Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Articles Tagués ‘Achrafieh’

Le gouvernement libanais condamne l’attentat meurtrier à Beyrouth

Publié par jeunempl le octobre 20, 2012

CRI

Le gouvernement libanais a condamné vendredi un attentat à la voiture piégée perpétré à Beyrouth vendredi matin, faisant huit morts et plus de 85 blessés. Un jour de deuil national a été décrété samedi, rapporte l’agence de presse officielle NNA.

Le président libanais Michel Sleimane a adressé ses condoléances aux familles des victimes de l’attentat et a demandé aux services de sécurité et aux instances judiciaires d’ouvrir immédiatement une enquête afin de punir les agresseurs, tout en dénonçant "le retour des massacres et des destructions au Liban".

Le président a également appelé les Libanais à "résister aux tentatives contre leur sécurité et à empêcher les terroristes de provoquer des conflits ou des désespoir".

Plus tôt, une voiture piégée a explosé devant un bâtiment résidentiel à proximité de la place Sassin du quartier Achrafieh à Beyrouth, tuant Lire la suite »

Publié dans Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Beyrouth: un attentat à la voiture piégée fait au moins trois morts

Publié par jeunempl le octobre 19, 2012

AFP (accompagné des éclairages du MPLBelgique.org)

[Le MPL Belgique présente ses condoléances aux familles des victimes mortes dans cet attentat lâche, qui nous ramène loin en arrière. Dans l'espoir que cet acte terroriste ne parvienne pas à ses fins de division, nous appelons la presse nationale et internationale à respecter les victimes et à ne pas plonger dans toute exploitation politique de cet acte odieux.]

Au moins trois personnes ont été tuées et 78 autres blessées vendredi dans un attentat à la voiture piégée qui a secoué Beyrouth, ravivant l’inquiétude d’un débordement du conflit syrien, qui divise les Libanais.

La puissante explosion, la première du genre dans la région de Beyrouth depuis 2008, fait craindre une reprise des attentats et des assassinats qui avaient frappé le Liban entre 2005 et 2008, et qui avaient visé des personnalités libanaises hostiles à Damas, ancienne puissance de tutelle.

La Syrie, plongée depuis 19 mois dans un conflit sanglant et qui a été souvent pointée du doigt dans ces assassinats, a immédiatement réagi en condamnant un attentat "lâche" et "terroriste".

L’explosion, qui s’est produite dans le quartier chrétien d’Achrafieh, dans le secteur est de la capitale, a fait trois morts et près d’une centaine de blessés, a affirmé le ministre de la Santé Ali Hassan Khalil, démentant un bilan précédent de la Défense civile faisant état de huit tués.

"Nous avons entendu une puissante explosion. Nous avons senti le sol trembler sous nos pieds", a expliqué Roland, 19 ans, alors que des passants étaient pris de panique au milieu des carcasses de voitures Lire la suite »

Publié dans Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Conseil des Ministres approuve la proposition de loi électorale basée sur la proportionnelle

Publié par dodzi le août 8, 2012

MPLBelgique.org

C’était une séance fructueuse qui a eu lieu hier au siège du Conseil des Ministres. Parmi les points les plus importants: la discussion et l’approbation de la proposition de la nouvelle loi électorale basée sur la proportionnelle. Le débat tournait notamment autour de la taille des circonscriptions, plutôt que sur le système à implémenter – la proportionnelle ou la majoritaire à taille réduite. Au final, un compromis a permis à une nouvelle proposition de loi de naître: 13 circonscriptions de taille moyenne. Bien qu’approuvée par le Conseil des Ministres, la proposition de loi doit encore passer par l’Assemblée Nationale. Dans l’opposition, on cite déjà un projet mort-né.

Les circonscriptions sont réparties comme suit:

Liban Nord:
- Akkar-Minieh-Donniyeh: 10 sièges
- Tripoli: 8 sièges
- Zghorta-Bcharreh-Koura-Batroun: 10 sièges

Mont Liban:
- Kesrouan-Jbeil: 8 sièges
- Baabda-Matn: 14 sièges
- Aley-Chouf: 13 sièges

Beyrouth:
- Achrafieh-Rmeil-Saïfi-Bachoura: 9 sièges
- Ras-Beyrouth-Mreisseh-Minet el Hosn-Zouqak el Blat- Mazraa-Msaitbeh: 10 sièges

Liban-Sud:
- Jezzine-Saïda-Zahrani-Tyr: 12 sièges
- Nabatiyeh-Marjeyoun-Hasbaya-Bint Jbeil: 11 sièges

Bekaa:
- Baalbak-Hermel: 10 sièges
- Zahle: 7 sièges
- Bekaa-Ouest-Rachaya: 6 sièges

Expatriés: 6 sièges

Un pas vers l’avant, malgré certaines irrégularités

D’après nos analyses, la loi électorale proposée met certains arrangements en question: pourquoi une telle différence de taille entre les districts de Baabda-Matn (14 sièges) et de Bekaa-Ouest (6 sièges)? En effet, il était possible de réarranger les districts existant tout en évitant une telle divergence de taille entre le plus grand et le plus petit district. Pour comprendre, il s’agit de deux districts ayant de nombreuses minorités. Mais en allouant à un district 14 sièges et à un autre que 6, le système risque de soutenir les petits groupes (partis politiques ou communautés) dans l’un, et de les discriminer dans l’autre. En effet, afin d’obtenir un siège à Baabda-Matn, il ne faudra obtenir qu’un minimum de 7,14% des voix, alors qu’il faudra obtenir un minimum de 16,66% des voix à Bekaa-Ouest.

Or les communautés druzes et chiites ne représente que 14% de la population de Bekaa-Ouest chacune. Insuffisant pour faire élire un représentant par eux-même. Une répartition proportionnelle des communautés dans un district permet donc de faire élire plus de députés que dans un autre.

L’ouverture du débat et l’action qui s’en est suivie en faveur de la proportionnelle constitue néanmoins un pas dans la bonne direction. Le système offre une meilleure représentativité des minorités dans les grands districts, permet l’accès au Parlement pour les petits et moyens partis, et permet au long terme de sortir du système confessionnel.

Vous pouvez lire notre analyse détaillée permettant de mieux comprendre le système.

De plus, la loi électorale fait une avancée supplémentaire vers plus de démocratie, en allouant un quota de 10% pour les femmes. On est bien loin des 30% suggérés par certains progressistes, mais il s’agit d’une première au Liban. Les expatriés pourront également bénéficier du droit de vote dans les ambassades et les consulats. 6 sièges, 3 chrétiens et 3 musulmans ont été ajouté pour ceux-ci, portant à 134 le nombre total de députés au Parlement. Plus encore, les militaires auront pour la première fois le droit de vote en 2013.

D’autres réformes aux aspects plus techniques ont également été apportés. Citons entre autre plus de facilités pour les handicapés.

Lire la suite »

Publié dans Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Elections 2013, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’escrimeur libanais Fadi Tannous décède d’une crise cardiaque en pleine compétition

Publié par jeunempl le juillet 17, 2012

Mohamad Ezzedine – RPL France

Le sport libanais est endeuillé par la disparition soudaine et douloureuse de l’escrimeur libanais Fadi Tannous, fauché, samedi dernier, à l’age de 37 ans par une crise cardiaque en pleine compétition d’escrime, au complexe militaro-sportif Emile Lahoud, à Dekweneh.

Ce samedi 14 juillet 2012 devait être un jour on ne peut plus banal pour Fadi Tannous. Rien en effet ne laissait présager un tel drame. Malheureusement le destin en décidera autrement. Alors qu’il dispute une rencontre dans le cadre du Jour Olympique, organisé par le Haut Comité des Sports de l’Armée libanaise, et supervisé par le Comité Olympique libanais, Fadi Tannous s’écroule subitement terrassé par une crise cardiaque.

Les secours présents sur place accourent immédiatement, mais il est déjà trop tard. Le mal est fait, il est irrémédiable. L’impensable, l’inimaginable vient de se produire sous les yeux humides des escrimeurs et officiels présents au Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Massoud Achkar : Loyauté envers les martyrs

Publié par jeunempl le juin 30, 2012

L’Hebdo Magazine – Joëlle Seif

« Si c’est à refaire je le referai». Celui qui prononce ces paroles a été parmi les premiers à porter les armes pour défendre sa région et la présence chrétienne dans ce pays, en 1975. Compagnon de Bachir Gemayel, il a participé à ses côtés à toutes les batailles. Il s’est retiré lorsque les luttes fratricides ont secoué les Forces libanaises. Pourtant, il n’a pas abandonné le combat pour sa vision du Liban. Candidat à plusieurs reprises aux législatives, il a réalisé un excellent score à Achrafié. Portrait de Massoud Achkar.

Son amabilité et sa disponibilité le rendent proche des gens. D’ailleurs, il est plus connu sous son surnom et c’est familièrement que tout le monde l’appelle «Poussy». Il vient d’une famille chrétienne, pratiquante, profondément attachée au Liban, qui lui a transmis les valeurs morales et la passion pour son pays.

C’est de son père Joseph Achkar, médecin, et de sa mère Faridé, militante à la Croix Rouge libanaise, que Massoud Achkar a hérité l’amour de l’action sociale. Il est le plus jeune de la famille qui comprend trois garçons: Maroun, Nabil et lui. Marié à Greta Abou Nader, Massoud Achkar est père de quatre filles: Maria, Raïssa et les jumelles Nay et Christine. Il leur a transmis les valeurs nationales si chères à son cœur et leur a appris le respect de l’autre. «Elles vont toutes les quatre au conservatoire et font du sport», dit-il. Il aurait aimé Lire la suite »

Publié dans Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : découverte d’une importante quantité d’explosifs à Achrafieh

Publié par jeunempl le avril 26, 2012

(L’Orient le Jour)

Les forces de sécurité ont découvert une énorme cache d’armes dans le dépôt de l’immeuble Zeidane dans le quartier de Jeitawi, à Achrafieh, a rapporté jeudi soir la chaîne de télévision al-Jadeed. A l’intérieur du dépôt, les forces de l’ordre ont trouvé 33 engins contenant 200 grammes d’explosifs, ainsi que plus de 37 kilos de TNT, une mine anti-personnelle israélienne de type M4 et une quantité de munitions pour armes automatiques.

Selon al-Jadeed, chacun des propriétaires de l’immeuble, Kamal et Ahmad Zeidan, possède une clé du dépôt, « mais aucun d’eux n’était au courant de la cache ». La découverte des explosifs a été rendue possible grâce au concierge de l’immeuble qui l’a trouvée en faisant le ménage du dépôt, précise la chaîne.

La chaîne OTV a, de son côté, ajouté que des photos montrant des membres des Forces libanaises effectuant des entraînements militaires ont également été trouvées dans le dépôt. La chaîne du Courant patriotique libre du général Michel Aoun a par ailleurs indiqué qu’un important membre des FL réside dans l’immeuble Zeidane.

Publié dans Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Beyrouth : Pourquoi Achrafieh se transforme en quartier de luxe ?

Publié par dodzi le avril 6, 2012

L’Orient le Jour

Par Anne ILCINKAS

 

Urbanisme: Explication d’une gentrification.

La gentrification est un processus de réhabilitation d’un quartier ancien au terme duquel les habitants initiaux doivent partir, faute de moyens suffisants pour vivre dans leur quartier rénové. Généralement, ces habitants partent vers la périphérie de la ville, alors que des groupes sociaux plus favorisés investissent le quartier réhabilité.

La plupart du temps, la gentrification prend la forme d’une réhabilitation, d’une rénovation de bâtiments anciens et de caractère, comme ce fut le cas pour le vieux Damas. Mais dans certains quartiers de Beyrouth, elle prend une forme plus radicale. A Achrafieh par exemple, la plupart des maisons traditionnelles ne sont pas rénovées, mais détruites, rasées, pour laisser la place à des tours résidentielles très souvent de haut standing.

Si des voix s’élèvent contre cette destruction régulière du patrimoine architectural libanais, peu évoquent la dimension sociale du processus, à savoir le déplacement de populations qu’il implique.

De ce silence émerge toutefois une voix, celle de Hicham Achkar, chercheur au département d’urbanisme de l’Université libanaise. Au mois de mars dernier, il présentait à l’Institut français du Proche-Orient, son étude sur le rôle de l’État libanais dans la gentrification d’Achrafieh. Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : L’armée libanaise une nouvelle fois visée par les Salafistes

Publié par jeunempl le mars 12, 2012

MPLBelgique.org

L’armée libanaise, symbole de la coexistence entre toutes les communautés du pays, est la cible d’attaques depuis pluiseurs mois. Celles-ci proviennent d’un seul et même camp; celui des groupes salafistes, des intégristes dont l’obédience est saoudienne wahhabite et souvent proche d’Al Qaida.

Aujourd’hui, un nouveau groupe a été démantelé, "Les Brigades d’Abdallah Azzam", dont deux de leurs membres s’étaient fait soldat au sein de l’armée libanaise dans le but de détruire plusieurs casernes militaires a confirmé le premier ministre Najib Mikati.

Pourquoi s’attaquer à l’armée libanaise?
L’Armée est l’institution par excellence qui permet de maintenir l’unité du pays. Elle a repoussé les assauts de ces extrémistes à l’encontre de leurs deux cibles préférées… l’état libanais et la résistance nationale. En 2007, l’armée libanaise a combattu avec succès mais non sans dégâts le Fatah al-Islam, un groupe d’extrémistes salafistes dont la plupart des combattants provenaient d’Arabie Saoudite et de Syrie. Sont-ce les mêmes que nous retrouvons aujourd’hui en Syrie, semant la terreur parmi la population syrienne?

Pourquoi le Hezbollah est-il aussi visé?
Il s’agit de la résistance nationale, positionnée essentiellement au Sud à la frontière avec Israël pour défendre le pays de ses agressions. Actuellement invisible, elle se tient prête à réagir en cas d’agression. Elle est largement soutenue par les Libanais, toutes communautés confondues, essentiellement la communauté chiite. En visant le Hezbollah, le but est de pointer cette communauté pour fédérer la communauté sunnite contre un ennemi tout désigné. On l’a bien vu  il y a 10 jours lors des appels répétés d’Omar Bakri et d’un autre chef salafiste  d’une mosquée de Saïda, cheikh Al Kassir. Jusqu’à présent, les Sunnites ne rompent pas à ce chantage… mais jusqu’à quand?
C’est l’une des raisons pour laquelle l’armée libanaise est également ciblée. L’affaiblir pour la diviser (à travers les différentes composantes communautaires du pays) et l’amputer dès lors du soutien de la communauté sunnite. Cette attaque vise à précipiter la division interne et affaiblir l’état libanais.

Au mois de décembre 2011, le ministre de la Défense M. Fayez Ghosn fut la cible d’attaques médiatiques à caractère communautaire provenant du clan Hariri. Surfant sur la vague extrémiste et salafiste (Saad Hariri est avant tout un Saoudien ne l’oublions pas), ce dernier n’a pas accepté la déclaration du ministre sur la présence d’Al Qaida dans un village frontalier de la Syrie. Quelques mois plus tard, plusieurs indices de présence de ce groupe au Liban sont mis au jour à travers de multiples arrestations, dont celles d’aujourd’hui. Entretemps, la mal était fait: la communauté chrétienne fut stigmatisée et visée par les campagnes de haine du clan Hariri et de ses médias.

Que va encore nous justifier Hariri Junior et son clan politico-médiatique?
Là est toute la question, ces gens ne manquent pas d’imagination pour justifier leurs prises de position extrêmes. Le 5 février 2006, on se souvient lors d’une manifestation de salafistes à Beyrouth qu’ils avaient rassuré les Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Géneral, Nos articles, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

Massoud Achkar : Rester à l’écart de la situation en Syrie…

Publié par jeunempl le février 18, 2012

(L’Orient le Jour)

« Nous avons lutté, nous nous sommes battus et nous avons résisté contre l’occupant. Nous ne pouvons donc pas accepter que certains excités nous ramènent vers le passé. » C’est en ces termes que Massoud Achkar a appelé les Libanais à ne pas se laisser entraîner dans les développements en Syrie, rappelant que lorsqu’on a lutté pour l’indépendance et la souveraineté, on ne cherche pas à intervenir dans les affaires internes d’autres pays et qu’il faut donc rester à l’écart de tout ce qui se passe dans ce pays voisin. Achkar a aussi invité toutes les parties internes à appuyer l’armée qui reste la seule garante de la souveraineté du pays.

Évoquant les questions internes, Massoud Achkar a estimé qu’il faut respecter la Constitution et revenir aux institutions qui sont pour tous les Libanais. Il a aussi affirmé que les priorités des Libanais sont dans le règlement de leurs problèmes quotidiens, comme le courant électrique, l’eau, la circulation, etc., ajoutant que les responsables devraient prendre en considération ces problèmes et faire de leur solution leur priorité absolue au lieu de se complaire dans les conflits.

Publié dans Géneral | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Si Beyrouth m’était contée…

Publié par dodzi le janvier 31, 2012

L’Orient le Jour

Par May Makarem

L’immeuble Wikalat, qui procède de la maison aux trois baies, à la rue Mar Mikhaël.

Peu de Beyrouthins peuvent situer sur une carte l’emplacement des tours de défense et de surveillance de leur ancienne ville. Encore moins nombreux sont ceux qui connaissent sa toponymie, perdue aujourd’hui. Après cinq ans d’enquêtes sur le terrain et de recherches dans les archives des services du cadastre ottoman, français et libanais, l’architecte Antoine Fischfisch dresse le portrait aux cent visages du vieux Beyrouth, offrant un éclairage inédit sur ses métamorphoses depuis le XIXe siècle jusqu’à nos jours.

Publié par l’Académie libanaise des beaux-arts (ALBA), l’ouvrage de l’architecte-restaurateur Antoine Fischfisch, intitulé Formes urbaines et architecturales de Beyrouth, depuis le XIXe siècle à nos jours, apporte « des éléments radicalement nouveaux pour saisir l’évolution de la ville grâce à ses composantes foncières et architecturales ». D’emblée, la préface signée par le professeur Michael Davie, de l’université François – Rabelais de Tours, met l’accent sur l’importance de celle qui constitue « une référence incontournable pour les futurs chercheurs qui se pencheront sur les moments charnières de la ville ». Il souligne d’autre part que le fait de focaliser l’attention sur la période ottomane relève d’une bonne pratique scientifique, car étant donné que les lois, les réglementations urbaines, l’institution municipale, les grands aménagements et les bâtiments emblématiques de la ville datent pour l’ensemble de cette période.

Pour analyser les diverses mutations de la ville, Antoine Fischfisch a puisé dans les archives foncières. Le premier cahier trouvé remonte à 1876. Les plus anciens, ceux de 1859 – date de l’instauration du bureau ottoman « Defter Khaqany », qui s’occupait de l’inscription des diverses opérations immobilières – jusqu’à 1875 n’ont pas été repérés. Ce sont donc les registres de la période 1876-1918 qui ont été épluchés ainsi que 21 cahiers du cadastre de la période du mandat français et 27 autres issus du recensement des biens-fonds datant de 1931. Les informations réunies ont été photocopiées, photographiées ou scannées et inventoriées selon chaque thème dans un Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 40 followers

%d bloggers like this: