Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘alliance’

Loi électorale: les grandes manœuvres vont commencer

Posted by jeunempl sur février 20, 2013

Mediarama

Alain AounAu lendemain du vote par les Commissions parlementaires du projet orthodoxe, qualifié de «jour noir» pour le pays par Saad Hariri et de «jour le plus lumineux de l’histoire du Liban» par le général Michel Aoun, les grandes manœuvres électorales vont commencer.

Commentant le vote des commissions, le général Aoun avait déclaré après la réunion de son bloc parlementaire, mardi: «Aujourd’hui, ceux qui avaient vu leurs droits amputés les ont récupérés, et cela sans qu’il soit porté atteinte aux autres, s’est félicité M. Aoun. Aujourd’hui, la voix des marginalisés a retrouvé son poids et nous sommes très contents de cet exploit.» Selon lui, le projet orthodoxe va restaurer la parité et une démocratie véritable. «Le projet n’engendrera pas de conflits interconfessionnels, car la compétition aura lieu au sein d’une même communauté, a-t-il assuré. Nous sommes prêts à participer à la reconstruction du Liban, mais sur la base d’un esprit réformateur et d’une égalité des droits.»

Cet attachement au projet orthodoxe n’annule pas la possibilité de l’adoption d’une loi consensuelle. Et c’est justement cette question que le général Aoun a évoqué lors de sa rencontre, ce mercredi à Aïn el-Tiné, avec le président de la Chambre, M. Nabih Berry, considéré comme l’architecte d’un éventuel accord de dernière minute. C’est d’ailleurs pour laisser une chance au consensus que le chef du législatif a donné un délai d’une semaine avant de convoquer l’Assemblée générale du Parlement à une réunion pour voter le projet orthodoxe.

Certains milieux politiques espèrent que le Courant du futur accepterait de faire des concessions substantielles maintenant qu’il a compris que le CPL, ses alliés chiites et les deux partis chrétiens du 14-Mars sont Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aoun au quotidien Al Balad: s’ils n’avaient pas pris notre initiative au sérieux, nous aurions dit « au revoir » au gouvernement

Posted by jeunempl sur juin 21, 2012

Source : Pierre Akiki – Al Balad
Traduction : RPLFrance.org

Il n’y a guère de frustration dans l’interview du général Michel Aoun, il est toujours en quête de points positifs au sein de tout ce qui est négatif. Son point de vue n’a pas changé, et en dépit du fait qu’il soit contemporain de nombreux gouvernements depuis 2005 jusqu’à maintenant, le général Aoun s’est avéré être un numéro difficile irremplaçable dans toute équation. Dans son entretien avec « Sada Al Balad», le général Aoun appelle de Rabieh à la nécessité de protéger le Liban et sa sécurité et à éteindre le feu dès le début.

L’entrevue avec le général Aoun a eu lieu deux jours avant le dialogue national qui sera tenu à Baabda sous le haut patronage du Président de la République le Général Michel Sleiman.

  • Commençons par le dialogue national qui aura lieu le lundi, peut-on s’attendre à de bonnes nouvelles?

Le dialogue est une bonne tentative. Même si les expériences antérieures n’ont pas été aussi encourageantes, il est toujours utile de se rencontrer. Récemment, nous effectuons des rencontres afin d’approuver la stratégie de défense et de répartir les tâches entre les institutions et la résistance, jusqu’à atteindre le processus de désarmement de la résistance, même si nous avons déjà expliqué la nécessité de la résistance et que le droit de la résistance est rendu légitime par la Charte des Nations Unies. Cela est apparu après la guerre de Juillet 2006, lorsque Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Syrie : pourquoi Bachar Al-Assad résiste encore

Posted by jeunempl sur février 7, 2012

Patrick Seale – Jeune Afrique

Malgré l’intensification de l’insurrection armée et des pressions internationales, le président syrien, Bachar Al-Assad, plie, mais ne rompt pas. Son recours habile à plusieurs atouts maîtres n’y est pas étranger.

Dans l’immédiat, le président Bachar al-Assad ne semble pas près d’être renversé ou de s’effondrer. Il continue de résister au soulèvement populaire et aux pressions internationales. Dans son discours du 10 janvier, il a qualifié la crise de « bataille sans précédent dans l’histoire de la Syrie moderne ». De nombreuses sources autorisées s’accordent à dire qu’il pourrait se maintenir encore plusieurs mois. Mais son avenir à long terme reste incertain. En habile tacticien, il a autorisé la venue d’observateurs de la Ligue arabe, ce qui lui a permis de gagner un mois, voire deux.

Avec les manifestants, il a usé de la carotte et du bâton : amnistie des prisonniers politiques, offre de dialogue immédiat avec l’opposition, promesse renouvelée d’une Constitution révisée et soumise rapidement à référendum, élections pluralistes au début de l’été. Il y a quelques jours, deux nouveaux partis ont obtenu leur agrément.

Selon certaines sources, la survie d’Assad à long terme dépendra de la capacité de l’Iran à préserver sa stabilité. Affaibli par les sanctions occidentales, cible d’opérations visant à enrayer son programme d’enrichissement d’uranium, l’Iran semble aussi être la cible d’une tentative de changement de régime. Les États-Unis et Israël – soutenus par certains pays européens et arabes aux motivations commerciales, religieuses ou stratégiques – ont lancé une grande offensive contre l’alliance tripartite Téhéran-Damas-Hezbollah, dont le crime est d’avoir osé Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le parti de Dieu réaffirme son soutien à ses alliés aounistes au sein du gouvernement

Posted by jeunempl sur décembre 13, 2011

(L’Orient le Jour)

Le député Nawwaf Moussaoui, bloc du Hezbollah, a qualifié hier l’alliance de son parti avec le Courant patriotique libre (CPL) d’« alliance nationale solide, plus forte qu’une simple entente politique, puisqu’elle vise à sauver le Liban de l’hégémonie étrangère et à lui permettre de faire face à ses ennemis ». « Toute tentative de briser cette alliance, notamment les campagnes médiatiques artificielles, sont vouées à l’échec parce que cette alliance a été testée dans les pires circonstances et ne se démentira pas quels que soient les défis rencontrés », a-t-il ajouté.

En écho aux rumeurs de désaccords entre les deux parties suite au vote des ministres du Hezbollah contre des propositions de leurs alliés aounistes en Conseil des ministres, Moussaoui a réaffirmé que son parti « soutient ses alliés dans leurs propositions au sein du gouvernement ». « Nous soutenons notament les propositions des ministres du général Michel Aoun dans les domaines de gestion de l’électricité et de l’eau, parce que nous sommes convaincus par leurs suggestions qui constituent des modèles en la matière même s’ils donnent lieu à des débats », a-t-il dit.

Et de conclure : « Certaines déclarations publiques ont insinué hier qu’il y aurait une décision américaine d’empêcher ce gouvernement d’être l’auteur de réalisations majeures. Il faudrait donc rester vigilant. Toutes les composantes de ce gouvernement devraient dépasser les crises qui empêchent les nominations administratives, parce qu’il est impossible de diriger ce pays sans une gestion intègre et compétente. Par les nominations de ses ministres, le CPL a prouvé que ses choix vont vers ceux qui sont honnêtes, sûrs et compétents. »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rétrospective – décembre 2006 : Retour sur le mouvement d’opposition au gouvernement Siniora… où joie et bonne humeur contrastent avec la haine prônée aujourd’hui par le clan Hariri

Posted by jeunempl sur décembre 1, 2011

MPLBelgique.org
De vertaling in het Nederlands

[Rétrospective : 5 ans après les premiers rassemblements monstres de l’opposition au gouvernement pro-international et anti-libanais de Siniora, le MPLBelgique.org décide de revenir sur cette épisode de la politique libanaise à un moment où le courant du Futur multiplie ses provocations sectaires et actes de division au sein de la population libanaise. Les rassemblements de ce groupe (depuis les violences du 14 janvier 2011 jusqu’au dernier rassemblement haineux en date à Tripoli dimanche 27 novembre) contrastent avec les manifestations de la coalition regroupée autour du Hezbollah et du Courant Patriotique Libre 5 ans plus tôt. Retour sur une période d’espoir qui a abouti en janvier 2011 par la chute de l’ère Hariri, une période marquée par 100% de requêtes internationales et aucune réponse aux défis nationaux…]

Commençons par nous plonger dans le contexte d’après-guerre en septembre 2006. Le Hezbollah fait toujours partie du gouvernement libanais dont Fouad Sanioura est le premier ministre. Le Courant Patriotique Libre et son bloc du Changement et de la Réforme est le seul groupe d’opposition au gouvernement Siniora depuis 2005. Mais depuis le 6 février 2006, il n’est plus isolé sur la scène politique libanaise. La guerre a en effet prouvé que le document d’entente signé entre le Courant Patriotique Libre (CPL) et le Hezbollah 6 mois plus tôt avait transformé une grande partie des Libanais. Les Chiites et les Chrétiens ne se « méfient » désormais plus les uns des autres! Durant la guerre, toutes les maisons chrétiennes étaient ouvertes aux réfugiés chiites dans les régions « sécurisées » du Kesrouan, du Metn, de Beyrouth et d’ailleurs après l’appel à la solidarité du général Michel Aoun. Impensable il y a peu…

Le chef du Hezbollah ne manquera pas de rendre hommage à ces Chrétiens tout en déclarant que cet élan de solidarité était inestimable. Il se fait alors le porte-parole de la proposition du CPL d’intégrer un gouvernement d’union national de sorte à affronter la crise que traverse le pays. En effet, le général Aoun avait déjà proposé d’intégrer le gouvernement avant la guerre de l’été 2006 afin de donner l’occasion à Siniora de réparer sa mise à l’écart des Chrétiens… en vain. Malheureusement, la majorité oppose son véto et décide même de se passer de l’avis chiite (Hezbollah et Amal) dans toutes les décisions gouvernementales qui suivirent. C’est un nouveau contournement de la constitution qui impose l’entente entre toutes les communautés. Après les Chrétiens écartés du pouvoir, voilà les Chiites réduits au silence. Le Hezbollah et Amal quittent alors le gouvernement à la mi-novembre 2006 et rejoignent donc l’opposition alors menée par le CPL du général Aoun.

La constitution libanaise est violée à 7 reprises par la majorité au pouvoir et rien ne semble vouloir l’arrêter. L’opposition décide alors de lancer des manifestations pacifiques. Le jour où l’annonce de la date de rassemblement allait être divulguée, et alors que le gouvernement Siniora touche le fond, le député Pierre Amine Gemayel est assassiné en plein jour par un commando armé. L’opposition suspend tout rassemblement et la majorité en profite pour remonter la tête de l’eau, en prenant pour cible les partisans du CPL. Ils vont politiser ce meurtre, accusant à tout-va l’opposition et spécialement le CPL (seul parti n’ayant pas de passé milicien pourtant!), appelant à leur tour au rassemblement populaire… ils n’auront le soutien que de 50.000 à 100.000 personnes malgré le tapage médiatique et leur commerce du sang du martyr Pierre. A l’échelle des rassemblements libanais, ce chiffre est minime.

Après quelques jours de deuil, l’opposition annonce finalement la date de son rassemblement, il se déroulera le 1er décembre 2006! Un jour mémorable qui lancera une série d’autres rassemblements dont un Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nos articles, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Corruption – Christian Blanc et la Middle East Airlines: Un cigare fatal à son destin

Posted by jeunempl sur décembre 6, 2010

René Naba – Libnanews

Le cigare aura été fatal à son destin. Le cigare lui a sauvé la vie. Le cigare signera sa chute politique.

Il se raconte qu’un certain matin de septembre 2001, Christian Blanc, alors président de la filiale française de Merrill Lynch, pris d’un soudain besoin de nicotine, sort de son hôtel, dans le World Trade Center pour fumer son premier cigare de la journée. Il était 9 heures du matin, le 11 septembre 2001. La première bouffée tirée, le ciel s’abattait sur le complexe. Neuf ans plus tard, une autre affaire de cigares le plombe, contraint à la démission du gouvernement français, le 4 juillet 2010, dans la foulée de la polémique suscitée par sa consommation abusive de Havane aux frais de contribuables.

Ancien socialiste de tendance rocardienne, l’homme épousera la gamme des sensibilités de l’échiquier politique français, devenant tour à tour chiraquien, puis centriste, enfin sarkozyste. Christian Blanc, qui a fait son entrée au gouvernement en mars 2008, en tant que secrétaire d’état chargé du Grand Paris, lâché par son camp, a donc dû prendre la porte, à la demande du chef de l’Etat. Ce n’est pas la première fois que Blanc, dont certains critiquent l’entêtement et le manque d’écoute, doit démissionner. En 1992, il avait quitté son poste de patron de la RATP, (régie autonome des transports parisiens) faute d’avoir obtenu un service minimum dans le métro les jours de grève, face au gouvernement de Pierre Bérégovoy. PDG d’Air France, il claque la porte en 1997, parce qu’il avait voulu privatiser l’entreprise contre l’avis du Premier ministre socialiste, Lionel Jospin, et de son ministre communiste des Transports, Jean-Claude Gayssot.

L’homme s’est aussi distingué au Liban du temps de son parachutage à la tête de la compagnie aérienne libanaise Middle East Airlines à Beyrouth.

Entre deux bouffées de Havane, l’homme sait tisser des liens qui survivent aux veloutés. Chiraquien, à la tête d’Air France, il atterrira, comme par hasard, après son débarquement d’Air France, sur une terre de mission, le Liban, chasse gardée du tandem Jacques Chirac Rafic Hariri, alors à l’apogée de sa puissance, avec pour mission de redynamiser l’aéroport de Beyrouth Khaldé, sinistré par la guerre civile, et la compagnie aérienne vedette de la flotte commerciale arabe, Middle East Airlines.

Un des principaux gisements d’emploi du pays, une des principales sources de revenus, l’aéroport de Beyrouth Khaldé, devenu depuis Aéroport Rafic Hariri, à la suite de l’assassinat de l’ancien premier ministre libanais, est un lieu de trafic par destination et représente à ce titre un enjeu de taille.  Sa réhabilitation passera sans doute dans la chronique libanaise de la fin du XX me siècle comme un exemple achevé d’instrumentalisation de l’état au service d’intérêts privés, comme une vaste opération de spoliation organisée, à ciel ouvert. Projet grandiose au départ, sa réhabilitation sera l’une des opérations les plus controversées de l’ère Hariri par l’ampleur de ses dérives successives. Les modalités d’attribution des contrats de réfection de l’aéroport, tout comme la désignation des bénéficiaires des concessions de la zone franche constituent Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Chrétiens d’Orient (part 1/2): Le singulier destin des chrétiens arabes

Posted by jeunempl sur octobre 16, 2010

René Naba

I -Une communauté en survie

Un synode sur le Moyen-Orient se tient du 10 au 24 octobre au Vatican, alors que les chrétiens arabes, généralement considérés comme une communauté en survie, opèrent, pour la première fois dans l’histoire, une mutation stratégique majeure privilégiant leur enracinement local et leur environnement régional sur leur traditionnelle allégeance occidentale, notamment au Liban, avec l’alliance sans précédent opérée, au grand désespoir des occidentaux, entre le Hezbollah libanais, l’organisation politico-militaire chiite libanaise, et le général Michel Aoun, ancien commandant en chef de l’armée et chef de la principale formation politique chrétienne.

Situés à l’épicentre du conflit entre Islam et Occident, perçus tantôt comme passerelle entre deux mondes tantôt comme les supplétifs d’une cinquième colonne d’une nouvelle croisade contre l’islam, au gré des exacerbations des conflits entre les deux rives de la Méditerranée, ils assument, souvent avec bonheur, sans la moindre acculturation, une fonction d’intermédiation culturelle rare au monde.

Singulier est le destin de ces chrétiens originels, de ces chrétiens des origines de la chrétienté, dits «chrétiens d’orient», ballottés entre Orient et Occident, tiraillés entre leur appartenance socio culturelle arabe et la communion religieuse qui les lie à l’Occident, entre leur communauté de destin avec leurs compatriotes de confession musulmane et leur communauté de croyance avec les occidentaux, dans une zone où ce même Occident a souvent fait fi des impératifs de survie de ses coreligionnaires, au bénéfice exclusif de ses intérêts stratégiques, contre les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aoun répond à Geagea : Certains oublient leur passé criminel…

Posted by jeunempl sur septembre 27, 2010

(L’Orient le Jour)

Le général Michel Aoun a effectué hier une visite à Jezzine et dans des villages voisins au cours de laquelle il a rencontré les habitants et les notables, et prononcé un violent discours dénonçant la corruption , « les agissements » des services de renseignements des FSI ainsi ques les propos tenus la veille par le chef des Forces libanaises Samir Geagea.

Accompagné de son épouse, du ministre de l’Énergie et des Ressources hydrauliques Gebran Bassil et de Pierre Raffoul, le général Aoun a passé la journée entre Jezzine, Aïtoulé, Bkassine et Maknouné, son village natal. Aoun a fait coïncider cette visite avec la célébration de la fête de sainte Thècle. Dans son discours, il a soulevé la question des privations subies par cette région qui a pourtant traversé des moments très durs au cours desquels une partie de sa population a été contrainte à l’exode. Revenant sur un thème qui lui est cher, Aoun a appelé les habitants à ne pas vendre leurs biens pour que leur terre ne perde pas son identité. « Entre la vente des terres et l’émigration, c’en sera fini de notre présence (NDLR, chrétienne) dans la région », a déclaré Aoun, qui a comparé cette situation à celle de la Palestine.

Le chef du CPL a encore déclaré que l’État cherche à juger le peuple alors que ce sont les gouvernants qui devraient être jugés, « car ils nous ont placés devant de mauvais choix (…) Vous devez réclamer au gouvernement votre droit au développement, dont vous avez été privés depuis la libération en 2000 », a-t-il dit.

Évoquant le dossier des faux témoins, Aoun s’est demandé pourquoi « ils ne veulent pas qu’ils soient jugés, alors que la justice est entre leurs mains ». Il a tourné en dérision les propos de certains députés du Courant du futur sur « la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Résultats à Zahlé & Békaa-Ouest : Grand retour de Skaff, défaite du Moustaqbal

Posted by jeunempl sur mai 17, 2010

L’Hebdo Magazine

Elie Skaff a récupéré le leadership de Zahlé en obtenant 19 des 21 sièges du Conseil municipal. Une légère percée a été enregistrée par la coalition soutenue par les forces du 14 mars qui soutient que les voix sunnites sont allées à la liste rivale. Dans la Békaa-Ouest, le Moustaqbal voit son leadership sérieusement ébranlé.

Chaudes et surprenantes. C’est ainsi que l’on peut qualifier les élections municipales dans la Békaa, qui a vu l’ensemble de son paysage politique changer à la lumière des résultats des urnes. A Zahlé, bien que toutes les parties aient affirmé et réaffirmé, dans leurs discours, que ces élections constituaient une sorte d’entente fraternelle dont le seul souci est de participer au développement et à l’essor de la ville, tous les indicateurs ont démontré le contraire. C’est à Zahlé précisément qu’a eu lieu l’une des batailles politiques les plus rudes, malgré le mélange des cartes. En effet, les voix sunnites, supposées soutenir la liste du 14 mars, sont tombées dans les urnes de la liste parrainée par Elie Skaff et présidée par Joseph Maalouf. Informations confirmées par Assaad Zogheib, mais aussi par les chiffres. «La décision zahliote libre» a raflé la mise et a obtenu 19 des 21 sièges à pourvoir au Conseil municipal. Heureux de sa victoire, mais aussi de son pari gagné, Skaff s’est empressé de réitérer son leitmotiv préféré, à savoir que la «fiancée» de la Békaa a toujours été indépendante, fermée aux ingérences partisanes et entend le rester. Estce vraiment le seul facteur qui a contribué au plébiscite de sa liste? Selon l’ancien président de la municipalité et ancien allié du leader greccatholique, qui a réussi à percer la liste de Skaff, plusieurs éléments sont entrés en compte. «La principale raison de la victoire de la liste de Skaff, affirme à Magazine Zogheib, c’est que 60% des voix sunnites lui ont été accordées sans hésitation». Comment cela est-il possible, puisque les forces du 14 mars, y compris le Courant du futur, ont affiché clairement leur soutien à la liste qu’il préside? «D’après moi, répond-il, c’est le rapprochement syrosaoudien qui s’est reflété dans les urnes à Zahlé, et je trouve dommage que ce soient ces pays qui aient choisi à notre place. Il y a eu aussi le jeu des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Résultats des élections municipales au Mont-Liban

Posted by jeunempl sur mai 3, 2010

MPLBelgique.org

Ce dimanche 2 mai, les électeurs du Mont-Liban étaient invités à s’exprimer aux urnes pour l’élection de leurs conseils municipaux.

Le CPL dirige désormais 69 municipalités et fait partie de coalitions gagnantes dans 48 autres municipalités, soit en tout 117 municipalités au Mont-Liban. Le CPL et ses alliés ont élu 1600 représentants sur les 3650 éligibles, dont près de 850 sont des membres du CPL. Il est de loin le parti le plus représenté dans le Mont-Liban après des élections qui ont consacré comme à l’accoutumée les familles locales.

En orange, les villages remportés par les listes du Courant Patriotique Libre et de ses alliés.
En bleu, les villages perdus par les listes du Courant Patriotique Libre et de ses alliés.

Les résultats n’étant pas encore définitifs et clairs, cette liste est destinée à évoluer au fil des jours.

Kesrouan

Jounieh
Zouk Mosbeh
Yahchouch
Ghazir
Chnanir
Okaiby
Sehaylé
Safra
Kfour
Feitroun
Ajaltoun
Kolaiat
Mayrouba
Aintoura

Al Ghineh
Jdeideh and Kattin
Batha Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :