Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Amérique du Nord’

Je suis une terroriste

Posted by jeunempl sur juin 1, 2013

La Presse

L’auteure est étudiante au collège de Maisonneuve.

Hezbollah - manif & fiestaJe suis une terroriste. C’est en entendant qu’un ami d’origine arabe s’est encore fait refuser l’entrée aux États-Unis la fin de semaine dernière que j’ai décidé d’écrire pour exprimer ma frustration, mais encore plus, ma déception devant l’association faite automatiquement entre les noms à ascendance arabe et le mot «terrorisme».

À chaque voyage, c’est le même processus. Le stress. La fouille. Les questions. «Quel est votre lien avec le Hezbollah?», «Condamnez-vous les propos de Hassan Nasrallah?», «Avez-vous un quelconque contact avec des membres d’Al-Qaïda?», et ça ne s’arrête plus.

La sécurité est de mise, j’en conviens, mais de là à en arriver à un profilage racial aussi radical, je refuse. C’est ridicule. Comme mentionné par la chroniqueuse Rima ElKouri dans un de ses récents articles, on veut voir des monstres: les autorités s’attendent à ce que tout homme de grande taille, aux yeux cernés et à la barbe non rasée soit lié d’une manière ou d’une autre à un groupe terroriste.

Or, ce n’est malheureusement pas le cas et, à ce que je sache, des terroristes d’origine caucasienne ont souvent fait les manchettes de l’Histoire sans qu’on n’en fasse tout un plat.

Je ne dis pas ici qu’on devrait minimiser les actions terroristes, je dis plutôt qu’on devrait agir de la même manière envers un caucasien qu’envers un arabe: une sécurité accrue pour tous, pas pour certains uniquement.

Terrorisme et Islam sont deux mots qui s’opposent complètement: notre Islam n’est pas celui que vous voyez dans les films ou que vous lisez dans les journaux à sensation. L’Islam, le vrai, condamne les actions commises par Al-Qaïda: il ne reconnaît pas ses membres comme musulmans. Ils ne sont pas des musulmans.

De plus, peut-on arrêter d’associer le Hezbollah à Al-Qaïda? En tant que Sud-Libanaise d’origine, je ne peux que m’épouvanter devant une telle association. Contrairement à la Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Général Aoun en voyage au Canada, accueilli par la foule à Toronto

Posted by jeunempl sur octobre 28, 2012

MPLBelgique.org

La diaspora libanaise de Toronto et de tout l’Ontario a accueilli le Général Michel Aoun et le ministre Gebran Bassil lors d’un diner de gala donné en leur honneur.
La dernière visite du Général Aoun au Canada remontait à 9 ans. Au vu de l’accueil exceptionnel qui lui a été réservé, les Canadiens attendaient impatiemment ce retour.

Dans son discours, le Général Aoun a insisté sur le Changement et les réformes qui sont nécessaires, notamment concernant la loi électorale, injuste envers la représentation des Libanais.

« Ceux qui ont profité des lois électorales fabriquée sur mesure pour s’approprier une majorité artificielle sont encore là pour refuser une nouvelle loi, vraiment représentative du peuple. » Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban espère endiguer la fuite des cerveaux

Posted by dodzi sur mars 30, 2010

Econostrum.info

Par Jenny Saleh

466 000 à 640 000 Libanais auraient quitté le pays entre 1992 et 2007. La diaspora libanaise est trois fois plus nombreuse que les habitants actuels du pays.

Depuis de nombreuses années, le Liban est confronté à un sérieux problème, celui de l’émigration de ses jeunes diplômés vers d’autres pays plus attractifs, économiquement parlant. Salaires trop bas, instabilité politique, font partie des quelques motifs qui poussent les jeunes Libanais à s’expatrier.

Peu de pays dans le monde peuvent se targuer d’avoir plus de ressortissants à l’étranger que sur leur propre sol. C’est le cas du Liban, qui compte une diaspora ancienne mais aussi plus récente de plus de 12 millions de personnes, contre seulement 4 millions d’habitants sur la terre natale.

Aux différentes vagues d’émigration vers l’Afrique, les Amériques ou l’Europe, au début du XXe siècle, pour fuir la domination ottomane, a succédé un autre type d’émigration, entre 1975 et 1990 en raison de la guerre civile qui ensanglantait le pays. Mais depuis plusieurs dizaines d’années, c’est une toute autre forme d’émigration qui gangrène le pays, celle de ce qui est sans doute sa matière première, l’élément humain.

Cette fuite des cerveaux touche aujourd’hui toutes les familles libanaises. Au moins 50% des Libanais a un membre de sa famille qui s’est expatrié. Des chiffres publiés dans une étude de l’Université Saint-Joseph à Beyrouth parlent d’eux-mêmes. 466 000 à 640 000 personnes auraient quitté le pays entre 1992 et 2007, dont l’écrasante majorité de 77%  sont des jeunes âgés entre 18 et 35 ans.

Stopper l’hémorragie

Ces chiffres, le ministre du Travail libanais, Boutros Harb, les a utilisés lors de son intervention dans un débat portant sur « Les jeunes, l’emploi et l’émigration« , organisé le 26 mars 2010, lors du salon de recrutement Forward, à Beyrouth. Le ministre a également noté que « le taux de migration des jeunes, aux alentours des 17,5%, est beaucoup plus élevé que la moyenne nationale, de 10,3%« .

Et le plus inquiétant, comme l’a souligné M.Harb, c’est que « presque 50% de ces jeunes candidats à l’émigration sont titulaires d’un diplôme universitaire, 22% d’entre eux sont bacheliers, tandis que 10% dispose d’un diplôme technique ».

Bref, le Liban perd sa main d’oeuvre qualifiée, qui préfère aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte et surtout, plus lucrative. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :