Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Aad’

Un nouveau projet de loi sur le droit des familles des disparus à connaître la vérité

Posted by jeunempl sur février 26, 2012

(L’Orient le Jour)

Enfin une avancée législative dans le dossier des personnes enlevées et des disparus libanais.

Au terme de plus de trente ans d’attente, d’incertitude et de souffrances continues, ce dossier est enfin appelé à devenir une réalité légale. Un projet de loi insistant sur « le droit des familles des personnnes enlevées et disparues à la vérité » a vu le jour, donnant un nouvel élan à cette cause humaine par excellence, longtemps reléguée au deuxième plan. Encore faut-il que cette démarche se poursuive et qu’un bloc parlementaire adopte ce texte et le propose à la Chambre.

Ce projet est celui du comité des parents des disparus et des personnes enlevées au Liban et celui de l’ONG Solide (Soutien aux Libanais en détention et en exil). Fruit d’une collaboration entre la société civile, des avocats, des magistrats libanais et des organismes internationaux, il s’inscrit dans le cadre du projet « Un legs libanais non réglé : le droit des parents à la vérité », financé par l’Union européenne et soutenu par l’ambassade de Suisse au Liban et par la Fondation Friedrich Ebert.

« Les familles des disparus et des personnes enlevées sont des victimes dont la souffrance se poursuit, puisque leur attente se poursuit », a expliqué Nizar Saghieh, avocat ayant travaillé sur ce projet de loi, au cours d’un séminaire consacré à la discussion de ce projet de loi, qui s’est tenu à l’hôtel Gefinor Rotana et dont les travaux prennent fin aujourd’hui. Précisant que c’est un projet de loi qui cherche à « restituer une mémoire pour l’avenir », M. Saghieh a souligné que l’objectif principal de ce texte est « le droit à la vérité, sans aucune distinction entre une victime et une autre ». Ce droit à la vérité englobe, dans le cadre de ce projet de loi, les enquêtes, un droit de regard sur les documents, les conditions dans lesquelles la disparition a eu lieu et la mise au jour des fosses communes. Un gros chapitre a d’ailleurs été consacré à ce dernier point « pour définir les démarches institutionnelles à suivre et les dispositions qui permettent d’aboutir à la vérité », a noté Me Saghieh. Le texte prévoit également la création d’un Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les parents des détenus libanais en Syrie entameront lundi leur septième année de sit-in

Posted by jeunempl sur avril 8, 2011

(L’Orient le Jour)

Le lundi 11 avril, à 11h, les parents des détenus et disparus libanais entameront leur septième année de sit-in, observée depuis 2005 dans le jardin Gebran Khalil Gebran, au centre-ville.

Au terme de six ans d’attente et d’incertitude sur le sort des leurs, au cours desquels ils ont espéré un dénouement, les parents des disparus refusent de baisser les bras. « Nous resterons ici, jusqu’à ce que la lumière soit faite sur le dossier », affirment-ils.

Au terme de ces six années également, les revendications demeurent inchangées. « Bien que le dossier ait enfin été reconnu par l’État libanais en 2005, aucune démarche sérieuse n’a été prise par le gouvernement pour résoudre le problème, rappelle Ghazi Aad, porte-parole de Solide (Soutien aux Libanais en détention et en exil). Or comme nous l’avons déjà annoncé à maintes reprises, nous réclamons la formation d’une commission nationale. Malheureusement, toutes les parties au pouvoir se dérobent, bien que le dossier ait été adopté dans la déclaration ministérielle, parce qu’elles sont toutes impliquées d’une manière ou d’une autre. Nous ne cherchons pas à les juger, nous demandons qu’ils nous donnent des réponses à toutes nos questions. Les excuses à elles seules ne suffisent pas. »

Ghazi Aad affirme par ailleurs que la vérité va finir par éclater au grand jour, les événements de la région l’ont prouvé. « Nous les invitons à faire face à cette vérité le plus tôt possible, poursuit-il. Le crime existe. Garder le silence à ce propos est un crime en soi. L’histoire les jugera. »
Et Ghazi Aad de conclure : « Au terme de ces six années de sit-in, je peux affirmer que l’obstacle principal au dénouement de ce dossier est au Liban et non en Syrie, parce que nos responsables ne veulent pas entamer une action sérieuse dans ce sens. Ils ont peur. »

Ce lundi 11 avril, les familles des détenus et disparus en Syrie tiendront une conférence de presse au cours de laquelle elles dresseront un bilan des six dernières années et annonceront les mesures qui seront entreprises.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les parents des disparus refusent que le dossier soit scindé en deux volets

Posted by jeunempl sur février 19, 2010

L’Orient le Jour

Le comité des parents des détenus et des disparus, le Centre libanais pour les droits de l’homme et l’association Solide (Soutien aux Libanais détenus en exil) ont tenu hier une conférence de presse conjointe pour protester contre la volonté des autorités de scinder le dossier des disparus en deux volets, un volet pour la période antérieure à 1990 et un autre pour celle postérieure à 1990. Le représentant de Solide, Ghazi Aad, a déploré que « les autorités fuient devant leurs responsabilités », estimant qu’« elles ne se décident pas à traiter ce dossier humanitaire et national, qui touche toutes les couches de la société », alors qu’il figure dans la déclaration ministérielle.

M. Aad a estimé que la volonté de résoudre ce dossier est absente », précisant que « les responsables ne prêtent pas l’oreille aux demandes des familles », et refusent même de les rencontrer, mais s’obstinent à vouloir diviser ce dossier. Il a, de plus, appelé les autorités à former un comité national chargé de traiter le dossier des disparitions forcées, précisant que cette requête a été présentée il y a déjà trois ans au président de la République.

Le représentant de Solide n’a pas manqué de dénoncer les atermoiements des autorités sur l’élaboration d’une liste de citoyens qui avaient été remis par certains services de renseignements ou certaines forces politiques aux services de renseignements syriens.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ghazi Aad: rien de neuf dans le dossier des détenus

Posted by jeunempl sur novembre 14, 2009

El Nashra

ghazi_aad« Les Libanais disparus en Syrie ne sont pas dans les prisons civiles syriennes mais dans les prisons syriennes secrètes », affirme ce matin Ghazi Aad, le président de l’association SOLIDE (Soutien aux Libanais en détention et en exil) au micro de la station radio « Sawt el-Mada. »

« Le comité libano-syrien chargé du dossier des détenus et disparus n’est utile en rien », a par ailleurs accusé M. Aad, ajoutant que « la dernière réunion en date du comité, samedi dernier, n’a apporté rien de neuf. »

M. Aad a par ailleurs annoncé que son association a intenté un procès auprès de la justice libanaise pour obtenir un rapport élaboré en 2000, du temps du gouvernement du Premier ministre Sélim Hoss, sur les fosses communes en territoire libanais. SOLIDE cherche à déterminer les emplacements de ces charniers, pour que ces endroits soient gardés et qu’une percée ait lieu dans le dossier en question, explique M. Aad.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :