Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Amérique du Sud’

Le cardinal Jorge Mario Bergoglio est le pape François Ier

Posted by jeunempl sur mars 13, 2013

Le cardinal Jorge Mario Bergoglio - pape Francois 1erLa Croix

Selon une information, jamais confirmée ni démentie par l’intéressé, le cardinal Jorge Maria Bergoglio aurait recueilli une quarantaine de voix lors du conclave de 2005, suffisamment pour bloquer l’élection de Joseph Ratzinger, avant de finalement laisser entendre qu’il ne voulait pas être élu. Huit ans plus tard, tout est différent : Jorge Mario Bergoglio est devenu le premier pape latino-américain et le premier jésuite. Et c’est tout naturellement que sa proximité avec les pauvres lui a fait choisir le nom de François Ier.

Né en 1936 à Buenos Aires dans une famille modeste d’immigrés italiens venus du Piémont dont le père était employé de chemins de fer, Jorge Mario a grandi à l’école publique avant d’entamer des études de techniciens chimiste puis de se tourner vers la prêtrise, mûrissant sa vocation dans le laboratoire où il travaille. Le séminaire diocésain de Buenos Aires puis le noviciat jésuite où il entre en 1958.

Après son ordination en 1969, ses études le conduisent au Chili et en Espagne où il prononce sa profession perpétuelle en 1973, avant de revenir en Argentine comme maître des novices puis comme provincial. Des années difficiles, marquées par la dictature où la Compagnie est profondément divisée sur la question de la théologie de la libération et souffre d’une baisse des vocations. Six ans plus tard, soucieux de maintenir la non-politisation des jésuites, il laisse une province apaisée et de nouvelles vocations.

UN « HOMME DISCRET ET TRÈS EFFICACE, FIDÈLE À L’ÉGLISE »

Recteur du grand Collège, les facultés jésuites de théologie et de philosophie de Buenos Aires, et curé dans la capitale argentine à partir de 1980, il part en Allemagne en 1986, achever sa thèse de théologie à Fribourg, puis revient comme curé en Argentine : à Cordoba, à 700 km à l’ouest de la capitale, au pied de la sierra, puis à Mendoza, près de la frontière chilienne.

En 1992, Jean-Paul II nomme ce « wojtylien pur jus », selon les mots de Sergio Rubin, chroniqueur religieux du grand quotidien argentin Clarin, évêque auxiliaire de Buenos Aires, puis coadjuteur en 1997. L’année suivante, il succède au cardinal Antonio Quarracino qui, quelques jours avant sa mort, évoquait « cette bonne nouvelle pour son diocèse », dressant le portrait d’un « homme discret et très efficace, fidèle à l’Église et très proche des prêtres et des catholiques ». Ascète et austère, le nouvel archevêque délaisse alors la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Jeita, c’est fini…

Posted by jeunempl sur novembre 12, 2011

(L’Orient le Jour)

La grotte de Jeïta ne figurera pas au palmarès des 7 nouvelles merveilles de la Nature. L’opération, lancée en 2009 par la fondation New7wonders du Suisse Bernard Weber, s’est achevée hier sur des résultats qui ont déçu les Libanais. À la clôture du délai consacré au vote, les 7 nouvelles merveilles de la nature sélectionnées étaient : l’Amazonie, la baie de Halong au Vietnam, les chutes d’Iguazu en Argentine et au Brésil, l’île de Jeju en Corée du Sud, l’île de Komodo en Indonésie, la rivière souterraine de Puerto Princesa aux Philippines et la montagne de la Table en Afrique du Sud.

Le Liban peut cependant se consoler de savoir que sa sublime grotte figure aux côtés de la Forêt-Noire (Allemagne) et du Kilimandjaro (Tanzanie), parmi les merveilles écartées – de justesse – de ce palmarès, et qu’elle continuera à être un symbole éclatant de l’incroyable beauté de la terre et du Liban.

C’est du reste l’objectif de la fondation, qui s’est proposé de créer « une mémoire internationale » par le biais d’activités partagées par des citoyens du monde entier. De fait, près de 100 millions de personnes ont participé à l’opération de vote destinée à sélectionner les 7 nouvelles merveilles de la nature.

Le Liban a figuré dans les 14 derniers sites choisis d’un total de 77 présélectionnés.

La fondation suisse, qui est basée à Zurich, compte maintenant organiser un nouveau vote mondial pour sélectionner une nouvelle Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La tournée du ministre Abboud en Amérique latine : pour la réactivation du rôle de la diaspora libanaise

Posted by jeunempl sur novembre 8, 2011

S.N. – ANI

Fadi Abboud - Ministre du Tourisme

Le ministre du Tourisme Fadi Abboud a mis l’accent mardi sur la nécessité de réactiver le rôle de la diaspora libanaise en Amérique latine.

M. Abboud effectue actuellement une tournée en Amérique du Sud; après avoir été en Argentine où il s’est entretenu avec son homologue à Buenos Aires, le ministre s’est dirigé mardi au Brésil où il a tenu une réunion avec la diaspora libanaise au siège de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Rio de Janeiro, en présence de diplomates et d’hommes politiques brésiliens.

« La diaspora libanaise en Amérique latine est importante mais n’investit pas dans le Liban; ma visite vise donc aujourd’hui à discuter des moyens d’améliorer la communication entre le Liban et le Brésil, pays qui enregistre un grand nombre de Libanais », a dit le ministre lors de son mot prononcé dans la Chambre de Rio.

Il a dans ce cadre appelé surtout au vote à la grotte de Jeita à laquelle il a attribué une importance exceptionnelle dans les domaines Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban espère endiguer la fuite des cerveaux

Posted by dodzi sur mars 30, 2010

Econostrum.info

Par Jenny Saleh

466 000 à 640 000 Libanais auraient quitté le pays entre 1992 et 2007. La diaspora libanaise est trois fois plus nombreuse que les habitants actuels du pays.

Depuis de nombreuses années, le Liban est confronté à un sérieux problème, celui de l’émigration de ses jeunes diplômés vers d’autres pays plus attractifs, économiquement parlant. Salaires trop bas, instabilité politique, font partie des quelques motifs qui poussent les jeunes Libanais à s’expatrier.

Peu de pays dans le monde peuvent se targuer d’avoir plus de ressortissants à l’étranger que sur leur propre sol. C’est le cas du Liban, qui compte une diaspora ancienne mais aussi plus récente de plus de 12 millions de personnes, contre seulement 4 millions d’habitants sur la terre natale.

Aux différentes vagues d’émigration vers l’Afrique, les Amériques ou l’Europe, au début du XXe siècle, pour fuir la domination ottomane, a succédé un autre type d’émigration, entre 1975 et 1990 en raison de la guerre civile qui ensanglantait le pays. Mais depuis plusieurs dizaines d’années, c’est une toute autre forme d’émigration qui gangrène le pays, celle de ce qui est sans doute sa matière première, l’élément humain.

Cette fuite des cerveaux touche aujourd’hui toutes les familles libanaises. Au moins 50% des Libanais a un membre de sa famille qui s’est expatrié. Des chiffres publiés dans une étude de l’Université Saint-Joseph à Beyrouth parlent d’eux-mêmes. 466 000 à 640 000 personnes auraient quitté le pays entre 1992 et 2007, dont l’écrasante majorité de 77%  sont des jeunes âgés entre 18 et 35 ans.

Stopper l’hémorragie

Ces chiffres, le ministre du Travail libanais, Boutros Harb, les a utilisés lors de son intervention dans un débat portant sur « Les jeunes, l’emploi et l’émigration« , organisé le 26 mars 2010, lors du salon de recrutement Forward, à Beyrouth. Le ministre a également noté que « le taux de migration des jeunes, aux alentours des 17,5%, est beaucoup plus élevé que la moyenne nationale, de 10,3%« .

Et le plus inquiétant, comme l’a souligné M.Harb, c’est que « presque 50% de ces jeunes candidats à l’émigration sont titulaires d’un diplôme universitaire, 22% d’entre eux sont bacheliers, tandis que 10% dispose d’un diplôme technique ».

Bref, le Liban perd sa main d’oeuvre qualifiée, qui préfère aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte et surtout, plus lucrative. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :