Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Amin Gemayel’

A. Gemayel appelle à dissocier le Liban de la crise en Syrie

Posted by dodzi sur avril 10, 2012

L’Orient le Jour

Le chef suprême des Kataëb, l’ancien président Amine Gemayel, a exprimé sa crainte que la crise syrienne n’atteigne le Liban à cause des divergences dans les prises de position des parties libanaises à l’égard du régime baasiste. « Le Liban devrait se dissocier des développements en Syrie », a insisté M. Gemayel. Pour le chef des Kataëb, toutes les factions ont un intérêt commun, celui de préserver la stabilité du pays, ajoutant que ni le Hezbollah ni ses adversaires politiques n’ont intérêt dans une éventuelle l’escalade.

Sur la situation en Syrie, Amine Gemayel a assuré que nul ne peut prédire comment les choses tourneront tant que le régime continue dans la répression et que la révolte persiste. « Nous devons convaincre le régime syrien actuel ou n’importe quel autre régime qui prendrait le pouvoir que le Liban n’a pas l’intention d’interférer dans les affaires syriennes afin que la Syrie n’interfère pas dans les nôtres », a ajouté M. Gemayel.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retour du Vatican, Raï se dit « prêt à un face à face avec Nasrallah »

Posted by dodzi sur avril 17, 2011

L’Orient le Jour

Le patriarche Raï prône la réconciliation, l'ouverture et le dialogue... son appel sera-t-il favorablement reçu?

Le patriarche maronite a clôturé, samedi, sa première visite officielle au Vatican. De retour au Liban, avec à son agenda une rencontre chrétienne restreinte, mardi, au siège patriarcal, le patriarche Raï a appelé à la formation rapide d’un gouvernement et s’est dit « prêt à un face à face avec Hassan Nasrallah. »

Après son séjour romain et une semaine de contacts, de réunions de travail et de réceptions au cours de laquelle le nouveau patriarche a été introduit dans ses nouvelles charges, Raï est rentré à Beyrouth avec la claire intention de mener à bien sa tâche tant sur le plan ecclésial que sur le plan diplomatique et politique. Ainsi, depuis l’aéroport international de Beyrouth, où il a été reçu par le ministre sortant de l’Intérieur, Ziyad Baroud, représentant le chef de l’État, le patriarche Béchara Raï a appelé à la formation rapide d’un gouvernement : « Le pays ne peut plus supporter la paralysie de ses administrations et ses institutions et il est fort déplorable que la vie de tous les Libanais soit suspendue à un portefeuille ministériel », a-t-il déclaré. « Face aux vents de changements qui soufflent sur la région, il n’est pas permis qu’on joue avec l’avenir du pays comme s’il n’était en rien concerné », a poursuivi le patriarche.

Répondant à une question concernant le dialogue avec le Hezbollah, le chef de l’Église maronite s’est dit prêt au dialogue avec tout le monde et même « prêt à un face à face avec le secrétaire général du parti de Dieu Hassan Nasrallah. » Et Raï d’assurer : « Le dialogue sincère et responsable sur le plan de l’entente interne et la consultation des autres en ce qui concerne les choix fondamentaux font partie de nos constantes. Dieu nous a appris le dialogue, en envoyant son fils, Jésus Christ, sur terre. Il doit en être de même pour nous. »

Le patriarche a également confirmé qu’il recevra, mardi prochain, à Bkerké, les quatre figures les plus représentatives de la communauté maronite : Amine Gemayel, Michel Aoun, Sleimane Frangié et Samir Geagea. Ce sera, a-t-il dit, une forme de retraite spirituelle, accompagnée d’un rite de repentance particulier à la semaine sainte. Le sommet maronite restreint sera suivi, le 12 mai, d’un sommet interreligieux. « Nous avions publiquement annoncé la tenue du sommet interreligieux. Pour ce qui est du sommet maronite, il était supposé se tenir dans la discrétion, mais je n’y trouve pas d’inconvénient qu’il soit rendu public », a souligné Raï. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le parti Kataëb: Comme le phénix, il renaît de ses cendres

Posted by jeunempl sur septembre 11, 2010

Arlette Kassas – L’Hebdo Magazine

En 2011, le parti Kataëb –le rocher comme le surnomment avec fierté ses partisans – célébrera son 75e anniversaire. Une série d’activités marqueront cette date-événement. Sous le slogan «Dieu, patrie, famille», le parti a été un acteur principal de l’une des périodes les plus importantes et les plus douloureuses de l’histoire du Liban.

D’une génération à l’autre, les hommes et les femmes de la dynastie des Gemayel ont lutté pour un Liban conforme à leurs principes. La famille compte cinq martyrs: Amine Assouad, Manuel, Maya, Bachir et Pierre. Comme le dit si bien Sami, député du Metn, «les Gemayel, c’est comme une armée. Elle avance. Quand l’un tombe, il y a toujours quelqu’un qui continue».

Depuis 1936, le parti lutte pour défendre ses constantes. Il connaît des hauts et des bas et des différends internes l’ont parfois déchiré. Selon des cadres phalangistes, le parti est, aujourd’hui, sur la voie d’une guérison complète. Il reprend avec force son rôle sur la scène politique.

Les Phalanges libanaises, plus souvent désignées par Kataëb, ont été fondées en 1936 par Pierre Gemayel, Georges Naccache, Charles Hélou, Hamid Frangié remplacé par Emile Yared, et Chafic Nassif. Les premiers partisans ont milité pour l’indépendance du Liban. Le parti Kataëb, conformément à sa constitution, défend une démocratie sociale basée sur «une liberté qui n’est pas celle des capitalistes et une égalité qui n’est pas celle des communistes». Il se voulait, au départ, un mouvement à caractère Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Sayegh: Gemayel se rendra en Syrie uniquement pour l’intêret du Liban

Posted by dodzi sur mars 17, 2010

Iloubnan.info

Si cette visite jouera en faveur des intêrets du Liban et si jamais le patriarche Nasrallah Boutros Sfeir accepte, le chef du parti des Kataeb Amin Gemayel n’aura aucun problème à se rendre en Syrie, a déclaré le ministre des Affaires Sociales Selim Sayegh lors d’une interview avec le journal koweitien Al-Anbaa.

Il a par ailleurs discuté de la prochaine visite à Damas du chef du Parti Socialite Progressite le député Walid Jumblatt se demandant ainsi de sa valeur, ajoutant que le premier ministre Saad Hariri s’est rendu en Syrie en décembre dernier en tant que premier ministre et ce dans le cadre d’une visite ayant pour but d’établir des relations bilatérales équilibrées entre les deux pays.

Sayegh a par ailleurs appelé à améliorer les liens diplomatiques entre Beyrouth et Damas à l’issue de la réouverture d’ambassades au sein des deux capitales en 2008. L’object du Dialogue National est de désarmer le Hezbollah et de placer toutes les armes sous le contrôle de l’Etat, a ajouté Sayegh.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Joumblatt : « Les dirigeants maronites ont des plans suicidaires visant à faire adopter à Saad Hariri leurs projets politiques », Le Liban, un laboratoire néoconservateur

Posted by dodzi sur septembre 21, 2009

Libnanews

Walid Joumblatt - PSPBeyrouth, le 19 septembre – Le député druze Walid Joumblatt s’en est vivement pris au pôle chrétien du 14 Mars, accusant l’ancien président de la république Amine Gemayel et le dirigeant des Forces Libanaises Samir Geagea d’empêcher la formation du gouvernement du premier ministre désigné Saad Hariri en oeuvrant avec les néoconservateurs américains.

Walid Joumblatt aurait indiqué à une délégation palestinienne, selon le quotidien Al Akhbar, que « quelques dirigeants maronites adoptent un projet politique qui, s’il est totalement impliqué, les mènera au suicide ». Il aurait nommé le cas de l’ancien président de la république Amine Gemayel et de Samir Geagea, les accusant de vouloir pousser le premier ministre désigné Saad Hariri à adopter ces projets politiques pouvant amener à l’isolation de la communauté sunnite au Liban.

Walid Joumblatt a poursuivi, indiquant ne pas vouloir se suicider et estimant sa présence au coté de Saad Hariri nécessaire avant de s’en prendre à la politique américaine, accusant les néoconservateurs de toujours détenir le pouvoir décisionnel sur la question du Moyen-Orient en dépit de l’arrivée de l’administration Obama. Le député druze a notamment accusé ces mêmes néoconservateurs d’œuvrer en faveur d’un remodelage du Moyen-Orient avec des pays créés sur des critères ethniques et religieux. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bassam El Hachem: L’amertume que porte ce groupe est en train de le conduire sur un chemin dont le but est l’élimination des chrétiens du Liban

Posted by dodzi sur septembre 15, 2009

Tayyar.org

Bassem el HachemLe Président de la « commission d’éducation politique » du CPL Dr.Bassam El Hachem a critiqué le rôle joué par les chrétiens du « 14 mars » malgré leur conviction par la non-convenance de ce rôle, considérant que l’amertume que porte ce groupe est en train de le conduire sur un chemin dont le but est l’élimination des chrétiens du Liban. Cela s’est manifetsé par la confiscation de la décision des chrétiens dans les gouvernements consécutifs depuis 1992. Hachem a demandé au Président Gemayel et au député Dory Chamoun et autres qui sont en train de propager que le Général Aoun a bloqué la formation du gouvernement à cause de son atachement à Gebran Bassil, comment peuvent-ils expliquer à l’opinion publique la violation des normes constitutionnelles par Saad Hariri en déposant au Président de la République un papier lui demandant de le signer sinon il démissionne? Comment expliquent-ils la désignation des noms des ministres chrétiens par Hariri sans consulter les références qu’ils représentent au sein du gouvernement et leur imposition au Président de la République.

Il a ajouté dans une entrevue pour l' »Agence des informations libanaises » que: « les pratiques des chrétiens du « 14 mars » posent plusieurs points d’inetrrogations autour de leur rôle dans la soumission du Liban et des chrétiens en particulier à la volonté de l’Axe Arabe lié à Israel et à ses gardiens internationaux,ce même Axe qui n’a cessé depuis 8 ans de pratiquer l’excluivité et la domination dans le gouvernement du pays. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rififi au sein même de la majorité : Samy Gemayel refuse le ministère du tourisme

Posted by dodzi sur septembre 9, 2009

Libnanews

drapeau kataebBeyrouth, le 8 septembre – Le député Samy Gemayel a indiqué sur le site du Parti Kataëb refuser de participer au gouvernement proposé au Président de la République par le premier ministre désigné Saad Hariri hier, confirmant les fractures au sein de la majorité actuelle sur la répartition et les noms proposés au sein de la prochaine équipe gouvernementale, aggravant la crise au sein du 14 Mars.

Selon certaines informations, Samy Gemayel refuserait de participer au sein de la prochaine équipe gouvernementale comme ministre du tourisme ou il succèderait à l’actuel député de Zahlé Elie Marouni, également Kataëb. L’ancien Président de la République et dirigeant du Parti annoncera officiellement la position des Phalangiste au Président de la République Michel Sleiman et au premier ministre désigné Saad Hariri dans les heures qui viennent.

Pou rappel, le Parti Kataëb avait déjà annoncé le mois dernier la suspension de leur participation aux réunions du 14 Mars pour protester contre le manque de considération de leurs propositions. Cette annonce avait ensuite été suspendue suite à la visite du coordinateur du 14 Mars à l’ancien Président de la République Amine Gemayel, le 26 aout dernier.

L’opposition, comprenant le CPL, le Hezbollah et le mouvement Amal avaient déjà annoncé leur refus de participer à ce gouvernement, estimant que les conditions posées pour collaborer avec le 14 Mars n’étaient pas réunies.

Au sein de la majorité, des réserves seraient également émises officieusement par le député Walid Joumblatt et le dirigeant des Forces Libanaises, tout en soutenant officiellement le premier ministre désigné Saad Hariri.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Gemayel appelle à des négociations libano-israéliennes indirectes

Posted by dodzi sur août 28, 2009

Iloubnan.info

Amin GemayelBEYROUTH – S’exprimant lors d’une conférence à l’Université Sao Paolo au Brésil, le chef du parti des Kataeb Amine Gemayel a appelé vendredi à entamer des négociations indirectes entre le Liban et Israël en vue de résoudre le conflit des frontières entre les deux pays. Il a souligné que « nous n’évoquons pas de négociations de paix avec Israël, mais des formalités provisoires qui permettent de réactiver l’armistice de 1949, confirmée par l’Accord de Taëf et la Résolution 1701 du Conseil de Sécurité ».

Gemayel a suggéré un plan de quatre points visant à confirmer le rôle du Liban, développer ses institutions et renforcer sa sécurité nationale. Le plan propose de laïciser les institutions étatiques libanaises, décentraliser les administrations, adopter la politique de la neutralité positive vis-à-vis les conflits régionaux et redéfinir le rôle du Liban en vue d’en faire une adresse mondiale pour le dialogue entre les religions, les cultures et les civilisations.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

20 09: changeons 20 ans en 09 secondes!

Posted by dodzi sur mai 14, 2009

MPLBelgique.org

change20in09Au Liban, le « centriste » est un extrémiste qui refuse le changement au nom de l’archaïsme politique, le féodalisme, le clientélisme, les discours communautaristes et séparatistes! Il se veut modéré. Mais depuis quand le « modéré » tolère-t-il la corruption contre laquelle ni lui ni les dirigeants actuels n’ont jamais lutté? Comment un « modéré » accepte-t-il l’injustice?

Aujourd’hui vous avez un choix clair!

Pensez-vous que la majorité actuelle a fait suffisamment pour lutter contre la corruption, la fraude et les gaspillages? Alors renouvelez leurs mandats!

Pensez-vous que la justice soit suffisamment indépendante et qu’elle est capable de prendre des décisions sans l’ingérence du politique? Alors renouvelez les mandats de la majorité!

Pensez-vous que la majorité actuelle vous représente de manière juste, qu’elle vous ait offert une plate-forme politique stable et démocratique, et qu’elle ait œuvré pour le bien du pays, ses habitants, ses enfants, plutôt que pour leurs propres intérêts? Votez donc pour ses candidats!

Pensez-vous que le Liban offre suffisamment d’opportunités pour tous les secteurs économiques et sociaux, de l’agriculture au services, en passant par l’industrie? Donnez leur alors 4 ans supplémentaires!

Pensez-vous qu’il est facile de faire vivre votre famille dignement, de leur trouver un toit stable et abordable, d’offrir des études à vos enfants sans vous ruiner, et de leur garantir un avenir certain dans leur pays sans devoir émigrer? Si cela est le cas, alors soutenez la majorité actuelle, et oubliez le changement et la réforme!

Nous avons attendu 20 ans! 20 longues années pour démocratiser notre pays! Pour avoir le droit de choisir librement nos élus, pour changer ceux-ci et réformer nos institutions! Pourquoi attendre encore? Pourquoi accorder à la majorité actuelle 4 ans supplémentaires? Ne sont-ils pas suffisamment prévisibles? Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La fièvre électorale bat son plein

Posted by dodzi sur avril 11, 2009

RFI

election-interne-orangeLe Liban a rendez-vous, le 7 juin prochain, avec des élections législatives qualifiées d’historiques. 702 candidats se disputent 128 sièges, répartis à égalité entre chrétiens et musulmans.

De notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Après quatre années d’une crise politique sans précédant depuis la fin de la guerre civile, en 1990, ponctuée d’assassinats, d’attentats et d’affrontements armés, en mai 2008, la majorité parlementaire du 14-mars et l’opposition se livrent un duel électoral sans merci, le 7 juin. Le but affiché des deux larges coalitions est d’obtenir une majorité au Parlement, afin de contrôler le prochain gouvernement. Dans le régime parlementaire libanais, la Chambre, qui ne peut être dissoute que dans des conditions très difficiles à réunir, est la principale institution. C’est elle qui élit le président de la République, désigne le Premier ministre et accorde la confiance au gouvernement. Sept cent deux candidats se disputent les 128 sièges, répartis à égalité entre chrétiens et musulmans. Les plus illustres sont le Premier ministre Fouad Siniora, le président du Parlement Nabih Berry, le leader chrétien Michel Aoun et le chef druze Walid Joumblatt.

Le découpage électoral, basé sur les petites circonscriptions, adopté à la conférence interlibanaise de Doha, en mai 2008, permet aux chrétiens, pour la première fois depuis 1972, de choisir une cinquantaine de leurs 64 députés. De 1975 à 1990, aucune élection n’a été organisée à cause de la guerre civile. A la fin de chaque législature de quatre ans, le Parlement renouvelait son mandat afin d’éviter le vide institutionnel. Et pendant la tutelle syrienne (1990-2005), les lois électorales successives étaient élaborées surtout dans un souci d’affaiblir les chrétiens. Les électeurs de cette communauté étaient rattachés à de vastes circonscriptions contenant une confortable majorité d’électeurs musulmans. Ceux-ci faisaient pencher la balance en faveur des candidats chrétiens proches de la Syrie. Appuyé par ses alliés chiites (le Hezbollah et le mouvement Amal, dirigé par le président du Parlement), le général Michel Aoun a réussi à obtenir un découpage électoral libérant les chrétiens du poids déterminant de l’électorat musulman dans six des vingt-six circonscriptions. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :