Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘alcool’

Entretien du Général Aoun à l’Orient Le Jour

Posted by jeunempl sur juillet 26, 2012

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

Contrairement aux apparences, le général Michel Aoun peut être calme devant la presse et éviter les provocations. Il ne relève pas le commentaire ironique devant les « barazek » posés sur la table et refuse de polémiquer sur l’affaire des journaliers de l’EDL qui menace l’État et fait vaciller les alliances. Pour lui, l’heure est bien trop grave. L’ensemble de la région est sur la sellette, et dans ce contexte, les attaques contre lui et son courant ne sont, à ses yeux, que les critiques généralement adressées à une cause juste, celle de la lutte contre la corruption. Aux lecteurs de « L’Orient-Le Jour », il a voulu montrer une autre face, sans pour autant renier ses convictions… et aucune question ne parvient à le sortir de ses gonds.

Q. : Avez-vous commencé à regretter vos options stratégiques ? 
R. : Je ne regrette rien et je ne le ferai pas, quels que soient les développements futurs. Quand on fait des choix stratégiques, on peut gagner ou perdre. Si mon choix devait être perdant, c’est tout le Liban qui perdrait avec moi, sinon, c’est aussi tout le Liban qui gagne.

Commencez-vous à envisager la chute du régime syrien ? 
Si le régime syrien devait chuter, il n’y aurait pas de gagnant. Ce serait plutôt la chute de la démocratie, et les chrétiens en seraient les premières victimes. Le 23 mai à Zahlé, j’avais évoqué dans mon discours la charte de Hezb el-Tahrir et j’avais précisé que celle-ci affirmait que la démocratie est contre la charia. Ce qui annule la liberté de croyance, les libertés politiques, le droit à la différence et la liberté de choix d’un mode de vie (s’habiller, boire, etc.). Deux jours plus tard, la réponse de Hezb el-Tahrir est arrivée par la voix du responsable du bureau de l’information à la « Wilaya du Liban » Ahmad el-Kassas.

Dans son discours, ce dernier a déclaré textuellement : « M. le député accuse notre parti de vouloir islamiser le monde et appliquer la charia. À nos yeux, ce n’est pas une accusation, mais un Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pas d’alcool aux mineurs, affichage des prix, facture détaillée…les restaurants rappelés à l’ordre

Posted by jeunempl sur mars 11, 2011

Le Commerce du Levant

Fadi Abboud - Ministre du Tourisme

Le ministère du Tourisme a publié vendredi une circulaire rappelant aux restaurants la nécéssité de se conformer aux règles, qu’un grand nombre d’entre eux semblent avoir oublié.

Selon la circulaire, les établissements touristiques sont obligés de déclarer leur prix au ministère du Tourisme et de les afficher clairement en deux langues, dont l’arabe. Les prix affichés doivent inclure les frais additionnels, notamment le service et la TVA.

La circulaire rappelle également qu’il est interdit d’imposer au client un produit ou un service qu’il n’a pas commandé, alors que de plus en plus de restaurants servent une bouteille d’eau puis la facturent sans demander l’avis du client.

De même, il est strictement interdit d’imposer une charge minimale au client, à l’exception d’un prix d’entrée pour les soirées spéciales, annoncé à l’avance.
Les clients ont le droit de reprendre avec eux les restes des produits qu’ils ont payés, et la facture présentée doit être très détaillée, poursuit le texte.

Enfin, le ministère rappelle que les mineurs sont interdits d’entrée dans les boites de nuits et les bars, et que les restaurants n’ont pas le droit de leur servir de l’alcool.
« Les infractions aux règles suivantes sont passibles de poursuites judicaires » conclut le communiqué.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Le vin libanais en effervescence

Posted by jeunempl sur février 26, 2010

Econostrum

Dans le pays des Cèdres, le petit ballon de rouge ne tient pas encore la dragée haute au petit verre d’arak ou autre whisky, sur les tables libanaises. Pourtant, le Liban a produit pas moins de 7 millions de bouteilles en 2009, marquant le dynamisme d’un secteur en pleine effervescence.

Le ballon de rouge serait-il en passe de conquérir les tables libanaises? C’est en tout cas ce qu’espère la grande trentaine de domaines viticoles existante au Liban.
Depuis quelques années, on assiste à une véritable renaissance du secteur, qui n’était jamais totalement mort, grâce à la création de nombreux vignobles, et ce, dans quasiment toutes les régions libanaises. Le vin est à la mode.

Pour preuve, ces quelques chiffres, qui témoignent de la vitalité du secteur. Selon les dernières données de l’Union vinicole du Liban, le pays serait passé de 6 milllions de bouteilles produites en 2005 à pas moins de 7 millions de bouteilles en 2009. Une belle progression qui ne devrait pas s’arrêter là.

Bien sûr, ce sont les vignobles les plus anciens, comme Château Ksara, Kefraya, Château Musar, qui tirent le mieux leur épingle du jeu, notamment à l’export. Ksara, qui est né il y a 153 ans de la main des Jésuites, dans la région de la Békaa, exporterait ainsi près de 45% de sa production, qui s’élève à 2,2 millions de bouteilles par an.

La vallée de la Békaa représente près de 80% de la production locale

Toujours selon l’Union vinicole du Liban, la culture de la vigne s’étendrait aujourd’hui entre 2000 et 2500 hectares, essentiellement situés dans la vallée de la Békaa, terre traditionnelle de vignobles, mais pas seulement. Ces dernières années, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : les consommateurs se mobilisent contre TSC

Posted by jeunempl sur mai 14, 2009

Libnanews

Les consommateurs libanais se mobilisent actuellement, protestant contre l’arrêt par la chaine de supermarchés TSC de la vente d’alcool et de charcuterie.

Ainsi, selon un courriel largement distribué et intitulé « Se taire, c’est accepter » , « TSC supermarket (nom local pour supermarché) vend l’alcool dans une section fermée et bien isolée . Votre ‘honteuse’ bouteille d’alcool, vous devez la payer à une caisse à part ! ».

Ce courriel appelle également au boycott de la chaine susmentionnée l’accusant de vouloir changer l’identité libanaise, allusion au rachat cette année de la chaine « Monoprix » par un groupe koweïtien « The Sultan Center », chaine depuis rebaptisée selon les initiales TSC.

La mobilisation se poursuit actuellement sur le site social Face Book. 2 groupes pour le boycott des TSC se sont également crées, regroupant 251 et 436 profils respectivement.

Joëlle B. s’interroge ainsi sur ce qui a poussé les TSC opérant sous l’enseigne française Géant à vendre l’alcool à part et dans un rayon isolé. Elle constate également qu’il n’y a pas plus de jambon. Caroline T. déclare ainsi que le Liban a toujours été le Paris du Moyen-Orient avant d’indiquer que l’enseigne est libre de respecter les règles locales comme au Koweït interdisant la vente d’alcool et de produits dérivés du porc mais qu’ils se doivent de respecter les régulations des autres pays. Elle s’interroge si les autorités libanaises Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

1990 – Devoir de mémoire: La population libanaise témoigne (Chapitre 2)

Posted by jeunempl sur avril 11, 2009

(Livre Blanc du conflit Armée Libanaise – Forces Libanaises)

Ce texte entre dans le cadre plus large de la publication du Livre Blanc, regroupant les témoignages de la population lors de la guerre civile libanaise en 1990. Vous pouvez suivre l’intégralité de ce document sur cette page:
1990 – Devoir de mémoire: La population libanaise témoigne

– Parce que les politiques ont voulu effacer de notre mémoire, à travers une loi d’amnistie, toutes les exactions qu’ils ont commises durant la guerre civile,
– Parce que les médias n’assurent pas leur rôle de conscientisation de la population,

Le Livre Blanc reste encore aujourd’hui une référence pour rappeler à la population, de tous ages, les malheurs que peuvent engendrer tout conflit opposant un Libanais à son propre frère libanais. En attendant que l’état assure un jour pleinement ce rôle de mémoire au niveau de ses institutions, nous vous publions en plusieurs parties le Livre Blanc, rédigé à la fin de la guerre civile par de jeunes étudiants français, extérieurs au conflit, venus au Liban dans le seul but de comprendre. Pour cela, ils partent à la rencontre de la population témoin des exactions de la milice des Forces Libanaises dans le conflit l’opposant à l’Armée Libanaise.

Chapitre 2 : La Drogue

Le Liban est le pays des rumeurs. L’une d’elle concerne la drogue : on conditionnerait les miliciens en les droguant ce qui expliquerait leur comportement bestial pendant les combats. En revanche aucune rumeur de ce genre ne court sur l’Armée. Nous avons cherché à démêler le vrai du faux. Mais des conclusions définitives sont très difficiles à tirer puisque nous n’avons aucun chiffre. Après réflexion, nous avons décidé de publier ce que nous savons en restant très prudents sur certaines hypothèses.

Mais avant d’aborder la question de la consommation de drogue, nous avons voulu en savoir un peu plus sur Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :