Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Anjar’

Welcome Back Syria

Posted by jeunempl sur septembre 12, 2010

Bernard Mikael

Il a fallu une lutte de longue haleine, des milliers d’arrestations, des sacrifices à tous les niveaux, pour regagner une indépendance perdue et une souveraineté bafouée, pour que la Syrie sorte du Liban et que les libanais reprennent leur droit à l’autogestion.

Et tout ça, pour qui, pour quoi. Pour faire revenir au pouvoir les collaborateurs de la première heure !!
Je ne voulais pas croire au Général Aoun quand il disait (et dit toujours) que le combat de libération du Liban sera de loin plus facile que celui de la libération des esprits et de la société.

Je ne voulais pas croire au début puisque la nature humaine voire l’instinct humain tend vers la liberté et vers l’indépendance. Il était inenvisageable de revoir les collaborateurs d’hier crier leur héroïsme sur tous les plateaux. Leur place était censée être la prison, rien de plus que la prison. Mais, voilà que la société libanaise et orientale est très sentimentale, à mémoire très courte, et à l’enthousiasme très excessif.

Cette société était capable de faire revenir au pouvoir ceux qui ont dit « ceux qui votent pour la Syrie, votent pour les assassins de Rafic Hariri ». Cette même société vote et votera demain à celui qui a dit « je présente toutes mes excuses à la Syrie pour l’accusation politique qu’on a portée à son égard ».

Certes les motivations qui appuient ce vote sont beaucoup plus complexes et plus instinctives (communautaires, économiques, sectaires, Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le dernier camp de réfugiés arméniens: La chronique du Sandjak

Posted by jeunempl sur août 22, 2010

Delphine Darmency – L’Hebdo Magazine

Autoroute côtière, au niveau de Bourj Hammoud.
Pendant que l’œil du conducteur est rivé sur les files de voitures, les passagers peuvent encore remarquer les restes du camp de Sandjak, fondé en 1939 pour abriter les réfugiés arméniens.

Non loin de la place de la municipalité de Bourj Hammoud, entre la rue d’Arménie et l’autostrade, subsiste la moitié du camp de Sandjak. L’autre moitié a disparu sous les pelleteuses, laissant d’un côté un long terrain vague et, de l’autre, quelques squelettes de maisons, cloisons détruites et toits bâchés.
Mais entre les amoncellements de briques, les canapés pourrissant à l’extérieur, des antennes satellitaires et des draps pendus à des fils montrent que le camp respire encore. Des dizaines de familles y vivent toujours.

En 1939, le Sandjak d’Alexandrette (ou Liwaa Iskandaroun), alors syrien, est annexé par la Turquie à la suite d’un accord signé par la France mandataire. Des milliers d’Arméniens abandonnent leurs maisons et quittent le pays. Direction, le Liban.

A Beyrouth, ils s’installeront dans le camp qui reprend le nom de leur terre d’origine, Sandjak. «En 1946, ils sont rejoints par des familles ayant vendu leurs maisons pour partir en Arménie mais dont le voyage ne s’était pas concrétisé. Rejoints également par des familles venues du Nord du Liban», relate Mme Manqassarian, membre de la municipalité de Bourj Hammoud dans un article d’an-Nahar paru le 4 avril 2006.

Il y aurait eu dans les baraquements de bois et de tôle 750 familles. «En 1970, une partie de la population déménage dans de nouvelles habitations populaires dans les quartiers de Rawda, Bourj Hammoud ou Fanar, mais la majorité Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sayed Nasrallah a révelé en image les surveillances israéliennes de Rafic Hariri

Posted by jeunempl sur août 10, 2010

Al Manar

Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a révéle en images les surveillances israéliennes du martyr Rafic Hariri, ses activités, ses allées et venues etc sans compter une activité israélienne  aérienne anormale  le jour de son assassinat!
Voici les principaux extraits:

Comme promis, dans cette conférence je vais vous révéler des preuves tangibles sur l’assassinat de Rafic Hariri par Israël, or depuis que j’ai annoncé cette conférence beaucoup a été dit sur ce sujet : pourquoi maintenant ? pourquoi pas avant ?  Des questions qui ont toutes émané d’un sel coté !

Depuis le début,  depuis le 13 sept 1993 Israël travaille contre nous , c’est-à-dire depuis que nous avons fait une manifestation contre l’accord d’Oslo , dans laquelle nous avons perdu des martyrs , suite à cet incident il y a eu des tensions avec le gouvernement de Hariri , et là  un agent israélien a convaincu le président Hariri que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans les méandres d’un parti secret : Les 1001 vies du Tachnag

Posted by jeunempl sur juillet 26, 2010

Tigrane Yégavian – L’Hebdo Magazine

Un sigle, trois initiales en arménien, une abréviation en arabe, la FRA: Fédération révolutionnaire arménienne Tachnagtsoutioun (en français «fédération») – ou parti Tachnag, tel qu’on le connaît au Liban. Celui-ci est probablement le plus ancien parti politique existant au pays du Cèdre. Magazine revient sur l’histoire de ce parti aux multiples visages.

Depuis des lustres, le Tachnag fait la pluie et le beau temps dans son fief de Bourj Hammoud ainsi que dans la localité de Anjar, dans la Békaa. Soupçonné par ses adversaires de demeurer dans l’opacité, il n’en reste pas moins un parti incontournable au sein de l’arène politique libanaise et il en est bien conscient. Après avoir encaissé une lourde défaite aux législatives de 2009, il réapparaît en forme aux municipales de 2010.

La FRA, qui fit ses premières armes contre les Ottomans et les Tsaristes, n’en demeure pas moins un acteur engagé dans le combat pour la défense de la cause arménienne. De nos jours, elle encadre un pan entier de la communauté arménienne du Liban à la manière d’un parti tribunitien, comme ce fut le cas du Parti communiste français des années 1950. Comme le souligne le chercheur et journaliste français Gaïdz Minassian, auteur d’une thèse controversée sur ce parti, «nombreuses sont les familles arméniennes de Bourj Hammoud et ailleurs où l’on naît Tachnag, on se marie Tachnag… et l’on meurt Tachnag».

Opérant depuis l’Arménie, le Tachnag est un parti international, politiquement orienté et impliqué dans les pays où la diaspora arménienne est présente depuis le génocide de 1915. Isolé des autres partis arméniens, le Tachnag fait cavalier seul dans son combat contre le régime soviétique qui gouvernait l’Arménie. Les communistes arméniens et les militants du parti concurrent Hentchak, à l’époque influents, le taxaient volontiers de parti chauvin et «nationaliste petit bourgeois».

Le duel Tachnag/Hentchak connut son paroxysme en 1958, lorsque le Liban s’entre-déchirait dans un arrière-fond de guerre froide. Dans ce contexte, c’est tout naturellement qu’une alliance se forgea entre le Tachnag et les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Contrat de fourniture d’électricité au Liban par la Syrie prolongé d’un an

Posted by dodzi sur janvier 12, 2010

Iloubnan.info

Selon le rapport Lebanon This Week de la Banque Byblos, l’entreprise publique libanaise Electricité du Liban et l’Etablissement de Syrie pour la production et transmission de l’électricité ont signé une prolongation d’un an de leur accord pour la fourniture d’électricité de la Syrie au Liban. (station électrique syrienne de Dimas à la station libanaise de Anjar, et de sation Simerian à Deir Nabouh).

La partie syrienne indique que « la quantité d’électricité fournie au Liban a été de plus de 8 milliards de kilowatt/heure depuis 1998 ». Elle ajoute qu’elle fournira de l’électricité au Liban « dans la mesure des possibilités de la Syrie ».

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rétrospective: Le 26 avril 2005, l’armée syrienne se retire officiellement du Liban

Posted by jeunempl sur avril 26, 2009

[A l’occasion du 4ème anniversaire du retrait de l’armée syrienne du Liban, le MPLBelgique.org vous propose de revivre cet évènement historique et pour lequel le CPL s’était battu pacifiquement depuis sa création]

Archives d’époque

Le crépuscule de l’ère syrienne

RFI – Paul Khalifeh

26 avril 2005 – Le dernier soldat syrien s’est retiré lundi après 30 ans de présence militaire et 15 années de règne sans partage au Liban. Ce que personne n’osait imaginer il y a deux mois s’est finalement produit: l’ère syrienne vient de s’achever au pays du Cèdre.

Pour la première fois depuis 30 ans, le Liban est vide de toute armée étrangère. Les derniers soldats syriens ont regagné leur pays lundi, achevant ainsi le retrait décidé le 5 mars par le président Bachar el-Assad sous la pression de la rue libanaise et de la communauté internationale.

Le redoutable chef des services de renseignements syriens, qui faisait la pluie et le beau temps au Liban il y a encore quelques semaines, a été parmi les derniers à s’en aller. Au volant d’une Mercedes noire et à la tête d’un convoi d’une vingtaine de voitures, le général Rostom Ghazalé a été Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :