Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Arslan’

Hikmat Dib : Infatigable militant

Posted by jeunempl sur juillet 10, 2012

L’Hebdo Magazine – Joëlle Seif

Il fait partie des militants de la première heure, ceux qui ont connu la prison, la torture et l’humiliation des interrogatoires. Originaire de Hadath (Baabda), il a vécu l’occupation syrienne qui a créé chez lui un sentiment de frustration. Il est membre de la Fédération internationale des droits de l’homme de Paris et membre fondateur de l’Association des droits de l’homme et de l’individu du Liban. Depuis 1989, il a commencé son parcours au sein du Courant patriotique libre (CPL) et a réussi, en 2009, à faire son entrée au Parlement en tant que député de Baabda, une région particulièrement sensible. Portrait de Hikmat Dib.

Ingénieur civil de formation, il fait ses études chez les frères Antonins à Baabda et à l’Université Saint-Joseph ensuite. Elève agité et turbulent, il est chassé de l’école plusieurs fois. Du petit garçon frondeur, Hikmat Dib, âgé aujourd’hui de 56 ans, a gardé le sentiment de révolte contre toute forme d’injustice et un côté espiègle qui le rend si proche des gens. Né dans une famille de six enfants, cinq garçons et une fille, c’est à la maison qu’il a appris le respect envers la femme. «Ce sentiment a influé sur ma vision de la femme en général, ma manière de traiter ma femme et ma fille, et en particulier dans la législation», dit Hikmat Dib.

Cinéphile, amoureux de l’art, il est marié à Carole Hatem, peintre. Ils ont trois enfants, une fille et deux garçons. Racha, 23 ans, en cinquième année de médecine, Naddy, 21 ans, qui étudie l’architecture et Rayan, 16 ans, en seconde. «Et j’ai deux chiens», ajoute-t-il en souriant.

Passionné de politique, il se contentait de suivre celle-ci en tant qu’observateur jusqu’en 1989, date de l’apparition du général Michel Aoun. «Je vivais dans une région occupée par les Syriens et j’assistais frustré et impuissant à la chute de l’Etat», confie Hikmat Dib. Le 20 octobre 1991, alors que le général Aoun était à l’ambassade de France à Mar Takla, il organise la première manifestation, et depuis, il est fiché chez les Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Terugblik – december 2006: Even terugblikken op de oppositiebeweging tegen de regering Siniora… waar vrolijkheid en goede sfeer van toen vandaag in tegenstelling staan met de door de Hariri-clan aangewakkerde haat

Posted by jeunempl sur décembre 11, 2011

MPLBelgique.org – Traduit en néerlandais par Mouhamad Wehbe
Texte original en langue française 

[Terugblik : 5 jaar na de eerste grootschalige betogingen van de oppositie tegen de pro-internationale en anti-Libanese regering van Siniora, beslist MPLBelgique.org om even op deze gebeurtenis van de Libanese politiek terug te blikken op het moment dat de partij van Hariri haar sektarische opruiingen en pogingen tot verdelingen binnen de Libanese bevolking vermenigvuldigt. De bijeenkomsten van deze groep (sinds de schermutselingen van 14 januari 2011 tot de laatste haatdragende demonstratie in Tripoli op zondag 27 november) staan volledig in tegenstelling met de betogingen van de coalitie van 5 jaar geleden die allerlei partijen samenbracht naast de Hezbollah en de Vrije Patriottistische Stroming. Terugblik op een periode vol hoop die in januari 2011 tot de val van het tijdperk van Hariri heeft geleid. Dat tijdperk werd enkel gekenmerkt door internationale verzoeken en geen aandacht werd besteed aan de nationale uitdagingen…]

Laten we even terugblikken op de naoorlogse context in september 2006. De Hezbollah maakt altijd deel uit de Libanese regering waarvan Fouad Siniora de premier is. De Vrije Patriottische Stroming en haar blok van Verandering en Hervorming is de enige groep sinds 2005 die zich tegen de regering van Siniora verzet. Sinds 6 februari 2006 is dit blok echter niet meer alleen op het Libanese politieke toneel. De oorlog tegen de Zionistische vijand heeft immers bewezen dat het overeenstemmingsdocument dat 6 maanden eerder tussen de Vrije Patriottistische Stroming (CPL) en de Hezbollah werd getekend, een groot deel van de Libanezen had veranderd. De sjiieten en de christenen “wantrouwen” elkaar niet meer! Tijdens de oorlog van 2006 en na de solidariteitsoproep van Generaal Michel Aoun stonden al de huizen van de christenen open voor de sjiietische vluchtelingen in de “veilige” zones van Kesrouan, Metn, Beiroet en elders. Onvoorstelbaar enkele jaren geleden…

De leider van Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah heeft deze christenen al de eer bewezen door hen meer dan hartelijk te bedanken en door aan te duiden dat deze ongeëvenaarde opwelling van solidariteit onschatbaar was. Hij stemde dan ook het voorstel van de CPL in om in een regering van nationale eenheid opgenomen te worden zodat het blok het hoofd kan bieden aan de crisis die Libanon meemaakte. Het is immers zo dat Generaal Aoun dit voorstel al vóór de oorlog van 2006 had voorgelegd om aan Sionira de gelegenheid te geven het “opzij duwen” van de Christenen goed te maken. Tevergeefs! Spijtig genoeg sprak de meerderheid haar veto uit en besloot zelfs om de sjiietische standpunten (Hezbollah en Amal) in alle volgende gouvernementele beslissingen buiten beschouwing te laten. Het gaat hier weer om een nieuwe ontwijking van de Libanese grondwet die de overeenstemming tussen al de gemeenschappen oplegt. Kortom, na de christenen uit de regering te hebben gewipt, werden Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nederlands, Nos articles, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

Rétrospective – décembre 2006 : Retour sur le mouvement d’opposition au gouvernement Siniora… où joie et bonne humeur contrastent avec la haine prônée aujourd’hui par le clan Hariri

Posted by jeunempl sur décembre 1, 2011

MPLBelgique.org
De vertaling in het Nederlands

[Rétrospective : 5 ans après les premiers rassemblements monstres de l’opposition au gouvernement pro-international et anti-libanais de Siniora, le MPLBelgique.org décide de revenir sur cette épisode de la politique libanaise à un moment où le courant du Futur multiplie ses provocations sectaires et actes de division au sein de la population libanaise. Les rassemblements de ce groupe (depuis les violences du 14 janvier 2011 jusqu’au dernier rassemblement haineux en date à Tripoli dimanche 27 novembre) contrastent avec les manifestations de la coalition regroupée autour du Hezbollah et du Courant Patriotique Libre 5 ans plus tôt. Retour sur une période d’espoir qui a abouti en janvier 2011 par la chute de l’ère Hariri, une période marquée par 100% de requêtes internationales et aucune réponse aux défis nationaux…]

Commençons par nous plonger dans le contexte d’après-guerre en septembre 2006. Le Hezbollah fait toujours partie du gouvernement libanais dont Fouad Sanioura est le premier ministre. Le Courant Patriotique Libre et son bloc du Changement et de la Réforme est le seul groupe d’opposition au gouvernement Siniora depuis 2005. Mais depuis le 6 février 2006, il n’est plus isolé sur la scène politique libanaise. La guerre a en effet prouvé que le document d’entente signé entre le Courant Patriotique Libre (CPL) et le Hezbollah 6 mois plus tôt avait transformé une grande partie des Libanais. Les Chiites et les Chrétiens ne se « méfient » désormais plus les uns des autres! Durant la guerre, toutes les maisons chrétiennes étaient ouvertes aux réfugiés chiites dans les régions « sécurisées » du Kesrouan, du Metn, de Beyrouth et d’ailleurs après l’appel à la solidarité du général Michel Aoun. Impensable il y a peu…

Le chef du Hezbollah ne manquera pas de rendre hommage à ces Chrétiens tout en déclarant que cet élan de solidarité était inestimable. Il se fait alors le porte-parole de la proposition du CPL d’intégrer un gouvernement d’union national de sorte à affronter la crise que traverse le pays. En effet, le général Aoun avait déjà proposé d’intégrer le gouvernement avant la guerre de l’été 2006 afin de donner l’occasion à Siniora de réparer sa mise à l’écart des Chrétiens… en vain. Malheureusement, la majorité oppose son véto et décide même de se passer de l’avis chiite (Hezbollah et Amal) dans toutes les décisions gouvernementales qui suivirent. C’est un nouveau contournement de la constitution qui impose l’entente entre toutes les communautés. Après les Chrétiens écartés du pouvoir, voilà les Chiites réduits au silence. Le Hezbollah et Amal quittent alors le gouvernement à la mi-novembre 2006 et rejoignent donc l’opposition alors menée par le CPL du général Aoun.

La constitution libanaise est violée à 7 reprises par la majorité au pouvoir et rien ne semble vouloir l’arrêter. L’opposition décide alors de lancer des manifestations pacifiques. Le jour où l’annonce de la date de rassemblement allait être divulguée, et alors que le gouvernement Siniora touche le fond, le député Pierre Amine Gemayel est assassiné en plein jour par un commando armé. L’opposition suspend tout rassemblement et la majorité en profite pour remonter la tête de l’eau, en prenant pour cible les partisans du CPL. Ils vont politiser ce meurtre, accusant à tout-va l’opposition et spécialement le CPL (seul parti n’ayant pas de passé milicien pourtant!), appelant à leur tour au rassemblement populaire… ils n’auront le soutien que de 50.000 à 100.000 personnes malgré le tapage médiatique et leur commerce du sang du martyr Pierre. A l’échelle des rassemblements libanais, ce chiffre est minime.

Après quelques jours de deuil, l’opposition annonce finalement la date de son rassemblement, il se déroulera le 1er décembre 2006! Un jour mémorable qui lancera une série d’autres rassemblements dont un Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nos articles, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La guerre médiatique a commencé contre le nouveau Premier Ministre libanais

Posted by dodzi sur janvier 26, 2011

MPLBelgique.org

Par Dory Moutran

Najib Mikati visitant le général Michel Aoun à Rabieh, dans le cadre de sa tournée chez les anciens Premier Ministres, le 26 janvier 2011

Najib Mikati visitant le général Michel Aoun à Rabieh, dans le cadre de sa tournée chez les anciens Premier Ministres, le 26 janvier 2011

Najib Mikati n’avait pas encore reçu l’appui du minimum requis de députés au Parlement libanais, que la presse internationale et les médias des partis de la majorité précédente s’empressaient à le discréditer.

Coup d’Etat ou processus démocratique?

Avant même la nomination officielle de Najib Mikati, le Courant du Futur, le parti de Saad Hariri, communiquait déjà son intention de boycotter tout gouvernement dirigé par le candidat de l’opposition. L’appel à la participation à « la journée de la colère » a bien été entendu, et le parti du Premier Ministre sortant a dépêché d’appeler ce nouveau changement un « coup d’Etat » de la part du Hezbollah. Hariri a par ailleurs accusé l’opposition d’avoir « confisqué » la démocratie.

Dans la presse internationale également, les nombreux « experts » lient pratiquement tous les évènements au phénomène Hezbollah, sans oublier de parler de leurs armes, des évènements de mai 2008 dont le Hezbollah serait le seul coupable (on oublie facilement les milices de Hariri, Joumblatt et Berri dans toute cette affaire), ou même de la guerre contre Israël en 2006 (à nouveau, le Hezbollah est le seul et unique coupable).

On souhaite à tout prix faire croire au public mal informé que les évènements de ces 2 dernières semaines seraient dus à tout autre qu’un changement d’ordre démocratique, lié à la déception que certains citoyens et députés ont éprouvé vis à vis du leadership de Hariri. Certains vont jusqu’à accuser le Hezbollah d’avoir menacé physiquement Walid Joumblatt. Ce dernier, leader d’un des blocs parlementaires qui a permis le changement, a pourtant commencé ce changement de camp depuis 2009. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Nos articles, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Les religieux druzes s’alignent sur la nouvelle position de Joumblatt

Posted by jeunempl sur janvier 23, 2011

iloubnan

Les leaders religieux druzes ont tenu une réunion consultative présidée par Cheikh Nassereddine Al-Gharib à Kfar Matta au cours de laquelle ils se sont alignés sur la position du député Walid Joumblatt qui a annoncée récemment son nouveau positionnement dans le camp de la Syrie et de la résistance.

Les religieux Druzes (Machayekh) ont mis l’accent sur les « sacrifices réalisés par les Druzes en faveur des causes nationales arabes. Ils ont également fait l’éloge des sacrifices des autres communautés chiite, sunnite et chrétienne dans leur lutte pour protéger le Liban. Ils ont loué les positions des deux dirigeants Druzes Walid Joumblatt et Talal Arslan, opposés jusqu’à encore récemment, et qui aujourd’hui se trouvent dans le même camp « pour jouer un rôle réconciliateur entre toutes les parties et raccourcir les distances entre les responsables politiques », ont affirmé les leaders religieux. Annonçant leur soutien à Jumblatt, les religieux Druzes ont ainsi estimé que  » le Liban et la communauté druze sont soumis à d’énormes pressions et que la communauté druze a décidé de soutenir la Syrie et la résistance « .

Ils ont indiqué que « la situation au Liban nécessite un esprit de solidarité et des sacrifices interconfessionnels, en vue d’établir les règles de la loi et de consolider les institutions de l’Etat. Ils ont finalement réitéré l’importance de « l’unité entre le peuple, l’armée et la résistance » pour que le Liban soit un « bon exemple pour tout l’Orient arabe. »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rencontre Aoun/Joumblatt pour sceller la réconciliation

Posted by dodzi sur janvier 11, 2010

Libnanews

Le député druze Walid Joumblatt s’est rendu au domicile du député chrétien Michel Aoun à Rabieh au nord de la capitale libanaise ce matin à 11:00, accompagné des ministres Waël Bou Faour et Akram Chehayed ainsi que des députés Marwan Hamadé, Nehmé Tohmé, Alaadinee Terro et Elie Aoun. Cette rencontre se serait patronnée par le président de la république Michel Sleiman, afin de conclure le processus de retour des réfugiés déplacés durant la guerre civile, et serait placée selon Walid Joumblatt, sous le sceau de la l’intérêt du Liban et de son unité nationale

Walid Joumblatt a offert au dirigeant du CPL un livre avant d’entamer les discussions à l’issue desquelles une conférence de presse a été tenue.

Notant que les discussions se poursuivront au sein de comité mixtes, chargés notamment de la question des déplacés, le député Walid Joumblatt a estimé que cette rencontre scelle le processus de la réconciliation et enterre les notions de majorité et d’opposition au sein du gouvernement actuel, alors que le député Michel Aoun a indiqué de son coté que le processus de réconciliation vise à enlever les barrières psychologiques et sociales entre citoyens et à compléter la fin des barrières géographiques, sous-entendu à la période de la guerre civile de 1975 à 1990 où le Liban était divisé en cantons ethniques. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les portes de Damas sont ouvertes au député Walid Joumblatt

Posted by jeunempl sur juillet 19, 2009

Tayyar.org

Prince Talal Arslan

L'Emir Talal Arslan

Le ministre Arslan a assuré que l’opposition est unie dans sa position autour de sa participation au gouvernement.
A cet égard, il a invité la majorité parlementaire à gouverner seule au cas où l’opposition ne bénificie pas d’une paticipation efficace.
D’autre part, il a souhaité de ne pas introduire le Président de la République dans le jeu de répartition des cabinets, assurant par là même la confiance de l’opposition en sa personne.

Quant au sujet de la participation druze, il a confirmé le droit de son parti et de son bloc à participer au gouvernement toujours au sein de l’opposition.
D’autre part, le ministre Arslan a declaré que Damas est prête à recevoir le député Walid Joumblatt sans aucune médiation, tout en assurant que l’emplacement des druzes et du Liban ainsi que le noyeau stratégique du Liban est dan la Syrie.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections au Mont-Liban: Alliances et rapports de forces

Posted by jeunempl sur mars 30, 2009

L’Hebdo Magazine

Vote - UrneSi, dans les circonscriptions de Aley et du Chouf, la composition politique des communautés druze et sunnite fait nettement pencher la balance en faveur des forces du 14 mars, les autres régions du MontLiban, à très forte majorité chrétienne, restent plus ou moins ancrées dans l’orbite du CPL qui sera jugé sur ses choix politiques depuis 2005. A deux mois du scrutin fatidique, Magazine dresse un état des lieux.

Lors du lancement de la machine électorale du Courant patriotique libre (CPL), Michel Aoun a identifié les champs de bataille électorale les plus incertains: Beyrouth I, Zahlé et le Koura. Il n’a cité aucune circonscription du MontLiban, considérant que les résultats donneront l’ensemble de ses candidats vainqueurs, quelles que soient les circonstances ou, plutôt, parce qu’il a déjà une idée assez précise des forces qui s’érigeront contre lui, ses candidats et l’opposition. Car les données politiques de ce scrutin sont radicalement différentes du schéma de 2005. Le CPL est devenu un indéfectible allié du Hezbollah, la loi électorale n’est plus la même et, surtout, le général Aoun a exercé son magistère pendant quatre ans. Le tsunami a fait son œuvre, reste à savoir si les électeurs lui en tiendront rigueur. Pour remporter la mise le 7 juin prochain, le parti aouniste devra résoudre une équation à quatre nouvelles inconnues: le rôle du président Michel Sleiman à Jbeil, l’influence de Bkerké au Kesrouan, l’unification des rangs loyalistes dans le Metn et la prégnance des candidats indépendants à Baabda. Dans chacune de ces régions, le combat repose sur des données géographiques, démographiques et politiques propres à elles. Entre les rumeurs de marchandages, le bouillonnement des sondages et les intentions des uns et des autres, la cartographie politique est désormais assez claire pour identifier les forces en présence.

METN
LES ARMÉNIENS FERONT PENCHER LA BALANCE

Le Metn est traditionnellement considéré comme le bastion du maronitisme politique. Cette région est l’objet d’énormes tractations et, comme Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Walid Joumblatt salue les propos tenus par Hassan Nasrallah

Posted by dodzi sur février 19, 2009

Libnanews

Beyrouth, le 19 février — S’exprimant auprès d’un journaliste du quotidien As-Safir à l’issue d’une réunion avec le ministre de la Jeunesse et des Sports l’émir Talal Arslan, le député et chef du Rassemblement Démocratique Walid Joumblatt a salué l’appel au calme du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, suite au décès d’un membre du PSP Loutfi Zeineddine alors que ce dernier revenait de la commémoration du quatrième anniversaire de l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri.

Le député druze a indiqué que le ministre de la Jeunesse et des Sports a offert ses condoléances aux familles des victimes et de décrire le discours du secrétaire général du Hezbollah ce lundi comme un message positif consolidant « le principe de partenariat national » alors que devraient se dérouler les élections législatives le 7 juin prochain.

Walid Joumblatt a également estimé que l’arrestation par l’armée libanaise des personnes supposées être impliquées dans l’assassinat a démontré qu’il n’existe pas d’autre choix que celui de parier sur l’armée et l’État.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sleiman et Kahwaji défendent l’armée et Arslan ne mendie pas de siège parlementaire… Quant à Sfeir, il met en garde contre la victoire de l’opposition!

Posted by jeunempl sur février 7, 2009

El Nashra

Général Jean KahwajiL’entrevue télévisée du député Walid Joumblatt, chef de la « Rencontre démocratique »… « émet des échos » !

Joumblatt avait confirmé son appui à l’apaisement sans toutefois s’empêcher de lancer des accusations dans toutes les directions, notamment contre l’institution militaire et son commandant, le général Jean Kahwaji.
Cependant, quelques heures après ses propos, de nombreuses répliques lui ont été adressées !

D’abord, l’actuel commandant en chef de l’armée a organisé une cérémonie à l’honneur de son prédécesseur, le président de la République, élu à l’unanimité. Cette cérémonie consistait en une réplique indirecte à Joumblatt et qui porte, selon des sources militaires bien informées, des significations très importantes au niveau de l’allégeance de l’institution militaire à l’État et non aux chefs des confessions.
Le point commun des discours des deux généraux, de Baabda et de Yarzeh, était la réplique indirecte aux propos du député Joumblatt.
Kahwaji a assuré que « la loyauté des officiers et des soldats s’exprime uniquement envers l’armée et la patrie ». Il a noté n’avoir pas accédé au commandement de l’armée pour en modifier les principes. Au contraire, il tend à améliorer les mécanismes de travail et à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :