Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘arme’

Nucléaire iranien : la quadrature du cercle

Posted by jeunempl sur mai 13, 2010

Le Monde

Comment enrayer la course de l’Iran vers l’arme nucléaire ? Dans un mémo « secret » adressé à la Maison Blanche, et révélé mi-avril par le New York Times, le secrétaire à la défense, Robert Gates, disait son désarroi : les Etats-Unis n’ont pas de bonne solution – voire pas de solution. Venant de ce républicain nommé au Pentagone par Georges Bush junior et que Barack Obama a gardé à ce poste, l’aveu a du poids.

A 66 ans, Bob Gates, ancien directeur de la CIA, ex-soviétologue, est sur les questions stratégiques l’homme le plus écouté à la Maison Blanche. Ce natif du Kansas est la quintessence du réaliste en politique étrangère. Il se méfie autant des « faucons » que des « pacifistes », abhorre le « y a qu’à ».

Mais, sur l’Iran, Bob Gates laisse transparaître un sentiment d’impuissance. C’est moins un signe de faiblesse que la reconnaissance de la complexité du dossier. Dans cette affaire, il n’y a qu’une certitude, une seule : la République islamique veut se doter de la capacité de produire « la » bombe. Après, ce n’est qu’un cocktail de questions sans réponses évidentes. Revue de détail de quelques paramètres de l’équation iranienne.

La certitude L’Iran « coche toutes les cases de la prolifération nucléaire », dit le politologue François Heisbourg. L’Iran se dote d’une capacité d’enrichissement de l’uranium qui Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Enfin, compréhension

Posted by jeunempl sur janvier 21, 2010

Roger Akl

Au Liban, d’où je viens, certains racontent cette histoire : un vendeur à la sauvette criait : « pilules pour la compréhension, pilules pour la compréhension ». Un curieux acheta se demandant comment ces pilules agissaient pour augmenter ses dons de compréhension. Quand il avala une pilule, il s’écria : « Mais, c’est de la M… ! » Le vendeur lui répondit : « Vous voyez, vous avez compris ». C’est ainsi que nos médias et nos machines de propagande nous dorent la pilule et nous font avaler n’importe quoi. Ce fut ainsi que, par exemple, le Hezbollah libanais fut qualifié dans toute la presse et par tous les gouvernements occidentaux (ou presque) d’«organisation terroriste », car tout partisan, défendant son pays contre l’allié israélien de l’Occident, ne pouvait être que terroriste.

Bien sûr, je protestais dans tous mes écrits, mais, étant Libanais, ma crédibilité était toute relative. Certains étaient offensés par mon « culot » et demandaient à ne plus recevoir mes courriels, d’autres, plus amicaux, supportaient mes impairs en silence car, d’après eux, mon « cœur assombrissait ma raison ».

Quelle ne fut ma surprise lorsque je lus dans la revue « La Baille[1] » de janvier 2010, dans la partie géostratégie, un article sur le Hezbollah[2], dont le moins qu’on puisse dire, est qu’il est très bien analysé et nuancé. J’en cite quelques phrases importantes :

– « Présenté plus à tort qu’à raison comme un parti religieux intégriste dans la presse internationale occidentale, le Hezbollah est et demeure avant tout un parti nationaliste aussi politique que religieux… (Il) place son action dans une résistance farouche à Israël », et cela, non dans le contexte classique si cher à George W. Bush de la lutte du Bien conte le Mal, mais plutôt celui de la lutte des classes (« appel des déshérités ») entre les oppresseurs (ici, l’Occident, le bloc communiste et surtout Israël) et les opprimés, les premiers voulant s’approprier les ressources naturelles de la planète et la destinée des peuples.

– L’opération israélienne« Paix en Galilée », en 1982, qui a causé la mort de 19.085 personnes, en a blessé 31.915 et déplacé plus de 500.000 personnes, surtout chiites, a été le déclencheur de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nasrallah : « Le Hezbollah n’est pas en conflit avec l’Egypte »

Posted by dodzi sur avril 11, 2009

sayyed-hassan-nasrallahGlobalNet Tunisie

Avec un calme olympien, Hassan Nasrallah, a rejeté en bloc les accusations de l’Egypte, les qualifiant « d’allégations fallacieuses et infondées », visant à salir l’image du Hezbollah dans le monde arabe au moment où il jouit d’une popularité sans cesse grandissante.

Hassan Nasrallah a reconnu, dans une intervention retransmise par la chaîne al-Manar, que Sami Shiheb arrêté aux frontières entre la bande de Gaza et l’Egypte est un membre du Hezbollah. Mais, « contrairement à ce qu’avancent les autorités égyptiennes, Sami était en mission logistique pour Gaza et non dans une action hostile contre le régime égyptien ».

« Si l’aide accordée à nos frères palestiniens, affamés et sous occupation, est un crime, nous en sommes fiers et nous le reconnaissons aujourd’hui officiellement », a-t-il laissé entendre. Selon le S.G. du Hezbollah, celui qui doit être condamné, c’est bien le régime égyptien et non Sami. « Car, il participe encore au maintien du blocus infligé au peuple palestinien, il œuvre jour et nuit à détruire les tunnels, la seule bouffée d’oxygène pour la bande de Gaza, qui servent non seulement au transit des armes mais aussi des produits de consommation, des médicaments » etc.

Hassan Nasrallah a tenu à clarifier la vision et la politique du Hezbollah qui consiste « à faire front contre le projet sioniste, à protéger le Liban, à libérer les terres et à soutenir la résistance en Palestine, en Irak… « . Hassan Nasrallah a souligné clairement que « le Hezbollah n’a de visées hostiles contre aucun pays arabe et ne cherche à entrer en conflit contre aucun gouvernement arabe. Nous n’avons pas d’inimitiés avec les pays arabes, notre seul ennemi est Israël ». Il ajoute que « le Hezbollah ne prend point de position contre un régime arabe ou un autre. Que le régime soit démocratique ou dictatorial, légitime ou illégitime, républicain ou monarchique, ceci ne nous intéresse guère. Même si on est sollicité par une opposition d’un régime déterminé pour prendre position, on récuse de s’engager sur cette voie ou d’interférer dans les conflits internes des pays arabes, car, cela n’est pas notre mission ».

« On s’attendait de l’Egypte à ce qu’elle appelle à une concertation entre les pays limitrophes autour de la stratégie à suivre en vue de faire face aux changements politiques en Palestine et aux Etats-Unis d’Amérique, et non à s’en prendre aux mouvements de résistance et au Hezbollah », a-t-il souligné, appelant « le procureur général égyptien à prendre sa retraite et à s’orienter vers le cinéma ou le théâtre ».

Et le chef du Hezbollah d’affirmer solennellement : « Je déments catégoriquement toute intention du Hezbollah de vouloir perpétrer des attentats, ou troubler l’ordre public et la sécurité de l’Egypte ou de tout autre pays arabe. Ces accusations cherchent à diaboliser le Hezbollah et à l’assimiler à al-Qaïda qui a son idéologie et sa politique, qui sont loin d’être celles du Hezbollah. Le Hezbollah est un parti libanais modeste, sa direction est libanaise et n’a pas de représentations ni de cellules dans aucun pays arabe ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Saisie de drogue suite à une fusillade nocturne sur la route de l’arrestation

Posted by dodzi sur mars 20, 2009

Libnanews

cocaine1Beyrouth, le 20 mars – Selon une dépêche de l’ANI, une fusillade a éclaté aux alentours de minuit au niveau de la route internationale de Beyrouth quand les forces de sécurité ont tenté d’intercepter un trafiquant de drogue et sa cargaison.

Ce dernier et un membre des forces de l’ordre ont été blessés. L’opération s’est ensuite poursuivie jusqu’à l’aube et s’est soldée par l’arrestation de l’auteur des tirs et de ses 3 compliques ainsi qu’une large quantité de drogue et des armes.

Selon la même dépêche, le ministre de l’intérieur Ziad Baroud et le général Ashraf Rifi ont surveillé le déroulement de l’opération depuis son début jusqu’à sa fin.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :