Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘actions’

Solidere recule de 8,18 % à la Bourse de Beyrouth

Posted by jeunempl sur janvier 12, 2011

Le Commerce du Levant

Les craintes des investisseurs liées au risque de chute du gouvernement libanais se sont traduites par une baisse des cours à la Bourse de Beyrouth. L’indice BLOM a clôturé en baisse de 3,2% mercredi 12 janvier, c’est la baisse la plus importante depuis juillet 2010.

Le cours du titre Solidere, principale capitalisation de la Bourse de Beyrouth, a chuté de 8,18%, à 18,75 dollars (Solidere A). C’est le plus fort recul sur un jour de cette action depuis octobre 2008.

Au total, 358.367 titres ont été échangés le 12 janvier, représentant 3,66 millions de dollars. La capitalisation boursière s’établit à 12,740 milliards de dollars, en recul de 3,13%.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La MEA s’attend à un bénéfice de 100 millions de dollars en 2009

Posted by jeunempl sur décembre 24, 2009

(L’Orient le Jour)

Aeroport international de Beyrouth

La Middle East Airline s’attend cette année à un bénéfice net record de plus de 100 millions de dollars contre 92 millions de dollars en 2008, selon des sources du transporteur aérien national citées par le Lebanon Weekly Monitor, le bulletin hebdomadaire de Bank Audi.
Ces résultats devraient être enregistrés à un moment où l’industrie internationale du transport aérien essuie des pertes de 11 milliards de dollars dont 1,2 milliard de dollars de pertes attribuées aux transporteurs du Moyen-Orient conformément à l’International Air Transport Airlines (IATA).

Selon la MEA, la hausse des profits de la compagnie est due à l’amélioration de l’environnement sécuritaire au Liban et la baisse des prix du pétrole.
Le Liban a connu une saison prospère dans le secteur du tourisme, enregistrant au cours des neuf premiers mois de 2009 la plus forte progression mondiale du nombre des touristes.
Selon les sources précitées, la cotation à la Bourse de Beyrouth de 25 % des actions de la MEA attend un accord politique et une amélioration de l’économie mondiale. La MEA est détenue, rappelle-t-on, à 99 % par la BDL.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Jeux de la francophonie: Présence Monégasque au Village des Partenaires

Posted by jeunempl sur août 11, 2009

Michel Saadi – Media Terre

Logo - Jeux de la FrancophonieC’est au terme de plusieurs années d’investissement personnel de la part de ses membres qu’est née l’association Les Amis du Liban à Monaco.

L’objectif de cette association a toujours été de soutenir et d’aider du mieux qu’elle le pouvait, ceux qui en avaient le plus besoin au Liban. L’action des Amis du Liban à Monaco a pour but d’offrir des conditions de vies meilleures aux enfants quelque soit leur milieu, leur religion ou leur statut social. C’est en décembre 2004 que voit officiellement le jour l’association Les Amis du Liban à Monaco.

En quelques années, elle prend une dimension internationale et collabore avec d’autres ONG mondiales. Grâce à la confiance, à la générosité de donateurs et à l’aide des bénévoles, les actions au profit des plus démunis se multiplient. Les problèmes liés à la santé et à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL : Sécurité et Défense

Posted by jeunempl sur mai 31, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 18 – Sécurité et Défense

Diagnostic

Le Liban est menacé par deux types de dangers : des dangers intérieurs, donc de type sécuritaire, et des dangers extérieurs, donc de type militaire.

1. Les dangers intérieurs se rapportent à la sécurité des citoyens, à celle de leurs biens, à celle de l’Etat et à celle du régime.
• L’un des dangers de type sécuritaire qui menace le Liban est le terrorisme. C’est un mélange d’interventions extérieures et de facteurs intérieurs qui crée le climat propice aux terroristes. Ceux-ci trouvent dans la société un refuge sûr et une protection contre toute intervention. Grâce à cela, ils peuvent subsister et couvrir leurs entreprises.
• Les actes terroristes sont faits d’assassinats – dans la plupart des cas d’assassinats d’hommes politiques, d’enlèvements d’otages, d’explosions dans des endroits peuplés qui visent à tuer pour tuer ou à causer des dommages physiques à des institutions. L’objectif des actes terroristes est de déstabiliser et de créer un sentiment d’angoisse et un chaos au profit de forces étrangères. Si les organisations terroristes arrivent à s’emparer d’un territoire donné, elles s’en serviront comme base de départ pour renverser le régime et détruire la société, ce qui a été tenté à Nahr-el-Bared.
• Les multiples conflits qui ont opposé l’armée libanaise à des groupes armés palestiniens et des groupes palestiniens entre eux créent un sentiment d’angoisse chez les Libanais à cause de ce que la présence palestinienne armée rappelle comme souvenirs douloureux. A cela s’ajoute le fait que de nombreux Libanais craignent que les Palestiniens ne soient à nouveau partie prenante dans les conflits intérieurs libanais.

2. Les dangers extérieurs se rapportent à la sécurité du sol, du peuple, de la souveraineté et de l’indépendance du pays. Ils menacent la structure du pays et son existence.
• Israël se distingue par la qualité de ses armes, sa puissance de feu et une énorme capacité de destruction. Son aviation lui permet d’atteindre les régions les plus éloignées des pays qui l’entourent. Cependant, il est connu que toute puissance militaire a ses points forts mais aussi ses points faibles. Si la force d’Israël est sa capacité de destruction sur une vaste échelle, sa faiblesse réside dans la faiblesse de ses effectifs terrestres et dans leur préparation. Par conséquent, Israël est incapable de combattre une société qui a décidé de résister. Si Israël réussit de temps en temps à monter des opérations limitées, ce pays n’arrive pas à occuper et à conquérir un territoire de manière permanente.
• Le second point faible d’Israël est l’impact que provoquent les pertes humaines dans la société israélienne. Ses expériences au Liban n’ont jamais été un succès, à commencer par ce qui s’est passé durant les années qui ont suivi l’invasion de 1982 et par les résultats de la guerre de juillet 2006.

Objectifs

1. Définir une politique de sécurité intérieure pour protéger le pays contre les dangers intérieurs.
2. Définir une stratégie militaire pour protéger le pays contre les dangers extérieurs.
3. Résoudre la question de la présence armée palestinienne aussi rapidement que possible.

Actions

1. Traiter les dangers intérieurs

La lutte contre les actes terroristes nécessite :
• Une préparation technique spécifique des unités de lutte anti-terroriste.
• L’équipement de ces unités avec du matériel évolué.
• Une coopération étroite entre les différents services de renseignement et une vitesse élevée d’intervention. Ceci nécessitera donc la mise sur pied d’une organisation spécifique d’action commune aux services de renseignements, aux forces d’intervention et au système judiciaire et la création d’une salle d’opération commune au sein de laquelle collaborent les services de renseignement, des commandants d’unités d’intervention et des juges. Cette organisation devrait opérer sous la direction du commandement de l’armée.
Elle devrait permettre de mener des interventions rapides et en toute discrétion.
• Il est nécessaire de mentionner que la lutte contre le terrorisme doit être engagée dès que celui-ci apparaît, sans lui laisser le temps de se développer et de développer sa capacité à combattre, tout comme dans le cas d’incendies.
• Les forces militaires libanaises doivent être en tout cas prêtes et capables de contenir n’importe quel danger qui menace de s’étendre au sein de la société libanaise.

2. Traiter les dangers militaires extérieurs Etant donné les points faibles d’Israël, une stratégie de dissuasion doit être basée sur les éléments suivants :

• La constitution de deux forces distinctes : l’armée régulière et la Résistance. Elles doivent être capables de faire subir à l’ennemi des pertes qui vont au-delà de ce qu’il peut supporter.
• L’adoption de techniques de combat par petites unités capables de se dissimuler et de se protéger et qui ne puissent pas constituer d’objectifs importants pour l’aviation.
• La mise sur pied d’une défense anti-aérienne moderne.
• En ce qui concerne les forces régulières, ce type de combat nécessite, pour les unités combattantes, un nouveau type d’entraînement qui leur permette de conduire des opérations de type sécuritaire en formation normale puis de se disperser durant les phases de combat pour mener une guerre de guérilla. La mise sur pied de pareilles unités combattantes nécessite un entraînement spécial aux nouvelles techniques de combat.
• Quant aux forces de la Résistance, elles sont constituées des habitants. Pour cette raison, il est nécessaire que ces forces puissent couvrir l’ensemble du territoire. En effet, l’ennemi a la capacité de débarquer en tout point du pays et à n’importe quel moment. Il n’est pas possible de mesurer ce qui va se passer dans les guerres du futur à l’aune des guerres du passé : notre littoral est ouvert et notre espace aérien dénué de protection.
Il est donc nécessaire de prévoir tous les cas de figure.
• Les critères de recrutement et d’adhésion au sein de ces deux forces seront déterminés par des commissions spécialisées.
• Les éléments sélectionnés devront être dotés de qualités physiques et morales, du sens de la discipline et de compétences techniques qui leur permettent de supporter des conditions difficiles. Ils devront, en plus, posséder un esprit d’initiative qui les aidera à diriger le combat au sein de petites unités.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL : Entreprises et Industrie

Posted by jeunempl sur mai 28, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 5 – Entreprises et Industrie

Diagnostic

1. Pas de politique économique nationale favorisant le développement des entreprises. Pas de prise en compte suffisante des besoins et des revendications du secteur privé. Pas de suivi de la situation des entreprises, notamment des PME/PMI.

2. Insuffisance ou mauvais état des infrastructures, ce qui freine le développement du secteur privé.

3. Difficultés administratives et juridiques pour créer une entreprise et cesser l’activité.

4. Corruption de l’appareil d’Etat qui hausse le coût des opérations, diminue la compétitivité et décourage l’investissement.

5. Faible effet des incitations fiscales existantes, notamment en raison de la faiblesse du taux de l’impôt sur le bénéfice des entreprises, de l’évasion et de la fraude fiscale dont sont responsables les entrepreneurs.

6. Trop petite taille des entreprises libanaises : les entreprises de moins de 5 employés représentaient en 2007, 88% du total. En ce qui concerne les entreprises industrielles, celles qui employaient moins de 5 employés représentaient en 1999 74% du total. Cette très petite taille les rend faiblement compétitives et très vulnérables aux chocs externes d’origines diverses.

7. Secteur informel très développé (68% des entreprises n’étaient pas enregistrées en 2007). Ce secteur n’attire pas les investissements; il n’a pas accès aux financements bancaires; sa productivité est faible; il est plus vulnérable aux chocs externes; les conditions de travail y sont souvent déplorables et les travailleurs y sont en situation précaire.

8. Fiscalité peu favorable aux investissements dans les secteurs de production de biens, notamment à cause de l’exemption des plus-values immobilières de tout impôt.

9. Financement trop dépendant du secteur bancaire.

10. Organismes de résolution de conflits, notamment les tribunaux spécialisés, insuffisants ou inefficaces, ce qui décourage l’investissement, notamment l’investissement étranger.

11. Pas d’instruments de défense commerciale contre les produits subventionnés d’origine étrangère, ce qui fragilise gravement les producteurs nationaux.

12. Pas d’instruments de défense commerciale contre les pratiques de dumping, ce qui fragilise les entreprises compétitives. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL : Marché du travail et Emploi

Posted by jeunempl sur mai 28, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 4 – Marché du travail et Emploi

Diagnostic

1. De nombreux Libanais travaillent de manière précaire, sans être déclarés officiellement, donc sans bénéficier des avantages sociaux que la Loi garantit aux travailleurs, ou en étant déclarés d’une manière qui leur fait perdre une partie de leurs droits.

2. Les conditions de travail ne sont pas aux normes des pays les plus avancés et cela ne génère pas une plus grande productivité du travail : durée hebdomadaire du travail trop longue, inutilement ; nombre de jours hebdomadaires de travail excessif, inutilement ; pas de pause déjeuner dans de nombreuses entreprises ; conditions opérationnelles de travail déplorables dans de nombreuses entreprises.

3. Immigration massive de travailleurs étrangers moyennement qualifiés ou sans qualification qui font une concurrence déloyale aux travailleurs libanais car leur employeur ne sont pas astreints aux mêmes charges sociales que lorsqu’ils emploient des travailleurs libanais. De plus, ces travailleurs étrangers ne bénéficient pas des avantages sociaux dont bénéficient les travailleurs libanais, ce qui est humainement injuste.

4. Emploi fréquent des travailleurs étrangers de manière illégale, sans permis de travail, ce qui aggrave la concurrence qu’ils font aux travailleurs libanais. Comme ils acceptent souvent des conditions de travail que les travailleurs libanais, conscients des progrès réalisés sur ce plan dans les pays plus développés, refusent, les employeurs libanais sont incités à faire davantage appel à eux qu’aux travailleurs libanais.

5. Interférences continues des politiciens dans la vie des entreprises en faveur des travailleurs qui leur sont proches, ce qui amène les dirigeants de ces dernières à ne plus passer par le marché national du travail pour leurs recrutements et à favoriser l’emploi de travailleurs étrangers non protégés par les milieux politiques. Dans ces conditions, l’Office National de l’Emploi, de surcroît sous-équipé, se trouve dans l’incapacité de remplir sa mission.
Ces interférences des milieux politiques dans la vie des entreprises contribuent également à diminuer les investissements dans le pays.

6. Les règles qui régissent les avantages sociaux dont bénéficient les employés pénalisent la mobilité des travailleurs d’une entreprise à l’autre car ils perdent certains avantages lorsqu’ils changent d’employeur. Cela les empêche de progresser professionnellement et contribue à baisser la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL: Environnement, gestion des ressources naturelles et aménagement du territoire

Posted by jeunempl sur mai 28, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 3 – Environnement, gestion des ressources naturelles et aménagement du territoire

Diagnostic

A. Le patrimoine naturel, les forêts et les sols

1. Un patrimoine naturel détruit par un mitage urbain incontrôlé, par des carrières, par des incendies, par des décharges sauvages et par des travaux d’infrastructure. Seulement 10% du territoire bénéficie de plans d’urbanisme qui réglementent la construction.
2. Perte de forêts due à l’expansion urbaine, aux feux de forêts d’origine inconnue ou criminelle, à un excès de pâturage et à l’abattage incontrôlé d’arbres pour le chauffage domestique des populations les plus défavorisées et pour la fabrication de charbon. Les conséquences en sont une désertification qui menace 60% du territoire libanais ainsi que l’érosion des sols qui ne retiennent plus les eaux de pluie. La conséquence de cette érosion est la perte de terres agricoles et l’écoulement accéléré des eaux de pluie vers la mer.
3. Les sols sont dégradés par les eaux d’irrigation qui, le long de la côte, sont souvent polluées, et même salinisées, ainsi que par les intrants agricoles chimiques, d’où une baisse de leur productivité.

B. Les eaux de surface et les eaux souterraines

1. Pertes élevées dans le réseau de distribution.
2. Contamination de l’eau potable à l’intérieur du réseau de distribution.
3. Consommation excessive et non régulée d’où un pompage excessif des nappes phréatiques côtières qui provoque la pénétration de l’eau de mer dans ces nappes et leur salinisation.
4. Pas de stations d’épuration des eaux usées dans la plupart des localités du pays et, quand elles existent, elles ne fonctionnent pas ou ne sont pas efficaces. Les eaux usées sont rejetées dans les vallées, dans les nappes phréatiques, dans la mer.
5. Pollution des eaux de surface et des eaux souterraines par les eaux usées, les lixiviats des décharges de déchets solides, les hydrocarbures qui s’échappent des réservoirs souterrains, les huiles de vidange, les engrais chimiques, etc. Impact sur la santé, sur les coûts de traitement, sur la valeur récréative de l’eau et sur le tourisme, sur l’exportabilité des produits agricoles et sur les rendements agricoles.

C. L’air

1. Pollution de l’air en milieu urbain et dans la périphérie des zones industrielles au-delà des standards locaux et internationaux et affectant directement la santé publique (166 microgr/m3 de particules suspendues à Beyrouth alors que les standards de l’OMS indiquent un maximum recommandé de 90 et les standards libanais 120) : le trafic automobile est intense et congestionné en l’absence de transports publics, de nombreux véhicules polluants circulent en infraction avec les règlements, de nombreuses installations industrielles échappent à des contrôles sérieux, les groupes électrogènes ne sont pas contrôlés, etc.

2. Pertes de PIB dus à la pollution de l’air générée par les transports (0,4% de PIB estimés perdus à cause des particules suspendues et 0,2% de PIB perdus à cause du plomb qui provoquent maladies respiratoires et décès prématurés).

D. Le littoral et la zone côtière

1. Forte pression urbaine.
2. Privatisation progressive et tacite.
3. Changement de la structure de la ligne de côte : polders et marinas privées qui génère une érosion accélérée, d’où une perte de terres agricoles.

E. La flore

1. 206 espèces classées comme menacées sur un total de 2.600, soit 8% d’entre elles.
2. L’expansion urbaine menace couramment 120 des 206 espèces, soit 60% d’entre elles.
3. La cueillette sauvage menace 20 variétés parmi lesquelles des variétés qui possèdent une importance économique comme le thym, la sauge et des plantes ornementales qui sont cueillies en toute liberté.
4. 15 espèces endémiques sur 92 sont menacées, soit 16% d’entre elles.

F. La faune

1. 17 variétés de mammifères sur les 52 variétés répertoriées sont devenues rares, 4 sont proches de l’extinction, 4 sont grandement diminuées et 13 sont vulnérables.
2. Les mammifères marins ont presque complètement disparu de la côte et des eaux libanaises, notamment les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL : Le Développement rural

Posted by jeunempl sur mai 28, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 2 – Le Développement rural

Diagnostic

1. Aucun gouvernement, depuis l’Indépendance, ne s’est soucié d’établir une politique de développement rural.
L’exode des habitants des campagnes se poursuit. Elles se vident de leurs éléments les plus dynamiques. La vie économique, sociale et culturelle se dégrade, ce qui aggrave la situation des campagnes et la pauvreté qui y règne et ce dans l’indifférence des gouvernants.
2. Les infrastructures de transport (routes, chemins de fer) et les infrastructures hydrauliques (barrages, lacs collinaires, réseaux d’eau potable et d’irrigation, stations d’épuration, etc.) sont sous-développées.
3. L’accès aux infrastructures vitales relatives à la santé et à l’éducation est rendu difficile par le faible développement des infrastructures de transport.
4. Les paysages sont défigurés par le mitage urbain, le manque de plans d’urbanisme locaux, les carrières, les incendies de forêt, les coupes d’arbre incontrôlées, les déblais de construction, les ordures ménagères, etc.
5. Les eaux de surface (mer, rivières, lacs), les nappes phréatiques et les sources sont polluées.

6. Le patrimoine bâti est partout menacé. Le cœur historique des villages et les abords des constructions à caractère patrimonial sont la plupart du temps défigurés.
7. Ni l’agriculture ni l’industrie ni l’artisanat ni le tourisme rural ne sont encouragés.
8. Les activités récréatives en milieu rural ne sont pas développées, que ce soit pour les habitants des campagnes eux-mêmes, notamment les jeunes et les femmes, ou pour les touristes.
9. Le caractère centralisé de l’administration et de la fiscalité empêche les collectivités locales de lancer des initiatives de développement local.
10. Conséquence : le monde rural ne crée que très peu d’emplois. Ses habitants quittent leur village pour la ville, ce qui est souvent un premier pas sur le chemin de l’émigration.

Objectifs

1. Dynamiser l’activité économique des zones rurales afin de limiter l’exode rural et l’émigration et d’augmenter le revenu national.
2. Faciliter le mouvement des personnes et des marchandises à travers ces régions elles-mêmes et entre ces régions et le reste du pays.
3. Assurer un approvisionnement suffisant en eau potable et en eau d’irrigation afin d’améliorer le bien-être des habitants et les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Biographie : Hikmat Faraj Dib (Baabda)

Posted by jeunempl sur mai 20, 2009

RPLFrance.org

Hikmat Dib est candidat du Courant Patriotique Libre sur la liste du Changement et de la Réforme pour l’un des 3 sièges maronites de la circonscription de Baabda.

Hikmat-Dib-elections09Candidat: Hikmat Dib
Courant Patriotique Libre
Maronite – Baabda

Etat civil
– Date de naissance: 16/04/1956
– Lieu de naissance: Hadath (Baabda)
– Formation: Ingénieur civil, Université St Joseph
– Il a exercé son métier depuis 1980 jusqu’à aujourd’hui
– Il est devenu délégué syndical au sein du syndicat des ingénieurs en 1996. Il devient secrétaire général du syndicat en 1997

Activités sociales
– Membre fondateur et actif au sein de l’association des droits de l’Homme et du droit de l’individu au Liban, il a suivi des formations et a participé à de nombreux congrès internationaux sur les droits des Hommes aussi bien à Paris, à Bruxelles qu’à Beyrouth. Il est membre de la fédération internationale des droits de l’Homme de Paris.
– Membre du réseau européen/méditerranéen de Copenhague.
– Il a été élu conseiller à la municipalité de la ville de Hadath en 1996 avant de démissionner en 2003.
– Il est engagé dans la protection de l’environnement et du développement durable.

Ses actions au sein du Courant Patriotique Libre
– Il est membre de l’exécutif du CPL. Il a présidé la commission des étudiants du Courant Patriotique Libre durant deux ans, de 1996 à 1997.
– Il a organisé la première manifestation à Mar Takla-Hazmieh en 1991 quand le général Michel Aoun était à l’ambassade de France. Il a été emprisonné à plusieurs reprises. La première arrestation de 23 jours s’est déroulée en septembre 1994 partagée entre le ministère de la défense, le tribunal militaire et la prison de Beyrouth. Il a subi la torture et l’humiliation durant les interrogatoires. La seconde fois, c’était en 1997 quand il avait organisé une manifestation de protestation contre le refus de diffusion d’un direct avec le Général Aoun sur une certaine chaîne et la troisième fois le 7 août 2001 où il avait été arrêté 4 jours durant au ministère de la défense et 11 jours à la prison de Roumieh.
– Il a présenté sa candidature à la législature partielle de Baabda-Aley du 14 septembre 2003 où il a obtenu 25 500 voix contre les 27 500 voix pour Henry Hélou supporté par toute la classe politique de l’époque.
– Il a présenté également sa candidature à la législature de 2005 dans la circonscription de Baabda-Aley pour le siège maronite sur la liste du Bloc du Changement et de la Réforme où il avait récolté 62 944 voix contre 69 637 voix pour son rival Henry Pierre Hélou, candidat soutenu par l’accord quadripartite.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Biographie : Massoud Joseph Achkar (Beyrouth 1)

Posted by jeunempl sur mai 16, 2009

Massoud-Ashkar.org

Massoud Achkar est candidat indépendant sur la liste du Changement et de la Réforme au siège maronite de la circonscription de Achrafieh – Rmeil – Saifi (Beyrouth 1).

massoud-achkarCandidat: Massoud Achkar
Union Pour le Liban
Maronite – Beyrouth 1

Site officiel

Massoud Joseph Achkar est né le 16 septembre 1956 à Beyrouth. Son père était oto-rhino-laryngologiste. Sa mère, volontaire à la Croix Rouge du Liban pendant plus de 50 ans, était une femme dévouée, consacrant sa vie à l’éducation de ses trois fils : Maroun, Nabil et Massoud, qui était le benjamin.

Massoud a appris, grâce à ses parents, l’amour de l’autre et de la société, gardant à l’esprit l’image de son père, oubliant le sommeil pour aller soigner ses patients à l’hôpital Geitawi.
Son enfance fut partagée entre la demeure familiale à Achrafieh et la demeure de son grand-père Massoud Massoud à Bekfaya, la résidence d’été. Là-bas, il amassa un bouquet de souvenirs inoubliables, tissant ses premières amitiés. Ses passe-temps favoris étaient le basketball, le football et la course.
La vie scout a cultivé en lui « l’esprit patriotique », ainsi l’appelle-t-il. L’éducation scolaire rigoureuse qu’il a reçue à l’école de la Sagesse à Achrafieh a contribué à enraciner en lui cet esprit. Ces deux expériences ont sculpté sa personnalité et lui ont enseigné le respect de l’autre et de la nature.

A présent, il rêve de retourner à la ville de son aïeul. Il rêve de bâtir une maison dans la terre que lui a léguée sa grand-mère…
Hélas, les événements de 1975 ont étouffé ses rêves d’été, les rêves de la jeunesse innocente, et l’ont poussé dans l’abysse de la guerre contre cet «étranger»…

Mon parcours académique et professionnel

A l’école de la Sagesse, Massoud Achkar participa dès son plus jeune âge aux élections estudiantines, pour représenter ses classes en tant que délégué. A cette époque, il se montrait toujours au premier rang des manifestations estudiantines exprimant haut et fort leur soutien à l’armée libanaise et à l’autorité de l’Etat.

Plus tard, il poursuivit à l’Université Saint-Joseph des études supérieures en gestion. Ainsi, il acquit non seulement la capacité de gérer les affaires et l’administration, mais aussi l’intelligence nécessaire pour traiter avec les gens, y ajoutant ses qualités personnelles et cette cordialité qui distingue son caractère et qui le rapproche des autres.

Mon héritage politique

· La candidature aux élections parlementaires

Massoud Achkar est convaincu que la construction d’un Etat qui transcende les confessions et qui réunisse tous les Libanais nécessite le passage à l’action concrète qui, à son tour, nécessite la capacité. Pour cette raison, en 2000, il présenta sa candidature à la députation de la circonscription de Beyrouth 1, comme indépendant, ne figurant sur aucune liste. Il fut menacé par les syriens et leurs « fidèles », et il ne put vaincre la loi de Ghazi Kanaan. Pourtant, il obtint 85% des votes Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :