ici le dossier de presse du Projet Liban.

Projet Liban, c’est un cycle d’une semaine de rencontres, de débats, de conférences et de questionnement autour du traitement de l’actualité du Proche-Orient au théâtre qui aura lieu à l’Atelier 210 du 7 au 11 décembre 2010.

Les trois premiers soirs, du 7 au 9 décembre à 20h30, la compagnie Arcinolether présentera pour la seconde fois à l’Atelier 210 sa pièce « Les Marchands de sang » traitant des différents conflits qui ont éclatés au Moyen-Orient et aborde une réflexion sur le terrorisme d’Etat et ses outils au Moyen-Orient à partir de l’actualité 1975-1991.

La pièce met en évidence la manière dont ces conflits ont été traités dans la presse et les médias à l’époque, notamment en diffusant des vidéos et articles de presse officiels lors du spectacle. Ce spectacle sera à chaque fois suivi d’un débat.

Vous trouverez un aperçu de ce spectacle en cliquant sur le lien suivant : http://www.youtube.com/watch?v=r2o8sUzsQ10

Un documentaire de Antonia Rados intitulé Notre ami Saddam, accompagné d’installations vidéos et de conférences, sera projeté le vendredi 10 décembre.

Enfin, l’Atelier 210 a le plaisir d’accueillir le groupe de Hip-Hop acoustique libanais Rayess Bek pour un concert unique le samedi 11 décembre.

Infos & réservations
Tél : 02 732 25 98
Mail : info@atelier210.be
tarifs : € 8 / 13 / 16 – Article 27

Adresse
Atelier 210
Chaussée Saint-Pierre 210
1040 Bruxelles

Posted in Culture & Société, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Festival du Cinéma Méditerranéen : gagnez des places pour la projection du film libanais « Chaque jour est une fête »

Posted by jeunempl sur novembre 1, 2010

MPL Belgique

https://mplbelgique.files.wordpress.com/2010/11/bannermedrouge-1.jpg

Du 5 au 13 novembre aura lieu le Festival International du Cinéma Méditerranéen de Bruxelles (au Botanique).

Cet évènement important mettra à l’honneur près de 70 films dont le long métrage libanais Chaque jour est une fête, réalisé par Dima El Horr.

Le Mouvement Pour le Liban est très sensible à ce type d’évènement qui réunit et rassemble les peuples et leurs cultures. Nous nous sentons d’autant plus impliqués que l’art et la culture libanaise y sont représentés.
Dans cet esprit, l’organisation du Festival vous propose, à travers le Mouvement Pour le Liban, de gagner 5 fois deux places pour la projection du film libanais « Chaque jour est une fête » ce dimanche 7 novembre à 19h – dans la salle de l’Orangerie.

Pour ce faire, il vous suffit simplement de nous renvoyer un mail à info@mplbelgique.org, avec les informations suivantes:
– Prénom :
– Nom :
– GSM :

Le dernier délai de participation est fixé au 5 novembre à minuit. Si nécessaire, un tirage au sort sera effectué pour départager les participants.

Soutenez le cinéma méditerranéen et libanais en participant en famille et entre amis à cette fête. N’hésitez pas non plus à faire circuler ce message. Vous pouvez télécharger le dossier complet et programme de cette semaine. Vous pouvez également lire ici un résumé détaillé de l’évènement : Le 11ème Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles, un rendez-vous pimenté du 5 au 13 novembre 2010

Ci-dessous les détails concernant l’accès au festival :

Centre Culturel Le Botanique (3 salles de projection)
236, rue Royale – 1210 Bruxelles

Métro: Lignes 2 et 6 (Station Botanique)
Trams: 92-94 • Bus : 61-65-66 • De Lijn : 270-271-272-358

Parking Traversière à 2 pas du botanique (17, Rue Traversière – 1210 Bruxelles). Tarif spécial pour les festivaliers (entre 18 h et 1 h du matin): 3 €

Posted in Activités MPL, Géneral, Nos articles, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :