Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘ADN’

Les restes de Moussa Sadr retrouvés en Libye ?

Posted by dodzi sur avril 12, 2012

L’Orient le Jour

Les médecins légistes libyens effectuent des tests ADN sur des restes humains retrouvés dans un cimetière en Libye et qui pourraient être ceux de l’imam Moussa Sadr, ont annoncé les nouvelles autorités libyennes.

Le porte-parole du gouvernement libyen, Nasser al-Maneh, a précisé mercredi à la chaîne qatarie al-Jazira, que les restes ont été transférés dans un hôpital de Tripoli où les tests sont en cours.

« Nous avons établi des contacts avec la famille de l’imam chiite et le gouvernement libanais après avoir reçu des informations sur le cimetière en question, a ajouté M. al-Maneh. Les résultats des tests ADN seront publiés prochainement. »

Le chef de la diplomatie libanaise, Adnane Mansour, de retour mercredi soir de Tripoli à la tête d’une délégation, a toutefois démenti les informations d’al-Jazira. « L’enquête sur cette affaire se poursuit. Nous avons effectué d’énormes progrès », a-t-il néanmoins déclaré au quotidien al-Akhbar.

En 1978, l’imam Moussa Sadr avait été invité en Libye par le régime de Mouammar Kadhafi. Il y était arrivé en août, accompagné de son bras droit et d’un journaliste. Les trois hommes n’ont plus donné signe de vie depuis. Tripoli a toujours affirmé que l’imam avait quitté la Libye pour l’Italie. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sit-in de solidarité avec les mères des disparus au jardin Gebran Khalil Gebran

Posted by jeunempl sur mars 22, 2012

ANI – N.A.

Le comité des parents des détenus dans les prisons syriennes, SOLID et le centre libanais des droits de l’Homme ont organisé mercredi à l’occasion de la fêtes des mères, un sit-in de solidarité avec les mères et les familles des disparus, devant la tente de protestation des familles au jardin Gebran Khalil Gebran au centre-ville de Beyrouth.

Les ministres des Télécommunications Nicolas Sehnaoui et de l’Energie et des Eaux Gebran Bassil, les députés Simon Abi Ramia et Ghassan Mokheiber et d’autres personnalités ont participé à ce sit-in.

M. Sehnaoui a indiqué à cette occasion que « les hommes politiques et les journalistes doivent éloigner ce sujet humanitaire de la politique et la solution réside en des mesures pratiques prises par le gouvernement ».

« Le ministre de la Justice est en voie de préparation d’un ensemble de mesures, notamment les listes des disparus, des tests d’ADN et la découverte des tombes collectives », a-t-il dit.

A son tour, le député Moukheiber a déclaré que « cette cause humanitaire est juste et que le Parlement et les ministres manquent à leur devoir à ce propos ».

« Nous appelons à ne pas exploiter l’affaire des détenus et des disparus par la politique, le confessionnalisme et le sectarisme », a-t-il conclu.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban doit enquêter sur les personnes ayant disparu pendant la guerre civile

Posted by jeunempl sur avril 15, 2011

Amnesty International

Les autorités libanaises doivent prendre de toute urgence des mesures afin de mettre sur pied une commission indépendante chargée d’enquêter de manière approfondie sur le sort de milliers de personnes ayant disparu au cours de la guerre civile qui a déchiré le Liban, a déclaré Amnesty International jeudi 14 avril.

Intitulé Jamais oubliés : les disparus du Liban, le rapport rend compte d’un héritage terrible de la guerre civile qui a déchiré le pays de 1975 à 1990 : les milliers de personnes dont on ignore le sort.

Certaines ont disparu après avoir été arrêtées ou capturées par différentes parties au conflit. Pour d’autres, on peut supposer qu’elles ont été tuées lors de combats ou de massacres. Pour d’autres encore, il n’existe aucune piste.

« Il est plus que temps pour les autorités libanaises de prendre des mesures afin de clore cet épisode éminemment douloureux, a fait savoir Malcolm Smart, directeur d’Amnesty International pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

« Le président et le conseil des ministres se sont engagés à faire quelque chose, mais n’ont pris aucune mesure concrète pour Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sayed Nasrallah: la spoliation suffit, boycottez les enquêteurs du TSL

Posted by jeunempl sur octobre 30, 2010

Al Manar

Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a prononcé, ce jeudi, un discours, concis d’une trentaine de minutes, diffusé en direct sur la chaine télévisée Al Manar.

Sayed Nasrallah a notamment évoqué le  comportement scandaleux et suspect de la commission d’enquête liée au TSL, chargée d’enquêter sur la mort de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri. Il a affirmé qu’outre les dossiers des patientes, cette commission a eu accès aux archives de tous les étudiants libanais dans les universités publiques et privées. Ajoutant qu’une copie de tous ces dossiers est notamment transmise à Israël.

Voici les principaux points de son discours:

L’incident de Oum el-Fahem est très dangereux

Avant de commencer à parler du comportement du comité d’enquête internationale, je veux évoquer l’incident grave et l’agression israélienne contre nos frères palestiniens qui a eu lieu à Oum al-Fahem (territoires occupés en 1948). Cet incident reflète la politique de Netanyahu, sur la loi de citoyenneté et la reconnaissance de la judaïté d’Israël. Cet incident qui est passé sous silence arabe et international expose les palestiniens de 1948 à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Trois mois requis contre Georges Abdallah pour refus de prélèvement d’ADN

Posted by dodzi sur février 21, 2010

L’Orient le Jour

Une peine de trois mois de prison a été requise jeudi devant le cour d’appel de Pau à l’encontre du Libanais Georges Ibrahim Abdallah, qui purge depuis 25 ans en France une peine de réclusion à perpétuité pour complicité d’assassinats, pour avoir refusé un prélèvement ADN.

Le procureur général a demandé la même peine que celle à laquelle M. Abdallah avait été condamné en première instance, le 1er décembre, par le tribunal de grande instance de Tarbes. La cour d’appel rendra sa décision le 1er avril.

Une cinquantaine de personnes s’étaient rassemblées devant le tribunal pour manifester leur soutien à l’accusé qui, à l’audience, a affirmé avoir déjà donné son ADN en 2003.

Georges Ibrahim Abdallah, 58 ans, ancien chef des Fractions armées révolutionnaires libanaises, a été arrêté le 24 octobre 1984 et condamné à la réclusion à perpétuité en février 1987 pour complicité dans les assassinats en 1982 à Paris de deux diplomates, l’Américain Charles Robert Day et l’Israélien Yacov Barsimantov. Il est détenu à la prison de Lannemezan (Hautes-Pyrénées).

Le 5 mai 2009, la cour d’appel de Paris avait rejeté la demande de libération conditionnelle du détenu, qualifié d' »activiste résolu et implacable » risquant de reprendre son combat révolutionnaire en cas d’expulsion vers le Liban.

Posted in Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

4ème anniversaire du document d’entente CPL-Hezbollah, Général Aoun pour la OTV: Il faut que les gens se posent les bonnes questions : est-ce que ce document a pu instaurer une stabilité et une sécurité sur le terrain ou non ?

Posted by jeunempl sur février 10, 2010

RPL France

Dans une interview accordée à la télévision OTV à l’occasion du quatrième anniversaire de la signature du document d’entente entre le Hezbollah et le CPL, le général Michel AOUN a considéré que celui-ci a « permis d’atteindre le but pour lequel il a été établi, à savoir la stabilité dans le pays après avoir favorisé l’ouverture des régions les unes aux autres et la suppression des séquelles de la guerre ancrées dans les esprits ».
Il a indiqué que « la majorité des clauses proposées ont été acceptées et réalisées au niveau national ». En détail, le Général AOUN a cité « le dialogue national est devenu le moyen de régler les différends comme l’a stipulé l’article 1 du document. De même, la démocratie consensuelle a été consacrée en pratique (article 2) et les relations diplomatiques avec la Syrie établies (article 8). La décision de régler le dossier des armes de la Résistance (article 10) a été remis à l’unanimité à la conférence de dialogue ».

Le Général AOUN a précisé que quelques articles non pu être mis en application encore soit faute de conditions favorables ou pour d’autres raisons . Comme par exemple le dossier des personnes portées disparues. Pour le Général, les mesures qui doivent être prises concernant ce dossier doivent être applicables sur tous, quelque soit l’identité ou la nationalité de la personne en question. Il y a des disparus libanais comme des disparus d’autres nationalités. Il y en a aussi qui ont disparu et qui peuvent se trouver en dehors du Liban. Le gouvernement libanais devrait adopter Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les recherches se concentrent sur les boîtes noires du Boeing 737

Posted by dodzi sur janvier 26, 2010

RFI

Par Diane Galliot

Des policiers ont récupéré des restes de l'avion d'Ethiopian Airlines sur une plage de Beyrouth ce 26 janvier 2010

Il n’y a quasiment plus aucun espoir de retrouver des survivants après l’accident qui a frappé l’avion d’Ethiopian Airlines. L’appareil, un Boeing 737 qui transportait 90 personnes, s’est abîmé en mer Méditerranée au large des côtes du Liban, le 25 janvier 2010. Les recherches se poursuivent afin de récupérer les corps des victimes et de trouver rapidement les boîtes noires de l’appareil.

Même si l’ensemble des équipes libanaises, onusiennes (de la force de la Finul), françaises, britanniques,et américaines restent mobilisées, il s’agit plutôt désormais de retrouver les corps pour que les familles puissent faire leur deuil. Les conditions météo sont bonnes en ce mardi 26 janvier 2010, il n’y a plus de vent et la mer s’est enfin calmée.

Plus d’une vingtaine de corps ont été repêchés lundi 25 janvier, certain sont démembrés, et il va falloir faire des recherches ADN pour l’identification. Une équipe britannique spécialisée, d’une compagnie privée, est là pour assister les familles.

Ces recherches se poursuivent également pour l’enquête, afin de savoir ce qu’il s’est passé pour que ce Boeing 737/ 800 qui est un appareil moderne et performant, s’abîme ainsi dans la mer, cinq minutes à peine après son décollage. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nasrallah pointe du doigt les FL pour ce qui est de la disparition des 4 diplomates iraniens… et la crise gouvernement-Conseil du Sud se poursuit

Posted by jeunempl sur janvier 30, 2009

El Nashra

sayyed-hassan-nasrallahAu moment où les réunions du Conseil des ministres butent toujours sur la subvention du Conseil du Sud et ne laissent transparaître aucun signe de « Happy Ending », le discours prononcé par le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, hier après-midi, a vite fait d’éclipser tous les sujets de l’actualité, l’orateur n’ayant choisi de les aborder que de manière indirecte.

C’est donc au cours d’une conférence de presse donnée à l’occasion de la « Journée de la liberté », qui célèbre le retour au pays des détenus libanais en Israël, ainsi que celui des dépouilles mortelles, lors de la journée d’échange du 29 janvier 2004, Hassan Nasrallah a donné hier une conférence pour rappeler que contrairement à ce qu’on avait cru lors du retour de Samir Kantar, ce dossier n’est pas encore clos.

Le secrétaire général du Hezbollah a par ailleurs précisé qu’il y a encore en Israël 350 dépouilles mortelles de Libanais et de Palestiniens. Il a aussi rappelé que le sort de Yehya Skaff est toujours inconnu et qu’il n’a pas encore de certitude sur celui des diplomates iraniens disparus en 1982. Sayyed Nasrallah a invité Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Justice: « Qui ne dit mot consent », un congrès sur les disparus

Posted by jeunempl sur novembre 25, 2008

L’Orient le Jour

ghazi_aadÀ l’occasion de la fête de l’Indépendance, un cri du cœur lancé par les élèves des Saints-Cœurs de Sioufi pour demander la libération des détenus en Syrie.

Des élèves des classes terminales de l’école des Saints-Cœurs de Sioufi ont organisé, à l’occasion de la fête de l’Indépendance, une conférence intitulée « Qui ne dit mot consent », et qui vise à « demander tout haut la libération des détenus libanais dans les prisons syriennes ». Ont participé à cette conférence le ministre de la Justice Ibrahim Najjar, le député Ghassan Moukheiber, le président de Solide, Ghazi Aad, la présidente du comité des parents de disparus, Wadad Halwani, la supérieure des sœurs des Saints-Cœurs, mère Daniela Hrouk, des professeurs et les élèves des collèges de Kfarhabab, Aïn Najm et Baouchrieh.
M. Najjar a assuré qu’il « n’y a pas de risque de black-out sur le sujet des détenus parce que c’est un dossier épineux ». Il a confirmé qu’« il y a des listes, mais nous n’avons pas pu préciser si elles sont complètes et exactes ou pas, ou si certains ont été tués ou enterrés au Liban ». Il a précisé qu’il y a des comités qui travaillent depuis longtemps sur ce sujet.
Le ministre a annoncé qu’en 1995, une loi a éliminé les délais juridiques au-delà desquels les absents sont considérés comme disparus. À la question de savoir si Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le CPL aborde la question des prisonniers libanais en Syrie, Aoun déclare son soutien au Hezbollah

Posted by jeunempl sur juillet 28, 2008

(Libnanews)

A l’issue de la réunion hebdomadaire à Rabieh du groupe parlementaire de la réforme et du changement, le dirigeant du CPL, le député Michel Aoun, a appelé à ce que le cas des détenus libanais qui seraient emprisonnés en Syrie soit confié à un ministre d’état et suivi par un comité Ad Hoc, ainsi qu’à la création d’une banque de données ADN. Il indique demander à ce que soit examiné le cas des personnes disparues durant la guerre civile de 1975 à 1990 dans un cadre général et dans un but humanitaire. Abordant la question du nombre de prisonniers, il indique que les autorités syriennes seraient responsables de la disparition de 600 à 700 personnes avant d’accuser sans les nommer les alliés à l’époque de Damas d’avoir éliminé un certain nombre d’entre eux. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :