Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘agroalimentaire’

La crise en Syrie a un impact sur les exportations libanaises

Posted by jeunempl sur octobre 18, 2011

Le Commerce du Levant

La crise politique en Syrie a déjà un impact sur les exportations agricoles et industrielles libanaises, et indirectement sur le tourisme. Mais les perturbations économiques en Syrie pourraient aussi bénéficier à certains segments de l’économie libanaise.

« Les chambres frigorifiques de stockage des pommes de terre dans la Békaa sont pleines, les producteurs n’arrivent pas à écouler leurs marchandises », déplore Said Gédéon, directeur du département agricole de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Zahlé. L’exemple de la pomme de terre – l’un des produits agricoles les plus exportés par le Liban vers la Syrie et les pays arabes – illustre bien les difficultés des exportateurs agricoles libanais depuis la crise politique chez le voisin syrien. « La Syrie importait environ 30 000 tonnes de pommes de terre par an du Liban, cette année, on devrait arriver à 15 000 tonnes, car la demande intérieure syrienne a beaucoup baissé », affirme Ibrahim Tarchichi, président du syndicat des agriculteurs de la Békaa.

La deuxième saison de pommes de terre, qui commence en novembre, s’annonce problématique. Et d’autres productions, comme le raisin ou les pommes pourraient être touchées elles aussi.

La crise en Syrie a également des répercussions sur certains secteurs industriels, notamment le marché du ciment. Le Liban produit environ 6 millions de tonnes par an, dont environ 1,5 million sont exportées, essentiellement vers la Syrie, l’Irak et l’Egypte. La Cimenterie nationale exporte annuellement 700 000 tonnes de ciment sur les trois millions de tonnes qu’elle produit. La moitié des exportations se dirige traditionnellement vers la Syrie. « Depuis avril, nos exportations vers la Syrie, qui étaient de 100 000 tonnes par trimestre, sont tombées à 30 000 tonnes. La situation sécuritaire à Homs, passage obligé vers Damas et Alep, a compliqué le transport des marchandises. La demande syrienne s’est réduite, et la rareté des Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Economie, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hajj Hassan au secours de l’agriculture, grand corps malade de l’économie

Posted by jeunempl sur août 5, 2011

(Rana Andraos – L’Orient le Jour)

Dans une entrevue accordée à « L’Orient-Le Jour », le ministre de l’Agriculture Hussein Hajj Hassan a mis l’accent sur les déboires du secteur agricole libanais, mais aussi sur l’importance de ne pas baisser les bras. Il a minutieusement détaillé son plan d’action quinquennal qui vise à dynamiser ce secteur, en insistant sur la nécessité de subventionner la production agricole.

« Pour que l’agriculture se porte mieux, il n’y a qu’une seule solution : subventionner le secteur », affirme d’emblée le ministre de l’Agriculture Hussein Hajj Hassan, lors d’une entrevue accordée à L’Orient-Le Jour. Nommé ministre de l’Agriculture en novembre 2009 dans le gouvernement de l’ancien Premier ministre Saad Hariri, et occupant toujours ce poste dans le gouvernement formé depuis peu par Nagib Mikati, Hussein Hajj Hassan tente tant bien que mal de redresser un secteur qui n’en finit pas d’agoniser depuis les années 70.

En effet, selon le Centre de recherche et d’études agricoles libanais (Creal), la production agricole au Liban aurait reculé de 12 % entre 1970 et 2008. Cet état des faits souligne le besoin pressant de voler au secours d’un secteur dont dépendent 200 000 familles libanaises. C’est dans cette optique que le ministère de Hajj Hassan a mis sur pied une stratégie qui s’étend sur cinq ans (2010-2014) et dont l’objectif principal est l’augmentation de la part de l’agriculture dans le PIB.

Une stratégie de dynamisation

« Afin d’augmenter la part de l’agriculture dans le PIB, il faut augmenter le volume de la production agricole », résume le ministre de l’Agriculture, détenteur d’un doctorat en physico-chimie moléculaire, qui avoue que le secteur agricole libanais souffre de plusieurs maux, à commencer par les prix très élevés et donc peu compétitifs des terrains, de la main-d’œuvre, de l’énergie et des matières premières, en comparaison avec les pays avoisinants.

Malgré ces obstacles, le ministre Hajj Hassan espère faire augmenter la part du PIB de 5 à 8 % en cinq ans, ainsi que réduire le déficit de la balance commerciale agroalimentaire et créer 10 à 15 000 emplois annuellement dans le secteur agricole. Pour le ministre Hajj Hassan, il est également impératif d’assurer une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des équipements industriels offerts à des usines de la banlieue sud

Posted by jeunempl sur mars 24, 2011

Le Commerce du Levant

De nouveaux équipements industriels, d’une valeur de 300.000 dollars, ont été offerts à des usines de la banlieue sud de Beyrouth qui avaient été endommagées pendant la guerre de juillet 2006.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la deuxième phase du projet de réhabilitation de l’industrie agroalimentaire au Liban (LAISER) exécuté par l’organisation des Nations Unies pour le développement agricole (UNIDO) en collaboration avec le ministère de l’industrie.

Le ministre sortant de l’Industrie, Ibrahim Dedeyan, a visité jeudi quelques usines ayant bénéficié de cette aide.

Le projet LAISER a été lancé à la suite de la guerre de 2006 et a été divisé en deux étapes, la première ayant pris fin en décembre 2009. La deuxième phase est financée par le fonds issu de la conférence de Stockholm, Lebanese Recovery Fund (LRF), à hauteur de 1,5 millions de dollars.

Outre les équipements, les 41 usines bénéficiant du projet recoivent des sessions de formation et des aides techniques.

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :