Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Allouche’

Naissance du gouvernement – réactions : Ils boycottent, puis radotent…

Posted by jeunempl sur juin 16, 2011

MPLBelgique.org

Mouvement pour le Liban

Lors de sa désignation comme premier ministre, Najib Mikati a d’abord jeté toutes ses forces dans l’établissement d’un gouvernement d’union nationale. Le 14 février 2011, le mouvement du 14 Mars déclare boycotter la formation du nouveau gouvernement d’union nationale.

4 mois plus tard, le gouvernement est formé et ce même groupe qui a boycotté, voire saboté, sa formation se plaint d’un gouvernement non conforme à « sa vision » des choses.

Mais de qui se moquent-ils donc? De leurs électeurs probablement, une fois de plus dira-t-on…
Ces hommes politiques ont en commun d’avoir imposé les accords de Taëf à toute la communauté chrétienne et aujourd’hui de contester toute évolution de cet accord déséquilibré, et ce au moindre débat fut-il lancé par le nouveau patriarche maronite Rahi. Que dire aussi du langage communautaire dont abuse ce groupe et dont la cible est tantôt chiite, tantôt chrétienne, comme si le Liban n’appartenait qu’à une seule communauté. Et puis summum de leur patriotisme, l’absence de soutien à la résistance se complète par une toute aussi catégorique absence de soutien à notre armée nationale sous armée et toujours sous embargo occidental.

Le MPLBelgique.org vous propose de lire quelques articles amusants sur les radotages du clan du « 14 Mars » aigri et insoucieux des intérêts du citoyen. Lui qui ne demande qu’une chose… qu’on lui foute la paix avec ces querelles de pouvoir. Ce gouvernement, nous en sommes persuadés de par le nombre impressionnant de laïcs qui la composent, s’occupera de tous les citoyens, toutes tendances religieuses et politiques confondues.

Alors, messieurs les aigris du 14, merci de laisser le nouveau gouvernement s’occuper des problèmes des gens, et laissez le peuple tranquille en mettant de côté votre haine communautaire ainsi que vos contraintes internationales.

Voici un recueil d’articles comprenant une grande part de propagande certes, mais dont l’intérêt Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ni solution ni explosion, mais un malaise persistant…

Posted by jeunempl sur décembre 17, 2010

(L’Orient le Jour)

Alors qu’avant la maladie du roi Abdallah, le compromis entre les deux camps adverses au Liban semblait à portée de main, les cartes paraissent aujourd’hui totalement mélangées. Les déclarations du président syrien Bachar el-Assad à Paris sur la nécessité de trouver une « solution libanaise » à la crise actuelle sont venues confirmer le malaise général et l’impression qu’un grain de sable s’est glissé dans la machine déclenchée le 29 juillet au cours du sommet syro-saoudien à Damas suivi du sommet tripartite à Beyrouth.

L’ultimatum (aussitôt retiré d’ailleurs) de Mohammad Raad, suivi des discours d’une rare violence tenus à Tripoli par des figures salafistes et par des personnalités proches du Courant du futur, en présence du responsable de ce courant le Dr Moustafa Allouche, a jeté de l’huile sur le feu, donnant une dimension dramatique au blocage politique et institutionnel actuel. Que s’est-il donc passé pour qu’après le petit vent d’optimisme, le baromètre est de nouveau à la tempête ? En dépit des déclarations qui se veulent rassurantes de plusieurs responsables et en particulier du trio des ambassadeurs (Syrie, Iran et Arabie saoudite) dont les rencontres sont devenues un événement important de la vie politique libanaise, il semble que les efforts syro-saoudiens connaissent actuellement un certain ralentissement. Selon des sources libanaises proches de la Syrie, à la veille de sa maladie, le roi Abdallah d’Arabie était convaincu de l’importance de conclure au plus tôt une entente entre les Libanais, non seulement par souci du Liban, mais aussi dans le cadre d’une redistribution des cartes régionales. Avec les problèmes au Yémen, la quasi-mise à l’écart de son candidat en Irak Ayad Allaoui, ainsi qu’avec l’échec programmé des négociations israélo-palestiniennes, le roi d’Arabie ne voulait pas que son allié au Liban, Saad Hariri, perde le pouvoir. Ayant compris qu’une entente protégerait celui-ci ainsi que les intérêts qu’il représente, il poussait dans ce sens et exigeait même un compromis qui aille au-delà de la crise de l’acte d’accusation pour porter sur la composition du pouvoir au Liban et garantirait l’avenir politique de Hariri et de son courant. D’ailleurs, en raison de l’importance de ce dossier, le monarque a refusé de le confier au ministre saoudien des AE l’émir Séoud al-Fayçal (qui est en quelque sorte la bête noire des Syriens) ou à son neveu l’émir Bandar, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :