Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘2008’

Après l’année de la crise, l’année de la guerre ?, par Gérard Chaliand

Posted by dodzi sur février 9, 2009

Le Monde/Nouvelles Arménie Magazine

par Stéphane/armenews

La crise financière puis économique de la seconde moitié de l’année 2008 ont fait oublier la gravité croissante de la situation au Moyen-Orient. L’intervention israélienne à Gaza n’est que le premier signal du recours à la force armée pour chercher à résoudre une situation qui depuis quatre ans n’a cessé de se détériorer.

La guerre du Liban de l’été 2006 n’avait apporté aucune solution. On constate au contraire un effet de dominos qui affecte l’ensemble du Grand Moyen-Orient, celui-là même que les néoconservateurs américains prétendaient remodeler de Beyrouth à Islamabad.

La perspective de la création d’un Etat palestinien paraît plus lointaine que jamais. Depuis quatre ans (seconde présidence Bush, élection de Mahmoud Ahmadinejad en Iran), les théâtres de conflits ont plutôt pris de l’ampleur : Liban, Afghanistan, Gaza. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

2008 au Liban : l’année des insurrections s’achève, au milieu d’une satisfaction et d’une crainte

Posted by jeunempl sur décembre 31, 2008

Hussein Assi – El Nashra

Doha (Qatar) - Dialogue interlibanais

Doha (Qatar) - Dialogue interlibanais

On a l’habitude d’établir des ressemblances entre le passé et le présent… Toutefois, le 31 décembre 2007 est très différent du 31 décembre 2008 !
En 365 jours, le Liban paraît comme une « autre patrie » où tout a changé…
D’ailleurs, avec l’avènement de l’année 2008, le Liban traversait l’une des « pires périodes de son histoire » : vide présidentiel et institutions constitutionnelles ne fonctionnant pas. Le pouvoir total était alors attribué au gouvernement, considéré comme « illégal » par une grande partie des Libanais, parce qu’une section essentielle de la société libanaise n’y était pas représentée. A ce niveau, l’opposition qui se manifestait, depuis le 1er décembre 2006, réclamant la démission de ce « gouvernement illégal » a été accusée de vouloir « entraver l’activité des institutions ».
En même temps, le pays était la cible des attentats terroristes. Des assassinats, des explosions, des conflits se produisaient çà et là, alors que les politiciens étaient occupés à gérer leurs différends et leurs débats, négligeant le peuple qui endurait.

Le Liban passe d’un vide présidentiel à une présidence d’entente, un gouvernement d’unité nationale et des institutions constitutionnelles
Ainsi, le début de l’année des « insurrections » et des « modifications » était « sombre », chargé de « crises sous-jacentes » jusqu’à ce que les conflits soient devenus une réalité. Des affrontements dans les rues menaçaient de se transformer en Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :