Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Aïn el Helwe’

Sept membres de Fateh el-Islam fuient du camp de Aïn el-Heloué

Posted by dodzi sur mai 18, 2012

L’Orient le Jour

Chaker el Abssi, salafiste, fondateur de Fatah al-Islam

Les groupes islamistes présents dans le camp de réfugiés de Aïn el-Heloué semblent s’activer de nouveau. Des sources sécuritaires à Saïda ont affirmé hier que sept membres du groupe Fateh el-Islam ont fui mardi du camp de Aïn el-Heloué vers une destination inconnue. Selon une source citée par l’agence al-Markaziya, il s’agirait de Toufic Taha, poursuivi par la justice pour avoir été le cerveau de l’organisation combattue par l’armée en 2007, ainsi que de six autres membres du groupuscule terroriste, Mohammad Arifi, Ziad Abou Naaj, Haytham Chaaby, Mohammad Daoukhy, Mohammad Ibrahim Mansour et Oussama Chehaby.

En outre, des sources palestiniennes ont révélé que les fugitifs « ont exprimé à plusieurs reprises devant les réfugiés leur souhait de quitter le camp et de se diriger vers le Liban-Nord, d’où ils comptaient s’infiltrer en territoire syrien pour combattre les soldats de l’armée officielle ». Ces mêmes sources ont ajouté que ces éléments « ne sont pas connus au sein du camp et utilisent des pièces d’identité falsifiées. Il est probable qu’ils aient fui à travers l’un des passages d’entrée et de sortie qui ne sont pas connus de tous et dont une partie n’est pas contrôlée ». Néanmoins, ces sources ont assuré que « les responsables palestiniens sont prudents et alertés, et tiennent des réunions continues avec l’armée et les FSI au Liban-Sud afin de contrer toute tentative d’importer la discorde au sein du camp de Aïn el-Heloué ». Dans ce contexte, les cadres du mouvement Fateh ont tenu hier une réunion élargie au siège de l’ambassade de Palestine à Beyrouth, sous la présidence du représentant de l’Autorité palestinienne au Liban, Azzam al-Ahmad.

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Situation « très délicate » à Aïn el-Heloué

Posted by dodzi sur mars 22, 2012

L’Orient le Jour

La situation actuelle à l’intérieur du camp de Aïn el-Heloué serait « très délicate », selon des sources sur le terrain. « D’aucuns tentent en effet d’entraîner le camp dans une confrontation avec l’armée libanaise », mettent en garde les sources en question, précisant que « les autorités palestiniennes de Ramallah et du mouvement Fateh au Liban sont conscientes de ce risque ». Ainsi, « les mouvements au cours des trois derniers jours avaient commencé en signe de protestation contre des déclarations du leader des Forces libanaises Samir Geagea ». « Mais ces mouvements ont dévié de leur objet, après l’infiltration de personnes suspectes, qui ont commencé à lancer des pierres sur les postes de l’armée, indique-t-on de même source. C’est à ce stade que les autorités de Ramallah sont intervenues, pour contrer la volonté de provoquer une conflagration. »

Par ailleurs, les sources précitées font état de tensions internes au sein du camp de Aïn el-Heloué. En effet, le chef de la Sécurité nationale palestinienne, le général Soubhi Abou Arab, a démis le général Mahmoud Issa (alias Lino) de ses fonctions en tant que commandant du Kifah al-Moussallah (la lutte armée du Fateh), après la fusion de cette unité avec la Sécurité nationale palestinienne, décidée par le membre du comité central du mouvement Fateh Azzam al-Ahmad. Le Kifah al-Moussallah a ainsi été converti en Phalange des martyrs de Aïn el-Heloué, que gère désormais le général Mohammad Saady, nommé à la place de Lino par le général Bou Arab. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : L’armée libanaise une nouvelle fois visée par les Salafistes

Posted by jeunempl sur mars 12, 2012

MPLBelgique.org

L’armée libanaise, symbole de la coexistence entre toutes les communautés du pays, est la cible d’attaques depuis pluiseurs mois. Celles-ci proviennent d’un seul et même camp; celui des groupes salafistes, des intégristes dont l’obédience est saoudienne wahhabite et souvent proche d’Al Qaida.

Aujourd’hui, un nouveau groupe a été démantelé, « Les Brigades d’Abdallah Azzam », dont deux de leurs membres s’étaient fait soldat au sein de l’armée libanaise dans le but de détruire plusieurs casernes militaires a confirmé le premier ministre Najib Mikati.

Pourquoi s’attaquer à l’armée libanaise?
L’Armée est l’institution par excellence qui permet de maintenir l’unité du pays. Elle a repoussé les assauts de ces extrémistes à l’encontre de leurs deux cibles préférées… l’état libanais et la résistance nationale. En 2007, l’armée libanaise a combattu avec succès mais non sans dégâts le Fatah al-Islam, un groupe d’extrémistes salafistes dont la plupart des combattants provenaient d’Arabie Saoudite et de Syrie. Sont-ce les mêmes que nous retrouvons aujourd’hui en Syrie, semant la terreur parmi la population syrienne?

Pourquoi le Hezbollah est-il aussi visé?
Il s’agit de la résistance nationale, positionnée essentiellement au Sud à la frontière avec Israël pour défendre le pays de ses agressions. Actuellement invisible, elle se tient prête à réagir en cas d’agression. Elle est largement soutenue par les Libanais, toutes communautés confondues, essentiellement la communauté chiite. En visant le Hezbollah, le but est de pointer cette communauté pour fédérer la communauté sunnite contre un ennemi tout désigné. On l’a bien vu  il y a 10 jours lors des appels répétés d’Omar Bakri et d’un autre chef salafiste  d’une mosquée de Saïda, cheikh Al Kassir. Jusqu’à présent, les Sunnites ne rompent pas à ce chantage… mais jusqu’à quand?
C’est l’une des raisons pour laquelle l’armée libanaise est également ciblée. L’affaiblir pour la diviser (à travers les différentes composantes communautaires du pays) et l’amputer dès lors du soutien de la communauté sunnite. Cette attaque vise à précipiter la division interne et affaiblir l’état libanais.

Au mois de décembre 2011, le ministre de la Défense M. Fayez Ghosn fut la cible d’attaques médiatiques à caractère communautaire provenant du clan Hariri. Surfant sur la vague extrémiste et salafiste (Saad Hariri est avant tout un Saoudien ne l’oublions pas), ce dernier n’a pas accepté la déclaration du ministre sur la présence d’Al Qaida dans un village frontalier de la Syrie. Quelques mois plus tard, plusieurs indices de présence de ce groupe au Liban sont mis au jour à travers de multiples arrestations, dont celles d’aujourd’hui. Entretemps, la mal était fait: la communauté chrétienne fut stigmatisée et visée par les campagnes de haine du clan Hariri et de ses médias.

Que va encore nous justifier Hariri Junior et son clan politico-médiatique?
Là est toute la question, ces gens ne manquent pas d’imagination pour justifier leurs prises de position extrêmes. Le 5 février 2006, on se souvient lors d’une manifestation de salafistes à Beyrouth qu’ils avaient rassuré les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

Liban: une bombe explose dans le camp d’Aïn Héloué, huit blessés

Posted by dodzi sur octobre 25, 2011

L’Orient le Jour

Huit personnes ont été blessées lundi soir par l’explosion d’une bombe placée dans un conteneur à déchets à Aïn Héloué, le plus grand camp de réfugiés palestiniens au Liban, a affirmé un responsable de sécurité palestinien à l’AFP.

« Une explosion s’est produite dans le camp d’Aïn Héloué (dans le sud du Liban) après 21H30 (18H30 GMT), blessant huit personnes, dont une grièvement », a affirmé Maher Chabayta, responsable du Fatah –le mouvement du président de l’Autorité palestinienne Mahmmoud Abbas– dans le camp.

Le blessé grave est un éboueur qui déplaçait un conteneur à déchets quand la bombe placée à l’intérieur a explosé, a-t-il précisé.

Les camps palestiniens du Liban sont considérés comme des poudrières.

Les assassinats et les règlements de compte sont fréquents dans le camp d’Aïn Heloué (plus de 45.000 habitants), qui se situe dans la banlieue de Saïda, la grande ville du Sud du Liban, et où des groupuscules extrémistes sont depuis des années installés à la faveur de la misère qui y règne.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :